GBIF France, ces 365 derniers jours

En tant que membre du Système mondial d’information sur la biodiversité (GBIF) depuis sa création en 2001, la France s’engage à promouvoir l’accès libre et ouvert aux données sur la biodiversité, via Internet.



mercredi 6 octobre 2021

  • Bio-Dem remporte l'édition 2021 du défi GBIF Ebbe Nielsen

    Bio-Dem, une application web open source pour explorer les relations temporelles et spatiales entre la disponibilité des données sur la biodiversité et les dimensions de la démocratie, a remporté le premier prix du défi GBIF Ebbe Nielsen 2021.

    L'équipe internationale, dirigée par Alexander Zizka du Centre allemand de recherche intégrative sur la biodiversité Halle-Jena-Leipzig (iDiv), est bien implantée en Suède. M. Zizka a commencé à travailler sur Bio-Dem lors d'un contrat post-doctoral à l'Université de Göteborg, qui accueille actuellement trois membres de l'équipe Bio-Dem, avec Johannes Klein lié au Gothenburg Global Biodiversity Center (GGBC), Oskar Rydén, doctorant au Département de Sciences politiques et Staffan Lindberg, fondateur du Varieties of Democracy Institute. Daniel Edler est quant à lui lié à l'Université d'Umeå, tandis qu'Alexandre Antonelli, aujourd'hui directeur des sciences aux Jardins botaniques royaux de Kew, a conservé ses liens avec GGBC en tant que fondateur et ancien directeur.

    Deux candidatures se sont partagé le deuxième prix du défi 2021 :

    • Localisation des KBA, un flux de travail automatisé basé sur R développé par l'écologiste colombienne et analyste de données géospatiales Daniela Linero Triana qui exploite les données du GBIF pour identifier les zones clés potentielles pour la biodiversité dans les territoires définis par l'utilisateur, en recherchant des sites où des espèces menacées, migratrices et à aire de répartition restreinte sont identifiées en nombre important.
    • plantR, une application et un flux de travail basés sur R développés par une équipe dirigée par l'écologiste brésilien Renato A. Ferreira de Lima en tant qu'environnement open source unique dans lequel les gestionnaires de données, les taxonomistes et les utilisateurs de données peuvent organiser et combiner des enregistrements de spécimens dans plusieurs collections.
    •  

    Plus di'nformations sur ces projets sur le site du GBIF (en anglais).


  • Annonce des gagnants du Young Researchers Award 2021

    Les gagnants du Young Researchers Award décerné par le GBIF ont été dévoilés durant le 28e Conseil d'Administration du GBIF : il s'agit de Michael Belitz, étudiant en thèse à l'Université de Floride et au Florida Natural History Museum (Etats-Unis), et de Julen Torrens Baile, un étudiant en master de l'Université de Navarre (Espagne).

     

    Un jury d'experts a évalué les contributions et a décidé de récompenser le travail de M. Belitz, qui travaille sur les analyses et flux de données améliorant les prédictions de modélisation des effets du changement climatique sur la temporalité et la fréquence de la reproduction des insectes.

     

    Le jury a également récompensé M. Torrens Baile, proposé comme candidat par la délégation espagnole du GBIF, pour son développement de protocoles - ainsi qu'un algorithme - afin de préparer l'ingestion de données d'occurrences pour améliorer leur qualité. Ces protocoles sont ensuite testés sur des modèles de distribution d'espèces (MDS) pour 12 espèces de poissons d'eau douce considérées comme envahissantes dans la péninsule ibérique.

     

     

    Plus d'informations sur les travaux de Michael Belitz et Julen Torrens Baile sont disponibles en ligne (en anglais).

     


vendredi 24 septembre 2021

  • Ouverture des Prix de la Science Ouverte

    Inscrits dans le deuxième Plan national pour la science ouverte annoncé par la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation le 6 juillet 2021, des prix récompenseront des initiatives emblématiques en matière de données de la recherche et de logiciel libre de la recherche :

     

     

    Les prix seront remis début février 2022.


  • Lancement du deuxième Plan national pour la science ouverte (2021-2024)

    La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a annoncé, le 6 juillet 2021, le 2e Plan national pour la science ouverte qui se déploiera jusqu'en 2024.

     

    Ce plan vise à généraliser les pratiques de science ouverte en France, et à tripler le budget de la science ouverte pour le porter à 15 M€ par an.

    Ce plan répond également à l'ambition de l'Union européenne de doter chaque pays d'un plan national pour la science ouverte.

     

    Le 2e Plan national pour la science ouverte 2012-2024 définit des engagements renouvelés pour construire une science plus efficace, plus transparente et accessible pour les citoyens et les acteurs économiques et sociaux. Il comprend 4 axes majeurs :

    • objectif des 100% de publications en accès ouvert en 2030.
    • création d'une plateforme nationale des données de la recherche, « Recherche Data Gouv », Pour favoriser le partage et l'ouverture des données produites par la recherche française.
    • ouvrir et promouvoir les codes sources produits par la recherche
    • généralisation de l'accès ouvert aux publications

     

    Plus d'informations sur le site du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, et sur le site Ouvrir la Science.

     

     


jeudi 23 septembre 2021

vendredi 3 septembre 2021

vendredi 21 mai 2021

  • Prévisions du GBIF : probabilité croissante de nuages pour les données d'occurrence des espèces

    Un ensemble de données contenant près de 1,3 milliard d'enregistrements d'occurrences d'espèces du réseau GBIF est désormais disponible à l'utilisation via le catalogue de données du Planetary Computer de Microsoft. Actuellement composé d'enregistrements sous licence ouverte et géoréférencés partagés par le GBIF jusqu'à la mi-avril, cet aperçu fournit aux utilisateurs de l'environnement du cloud computing Microsoft Azure un accès facile aux données primaires de biodiversité dans des formats cohérents et prêts à l'analyse.

    Développé par Microsoft AI for Earth, le Planetary Computer combine des pétaoctets de données de surveillance environnementale à l'échelle mondiale et les rend facilement accessibles aux utilisateurs du système de calcul virtuel à grande échelle. Documentation, exemple de cahier and un billet de l'analyste de données du GBIF John Waller sur le Blog GBIF Data décrit comment les utilisateurs peuvent commencer à accéder aux données médiatisées par le GBIF à partir du stockage en blob sur Azure, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du Planetary Computer.

     

    L'entrée dans le catalogue du Planetary Computer est opportune, étant donné son potentiel pour soutenir les demandes de subvention des premiers utilisateurs pour un montant allant jusqu'à 60 000 dollars américains à la fois en financement et en crédits de calcul ainsi que d'autres ressources par le biais du programme du Planetary Computer de GEO-Microsoft. La date limite pour soumettre des propositions de recherche de 12 mois appliquant le Planetary Computer aux grands défis environnementaux décrits dans l'actuel programme de travail du Group on Earth Observations (GEO) est le 15 juin 2021.

    « L'accès systématique à une collection complète et actualisée d'occurrences d'espèces par le biais de l'ordinateur planétaire améliorera considérablement la contribution que le réseau GBIF peut apporter à l'élaboration d'indicateurs pour le Cadre mondial pour la biodiversité post-2020 de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique, » a déclaré Simon Ferrier, chercheur en chef au CSIRO, l'agence scientifique nationale australienne.

    Ferrier, le codirecteur du projet, Andrew Hoskins, et leurs collègues développent une solution qui applique des outils d'apprentissage automatique de pointe sur la plateforme Azure pour extraire le signal du changement de la biodiversité à partir de masses de données d'observation moins structurées. Cela n'est possible que grâce à la colocalisation des données du GBIF et des données de télédétection sur l'occupation des sols et le changement climatique, ainsi qu'à la capacité de calcul à haute performance qu'offre la plateforme de calcul en nuage Azure », a déclaré M. Hoskins. « Cette approche ouvre de toutes nouvelles possibilités de surveillance des changements dans la biodiversité de notre planète »

     

    Le secrétariat du GBIF a pour objectif de mettre à jour les instantanés tous les mois, afin de suivre le rythme des données dynamiques et en constante évolution disponibles via GBIF.org et l'API GBIF. Les instantanés continueront à inclure tous les enregistrements partagés par le GBIF sous les désignations CC0 et CC BY dont les coordonnées ont passé les contrôles de qualité automatisés.

    Ce premier échantillon contient des enregistrements sur 939 601 espèces provenant de 22 517 ensembles de données et de 1 029 institutions d'édition de données. Comme tous les ensembles de données partagés par le GBIF, a été attribué un DOI, ou identifiant d'objet numérique, qui maintient un enregistrement persistant et transparent de ses sources. Étant donné le succès du Secrétariat dans le développement de l'un des principaux systèmes mondiaux de citation et d'attribution des données, la préservation de la provenance est restée une priorité tout en introduisant les données dans de nouvelles communautés de recherche et de calcul.

    À cette fin, les développeurs du GBIF ont créé un nouveau service qui produit des enregistrements citables de "jeux de données dérivés" et permet aux utilisateurs de cloud-compute de suivre les directives de citation et les meilleures pratiques. Le coordinateur des communications scientifiques Daniel Noesgaard a décrit l'outil dans le blogue sur les données du GBIF. Cet outil est disponible à la fois via l'API du GBIF et l'interface GBIF.org et permet aux utilisateurs de tenir compte du fait qu'ils peuvent effectuer des analyses sur une partie considérablement filtrée des données disponibles dans un instantané donné. Le fait de citer le DOI attribué à l'ensemble de données dérivées qui en résulte améliorera la précision et le suivi des citations tout en garantissant la transparence et la reproductibilité des analyses.

     

    D'autres sont prévus pour un échantillon similaire déjà placé dans le Registre des données ouvertes sur Amazon Web Services et un autre en cours de préparation pour être inclus dans les ensembles de données publiques disponibles via Google BigQuery. Pris ensemble, ces développements signalent la première étape vers l'activation des systèmes d'informatique en nuage pour « aider à encourager la recherche novatrice, réduire les obstacles techniques de l'analyse des données à grande échelle et accroître la visibilité » du réseau GBIF, comme le chef de l'informatique du GBIF Tim Robertson suggère en février 2021.

     

    Chiffres en avril 2021

     

    Règne Nombre d'espèces Nombre d'enregistrements
    Animalia 531 074 1 064 194 305
    Plantae 315 369 193 391 585
    Fungi 64 291 12 210 273
    Chromista 18 113 9 440 667
    Bacteria 8 364 13 313, 089
    Protozoa 1 635 793 176
    Virus 383 42 019
    Archaea 216 226 905
    incertae sedis 164 4 223 619
    TOTAL 939 601 1 297 835 638

     

     

    Chauve-souris à queue libre du Brésil (Tadarida brasiliensis), États-Unis Photo 2021 Caitlin Campbell via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-SA 4.0

     

    Lire l'article original


  • Les données d'occurrence des espèces dans le cloud numérique Azure augmentent et améliorent les prévisions du GBIF

    Un ensemble de données contenant près de 1,3 milliard d'enregistrements d'occurrences d'espèces du réseau GBIF est désormais disponible à l'utilisation via le catalogue de données du Planetary Computer de Microsoft. Actuellement composé d'enregistrements sous licence ouverte et géoréférencés, partagés par le GBIF jusqu'à la mi-avril, cet aperçu fournit aux utilisateurs de l'environnement du cloud numérique Microsoft Azure un accès facile aux données primaires de biodiversité dans des formats cohérents et prêts à l'analyse.

    Développé par Microsoft AI for Earth, le Planetary Computer combine des pétaoctets de données de surveillance environnementale à l'échelle mondiale et les rend facilement accessibles aux utilisateurs du système de calcul virtuel à grande échelle. Documentation, exemple de cahier et un billet de l'analyste de données du GBIF John Waller sur le Blog GBIF Data décrit comment les utilisateurs peuvent commencer à accéder aux données diffusées par le GBIF à partir du stockage en blob sur Azure, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du Planetary Computer.

     

    L'entrée dans le catalogue du Planetary Computer est opportune, étant donné son potentiel pour soutenir les demandes de subvention des premiers utilisateurs pour un montant allant jusqu'à 60 000 dollars américains à la fois en financement et en crédits de calcul ainsi que d'autres ressources par le biais du programme du Planetary Computer de GEO-Microsoft. La date limite pour soumettre des propositions de recherche de 12 mois appliquant le Planetary Computer aux grands défis environnementaux décrits dans l'actuel programme de travail du Group on Earth Observations (GEO) est le 15 juin 2021.

    « L'accès systématique à une collection complète et actualisée d'occurrences d'espèces par le biais de l'ordinateur planétaire améliorera considérablement la contribution que le réseau GBIF peut apporter à l'élaboration d'indicateurs pour le Cadre mondial pour la biodiversité post-2020 de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique, » a déclaré Simon Ferrier, chercheur en chef au CSIRO, l'agence scientifique nationale australienne.

    Ferrier, le codirecteur du projet, Andrew Hoskins, et leurs collègues développent une solution qui applique des outils d'apprentissage automatique de pointe sur la plateforme Azure pour extraire le signal du changement de la biodiversité à partir de masses de données d'observation moins structurées. Cela n'est possible que grâce à la colocalisation des données du GBIF et des données de télédétection sur l'occupation des sols et le changement climatique, ainsi qu'à la capacité de calcul à haute performance qu'offre la plateforme de calcul du cloud Azure », a déclaré M. Hoskins. « Cette approche ouvre de toutes nouvelles possibilités de surveillance des changements dans la biodiversité de notre planète »

     

    Le secrétariat du GBIF a pour objectif de mettre à jour les échantillons tous les mois, afin de suivre le rythme des données dynamiques et en constante évolution, disponibles via GBIF.org et l'API GBIF. Leséchantillons continueront à inclure tous les enregistrements partagés par le GBIF sous les désignations CC0 et CC BY dont les coordonnées ont passé les contrôles de qualité automatisés.

    Ce premier échantillon contient des enregistrements sur 939 601 espèces provenant de 22 517 ensembles de données et de 1 029 institutions d'édition de données. Comme tous les ensembles de données partagés par le GBIF, a été attribué un DOI, ou identifiant d'objet numérique, qui maintient un enregistrement persistant et transparent de ses sources. Étant donné le succès du Secrétariat dans le développement de l'un des principaux systèmes mondiaux de citation et d'attribution des données, la préservation de la provenance est restée une priorité tout en introduisant les données dans de nouvelles communautés de recherche et de calcul.

    À cette fin, les développeurs du GBIF ont créé un nouveau service qui produit des enregistrements citables de "jeux de données dérivés" et permet aux utilisateurs du cloud numérique de suivre les directives de citation et les meilleures pratiques. Le coordinateur des communications scientifiques Daniel Noesgaard a décrit l'outil dans le blogue sur les données du GBIF. Cet outil est disponible à la fois via l'API du GBIF et l'interface GBIF.org et permet aux utilisateurs de tenir compte du fait qu'ils peuvent effectuer des analyses sur une partie considérablement filtrée des données disponibles dans un échantillon donné. Le fait de citer le DOI attribué à l'ensemble de données dérivées qui en résulte améliorera la précision et le suivi des citations tout en garantissant la transparence et la reproductibilité des analyses.

     

    D'autres sont prévus pour un échantillon similaire déjà placé dans le Registre des données ouvertes sur Amazon Web Services et un autre en cours de préparation pour être inclus dans les ensembles de données publiques disponibles via Google BigQuery. Pris ensemble, ces développements signalent la première étape vers l'activation des systèmes d'informatique dans un cloud pour « aider à encourager la recherche novatrice, réduire les obstacles techniques de l'analyse des données à grande échelle et accroître la visibilité » du réseau GBIF, comme le chef de l'informatique du GBIF Tim Robertson suggère en février 2021.

     

    Chiffres en avril 2021

     

    Règne Nombre d'espèces Nombre d'enregistrements
    Animalia 531 074 1 064 194 305
    Plantae 315 369 193 391 585
    Fungi 64 291 12 210 273
    Chromista 18 113 9 440 667
    Bacteria 8 364 13 313, 089
    Protozoa 1 635 793 176
    Virus 383 42 019
    Archaea 216 226 905
    incertae sedis 164 4 223 619
    TOTAL 939 601 1 297 835 638

     

     

    Chauve-souris à queue libre du Brésil (Tadarida brasiliensis), États-Unis Photo 2021 Caitlin Campbell via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-SA 4.0

     

    Lire l'article original


  • Projections facilitées par le GBIF : augmenter les opportunités en mode « Cloud » pour les données d’occurrence d’espèces

    Un ensemble de données contenant près de 1,3 milliard d'enregistrements d'occurrences d'espèces du réseau GBIF est désormais disponible à l'utilisation via le catalogue de données du Planetary Computer de Microsoft. Actuellement composé d'enregistrements sous licence ouverte et géoréférencés, partagés par le GBIF jusqu'à la mi-avril, cet aperçu fournit aux utilisateurs de l'environnement du cloud numérique Microsoft Azure un accès facile aux données primaires de biodiversité dans des formats cohérents et prêts à l'analyse.

    Développé par Microsoft AI for Earth, le Planetary Computer combine des pétaoctets de données de surveillance environnementale à l'échelle mondiale et les rend facilement accessibles aux utilisateurs du système de calcul virtuel à grande échelle. Documentation, exemple de cahier et un billet de l'analyste de données du GBIF John Waller sur le Blog GBIF Data décrit comment les utilisateurs peuvent commencer à accéder aux données diffusées par le GBIF à partir du stockage en blob sur Azure, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du Planetary Computer.

     

    L'entrée dans le catalogue du Planetary Computer est opportune, étant donné son potentiel pour soutenir les demandes de subvention des premiers utilisateurs pour un montant allant jusqu'à 60 000 dollars américains à la fois en financement et en crédits de calcul ainsi que d'autres ressources par le biais du programme du Planetary Computer de GEO-Microsoft. La date limite pour soumettre des propositions de recherche de 12 mois appliquant le Planetary Computer aux grands défis environnementaux décrits dans l'actuel programme de travail du Group on Earth Observations (GEO) est le 15 juin 2021.

    « L'accès systématique à une collection complète et actualisée d'occurrences d'espèces par le biais de l'ordinateur planétaire améliorera considérablement la contribution que le réseau GBIF peut apporter à l'élaboration d'indicateurs pour le Cadre mondial pour la biodiversité post-2020 de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique, » a déclaré Simon Ferrier, chercheur en chef au CSIRO, l'agence scientifique nationale australienne.

    Ferrier, le codirecteur du projet, Andrew Hoskins, et leurs collègues développent une solution qui applique des outils d'apprentissage automatique de pointe sur la plateforme Azure pour extraire le signal du changement de la biodiversité à partir de masses de données d'observation moins structurées. Cela n'est possible que grâce à la colocalisation des données du GBIF et des données de télédétection sur l'occupation des sols et le changement climatique, ainsi qu'à la capacité de calcul à haute performance qu'offre la plateforme de calcul du cloud Azure », a déclaré M. Hoskins. « Cette approche ouvre de toutes nouvelles possibilités de surveillance des changements dans la biodiversité de notre planète »

     

    Le secrétariat du GBIF a pour objectif de mettre à jour les échantillons tous les mois, afin de suivre le rythme des données dynamiques et en constante évolution, disponibles via GBIF.org et l'API GBIF. Leséchantillons continueront à inclure tous les enregistrements partagés par le GBIF sous les désignations CC0 et CC BY dont les coordonnées ont passé les contrôles de qualité automatisés.

    Ce premier échantillon contient des enregistrements sur 939 601 espèces provenant de 22 517 ensembles de données et de 1 029 institutions d'édition de données. Comme tous les ensembles de données partagés par le GBIF, a été attribué un DOI, ou identifiant d'objet numérique, qui maintient un enregistrement persistant et transparent de ses sources. Étant donné le succès du Secrétariat dans le développement de l'un des principaux systèmes mondiaux de citation et d'attribution des données, la préservation de la provenance est restée une priorité tout en introduisant les données dans de nouvelles communautés de recherche et de calcul.

    À cette fin, les développeurs du GBIF ont créé un nouveau service qui produit des enregistrements citables de "jeux de données dérivés" et permet aux utilisateurs du cloud numérique de suivre les directives de citation et les meilleures pratiques. Le coordinateur des communications scientifiques Daniel Noesgaard a décrit l'outil dans le blogue sur les données du GBIF. Cet outil est disponible à la fois via l'API du GBIF et l'interface GBIF.org et permet aux utilisateurs de tenir compte du fait qu'ils peuvent effectuer des analyses sur une partie considérablement filtrée des données disponibles dans un échantillon donné. Le fait de citer le DOI attribué à l'ensemble de données dérivées qui en résulte améliorera la précision et le suivi des citations tout en garantissant la transparence et la reproductibilité des analyses.

     

    D'autres sont prévus pour un échantillon similaire déjà placé dans le Registre des données ouvertes sur Amazon Web Services et un autre en cours de préparation pour être inclus dans les ensembles de données publiques disponibles via Google BigQuery. Pris ensemble, ces développements signalent la première étape vers l'activation des systèmes d'informatique dans un cloud pour « aider à encourager la recherche novatrice, réduire les obstacles techniques de l'analyse des données à grande échelle et accroître la visibilité » du réseau GBIF, comme le chef de l'informatique du GBIF Tim Robertson suggère en février 2021.

     

    Chiffres en avril 2021

     

    Règne Nombre d'espèces Nombre d'enregistrements
    Animalia 531 074 1 064 194 305
    Plantae 315 369 193 391 585
    Fungi 64 291 12 210 273
    Chromista 18 113 9 440 667
    Bacteria 8 364 13 313, 089
    Protozoa 1 635 793 176
    Virus 383 42 019
    Archaea 216 226 905
    incertae sedis 164 4 223 619
    TOTAL 939 601 1 297 835 638

     

     

    Chauve-souris à queue libre du Brésil (Tadarida brasiliensis), États-Unis Photo 2021 Caitlin Campbell via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-SA 4.0

     

    Lire l'article original


  • Le secrétariat du GBIF recrute un responsable de la communication

    Le secrétariat du GBIF recherche un(e) chargé(e) de communication pour rejoindre son équipe et développer les capacités du groupe Participation et engagement, dont le travail se concentre sur le réseau et les parties prenantes du GBIF.

    Le titulaire du poste se concentrera sur la poursuite du développement, de la mise en œuvre et du perfectionnement du cadre axé sur l'utilisateur fourni par la stratégie de communication duGBIF. Il contribuera également à la conception d'activités et d'initiatives visant à soutenir le plan stratégique à venir, à répondre aux recommandations du Twenty-year Review of GBIF et à faire progresser la compréhension de la proposition de valeur unique du GBIF.

    Les principales tâches consistent à préparer des documents écrits et visuels pour soutenir les activités de sensibilisation et de programme du Secrétariat, ainsi qu'à rédiger et réviser le contenu du site GBIF.org. Le titulaire du poste doit posséder d'excellentes compétences en matière de rédaction et d'édition, un sens aigu du détail et une capacité avérée à rendre des informations techniques accessibles et convaincantes. Une expérience de la coordination d'événements virtuels et des relations avec les médias sera précieuse.

    Le poste est un poste à temps plein situé à Copenhague pour une période de deux (2) ans avec possibilité de prolongation.

     

    Compétences et expériences souhaitées

    • Cinq (5) ans d'expérience dans un poste de communication similaire ; une expérience de travail dans une organisation scientifique, technologique ou environnementale similaire est un atout
    • Diplôme universitaire de premier cycle dans un domaine pertinent pour les communications ou le travail du GBIF, ou expérience équivalente
    • Compétences professionnelles totales en anglais ; la maîtrise d'une deuxième langue des Nations unies est hautement souhaitable
    • Expérience dans la mise en œuvre de stratégies et de plans de communication axés sur l'audience
    • Compétence avérée en conception graphique et/ou production de ressources audiovisuelles et multimédia, y compris une expérience de la suite Adobe Creative Cloud
    • Expérience des médias sociaux et des plateformes de partage de photos et de vidéos, ainsi que des outils et des bonnes pratiques en la matière
    • Expérience des systèmes de gestion de contenu, des langages de balisage (par exemple, Markdown, AsciiDoc), des applications de distribution de courrier électronique et des analyses web utile
    • Capacité à passer des contrats et à travailler efficacement avec des fournisseurs externes
    • Capacité à établir des priorités et à équilibrer des missions parallèles tout en fournissant des résultats fiables et cohérents

     

    Le GBIF offre :

    • Une ambiance d'équipe positive et un cadre de travail animé dans une petite mais dynamique capitale mondiale
    • La possibilité d'un travail pratique au sein d'une petite équipe très efficace qui coordonne un réseau mondial actif
    • La possibilité de collaborer avec des scientifiques de données, des informaticiens et des développeurs hautement qualifiés au sein du Secrétariat et ailleurs
    • Des perspectives variées et uniques de développement personnel et professionnel
    • Une enveloppe de rémunération compétitive

     

    Il s'agit d'une occasion passionnante pour la personne, idéalement de développer ou de renforcer son expérience internationale en matière de soutien à la recherche et aux politiques fondées sur des données probantes, au bénéfice de la science et de la société. Si votre motivation, vos intérêts et votre expérience correspondent à ces exigences, nous sommes impatients de vous entendre.

     

    Rémunération

    Les salaires de GBIF sont compétitifs et exonérés de l'impôt sur le revenu danois.

    Le candidat sélectionné devra résider au Danemark, et un forfait de relocalisation est disponible pour le personnel recruté à l'international.

     

    Procédure et date limite de candidature

    Les candidatures à ce poste doivent être rédigées en anglais et inclure une lettre traitant de votre expérience et de vos qualifications pour
    Envoyez votre candidature par courrier électronique à comms-job-2021@gbif.org avant le 21 juin 2021.

    Veuillez indiquer dans votre candidature où vous avez vu cette annonce. Les demandes de renseignements concernant le poste peuvent être adressées au responsable de la communication Kyle Copas ou au responsable des RH Susanne Sheldon.

    Les entretiens pour le poste devraient avoir lieu à partir de juillet 2021. Notre objectif est que le candidat retenu prenne ses fonctions en septembre 2021 ou peu après, et nous demandons aux candidats d'indiquer leur disponibilité dans la lettre de candidature.

     

    Le GBIF - le Fonds mondial d'information sur la biodiversité - est un réseau international et une infrastructure de données financés par les gouvernements du monde entier et visant à fournir à quiconque, en tout lieu, un accès ouvert aux données sur tous les types de vie sur Terre.

    Le GBIF est un employeur soucieux de l'égalité des chances et accepte les candidatures sans distinction de sexe, de couleur, d'origine raciale, sociale ou ethnique, de caractéristiques génétiques, de langue, de religion ou de croyance, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'appartenance à une minorité nationale, de propriété, de naissance, de handicap, d'âge ou d'orientation sexuelle, d'état civil ou de situation familiale, ou de tout autre statut. Le personnel est recruté sur la base géographique la plus large possible.

     

     

    Gorilles de montagne (Gorilla beringei), Rwanda Photo 2015 Laura Keene via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-SA 4.0

     

    Lire l'article original


mardi 18 mai 2021

mardi 20 avril 2021

  • Appel à propositions pour le soutien de projets de BID dans les Caraïbes

    Le secrétariat du GBIF recherche des contractants pour soutenir l'équipe qui développe une communauté de pratique dans les Caraïbes par le biais du programme Biodiversity Information for Development (BID) financé par l'Union européenne. Les personnes et les institutions situées dans les pays éligibles au programme BID dans la région soutiendront ces efforts en :

    • Fournir une assistance technique, une formation et un encadrement pour aider les équipes projets à atteindre leurs buts et objectifs en matière de mobilisation et d'utilisation des données sur la biodiversité.
    • Faciliter l'échange de conseils, de bonnes pratiques et d'expertise entre les équipes projets et d'autres experts bénévoles de la communauté élargie du GBIF.
    • Encourager l'engagement à long terme des membres de l'équipe projet dans le réseau GBIF.

     

    À propos du BID

    Informations sur la biodiversité pour le développement, ou BID, est un programme financé par l'Union européenne et dirigé par le GBIF. Le programme vise à renforcer les capacités de mobilisation et d'utilisation efficaces des données sur la biodiversité pour soutenir la prise de décision et l'élaboration de politiques en faveur du développement durable.

    Le financement de la première phase du BID a soutenu des activités de renforcement des capacités et des projets visant à mobiliser des données sur la biodiversité et à renforcer les installations nationales et régionales d'information sur la biodiversité. La deuxième phase du programme s'est ouverte en 2020 avec un appel à propositions de projets des Caraïbes. Actuellement au stade de la sélection finale, BID financera entre 8 et 13 projets sous quatre types de subventions différents. Ces projets débuteront en juillet 2021 et dureront 2 ans.

    Le GBIF met fortement l'accent sur le renforcement des capacités afin de soutenir les équipes de projet dans la réalisation de leurs objectifs, en reconnaissant qu'il existe des défis importants à la mise en œuvre réussie de ce qui est souvent des projets de mobilisation de données pour la première fois.

     

    Le rôle des contractants chargés du soutien du projet

    Pendant la deuxième phase du BID, les contractants de soutien régional appliqueront leurs compétences et leur expérience dans les Caraïbes pour fournir une assistance continue aux équipes de projet. En plus de compléter le soutien aux projets déjà fourni par le secrétariat du GBIF, les contractants s'attaqueront également aux défis de la coordination des travaux de projet en raison des impacts de la pandémie de COVID-19.

    L'approche de soutien aux projets régionaux est centrée sur le développement d'une communauté de travail et d'un réseau de partenaires.

    L'approche régionale de soutien aux projets est centrée sur le développement d'une communauté de pratique impliquant les membres des équipes de projets financés et la communauté plus large du GBIF. Les rôles contractuels compléteront mais ne remplaceront pas les mentors bénévoles, qui restent une composante essentielle des activités de renforcement des capacités du GBIF. Bien que des personnes ou des organisations puissent demander à fournir un soutien sur une base contractuelle, l'objectif est de créer une équipe de personnes dévouées améliorant le travail du secrétariat du GBIF par leur présence dans la région cible et leur connaissance de celle-ci.

    Les sous-comités régionaux du GBIF servent de plateformes de communication, de coordination et de collaboration entre les nœuds de participants du GBIF au niveau régional. Les contractants travailleront en collaboration avec les nœuds participants du GBIF et les représentants régionaux élus afin de renforcer la coordination de la participation régionale au GBIF.

     

     

    Portée des travaux

    Les personnes ou institutions contractuelles soutiendront l'équipe de coordination de la DIS au Secrétariat du GBIF et seront responsables de la mise en œuvre :

    • Réunions de groupe régulières avec les équipes projets, en soutenant le développement de la communauté de pratique
    • Assistance du bureau d'aide en tant que principal point de contact technique aidant à la mobilisation des données régionales et aux questions de qualité des données, en coordination avec les nœuds de participants GBIF concernés et l'équipe des produits de données du secrétariat GBIF
    • Le mentorat de projet axé sur le soutien technique pour la mise en œuvre des plans de mobilisation des données des équipes projets
    • Soutien aux ateliers de renforcement des capacités de BID et aux ateliers de réplication au niveau des projets suivant les plans de diffusion des connaissances des projets
    • En coordination avec les représentants régionaux du GBIF et les nœuds de participants au GBIF concernés, soutien au recrutement et à l'affectation de mentors appropriés pour renforcer la communauté de pratique
    • Recommandations sur le développement futur de la communauté de pratique, y compris l'identification des principaux besoins en matière de capacités et des possibilités de formation
    • Des rapports d'état bimensuels pour la communauté de pratique de la DIS résumant les activités entreprises personnellement et par la communauté, en plus de la participation aux réunions régulières de planification de la DIS impliquant le Secrétariat du GBIF et d'autres contractants régionaux.

     

    Compétences et expérience requises

    Le contractant idéal aurait déjà une expérience substantielle dans la mobilisation et la publication de données par le biais du GBIF, ainsi qu'une solide connaissance pratique de :

     

    Autres compétences requises

    • Nous recherchons des consultants francophones et anglophones. La maîtrise de l'anglais est requise car c'est la langue de travail du Secrétariat. D'autres compétences linguistiques seront considérées comme un avantage.
    • Connaissance du réseau GBIF.
    • Solides compétences en communication et capacité à fournir des conseils clairs, par exemple sur des questions techniques liées à la publication de données.
    • La capacité à travailler de manière indépendante et en équipe.

     

    En outre, les compétences suivantes seront considérées comme bénéfiques pour réaliser efficacement le travail défini :

    • Compétences de base en matière de gestion de projets, par exemple avoir mené à bien des projets financés.
    • Expérience en matière de formation ou de mentorat
    • Expérience dans la mise en place et/ou la mise à jour d'un IPT
    • Bases de données relationnelles et SQL
    • Expérience du traitement des données, du travail avec de grandes bases de données
    • Compréhension de base des services web JSON et de leur utilisation
    • Connaissance de R ou Python et des APIs

     

    Calendrier et engagements de temps

    Nous nous attendons à ce que le travail sous contrat ne prenne pas moins de 50 % d'équivalent temps plein sur la période du contrat. Pour les demandes émanant d'institutions, nous exigeons que le contractant spécifique soit nommé dans le contrat et qu'il s'engage à effectuer ce travail pour une période minimale d'un an, avec des plans clairs de transfert si le rôle est transféré à une autre personne au sein de l'institution après cette période.

    Nous prévoyons d'émettre des contrats pour le soutien de projets régionaux jusqu'à deux équivalents temps plein pour la région Afrique.

     

    Délai de soumission des questions : 5 mai 2021
    Date limite de soumission des propositions : 12 mai 2021
    Début prévu du contrat : ASAP, idéalement au plus tard en août 2021
    Durée du contrat : 24 mois
    Remise du premier rapport : 31 août 2021 de préférence

     

    Localisation

    Il est prévu que le travail soit effectué dans la base d'origine ou l'institution d'accueil du candidat sélectionné. Les candidats doivent être des individus ou des institutions situés dans les pays éligibles à la BID dans la région. Veuillez noter que les candidatures des territoires d'outre-mer de la région ne sont pas éligibles.

    Les demandes provenant de pays ou d'organisations qui participent déjà au GBIF doivent inclure une déclaration d'approbation du chef de délégation ou du responsable de nœud du GBIF. Les coordonnées des représentants des pays et organisations participant au GBIF peuvent être trouvées dans l'onglet Participant des pages des pays ou à partir de la liste des participants.

     

    Procédure de candidature

    Les candidatures doivent être soumises en anglais via le GBIF Grants Portal avant la date limite indiquée. Lorsque vous remplissez votre formulaire de demande sur le portail des subventions du GBIF, vous devez télécharger :

    • 1. Un CV complet de la personne qui soumet la demande, ou de la personne qui serait affectée au travail pour les demandes institutionnelles.
    • 2. Une lettre de soutien de l'institution hôte, le cas échéant, indiquant les liens avec le nœud de participants du GBIF si elle est située dans un pays ou liée à une organisation qui participe déjà au GBIF.
    • 3. Pour les demandes émanant de pays ou d'organisations qui participent déjà au GBIF, une déclaration d'approbation du chef de délégation ou du gestionnaire de nœud du GBIF. Cette déclaration peut prendre la forme d'une lettre indiquant au minimum que le chef de délégation ou le responsable de nœud a connaissance de la demande et que celle-ci semble entrer dans le cadre de l'appel.

    Les questions relatives à la procédure de candidature peuvent être adressées à BID_support@gbif.org.

     

    À propos du Portail des subventions du GBIF

    Nous recommandons vivement aux candidats de créer un compte dans le portail des subventions du GBIF le plus tôt possible, car le processus de vérification du compte peut prendre jusqu'à deux jours ouvrables.

    Notez que si vous avez déjà un compte sur le portail des subventions du GBIF, vous devez utiliser vos informations de connexion existantes. Vous ne devez pas créer un nouveau compte pour postuler à cet appel.

    Si vous devez créer un compte sur le portail des subventions du GBIF et que vous n'êtes pas actuellement affilié à une organisation :

    • 1. Allez sur le portail des subventions du GBIF et cliquez sur "créer un compte maintenant".
    • 2. Choisissez "oui" lorsqu'on vous demande si vous représentez ou êtes affilié à une organisation ou une institution.
    • 3. Remplissez le formulaire en indiquant vos coordonnées principales
    • 4. Dans la section Informations sur l'organisation, indiquez sous le nom de l'organisation : "Votre prénom-votre nom de famille-Consultant", puis reproduisez les informations fournies dans la section "Coordonnées principales" du formulaire.

     

    Processus de sélection

    Un comité de sélection sera composé du personnel du secrétariat du GBIF, de membres du comité directeur du BID et du comité des gestionnaires des nœuds de participants du GBIF.

    Les candidatures seront examinées pour s'assurer qu'elles répondent aux critères généraux d'éligibilité. Celles qui passeront ces tests seront notées en fonction des critères de sélection suivants :

    • Démonstration des compétences requises
    • Expérience antérieure pertinente
    • Appréciation de la tâche
    • Potentiel d'impact durable sur la capacité au sein de la région
    • Valeur de l'argent

     

    Le comité de sélection évaluera ensuite les notes conceptuelles en fonction de leur notation. Le comité peut également prendre en compte les critères suivants pour s'assurer que la sélection finale comprend un équilibre dans :

    • La répartition géographique des candidats au sein de la région.
    • Compétences linguistiques au sein de la région.
    • Complémentarité des compétences au sein de la région, par exemple équilibre des compétences techniques et de gestion de projet.

     

    Les candidats présélectionnés seront invités à passer un entretien en mai et juin 2021. Les candidats devront démontrer leurs compétences en matière de mobilisation de données par le biais d'un exercice pratique.


    Ce programme est financé par l'Union européenne.

     

    Algue Sargassum (Sargassum fluitans), République dominicaine. Photo 2021 Andrea via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-NC 4.0.

     

    Lire l'article original


  • Appel à propositions pour le soutien de projets de BID en Afrique

    Le secrétariat du GBIF recherche des contractants pour soutenir l'équipe qui développe une communauté de pratique en Afrique subsaharienne dans le cadre du programme Biodiversity Information for Development (BID) financé par l'Union européenne. Les personnes et les institutions situées dans les pays de la région éligibles au programme BID soutiendront ces efforts en :

    • Fournir une assistance technique, une formation et un encadrement pour aider les équipes projets à atteindre leurs buts et objectifs en matière de mobilisation et d'utilisation des données sur la biodiversité.
    • Faciliter l'échange de conseils, de bonnes pratiques et d'expertise entre les équipes projets et d'autres experts bénévoles de la communauté élargie du GBIF.
    • Encourager l'engagement à long terme des membres de l'équipe projet dans le réseau GBIF.

     

    À propos du BID

    Informations sur la biodiversité pour le développement, ou BID, est un programme financé par l'Union européenne et dirigé par le GBIF. Le programme vise à renforcer les capacités de mobilisation et d'utilisation efficaces des données sur la biodiversité pour soutenir la prise de décision et l'élaboration de politiques en faveur du développement durable.

    Les financements de la première phase du BID ont soutenu des activités de renforcement des capacités et des projets visant à mobiliser des données sur la biodiversité et à renforcer les installations nationales et régionales d'information sur la biodiversité. La deuxième phase du programme s'est ouverte en 2020 avec un appel à propositions de projets d'Afrique subsaharienne. Un ensemble de 19 projets sélectionnés, relevant de quatre types de subventions différents, débutera en avril 2021 et durera deux ans.

    Le GBIF met fortement l'accent sur le renforcement des capacités afin de soutenir les équipes projets dans la réalisation de leurs objectifs, en reconnaissant qu'il existe des défis importants à la mise en œuvre réussie de ce qui est souvent la première fois des projets de mobilisation de données.

     

    Le rôle des contractants chargés du soutien du projet

    Au cours de la deuxième phase de la DIS, les contractants de soutien régional appliqueront leurs compétences et leur expérience en Afrique subsaharienne pour fournir une assistance continue aux équipes projets. En plus de compléter le soutien aux projets déjà fourni par le secrétariat du GBIF, les contractants s'attaqueront également aux défis de la coordination des travaux des projets en raison des impacts de la pandémie de COVID-19.

    La démarche de soutien aux projets régionaux est centrée sur le développement d'une communauté de pratique impliquant les membres des équipes projets financés et la communauté plus large du GBIF. Les rôles contractuels compléteront mais ne remplaceront pas les mentors bénévoles, qui restent une composante essentielle des activités de renforcement des capacités du GBIF. Bien que des individus ou des organisations puissent postuler pour fournir un soutien sur une base contractuelle, l'objectif est de créer une équipe de personnes dévouées améliorant le travail du secrétariat du GBIF par leur présence dans la région cible et leur connaissance de celle-ci.

    Les sous-comités régionaux du GBIF servent de plateformes de communication, de coordination et de collaboration entre les nœuds participants du GBIF au niveau régional. Les contractants travailleront en collaboration avec les nœuds participants du GBIF et les représentants régionaux élus afin de renforcer la coordination de la participation régionale au GBIF.

     

    Portée des travaux

    Les personnes ou institutions contractuelles soutiendront l'équipe de coordination de la DIS au Secrétariat du GBIF et seront responsables de la mise en œuvre :

    • Réunions de groupe régulières avec les équipes projets, pour soutenir le développement de la communauté de pratique.
    • Assistance au service d'assistance en tant que principal point de contact technique pour la mobilisation des données régionales et les questions de qualité des données, en coordination avec les nœuds de participants du GBIF concernés et l'équipe des produits de données du secrétariat du GBIF.
    • Le mentorat du projet s'est concentré sur le soutien technique à la mise en œuvre des plans de mobilisation des données des équipes projets.
    • Soutien aux ateliers de renforcement des capacités du BID et aux ateliers de reproduction au niveau des projets, conformément aux plans de diffusion des connaissances des projets.
    • En coordination avec les représentants régionaux du GBIF et les nœuds de participants au GBIF concernés, aider au recrutement et à l'affectation de mentors appropriés pour renforcer la communauté de pratique.
    • Recommandations sur le développement futur de la communauté de pratique, y compris l'identification des principaux besoins en matière de capacités et des possibilités de formation.
    • Rapports de situation bimensuels pour la communauté du BID impliquant le secrétariat du GBIF et d'autres contractants régionaux.

     

    Compétences et expérience requises

    Le contractant idéal aurait déjà une expérience substantielle dans la mobilisation et la publication de données par le biais du GBIF, ainsi qu'une solide connaissance pratique de :

     

    Autres compétences requises

    • Nous recherchons des consultants francophones et anglophones. La maîtrise de l'anglais est requise car c'est la langue de travail du Secrétariat. D'autres compétences linguistiques seront considérées comme un avantage.
    • Connaissance du réseau GBIF.
    • Solides compétences en communication et capacité à fournir des conseils clairs, par exemple sur des questions techniques liées à la publication de données.
    • La capacité à travailler de manière indépendante et en équipe.

     

    En outre, les compétences suivantes seront considérées comme bénéfiques pour réaliser efficacement le travail défini :

    • Compétences de base en matière de gestion de projets, par exemple avoir mené à bien des projets financés.
    • Expérience en matière de formation ou de mentorat
    • Expérience dans la mise en place et/ou la mise à jour d'un IPT
    • Bases de données relationnelles et SQL
    • Expérience du traitement des données, du travail avec de grandes bases de données
    • Compréhension de base des services web JSON et de leur utilisation
    • Connaissance de R ou Python et des APIs

     

    Calendrier et engagements de temps

    Nous nous attendons à ce que le travail sous contrat ne prenne pas moins de 50 % d'équivalent temps plein sur la période du contrat. Pour les demandes émanant d'institutions, nous exigeons que le contractant spécifique soit nommé dans le contrat et qu'il s'engage à effectuer ce travail pour une période minimale d'un an, avec des plans clairs de transfert si le rôle est transféré à une autre personne au sein de l'institution après cette période.

    Nous prévoyons d'émettre des contrats pour le soutien de projets régionaux jusqu'à deux équivalents temps plein pour la région Afrique.

    Date limite pour la soumission des questions :5 mai 2021
    Date limite pour la soumission des propositions : 12 mai 2021
    Début prévu du contrat : ASAP, idéalement au plus tard en août 2021
    Durée du contrat : 24 mois
    Remise du premier rapport : 31 août 2021 préféré

     

    Localisation

    Il est prévu que le travail soit effectué dans la base d'origine ou l'institution d'accueil du candidat sélectionné. Les candidats doivent être des individus ou des institutions situés dans les pays éligibles à la BID dans la région. Veuillez noter que les candidatures des territoires d'outre-mer de la région ne sont pas éligibles.

    Les demandes provenant de pays ou d'organisations qui participent déjà au GBIF doivent inclure une déclaration d'approbation du chef de délégation ou du responsable de nœud du GBIF. Les coordonnées des représentants des pays et organisations participant au GBIF se trouvent dans l'onglet Participant des pages des pays ou dans la liste des participants.

    Procédure de candidature

    Les candidatures doivent être soumises en anglais via le GBIF Grants Portal avant la date limite indiquée. Lorsque vous remplissez votre formulaire de demande sur le portail des subventions du GBIF, vous devez télécharger :

    • 1. Un CV complet de la personne qui soumet la demande, ou de la personne qui serait affectée au travail pour les demandes institutionnelles.
    • 2. Une lettre de soutien de l'institution hôte, le cas échéant, indiquant les liens avec le nœud de participants du GBIF si elle est située dans un pays ou liée à une organisation qui participe déjà au GBIF.
    • 3. Pour les demandes émanant de pays ou d'organisations qui participent déjà au GBIF, une déclaration d'approbation du chef de délégation ou du gestionnaire de nœud du GBIF. Cette déclaration peut prendre la forme d'une lettre indiquant au minimum que le chef de délégation ou le responsable de nœud a connaissance de la demande et que celle-ci semble entrer dans le cadre de l'appel.

    Les questions relatives à la procédure de candidature peuvent être adressées à BID_support@gbif.org.

     

    À propos du Portail des subventions du GBIF

    Nous recommandons vivement aux candidats de créer un compte dans le portail des subventions du GBIF le plus tôt possible, car le processus de vérification du compte peut prendre jusqu'à deux jours ouvrables.

    Notez que si vous avez déjà un compte sur le portail des subventions du GBIF, vous devez utiliser vos informations de connexion existantes. Vous ne devez pas créer un nouveau compte pour postuler à cet appel.

    Si vous devez créer un compte sur le portail des subventions du GBIF et que vous n'êtes pas actuellement affilié à une organisation :

    • 1. Allez sur le portail des subventions du GBIF et cliquez sur "créer un compte maintenant".
    • 2. Choisissez "oui" lorsqu'on vous demande si vous représentez ou êtes affilié à une organisation ou une institution.
    • 3. Remplissez le formulaire en indiquant vos coordonnées principales
    • 4. Dans la section Informations sur l'organisation, indiquez sous le nom de l'organisation : "Votre prénom-votre nom de famille-Consultant", puis reproduisez les informations fournies dans la section "Coordonnées principales" du formulaire.

     

    Processus de sélection

    Un comité de sélection sera composé du personnel du secrétariat du GBIF, de membres du comité directeur du BID et du comité des gestionnaires des nœuds de participants du GBIF.

    Les candidatures seront examinées pour s'assurer qu'elles répondent aux critères généraux d'éligibilité. Celles qui passeront ces tests seront notées en fonction des critères de sélection suivants :

    • Démonstration des compétences requises
    • Expérience antérieure pertinente
    • Appréciation de la tâche
    • Potentiel d'impact durable sur la capacité au sein de la région
    • Valeur de l'argent

     

    Le comité de sélection évaluera ensuite les notes conceptuelles en fonction de leur notation. Le comité peut également prendre en compte les critères suivants pour s'assurer que la sélection finale comprend un équilibre dans :

    • La répartition géographique des candidats au sein de la région.
    • Compétences linguistiques au sein de la région.
    • Complémentarité des compétences au sein de la région, par exemple équilibre des compétences techniques et de gestion de projet.

     

    Les candidats présélectionnés seront invités à passer un entretien en mai et juin 2021. Les candidats devront démontrer leurs compétences en matière de mobilisation de données par le biais d'un exercice pratique.


    Ce programme est financé par l'Union européenne.

     

     

     

     

    Banane Cavendish (Musa acuminata), Soudan. Photo 2021 lshukan via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-NC 4.0.

     

    Lire l'article original


mardi 13 avril 2021

  • Appel à candidature ouvert : revue systématique de la littérature utilisant des données médiatisées par le GBIF relatives à la santé humaine

    La découverte, l'accès et l'utilisation appropriée des données primaires sur la biodiversité sont essentiels pour la recherche sur la santé humaine et les maladies zoonotiques et à transmission vectorielle. Dans le cadre d'une stratégie mondiale plus large visant à améliorer l'exhaustivité, la pertinence et l'aptitude à l'emploi des données sur la biodiversité, le GBIF a réuni un groupe de travail sur la mobilisation et l'utilisation des données sur la biodiversité pour la recherche et les politiques sur les maladies humaines. Afin de soutenir le travail de ce groupe de travail, le secrétariat du GBIF lance un appel à candidatures pour réaliser une revue systématique de la littérature scientifique utilisant des données médiatisées par le GBIF et relatives à la santé humaine.
    Le projet impliquera :

    1. développer, affiner et, en consultation avec le secrétariat du GBIF et le groupe de travail du GBIF sur la mobilisation et l'utilisation des données relatives à la biodiversité pour la recherche et les politiques sur les maladies humaines, convenir de la méthodologie optimale et des questions de recherche pour l'examen systématique
    2. sur cette base, effectuer un examen de plus de 200 articles de recherche sur la santé citant l'utilisation de données médiatisées par le GBIF, publiés depuis que le GBIF a introduit les DOI pour la citation des données, et
    3. en tant que premier auteur, de préparer un rapport sous la forme d'un manuscrit prêt à être soumis de l'article de synthèse.

     

    Les candidatures doivent être envoyées à info@gbif.org et inclure un résumé de l'approche proposée, y compris un plan potentiel pour le rapport, un CV complet avec les publications, et d'autres exemples démontrant des activités pertinentes pour l'examen au cours des cinq dernières années.

    Date limite de dépôt des candidatures : 30 avril 2021
    Début prévu du contrat : 1er - 31 mai 2021
    Durée du contrat : 4 mois

    Veuillez vous référer à l'appel complet pour les détails concernant le contexte de l'examen, la rémunération, la durée et les spécificités de la candidature.

     

     

    Photo Anopheles albimanus Moustique © James Gathany, CDC Public Health Image Library.

     

    Lire l'article original


jeudi 18 mars 2021

lundi 22 février 2021

  • Enquête de satisfaction sur le référentiel des espèces TAXREF

    Dans le cadre du SINP, l’UMS PatriNat (OFB, MNHN, CNRS) est en charge de la réalisation du référentiel taxonomique national des organismes vivant en France métropolitaine et ultramarine. Ce référentiel entre dans sa 18e année d’existence.
    À la fois outil d’inventaire, de connaissance et de gestion de données, il est utilisé par de nombreux acteurs s’intéressant à la biodiversité et souhaitant se reporter à un référentiel de noms scientifiques.

     

    Du 19 février au 9 avril 2021
    L’UMS PatriNat lance une enquête de satisfaction sur l’utilisation et les besoins en services associés au référentiel taxonomique national des organismes vivant en France.

     

    Le temps de réponse est estimé entre 15 et 20 minutes.

     

    Les personnes intéressées peuvent répondre à l’enquête sans avoir eu connaissance auparavant du référentiel TAXREF.

     

    Les résultats de l’enquête seront restitués lors d’un séminaire dédié qui aura lieu en juin 2021 en visio-conférence.

     

    Merci d’avance pour votre participation.

     

    En savoir plus

    Contact


mardi 16 février 2021

lundi 15 février 2021

  • Le défi Ebbe Nielsen 2021 recherche des innovations open-data pour la biodiversité

    Le Ebbe Nielsen Challenge 2021 s'est ouvert dans le but de reconnaître les participations innovantes qui exploitent les données et les outils de biodiversité du réseau GBIF pour faire progresser la science ouverte. Un jury d'experts jugera les contributions sur leur ouverture et leur reproductibilité, leur pertinence et leur nouveauté et présentera un groupe de gagnants sélectionnés avec un total de 20 000 euros de prix.

    Entre le 20 janvier et le 2 août 2021, des individus et des équipes peuvent préparer des outils et des techniques qui améliorent l'accès, l'utilité et la qualité des données ouvertes sur la biodiversité et les soumettre à ce concours annuel d'encouragement à durée indéterminée.

    Les participants au défi peuvent adopter un nombre illimité d'approches. Les participants peuvent choisir de développer de nouvelles applications, visualisations, méthodes, flux de travail ou analyses, en utilisant souvent (mais pas toujours) l'API GBIF pour accéder aux données. Vous pouvez également développer ou étendre les capacités des outils et fonctionnalités existants disponibles sur le réseau GBIF. Nous encourageons les participants à examiner les idées, problèmes ou approches que vous pourriez souhaiter poursuivre (voir ci-dessous).

    Les candidatures doivent bénéficier à plusieurs groupes de parties prenantes, notamment les utilisateurs, les détenteurs et les gestionnaires de données. Vous pouvez consulter la stratégie de communication du GBIF pour voir comment nous décrivons les publics du GBIF.

    Les gagnants seront annoncés lors de la 28e réunion du conseil d'administration du GBIF en octobre 2021.

    Le Challenge honore la mémoire du Dr Ebbe Schmidt Nielsen, un leader inspirant dans les domaines de la biosystématique et de l'informatique de la biodiversité et l'un des principaux fondateurs du GBIF, qui est mort subitement juste avant sa création.

     

    + Règlement officiel : Challenge Ebbe Nielsen 2021
    + Formulaire d'inscription : Challenge Ebbe Nielsen 2020

     

    Le résumé des règles et exigences qui suit ne remplace ni ne supplante les règles officielles . Envoyez vos questions ou demandes d'éclaircissements à l'adresse suivante ENChallenge@gbif.org.

     

    Date limite de soumission

    • 2 août 2021, 16h Heure d'été d'Europe centrale | UTC +2

     

    Conditions d'éligibilité

    Le défi est ouvert aux individus, aux équipes d'individus, aux entreprises et à leurs employés, et aux agences gouvernementales et à leurs employés.

     

    Le défi n'est pas ouvert à :

    • Les membres actuels du personnel du secrétariat du GBIF
    • Personnes ayant actuellement un contrat direct avec le secrétariat du GBIF
    • Membres du comité scientifique du GBIF
    • Chefs de délégation au GBIF

     

    Conditions de soumission

    Les participants doivent remplir le formulaire d'inscription, qui fournit des informations sur l'inscription, notamment :

    • Nom/titre de la soumission
    • Noms et affiliations des membres de l'équipe
    • Résumé et argumentaire
    • Instructions d'utilisation
    • Lien vers des éléments visuels (prototype, démo, vidéo, captures d'écran, diapositives, etc.)
    • Lien(s) vers les documents de soumission sur tout site web ou dépôt approprié

     

    Les juges et le personnel du secrétariat du GBIF doivent être en mesure de :

    • accéder et exploiter ou examiner la soumission sans frais
    • l'exploiter sur un matériel facilement disponible (si la demande est une application autonome)
    • répéter tout processus ou routine, si la soumission est un script ou une autre solution automatisée

     

    Les participants peuvent préparer et documenter leurs inscriptions sur n'importe quel dépôt ou plate-forme avec lequel vous êtes à l'aise-GitHub, Dryad, FigShare, Open Science Framework, Jupyter Notebook, ou utiliser leur propre site web.

    En encourageant les participants à utiliser des outils que vous connaissez déjà et avec lesquels vous êtes à l'aise, nous espérons que toute personne intéressée à soumettre un projet pourra se concentrer sur les questions de quoi, pourquoi et comment :

    • quel est le projet
    • pourquoi il est important pour les communautés du GBIF qu'il est destiné à servir
    • comment cela fonctionne

     

    Que dois-je créer ?

    Le défi Ebbe Nielsen 2021 est délibérément ouvert, de sorte que les participants ont une large mission de création d'outils et de techniques qui font progresser la science ouverte et améliorent l'accès, l'utilité ou la qualité des données médiatisées par le GBIF. Les soumissions au Challenge peuvent être de nouvelles applications, des méthodes de visualisation, des flux de travail ou des analyses, ou elles s'appuient sur des outils et des fonctionnalités existants et les étendent.

    es candidatures retenues devraient apporter des solutions pratiques et pragmatiques au réseau GBIF tout en faisant progresser l'informatique et la gestion des données sur la biodiversité par rapport à la mission du GBIF et plan stratégique.

     

    Critères

    Un panel de juges experts issus des domaines scientifiques, informatiques et technologiques pertinents évaluera les candidatures en fonction des critères suivants :

    • Ouverture et reproductibilité: Les éléments constitutifs de la soumission, comme le code et le contenu, sont-ils librement accessibles et transparents ? Sont-ils soumis à une licence appropriée ?
    • Champ d'application/strong>: La soumission a-t-elle une pertinence et une portée suffisantes pour que les communautés soutenues par le GBIF puissent l'utiliser ou la construire ?
    • Nouveauté Une partie importante de la soumission a-t-elle été développée spécifiquement pour le défi ? Les soumissions basées en grande partie ou entièrement sur des travaux déjà publiés ne sont pas considérées comme des soumissions éligibles.

     

    Gagnants et participants des défis précédents

    2020 Gagnants  
    2019 Gagnants  
    2018 Gagnants  
    2016 Gagnants Tous les participants
    2015 Gagnants Tous les participants

    + Formulaire d'inscription : Challenge Ebbe Nielsen 2020

    + Règlement officiel : Challenge Ebbe Nielsen 2020

     

    Lire l'article original


mardi 19 janvier 2021

  • De nouveaux documents permettent d'améliorer les pratiques de géoréférencement

    Le secrétariat du GBIF a publié les « premières versions finales » de trois documents sur le géoréférencement qui, tous, fournissent un ensemble d'outils essentiels pour améliorer la pratique de la représentation spatiale et de l'interprétation des informations de localisation.

     

    Georeferencing Best Practices (Meilleures pratiques de géoréférencement) par Arthur Chapman et John Wieczorek offre un contexte théorique et des méthodes pour géoréférencer des localités descriptives. Le document met à jour les meilleures pratiques, les recommandations, les termes communs et les technologies développées et affinées depuis la publication du rapport des mêmes auteurs en 2006 Guide to Best Practices for Georeferencing (Guide des meilleures pratiques pour le géoréférencement).

     

    Le Georeferencing Quick Reference Guide (Guide de référence rapide sur le géoréférencement) par Paula Zermoglio, Arthur Chapman, John Wieczorek, Maria Celeste Luna et David Bloom fournit un protocole citable sous la forme d'un guide pratique avec des règles et des procédures pour déterminer les formes des caractéristiques géospatiales et utiliser leurs résultats comme base pour le géoréférencement.

     

    Le Georeferencing Calculator Manual (Manuel du calculateur de géoréférencement) par David Bloom, John Wieczorek et Paula Zermoglio donne des instructions pour le Georeferencing Calculator (Calculateur de géoréférencement). Cet outil basé sur un navigateur fonctionne à la fois en ligne et hors ligne, aidant les utilisateurs à géoréférencer des localités descriptives en utilisant la méthode du rayon de points basée sur la théorie donnée dans les meilleures pratiques de géoréférencement.

     

    « C'est un honneur d'avoir eu l'occasion d'actualiser ces documents, de les rendre plus flexibles et dynamiques, et de les ouvrir plus facilement aux contributions de la communauté, » dit John Wieczorek de VertNet. « Il est tout à l'honneur du GBIF de rendre une telle documentation plus pertinente et d'accroître son impact potentiel. »

     

    Les concepts et les méthodes présentés dans ces documents ont été développés depuis longtemps par l'équipe de VertNet dans le contexte général des données d'occurrence biologique. Toutefois, les principes et pratiques fondamentaux sont adaptés à une application dans toute autre discipline qui repose sur l'interprétation spatiale des lieux descriptifs.

     

    « Des évaluations précises de la biodiversité, à quelque échelle que ce soit, reposent sur trois éléments d'information clés : what (identifications taxonomiques), when (date et heure) et where (lieu), » dit Niels Raes, gestionnaire de nœud pour le NLBIF, Centre d'information sur la biodiversité des Pays-Bas. « En fournissant les outils et les conseils essentiels pour dériver avec précision les coordonnées et l'incertitude des descriptions de localités, ces matériels peuvent aider les chercheurs et les gestionnaires de collections à accroître la qualité, l'utilité et la précision des données sur la biodiversité, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du réseau GBIF. »

     

    Les trois documents représentent la pièce maîtresse du premier document numérique que le secrétariat du GBIF a commandé à VertNet pour remplir un engagement pris dans le programme de travail du GBIF pour 2019. Comme pour le guide pour la publication de données sur les espèces sensibles récemment publié et le guide à venir en espagnol pour l'utilisation d'OpenRefine, l'objectif de cet effort est de fournir des conseils techniques pour soutenir le développement des compétences et la formation dans les communautés de pratique du GBIF tout en améliorant les processus de mise à jour et de maintien des conseils dans le temps.

     

    Les systèmes et les processus du programme sont conçus pour être aussi transparents, ouverts et autosurveillants que possible. Avant la publication des « premières versions finales » les membres de la communauté examinent les projets de documents conservés dans des dépôts GitHub ouverts et publiés aux formats HTML et PDF à l'aide d'une chaîne d'outils de publication à code source ouvert appelée AsciiDoctor. La communauté dynamique de traducteurs bénévoles du GBIF peut facilement fournir des versions dans d'autres langues de tout document en utilisant CrowdIn, qui fournit une licence non commerciale gratuite pour soutenir leurs efforts.

     

    Les personnes intéressées par les futures publications, l'évaluation par les pairs et les possibilités de traduction dans le cadre de ce programme devraient envisager de s'inscrire à la liste de diffusion dédiée à la documentation numérique.

     

     

    Baleine à bosse (Megaptera novaeangliae), Baie de Monterey, Californie, USA. Photo 2020 Robin Gwen Agarwal via iNaturalist CC BY-NC 4.0

     

    Lire l'article original


Traduction

Sites favoris


127 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -...

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=...