PartageTaRue94 | Défendre la mobilité des plus vulnérables, ces 365 derniers jours

Défendre la mobilité des plus vulnérables
L’association PTR 94 a pour objet de promouvoir les déplacements des piétons et assimilés, des personnes handicapées ou à mobilité réduite, et des cyclistes dans le département du Val-de-Marne et des départements limitrophes. Elle milite pour favoriser ces déplacements et pour rendre la voirie et les espaces publics plus accessibles, sûrs et confortables aux usagers vulnérables.

A ce titre, nos activités principales sont :

 Achat groupé de vélos électriques : Test sur nos stands
 Cours de vélo pour adultes (« vélo-école »)
 Balades familiales à vélo (autour de 15 km/h en général) avec pique-nique. Certaines ouvertes aux aveugles ou simples débutants, grâce au tandem.
 Conseils contre le vol de vélo
 Lobbying auprès des élus pour des villes plus piétonnes, cyclables (y compris stationnement vélo et liaisons inter-villes), et accessibles aux personnes en situation de handicap, des limitations de vitesse strictes et moins d’accidents pour tous : des aménagements existent, encore faut-il vouloir les mettre en place
 Tatouage pour identifier le propriétaire d’un vélo volé (contre 5€/vélo et la présentation d’une pièce d’identité)
 Atelier entretien du vélo sur nos stands : apprendre à graisser sa chaîne proprement et efficacement
 Conseils préventifs contre la crevaison



samedi 23 mars 2019

jeudi 21 mars 2019

  • Bourses aux vélos de printemps 2019

    france_road_sign_b52.svgAchetez, vendez, le cours monte.france_road_sign_c13d.svg

    Liste non exhaustive des bourses aux vélos d’occasion dans le Val de marne ou à proximité immédiate.  Surveiller aussi Alfortville (Place au vélo à Alfortville, la Courcyclette etc), Ivry (Cyclofficine), Paris etc

    CaptureCapture3

    À Montreuil on brunche Messieurs Dames

    Capture4

    Marolles, la France qui se lève tôt. Parfaitement.Capture5

    Capture2

    Mise à jour 23/3/2019, Ivry :

    Capture

    Comme toujours, les bonnes affaires se font en arrivant tôt

    Les conseils antivol (lire) restent les mêmes, simple, basique, vidéo. avant c’ets bien, après c’est trop tard :

    Certaines bourses proposent le marquage antivol Bicycode (was ist das ?), – complémentaire du très bon antivol et point fixe) contre quelques € et la présentation d’une pièce d’identité, en images :

    La version courte :

    La director’s cut :

     


jeudi 14 mars 2019

mardi 12 mars 2019

samedi 9 mars 2019

  • Programme passionnant et varié : le vélo débarque en moyenne couronne les 15 et 16 mars !

    Chaud devant ! Le vélo quotidien débarque en banlieue. Le vélo utilitaire sous toutes ses formes passe la seconde. Beau programme ! Bravo !

    CaptureCapture2Capture3Capture4Capture5Capture6Capture7Capture8

    Autant vous dire, le banc et l’arrière banc, la fine fleur, le gratin, le dessus du panier

    Avec diffusion de ZE film, bande annonce :

    Le vélo, c’est aussi l’emploi local non délocalisable avec les Boites à vélo t’entends :

    En présence M. le Maire de Massy, celui qui a compris comment diminuer la congestion auto, et libérer des places de stationnement voiture, malynx le lynx :

    C’est le tango !

    Réservez votre samedi voire votre vendredi, on ne vous dit que ça.

    Qui vient ?

     

     


vendredi 1er mars 2019

jeudi 21 février 2019

  • Pétition : Soutien aux amendements dans la loi LOM déposés par le collectif Train+Vélo

    1024px-compartiment_vc3a9lo_x76500_p1070603

    Source de l’image : Wikipedia

    La complémentarité train – vélo, c’est vital au quotidien, et plus encore pour partir en vacances. Rappelons qu’un touriste à vélo dépense plus que d’autres.

    Soutien aux amendements déposés par le collectif Train+Vélo

    Après le vote du parlement (15 novembre 2018) pour que les trains neufs et rénovés disposent de 8 emplacements vélos non démontés, c’est le moment de soutenir les deux amendements dans la loi LOM.
    C’est par ici : http://www.monvelodansletrain.fr/

    Signataires des amendements : Association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes , Amis de la Nature – France, CycloCamping International, CycloTransEurope, FFVélo, Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports, , France Nature Environnement, Fondation Nicolas Hulot, Fédération des Usagers de la Bicyclette, Mieux se Déplacer à Bicyclette, Réseau Action Climat, Vélorution-Paris-Ile-de-France.


    AMENDEMENT EMPORT DES VÉLOS NON DÉMONTÉS
    PAR LES OPÉRATEURS DE TRANSPORT COLLECTIF


    DANS LES TRAINS :

    A l’article 22, le chapitre II « Intermodalité » du nouveau Titre VII « Mobilités actives et intermodalité » du livre II de la première partie du code des transports est ainsi modifié :

    Après l’article L2151-3 du Code des transports, ajouter un article ainsi rédigé

    « Art. L. 2151-4. – Les matériels neufs et rénovés affectés à la réalisation des services ferroviaires de transport de voyageurs circulant sur les infrastructures appartenant à l’État et à ses établissements publics ainsi qu’aux réseaux d’Île-de-France, de Corse et de PACA, à l’exception des services urbains, prévoient au minimum huit emplacements destinés au transport des vélos non démontés »

    DANS LES CARS :

    Après l’article L2151-4, ajouter un article ainsi rédigé

    « Art. L. 2151-5. – Les cars affectés au transport de voyageurs sur des lignes régulières ou saisonnières, à l’exception des services urbains, doivent être équipés d’un système homologué pour transporter au minimum 5 vélos non démontés L’emport des vélos peut faire l’objet de réservations. »


mercredi 20 février 2019

  • Position de la FUB sur le projet de Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) : le vélo doit être reconnu comme mode de transport à part entière ! Interpellez votre sénateur

    Préambule :

    « Berceau de la bicyclette et hôte de la plus grande course cycliste du monde, la France est,
    historiquement, un pays du vélo. Avec 75% des déplacements quotidiens qui font moins de 8 kilomètres, le potentiel est énorme pour son utilisation quotidienne. 5 Français sur 10 seraient prêts à l’utiliser immédiatement pour leurs déplacements quotidiens, si un “système vélo” crédible leur était proposé. Pourtant, malgré ce potentiel – et bien que les retombées du vélo, notamment en terme de santé publique ne soient plus à prouver – notre pays ne pointe qu’au 25e rang sur 27 au niveau européen en termes d’utilisation du vélo avec seulement 2,7% de déplacements effectués à vélo.

    Le développement à grande échelle du vélo ne peut reposer sur le seul changement de comportements individuels. Il suppose l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques qui promeuvent de manière systématique et transversale le développement du vélo et, plus largement, des mobilités actives.

    La FUB avait interpellé en 2017, dans le cadre de sa campagne « Parlons vélo », les candidats aux  élections présidentielles et législatives. Ayant pris note des engagements du Président de la République, des conclusions des « Assises de la mobilité » puis des annonces du gouvernement en la matière, la FUB suit attentivement la mise en œuvre du « plan national vélo » et se mobilise pour une traduction ambitieuse de ces engagements dans le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM).

    La FUB appelle ainsi le législateur à se saisir de l’opportunité de cette loi qui fixe de grandes orientations en matière de mobilité pour les prochaines années, dont l’objectif de tripler la part modale du vélo d’ici 2024, afin d’inscrire plus concrètement et de manière transversale le développement du vélo et des mobilités actives.
    Nos propositions d’amendements ci-après visent notamment à permettre :

    1. La reconnaissance d’un droit à la mobilité active et un forfait mobilité durable pour tous
    2. La création d’un réseau cyclable continu et sécurisé
    3. Le développement de stationnements vélo sécurisés et une lutte contre le vol
    4. Une amélioration du transport des vélos dans les trains »

    Voir le document à l’aide duquel chacun peut interpeller son sénateur.

    Ce qui fonctionne à Strasbourg et sa banlieue peut fonctionner ailleurs en France, pour peu qu’on se donne la peine de construire des aménagements, qu’on incite et subventionne ce qui est bon pour l’individu et la collectivité, ce qui rend de l’espace à tout le monde, crée de l’emploi local non délocalisable, et faire faire des économies et améliorer le cadre de vie de tout le monde :

     


  • Position de la FUB sur le projet de Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) : le vélo doit être reconnu comme mode de transport à part entière ! Interpellez votre sénateur

    Préambule :

    « Berceau de la bicyclette et hôte de la plus grande course cycliste du monde, la France est,
    historiquement, un pays du vélo. Avec 75% des déplacements quotidiens qui font moins de 8 kilomètres, le potentiel est énorme pour son utilisation quotidienne. 5 Français sur 10 seraient prêts à l’utiliser immédiatement pour leurs déplacements quotidiens, si un “système vélo” crédible leur était proposé. Pourtant, malgré ce potentiel – et bien que les retombées du vélo, notamment en terme de santé publique ne soient plus à prouver – notre pays ne pointe qu’au 25e rang sur 27 au niveau européen en termes d’utilisation du vélo avec seulement 2,7% de déplacements effectués à vélo.

    Le développement à grande échelle du vélo ne peut reposer sur le seul changement de comportements individuels. Il suppose l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques qui promeuvent de manière systématique et transversale le développement du vélo et, plus largement, des mobilités actives.

    La FUB avait interpellé en 2017, dans le cadre de sa campagne « Parlons vélo », les candidats aux  élections présidentielles et législatives. Ayant pris note des engagements du Président de la République, des conclusions des « Assises de la mobilité » puis des annonces du gouvernement en la matière, la FUB suit attentivement la mise en œuvre du « plan national vélo » et se mobilise pour une traduction ambitieuse de ces engagements dans le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM).

    La FUB appelle ainsi le législateur à se saisir de l’opportunité de cette loi qui fixe de grandes orientations en matière de mobilité pour les prochaines années, dont l’objectif de tripler la part modale du vélo d’ici 2024, afin d’inscrire plus concrètement et de manière transversale le développement du vélo et des mobilités actives.
    Nos propositions d’amendements ci-après visent notamment à permettre :

    1. La reconnaissance d’un droit à la mobilité active et un forfait mobilité durable pour tous
    2. La création d’un réseau cyclable continu et sécurisé
    3. Le développement de stationnements vélo sécurisés et une lutte contre le vol
    4. Une amélioration du transport des vélos dans les trains »

    Voir le document à l’aide duquel chacun peut interpeller son sénateur.

    Ce qui fonctionne à Strasbourg et sa banlieue peut fonctionner ailleurs en France, pour peu qu’on se donne la peine de construire des aménagements, qu’on incite et subventionne ce qui est bon pour l’individu et la collectivité, ce qui rend de l’espace à tout le monde, crée de l’emploi local non délocalisable, et faire faire des économies et améliorer le cadre de vie de tout le monde :

     


mardi 19 février 2019

  • Réunion préparation Convergence 2019. CR 12 février, annonce du 12 mars

    affiche-ou-tract-recto-convergence-20182COMPTE-RENDU au sujet de la préparation de la Convergence francilienne, qui a lieu chaque 1er dimanche de juin au départ d’une 100aine de villes d’Ile de france : balade tranquille vers Paris pour un pique-nique, retour à vélo ou vélo dans le train (nouveau : option péniche cette année vers la Seine amont)

    2ème réunion de préparation de la Convergence – 12/02/2019

    1)État des lieux des responsables de branche

    Branche blanche : François avec Clément en soutien
    Branche verte : Sylvain
    Branche orange : René et Emmanuel
    Branche rose : Eric et Marc
    Branche violette : Erick M et Pierre
    Branche rouge : Béatrice et Julien : probables
    Branche parisienne : Alexis
    Il faut trouver des capitaines de départ sur la branche parisienne.

    2) Les parcours parisiens

    Nous avons validé les parcours dans Paris pour faire le dépôt en préfecture.

    Clarification du tracé :
    – Revoir le tracé du parcours violet pour passer par Beaubourg et pas par Bastille.
    – Nouvelle branche parisienne en escargot qui passe par les principales mairies.
    – Le parcours de la parade est défini, on passe par Rue de Rivoli. Le parcours « parade » sera donc plus court et plus simple que l’année précédente.

    3) Les horaires
    Nous avons fixé l’heure d’arrivée à Hôtel de Ville à 12h pour assurer un départ à 12h30 pile et arriver à 13h aux Invalides. L’objectif étant de pouvoir profiter d’avantage du village d’arrivée en arrivant plus tôt.

    IMPORTANT: Il faut donc recaler les horaires pour chaque branche. Merci de renvoyer avant fin mars vos nouveaux horaires à Kim à l’adresse : laconvergence@mdb-idf.org.

    4) Consignes pour les capitaines

    capture5

    – Pour mobiliser vos mairies sur la Convergence et le vélo, pensez au contexte municipales 2020
    – MDB va créer un modèle de mail que chaque équipe locale et capitaine pourra envoyer directement à sa mairie
    – MDB va créer un tableau de suivi pour savoir quelle mairie a été contactée

    Les responsables de branches doivent communiquer à Kim pour début mars :
    la liste des points de départ

    – Dépôt mi-mars des trajets hors Paris
    – Recrutement des gilets bleus pour début avril

    Réunion des capitaines 6 Avril de 10 à 13h

    5) Village
    Nouvelles idées d’animation :
    – Tu t’es vu quand t’as bu : animation qui simule un état de sobriété à vélo sur la voie publique.

    – Vélo excentré

    6) Communication
    Thème de la Convergence : Le vélo pour tous
    Slogan : Vélo pour tous, vélo pour tout

    Idées de communication :
    – Faire des auto-collants : je vais à l’école à vélo, je vais au travail à vélo…
    – Faire de la publicité le long du canal et fournir les support de communication (plastifié) et faire la demande pour qu’on ne nous les enlève pas ou écrire « cette banderole sera retirée ».
    Ne pas noter de date sur les supports de communication mais écrire « Premier dimanche de Juin » afin de pouvoir les réutiliser.
    – Nous allons commander de nouveaux gilets bleus et nous pourrions écrire « staffeur » [encadrant] au dos.
    – Pour les retours : pancarte sur place avec système de couleur pour faciliter le regroupement et le retour en banlieue.
    – Bien communiquer sur le point de rendez-vous pour le pique-nique
    – Acheter des sifflets pour les staffeurs
    – Créer des partenariats avec d’autres associations que le vélo : environnement par exemple.

    Prochaine réunion fixée le 12 Mars à 19h à la Maison du vélo 37 boulevard Bourdon Paris.

    Capture.JPG

    Voir la page.

    Voir la capture de la carte des trajets 2018 :

    Capture2018.JPG

    Voir le récit d’un des départs 2018.


  • Carrefour Pompadour, liaison Limeil / Bonneuil, et Pont de Nogent : les propositions des associations du val de marne

    1.JPG

    Avec des associations cyclistes utilitaires voisines : voir nos propositions au département, pour ces futurs aménagements, et leurs abords

    1. Pompadour
    2. Départementale entre Bonneuil et Limeil
    3. Pont de Nogent

dimanche 17 février 2019

  • Rechercher l’harmonie : la cohabitation des différents moyens de déplacement à un carrefour, les cyclistes et les autres

    Jeanne nous gratifie encore d’une traduction tirée du blog de référence Bicycle Dutch. Merci à elle.

    Lire : « rechercher l’harmonie » est un article qui évoque la cohabitation des différents moyens de déplacement à une intersection : piétons, cyclistes, scootéristes légers, personnes à mobilité réduite en fauteuil roulant etc. Accidents, priorité : quid ? La vidéo correspondante est celle-ci  :

    Tirée d’un pays où 27% des déplacements se font à vélo (contre 3% des trajets en France), pour des raisons d’aménagement de voirie et de place accordée à la voiture essentiellement : circulation et stationnement, et gestion du stationnement auto illicite (verbalisation, sabot de Denver, mise en fourrière : 2 salles, 2 ambiances)  ; dans les 2 pays, différences dans la conception de l’intermodalité vélo / train notamment. Pour des espaces publics comparables, des choix différents ont été faits, et continuent à être faits.

    Le vélo est un des moyens de transport qui profite le plus à l’usager (sa santé physique et mentale et son espérance de vie en bonne santé, vitesse moyenne, l’accidentologie plutôt faible etc : du concret) et à la collectivité (bruit, pollution, place en circulation, espace occupé en stationnement, complémentarité avec le train, convivialité, possibilité de transport de courses ou de marchandises, économies substantielles réalisées par la économies privilégiant le vélo utilitaire sur la voiture, nuisances dont la dangerosité : les accidents dus aux véhicules à moteur des particuliers, emplois créés dans le vélo vs. emplois créés dans l’auto, etc). C’est à ce titre qu’il est privilégié là-bas, pragmatique et cadre de vie, et qu’il devrait l’être plus par chez nous pour rattraper le retard pris en France depuis les années 60 (voir aussi la vidéo Le Grand Paris est-il cyclable ?, et Copenhague : capitale du vélo ? instructives à plus d’un titres : aménagements d’infrastructure incitations, formation des jeunes, services etc.)

    La densité de population française et néerlandaises étant particulièrement comparables, dans de très nombreuses aires urbaines françaises.

    Par ailleurs, certains d’entre nous dans le bassin parisien ont du dénivelé, certains néerlandais ont le vent de face (et des vélos assez peu dynamiques).

    Voir aussi 3 autres traductions précédentes de Jeanne.

     


vendredi 15 février 2019

vendredi 8 février 2019

  • Qui est prêt ? 3% X 6 = ?

    Qui est prêt ? 3% fois 6 = ?%

    qui est pret.jpg

    Monsieur le maire de Massy bien sûr, bonne réponse :

    Pragmatique et jeune dans sa tête.
    M. le Maire, bravo, « y’a plus qu’à » rééquilibrer la voirie et les stationnement en conséquence.

     

     

     


vendredi 1er février 2019

  • La location longue durée de vélos électriques : un service qui fait son chemin

    vae.jpgfrance_road_sign_b52.svgFace

    1. à un coût d’investissement élevé
    2. au faible nombre de collectivités qui subventionnent l’achat
    3. au faible nombre de magasins où tester
    4. à parfois la relative difficulté de louer à la journée ou à la semaine pour tester le vélo sur son trajet domicile travail ou de son domicile à la gare pour l’y laisser
    5. à la méconnaissance de comment se protéger efficacement du vol.

    , un service se développe : la location longue durée de vélos à assistance électrique (VAÉ) à un coût très raisonnable pour le service rendu et lissé par mois. En général, la durée de la location est de plusieurs mois minimum, et donc l’utilisateur garde le vélo à son domicile la nuit.

    Liste non exhaustive, des pistes à creuser :

    Certains contrats incluent l’entretien et/ou une assurance en cas de vol, ce qui rassure l’acheteur. La mensualisation, voire le leasing : location avec option d’achat (Culture Vélo) donnent à réfléchir. Selon les magasins, ce service convient aux particuliers, ou aux flottes de vélos d’entreprise.

    Payer l’usage, et non la propriété, pouvoir essayer durablement différents modèles, l’idée fait son chemin. Ne plus se soucier de la revente, ne plus se soucier de l’entretien.
    Connaissez vous d’autres vélocistes pratiquant la location longue durée ?


mercredi 30 janvier 2019

samedi 26 janvier 2019

vendredi 25 janvier 2019

  • Rues scolaires piétonisées aux heures d’école dans le 94 et autour : valorisons les bonnes pratiques !

    logo-ptr94-copierPartant du constat qu’il est périlleux de faire traverser les enfants dans de bonnes conditions devant les écoles aux heures d’entrée et de sortie (des accidents mortels d’élèves piétons recensés chaque année en France), que les espaces piétons sont parfois constraints vu le nombre d’enfants et de parents,  qu’il est difficile voire impossible de faire respecter des notions aussi élémentaires que :

    france_road_sign_c13d.svg

    • stationnement « très gênant » (article 417-11 du code de la route) y compris devant les sorties des riverains :-), et parfois l’agressivité et la mauvaise foi de certains automobilistes essentiellement
    • vitesses maximums : pourtant gage de sécurité pour tous
    • espace minimum pour doubler

    – le tout malgré la présence d’un policier municipal ou d’un ASVP et de trop rares verbalisations – de plus en plus de villes ont mis en place des rues d’écoles dont l’accès est fermé aux motorisés 30 minutes autour de l’heure de l’entrée et/ou de sortie des élèves. Souvent à la demande des délégués parents d’élèves, voire des riverains qui n’en peuvent mais des voitures garées sur « leur » bateau en impunité. La sortie des voitures des riverains restant possible, pour gagner l’extérieur de la rue avec leur voiture

    L’objectif est :

    • d’améliorer la sécurité de tous
    • d’encourager les enfants à venir à pieds, en trottinette ou à vélo, afin de mieux oxygéner leur cerveau, et de lutter contre la sédentarité qui fait des ravages
    • de désengorger les abords des écoles aux heure de pointe, qui sont trop souvent pris d’assaut au mépris de la sécurité, du bon sens et du droit (article 417-11 du code de la route notamment et ses 135 € d’amende)
    • Il s’agit enfin de garantir un air moins pollué aux abords des écoles. d’améliorer la qualité de l’air pour les organismes des adultes et enfants présents : les particules fines sont donc aussi un enjeu de santé publique

    Voyons quelques exemples en images dans le Val de marne et autour :

    1.La piétonisation temporaires, aux heures d’école

    Champigny sur Marne (94), École Georges Politzer, Rue Gaston Soufflay : avec une version assez complète, et pensée coercitive contre la vitesse à toutes les heures.

    Champigny.jpg

    D’autres photos à venir

    1. Barrière temporaire : impasse sauf vélo et piéton. Cette piétonisation temporaire est ce que l’on nomme parfois une rue scolaire (équivalent panneau C13d depuis 2011 en France)
    2. Chicane
    3. Barrières guidant le cheminement des enfants et empêchant le stationnement illicite des voitures aux heures de barrière ouverte… Pratique aux heures de circulation auto aussi
    4. Vitesse maximale : 30 km/h
    5. Arceau vélo (encore mieux serait  : si en amont d’un passage piéton, pour la visibilité mutuelle, voir plus bas)
    6. Réflexion sur la largeur du trottoir, et celle de la chaussée

    Choisy le roi (94), Rue Victor Jérome : les parents d’élèves interrogés se sont montrés très satisfaits du dispositif, et ne voudraient revenir en arrière pour rien au monde :

    IMG-20190118-WA0014.jpg

    IMG-20190118-WA0015.jpg

    Choisy.jpg

    La même rue aux heures creuses

    Le Perreux (94), Avenue Georges Clémenceau :

    sdr

    sdr

    Plus onéreux : les bittes sont rétractables

    Soisy sur Seine (91), Rue des écoles. Belle réalisation aussi, bravo :

    Soisy (4) (bd).JPG

    Soisy (12) (bd).JPG

    IMG_20190112_112511.jpg

    IMG_20190112_112740.jpg

    La mise en place de barrières permanentes le long du trottoir permet une sanctuarisation du domaine des enfants, piétons et personnes à mobilité réduite, et empêche physiquement le stationnement illicite des voitures, à toutes heures, même quand la barrière ouverte (AVSP en arrêt maladie, autre)

    Draveil (91), Rue des Écoles :

    la bitte est rétractable

    Draveil rue du repos.JPG

    D’autres photos à venir

    Villeparisis (77) :

    A) Ruelle de la Place pour l’école Joliot-Curie (élémentaire) :

    DSC_0308 Fermeture Ruelle de la Place école Joliot-Curie.JPG
    B) Rue Anatole France pour le groupe Aristide Briand – Séverine et Anatole France (élémentaire et maternelle) :

    Fermeture rue Anatole France - groupe Briand-A France-Séverine.JPG
    C) Rue Renan pour le Groupe Renan (élémentaire et maternelle) :
    Fermeture rue Renan accès groupe scolaire Renan.JPG

    Équipements identiques : une boîte fermée à clef avec une barrière souple accrochée de l’autre côté de la rue. Les parents se déclarent satisfaits pour la sécurité de leur enfant, y compris les parents venus déposer leur enfant en voiture à proximité.

    Merci à tous nos contributeurs photographes. Et merci aux mairies qui autorisent ce type ce dispositif.

    Ce type d’aménagement de barrière aux heures d’élèves peut s’avérer complémentaire de dispositifs physiques permanents :

    2.Des dispositifs permanents

    Ces dispositifs physiques favorisent une vitesse maximum en rapport avec l’usage du lieux et ses usagers :

    Lire le document :

    Dispositifs modérateurs de vitesse :
    – Surélévations de chaussée
    – Chicanes
    – Écluses

    Les arceaux vélo sont les bienvenus (cf. Champigny et Le Perreux)

    IMG_20190112_124745.jpg

    Arceaux vélo et patinette à Champigny devant l’école

    dav

    Un arceau vélo pour permettre un point fixe et donc lutter contre le vol

    dav

    Présence d’arceaux vélo en amont du passage piéton, favorisant la sécurité des piétons enfants par une meilleure co-visibilité avec les automobilistes

    + de visibilité mutuelle c’est moins accidents. Piétons, automobilistes, cyclistes : tout le monde est gagnant en remplaçant une place de stationnement par des arceaux vélo devant le passage piéton

    Voir la carte participative des rues scolaires de France.

    Quelques grammes d’urbanité, dans ce monde de brutes. D’autres exemples en Ile de France ? D’autres réalisations récentes ? Des retours positifs ou négatifs ? À vous les commentaires ci-dessous


  • Rues scolaires piétonisées aux heures d’école dans le 94 et autour : valorisons les bonnes pratiques !

    logo-ptr94-copierCas d’école : partant du constat qu’il est périlleux de faire traverser les enfants dans de bonnes conditions devant les écoles aux heures d’entrée et de sortie (des accidents mortels d’élèves piétons recensés chaque année en France), que les espaces piétons sont parfois constraints vu le nombre d’enfants et de parents,  qu’il est difficile voire impossible de faire respecter des notions aussi élémentaires que :

    france_road_sign_c13d.svg

    • stationnement « très gênant » (article 417-11 du code de la route) y compris devant les sorties des riverains :-), et parfois l’agressivité et la mauvaise foi de certains automobilistes essentiellement
    • vitesses maximums : pourtant gage de sécurité pour tous
    • espace minimum pour doubler

    – le tout malgré la présence d’un policier municipal ou d’un ASVP et de trop rares verbalisations – de plus en plus de villes ont mis en place des rues d’écoles dont l’accès est fermé aux motorisés 30 minutes autour de l’heure de l’entrée et/ou de sortie des élèves. Souvent à la demande des délégués parents d’élèves, voire des riverains qui n’en peuvent mais des voitures garées sur « leur » bateau en impunité. La sortie des voitures des riverains restant possible, pour gagner l’extérieur de la rue avec leur voiture

    L’objectif est :

    • d’améliorer la sécurité de tous
    • d’encourager les enfants à venir à pieds, en trottinette ou à vélo, afin de mieux oxygéner leur cerveau, et de lutter contre la sédentarité qui fait des ravages
    • de désengorger les abords des écoles aux heure de pointe, qui sont trop souvent pris d’assaut au mépris de la sécurité, du bon sens et du droit (article 417-11 du code de la route notamment et ses 135 € d’amende)
    • Il s’agit enfin de garantir un air moins pollué aux abords des écoles. d’améliorer la qualité de l’air pour les organismes des adultes et enfants présents : les particules fines sont donc aussi un enjeu de santé publique

    Voyons quelques exemples en images dans le Val de marne et autour :

    1.La piétonisation temporaires, aux heures d’école

    Champigny sur Marne (94), École Georges Politzer, Rue Gaston Soufflay : avec une version assez complète, et pensée coercitive contre la vitesse à toutes les heures.

    Champigny.jpg

    rue sembat2 marquage zone 20

    rue soufflay2 barrière fermée

    rue sembat4 vue d'en haut

    rue soufflay3 vue d'en haut

    D’autres photos à venir

    1. Barrière temporaire : impasse sauf vélo et piéton. Cette piétonisation temporaire est ce que l’on nomme parfois une rue scolaire (équivalent panneau C13d depuis 2011 en France)
    2. Chicane
    3. Barrières guidant le cheminement des enfants et empêchant le stationnement illicite des voitures aux heures de barrière ouverte… Pratique aux heures de circulation auto aussi
    4. Vitesse maximale : 30 km/h ou 20 km/h
    5. Arceau vélo (encore mieux serait  : si en amont d’un passage piéton, pour la visibilité mutuelle, voir plus bas)
    6. Réflexion sur la largeur du trottoir, et celle de la chaussée

    Choisy le roi (94), Rue Victor Jérome : les parents d’élèves interrogés se sont montrés très satisfaits du dispositif, et ne voudraient revenir en arrière pour rien au monde :

    IMG-20190118-WA0014.jpg

    IMG-20190118-WA0015.jpg

    Choisy.jpg

    La même rue aux heures creuses

    Le Perreux (94), Avenue Georges Clémenceau :

    sdr

    sdr

    Plus onéreux : les bittes sont rétractables

    Soisy sur Seine (91), Rue des écoles. Belle réalisation aussi, bravo :

    Soisy (4) (bd).JPG

    Soisy (12) (bd).JPG

    IMG_20190112_112511.jpg

    IMG_20190112_112740.jpg

    La mise en place de barrières permanentes le long du trottoir permet une sanctuarisation du domaine des enfants, piétons et personnes à mobilité réduite, et empêche physiquement le stationnement illicite des voitures, à toutes heures, même quand la barrière ouverte (AVSP en arrêt maladie, autre)

    Draveil (91), Rue des Écoles :

    La bitte est rétractable

    20190129_163656

    20190129_163917_resized

    Draveil rue du repos.JPG

    Villeparisis (77) :

    A) Ruelle de la Place pour l’école Joliot-Curie (élémentaire) :

    DSC_0308 Fermeture Ruelle de la Place école Joliot-Curie.JPG
    B) Rue Anatole France pour le groupe Aristide Briand – Séverine et Anatole France (élémentaire et maternelle) :

    Fermeture rue Anatole France - groupe Briand-A France-Séverine.JPG
    C) Rue Renan pour le Groupe Renan (élémentaire et maternelle) :
    Fermeture rue Renan accès groupe scolaire Renan.JPG

    Équipements identiques : une boîte fermée à clef avec une barrière souple accrochée de l’autre côté de la rue. Les parents se déclarent satisfaits pour la sécurité de leur enfant, y compris les parents venus déposer leur enfant en voiture à proximité.

    Merci à tous nos contributeurs photographes. Et merci aux mairies qui autorisent ce type ce dispositif.

    Ce type d’aménagement de barrière aux heures d’élèves peut s’avérer complémentaire de dispositifs physiques permanents :

    2.Des dispositifs permanents

    Ces dispositifs physiques favorisent une vitesse maximum en rapport avec l’usage du lieux et ses usagers :

    Lire le document :

    Dispositifs modérateurs de vitesse :
    – Surélévations de chaussée
    – Chicanes
    – Écluses

    Les arceaux vélo sont les bienvenus (cf. Champigny et Le Perreux)

    IMG_20190112_124745.jpg

    Arceaux vélo et patinette à Champigny devant l’école

    dav

    Un arceau vélo pour permettre un point fixe et donc lutter contre le vol

    dav

    Présence d’arceaux vélo en amont du passage piéton, favorisant la sécurité des piétons enfants par une meilleure co-visibilité avec les automobilistes

    + de visibilité mutuelle c’est moins accidents. Piétons, automobilistes, cyclistes : tout le monde est gagnant en remplaçant une place de stationnement par des arceaux vélo devant le passage piéton

    Voir la carte participative des rues scolaires de France.

    Quelques grammes d’urbanité, dans ce monde de brutes. D’autres exemples en Ile de France ? D’autres réalisations récentes ? Des retours positifs ou négatifs ? À vous les commentaires ci-dessous


dimanche 13 janvier 2019

  • Le site qui calcule l’étendue du plaisir en 5 ou 30 minutes

    Le Stein a encore frappé, en proposant dans cette vidéo une démonstration du site Map Bike Citizens (vous aimez les cartes, les vélos, les citoyens, vous aimerez Map Bike Citizens) qui calcule les distances parcourues à vélo à partir d’un point de départ, en 5, 10, 15 ou 30 minutes aller. Selon votre vitesse, puis votre type de vélo. Il y a des « fast » parmi nous, en vérité je vous le dis.

    Cliquer sur « More » 😉 et c’est parti

    Stein… you’re simply the best

    D’autant que … « En plus de nous rendre malades, la pollution de l’air va-t-elle nous rendre bêtes ? Selon une récente étude, la pollution de l’air aurait aussi des conséquences sur le cerveau ».

    Damned, la pollution, cause ou conséquence de la sottise ? Et qui va intelligemment nous créer un réseau de pistes cyclables et rues apaisées dans les faits, aux petits oignons ? Avant qu’il ne soit trop tard ?

    Ceux qui pensent que le vélo c’est dangereux, sans contrebalancer les bienfaits pour la santé du pratiquant ben faut se renseigner un peu. Pour rappel, le vélo est un des moyens de transport ou l’on inspire le moins de polluants. Y’a une justice, pas confiné dans une boite. Encore mieux sur aménagements sans voitures, dédiés au vélo, et à vélo électrique. On s’en serait douté Sherlock, mais vu certaines niaiseries ânonnées à la machine à café. Toi même tu sais.


dimanche 6 janvier 2019

  • C’était la balade des illuminés
    1.JPGNous sommes partis à 6 de Créteil, tous habillés chaudement , pour aller voir les illuminations de Paris.

    Une petite halte devant l’Hôtel de ville ; où les gilets jaunes étaient en nombre  , donc nous avons pris les routes de traverse, désertes pour rejoindre la place Vendôme, puis la Concorde pour aller sur les Champs élysées.

    Petit problème de gaz lacrymogène qui nous a fait redescendre un peu plus tôt  via l’avenue Montaigne.

    Pose galettes des rois avec vin chaud, cidre au bord de Seine, face au Grand palais éclairé Beau spectacle nous avons vu :

    23456789101112131415

    Quoi c’est flou ?

    Note, c’est cette voie verte qui a été utilisée entre Joinville et Paris, le long du fleuve :

    Prochaine balade au départ de Créteil :

    Athis-Mons : Visite du Concorde 5€ Samedi 23 mars 2019 14h Créteil Église/

    30km

     

     

     


jeudi 3 janvier 2019

  • Balade illuminations ce samedi 5 janvier
    3128104578_3ec89a902e_b.jpg
    Bonjour à tous et toutes.
    1ère balade vélo de 2019 ce samedi 5 janvier, départ 15h30 de l’église de Créteil  ; retour vers 19h, pour aller voir les illuminations de Paris.logo-ptr94-copier Nous allons en profiter  pour  manger la galettes des rois 👑

    Comme d’habitude : vélos en état  de marche, et pour cette balade éclairage et gilets jaunes

    tel Joël 06 79 52 35 14

    tel Michel 07 83 39 69 54

    Bonne année à toutes et tous.


mardi 1er janvier 2019

  • Vœux 2019

     

     

     

     

     

     

     

    Les membres du conseil d’administration, ainsi que tous les bénévoles œuvrant à la bonne marche de l’association, vous présentent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

     

     

     

     

     

     


mercredi 26 décembre 2018

vendredi 21 décembre 2018

  • Le vélo cargo, l’outil ultime en ville et péri-urbain ?

    Le vélo cargo et notamment le vélo rallongé, ou « long tail », outils ultimes pour les courses et les enfants ? C’est bien possible.

    Voyons ces 2 modèles, électriques ou juste à énergie musculaire. Ces 2 modèles prennent relativement peu de place, et sont accessibles financièrement notamment pour les versions sans moteur électrique.

    Le modèle Mundo, chez Yuba, avec cette vidéo en français à saluer :

    Chez Kona, le modèle Ute :

    Difficile d’apprécier la voiture pour les petits trajets après avoir testé ces engins, faciles à manier, faciles à garer, qui ne subissent pas les bouchons, ont le droit de prendre les pistes cyclables, les voies vertes,  les doubles sens cyclables, et ne subissent pas certains feux.

    On peut aussi ajouter un porteur avant, vu que l’arrière est -un peu- chargé, source : forum Velotaf :

    1

    2

    3

    4

    5

    La béquille double et large type Ursus Jumbo, et le ressort de rappel de direction pour la roue avant sont précieux, tout comme les pneus renforcés contre la crevaison.

    Autre astuce, à partir de 2 enfants, le plus lourd est assis juste derrière le cycliste
    Ces vélos sont disponibles dans certains magasins parisiens et val de marnais, notamment chez la chaine de magasins « Cyclable », à Paris 12 et Maisons-Alfort : à essayer.

    La configuration de base, à moins cher, pour un enfant et du chargement devant :

    Capture.JPG

    En version musculaire, cadre bas, facile à enjamber. Siège maxi : de 9 mois à 22kg (jusqu’à 5 ans environ)

    Capture2.JPG

    En version électrique, avec siège « junior » de 22 à 35 kg (de 5 ans à 9 ans environ), avec son pare jupes pour que l’enfant ne mette pas ses pieds dans les rayons




    Les solutions plus habituelles pour 1 seul enfant : Exemple de vélo tout équipé y compris la lumière intégrée pour transporter un enfant :

    VDV2019_L100_Trapez_gelb.jpg

    Voir la liste des revendeurs

    Exemple de panier avant supportant 7 kg, et de sa fixation sur guidon

    Ou pour de très grosses courses : exemple de sacoches très capacitaires et amovibles

     


vendredi 14 décembre 2018

  • Lancement de l’appel à projets « Fonds mobilités actives – Continuités cyclables » : COLLECTIVITÉS, une opportunité de FINANCER vos projets !

    téléchargementAnnoncé lors du lancement du plan vélo le 14 septembre logo-ptr94-copierdernier, le premier appel à projet national « Fonds mobilités actives – Continuités cyclables » visant à résorber les coupures cyclable a été lancé officiellement le 13 décembre 2018.

    Ainsi, avec la Dotation de soutien à l’investissement local (100 millions d’euros par an) et l’appel à projets lancé hier (qui va contribuer à un volume d’investissement vélo pouvant aller jusqu’à 200 millions d’euros pour cette première année), ce sont plus de 300 millions d’euros de projets qui pourraient voir le jour dès 2019.

    L’annonce de cet appel à projets envoie un signal fort aux collectivités : le manque de moyens financiers ne doit plus être un alibi pour refuser de réaliser des infrastructures cyclables.

    Les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là, puisque la ministre a mentionné la prolongation prochaine du programme Alvéole (vidéo), qui permettra de financer via les Certificats d’économies d’énergie (CEE) 30 000 places de stationnement vélo.

    Plus d’infos dans le communiqué de presse ci-dessous et sur http://www.fub.fr/presse

    Télécharger le Communiqué de Presse_FUB_Appel projets_14-12-2018

    1

    Source : Fub.fr. Parlonsvelo.fr

     

    Capture2

    Source : Fub.fr. Parlonsvelo.fr

    Pour des raisons de coût du carburant (gilets jaunes), d’espace dans nos villes pour stationner et circuler, et de manque d’activité physique, avons nous un autre choix ?

    Chiche ?

    La 1ère vidéo est sous titré en français (réglages dans paramètres en bas à droite) :

     

     


  • Améliorer le stationnement vélo en immeuble lors de la révision des PLU Plans Locaux d’Urbanisme de votre ville

    logo-ptr94-copierVous souhaitez améliorer la prise en compte du parking vélo dans votre immeuble ? Voire ceux de votre ville

    1. Nombre de places ?
    2. Qualité des stationnements contre le vol ? Arceaux plutôt que pince roue etc ?
    3. Accès simple au local vélo ?

    Vous pouvez contribuer auprès de votre mairie, c’est lors de la revision du Plan Local d’Urbanisme que vous avez notamment une carte à jouer, pour demander des seuils corrects :

    En savoir plus : dossier complet pour obtenir plus que le minimum légal, dans l’article 12 du PLU de votre commune.

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    Source : la FUB

    Voir aussi ce dossier complet (2016, 58 pages)

    Pour rappel, les conseils de base anti vol, en vidéo, valable partout, dès que vous arrêtez de pédaler, la qualité de l’antivol, son positionnement, son point fixe associé :

    Faire marquer son vélo :


jeudi 13 décembre 2018

mercredi 12 décembre 2018

mardi 4 décembre 2018

dimanche 25 novembre 2018

  • Seuls 3% des enfants font assez d’activité physique (et c’est très mauvais pour leur santé)

    logo-ptr94-copiercapture.jpg

    « Les chiffres sont plus que préoccupants. Seulement 3% des enfants font assez d’activité physique tous les jours, ce qui peut entraîner de graves problèmes de santé. » 1 enfant sur 33 fait assez d’activité physique pour son organisme.

    Le sport n’est pas l’activité physique (jardinage, ménage, etc). Le vélo  : 3 à 4 fois plus rapide que la marche, 2 fois plus rapide que la marche pour les enfants, est une activité physique dont notre corps a besoin, au même titre que la trottinette et la marche. Ces activités physiques sont sous-utilisées par les enfants et leurs parents.

    Aux Pays-Bas, un adolescent parcourt en moyenne 2 000 km / an à vélo (87 km / an pour un adulte français en moyenne, sur ces mêmes 365 jours) :

    DkKLt_6WwAAOTrh.jpeg

    Adolescents néerlandais : ils ne plaisantent pas avec l’usage du vélo,  véritable moyen de transport : en route chaque jour vers l’école, le collège, le lycée…

    « Cette sédentarité a des conséquences non seulement pendant l’enfance mais aussi à l’âge adulte », déplore la directrice de la recherche, le principal souci étant la prise de poids, elle-même porteuse de nombreuses pathologies (diabète, cancer, hypertension…).

    « L’absence d’activité est pathologique »

    « Les parents sont toujours plus désireux de faire ce qui est bien pour leur enfant, mais le message sur la nécessité de bouger a du mal à passer », expliquait déjà il y a deux ans le Pr François Carré (Fédération française de cardiologie, CHRU de Rennes) au Figaro.

    En savoir +.

    Ce pourquoi nous proposons aux villes de construire des circuits à vélo pour enfant : voir l’exemple de Meudon, 92 ; et celui de Choisy le roi, 94.

    Les maladies cardio vasculaires tuent plus que les chutes à vélo, comme nous le rappelait la Fédération française de cardiologie., avec une perte de capacité physique hallucinante  pour nos enfants depuis 40 ans, en cause : l’explosion de l’usage des écrans et de la voiture pour les petits trajets, à la place de l’activité musculaire humaine.

    La sédentarité tue, en silence. Dans l’indifférence.

    Bougeons-(nous).


samedi 24 novembre 2018

  • En France 1/3 des feux pourraient être supprimés. Et les restants pourraient être équipés pour les vélos : sas et Céder le passage

    logo-ptr94-copierÀ rebours des idées reçues, certaines villes ont déjà commencé à les démonter en France (Bordeaux notamment), et ce, dans l’intérêt des finances publiques, de la sécurité des piétons, des cyclistes, des automobilistes, de la pollution pour tous, etc. On les remplace par au choix un Cédez le passage, un Stop, une priorité à droite, un (mini) giratoire, un plateau surélevé etc.

    En savoir plus sur le site d’Isabelle et le vélo.

    On sait en effet qu’un feu peut se griller par un automobiliste, et qu’ 1 tiers des morts piétons en France  sont tués sur un passage piéton. C’est donc la baisse de la vitesse qu’il faut avoir comme objectif. Un feu vert ou un feu orange ne collant pas avec l’objectif, au contraire.

    Moins de vitesses, c’est moins d’accidents, et des accidents moins graves.
    Pour tous.

    Supprimer 1/3 des feux existants, mais aussi équiper les autres, les feux qui restent, de que nous demandons depuis des années :

    220px-Radaufstellstreifen_(Fertig)

    Sas vélo au feu

    de Sas vélo et de Cédez le passage cycliste au feu, comme certaines villes commencent à le faire dans le Val de marne.

    téléchargement (1).png

    Panonceaux Céder le passage cycliste au feu : Tourne à droite etc

    Voir 3 vidéos sur le cédez le passage  cycliste au feu : comme son nom l’indique, le vélo cède le passage à tous les autres usagers du carrefour : voitures et piétons, ce qui est facile à faire à vélo (on entend et on est pas large), et intuitif, respect de tous :

    Système généralisé dans cette ville, pour un coût dérisoire, pas d’accident depuis 2016 :

    L’objectif n’est pas seulement le confort, l’objectif est la sécurité des cyclistes, par la dissociation des flux : meilleure co- visibilité de tous = moins d’angles morts de poids lourds (camions etc), voir ci-dessous :


vendredi 23 novembre 2018

samedi 17 novembre 2018

vendredi 16 novembre 2018

  • Positions Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) sur le mouvement du 17 novembre

    téléchargement.pngLe président de notre fédération, la Fub, communique au sujet des blocages carburant de ce 17 novembre :

    logo-ptr94-copier

     »

    Le Premier ministre l’a admis dans un tweet:

    « L’État a placé les Français dans une situation de dépendance à une énergie à la fois chère, étrangère et polluante. »

    On est d’accord sur ces 3 points : la France a une addiction à la voiture et aux énergies fossiles, cette addiction pollue, elle participe au déficit commercial et au déficit en activité physique.

    L’idée de la FUB n’est absolument pas de faire culpabiliser les citoyens qui subissent en réalité les conséquences de 70 années de choix calamiteux d’aménagement du territoire.

    Le résultat, c’est qu’en  terme de vélo, au niveau européen, la France pointe au 25e rang sur 27.

    Personne ne dit que tout le monde a vocation à faire chaque déplacement à vélo. Néanmoins les chiffres sont formels, 75% des déplacements quotidiens font moins de 8 kilomètres, c’est à peine 25 minutes à vélo. Mais il y a un grave problème d’infrastructures, en clair, on risque le vol du vélo ou l’accident de la route.

    Vous me direz « admettons en ville, mais à la campagne on fait comment ».

    On le sait peu, mais même dans le milieu rural 10% des gens n’ont pas de voiture.

    Alors pourquoi ne pas faire comme en Allemagne et ne pas faire des espaces piétons-cyclistes le long des nationales ? On pourrait financer cela avec une partie de la manne de la taxe carbone.

    Plus généralement si la hausse actuelle des prix des carburants fait effectivement mal au portefeuille de nombreux citoyens qui se considèrent – souvent et à juste titre – comme peu fortunés, leur mécontement ne doit pas occulter des problèmes plus graves :  les 12 millions de personnes qui peinent quotidiennement à se déplacer, même au prix habituel du gazole, et notamment tous les demandeurs d’emploi contraints de refuser un travail faute de moyen de transport pour y accéder.

    Nous demandons que la taxe carbone, qui est une bonne mesure, servent intégralement à développer les alternatives :

    –        le covoiturage, y compris accessible aux personnes exclues du numérique, grâce à des services téléphoniques par exemple

    –        les pistes cyclables, qui pourraient notamment mener aux arrêts de transport en commun

    –        car en zone moyennement ou peu denses, il est difficile de mettre en place du transport en commun, mais si d’aventure les 2-3 premiers kilomètres sont effectués à vélo, ça fait du bien pour la santé des gens et en plus cela permet de mieux remplir les cars, qui aujourd’hui sont bien souvent vides.

    – il faut aussi au minimum 200 000 places de stationnement vélo sécurisé dans les 3000 gares de France

    Certains diront que c’est une solution reservée aux jeunes. La FUB assistais jeudi à un colloque qui présentait l’étude Wimoov sur la mobilité des séniors. Ce qui est frappant c’est que plus on fait du vélo, plus on reste en bonne santé, et du coup plus longtemps on peut continuer à conduire sa voiture en toute sécurité.

    Il n’y a donc pas d’un côté des automobilistes en colère et de l’autre des cyclistes qui se moquent d’eux en contre-manifestant le 17 novembre.

    Le gouvernement a annoncé un plan national vélo mi-septembre, ce n’est pas pour faire plaisir aux cyclistes. C’est bien pour que plus de gens puissent passer à la « solution vélo ».

    On attends évidemment que les collectivités se saisissent de ce plan. La semaine prochaine, pour le congrès des maires, nous avons préparé un guide « plan vélo mode d’emploi » pour les aider à identifier les bons leviers et trouver des financements.

    cordialement »

    Olivier Schneider, président FUB

     


  • Balade vélo forêt de Notre Dame ce samedi départ 14h Créteil
    Bonjour à toutes et tous

    cette fois ci, le temps est avec nous pour la balade ce samedi 17 NOVEMBRE,  dans la forêt de Notre-Dame et la Queue en brie : environ 25 KM

    🕑 départ 14H  parvis de l’église de créteil  retour 17h30 /18H

    Vélo, éclairage, état ,nous rentrerons certainement à la nuit , prendre un gilet jaune , pour être vu  et » » » » non pas pour manifester quant au prix de l’essence «  » »
    prendre  une boisson chaude et une collation 🍰🍶
    au cas où
      ☎ JOEL : 06 79 52 35 14
     ☎  MICHEL 07 83 39 69 54
    VENEZ NOMBREUX
    PARTAGE TA RUE 94
    cordialement
    P1410861P1410769

mercredi 14 novembre 2018

  • 20000 vélos électriques en location longue durée en Ile de France

    changedepompe21 trajet sur 2 en voiture fait moins de 5 km (15 minutes à vélo).

    L’ex Stif annonce le lancement du « plus important service de location longue durée [6 mois pour devenir accroc] de vélos à assistance électrique au monde. »

    À l’heure du carburant cher, des bouchons et des difficultés pour se garer en voiture, des nuisances générées par l’usage de nos autos pour les petits trajets, saluons cette initiative.

    Capture.JPG

    Voir le communiqué de presse d’Ile de France mobilités.

    « C’est un mode de rabattement écologique et efficace vers les gares pour les trajets courts de 5 à 15 km en remplacement de la voiture. L’objectif de ce nouveau service public est de permettre à près de 200 000 Franciliens de découvrir le vélo électrique, et pourquoi pas, de déclencher l’acte d’achat par la suite pour aller à la gare ou directement au travail. »
    Valérie Pécresse, Présidente d’Île-de-France Mobilités et de la Région Île-de-France.

    Le communiqué annonce aussi 500 emplois à la clé. Quid du stationnement cependant, et de la continuité cyclable ?

    Avec aussi des morceaux de vélo cargo dedans. D’aucuns diront 20 000 vélos pour 7 Millions d’habitants du Grand Paris ou 12 Millions de franciliens, c’est sous-dimensionné.

    Mais tout de même. Le déclic, enfin ? L’effet de seuil franchi ?

    changedepompe1

    En savoir plus :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Rappelons la carte collaborative des déplacements à vélo, cyclistes habitués proposant des itinéraires tranquilles et directs, et guidant les nouveaux :

    capture21

    Utiliser ou contribuer à cette carte.


lundi 12 novembre 2018

  • 17 novembre : carburant trop cher ? Change de pompe…

    … pour tes petits trajets

    change-de-pompe

    « Sortir les citoyens de leur dépendance au diesel et à l’essence » :

    TRIBUNE. « Politiques de tous bords, prenez vos responsabilités ! » : l’appel de 23 ONG sur la hausse de la fiscalité écologique
    Dans une tribune publiée sur franceinfo, le Réseau Action Climat et ses associations membres – parmi lesquelles Greenpeace, WWF ou Oxfam – appellent le gouvernement à « Sortir les citoyens de leur dépendance au diesel et à l’essence » :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    En savoir plus.

    Oui, il est plus que temps de développer le vélo (électrique) par des aménagements cyclables et le domptage de l’auto), et les transports en commun, parents pauvres des choix financiers en Ile de France, de longue date.

    Évelyne B. a écrit :

     « Dans ce monde de brut

    de moins en moins raffiné

    nous passons Leclerc de notre temps

    à faire l’Esso sur des routes, pour,

    au Total, quel Mobil ?

    On se plaint d’être à sec,

    tandis que le moteur économique,

    en ce temps peu ordinaire,

    est au bord de l’explosion,

    dans un avenir qui semble citerne.

    Il conviendrait de rester sur sa réserve,

    voire, jauger de l’indécence de ces bouchons

    qu’on pousse un peu trop loin.

    Il y a des coups de pompes

    ou des coûts de pompes

    qui se perdent.

    La vérité de tout cela sortira-t-elle du puits de pétrole ?

    Qu’en pensent nos huiles ?

    Peut-on choisir entre L’éthanol et l’État nul,

    voilà qui est super inquiétant!

    C’est en dégainant le pistolet de la pompe

    qu’on prend un fameux coup de fusil.

    Je vous laisse réfléchir sur cet axe-là ou sur ces taxes-là… »


  • Pour une Seine à vélo de la source à l’estuaire : Mercredi 14 novembre

    L’association amie Cyclo Trans Europe communique :

    « Nous avons le plaisir de vous inviter à une réunion inter-associative consacrée à notre combat commun pour une Seine à vélo de la source à l’estuaire. Le programme de la Seine à vélo en aval de Paris au Havre avance rapidement avec un engagement actif des collectivités locales.

    A contrario, nous constatons un manque d’intérêt de la part des collectivités locales en amont de Paris, malgré la présence de l‘Eurovéloroute EV3, la seule à ce jour traversant Paris. Les aménagements des bords de Seine se déploient très lentement, ils sont discontinus, souvent de qualité médiocre et mal situés.

    Il y a pourtant une forte demande pour retrouver le plaisir des moments sur les berges de Seine, les découvrir et les visiter, les utiliser pour des déplacements quotidiens à vélo de qualité. Nous voulons faire partager notre conviction qu’un programme de reconquête des berges de Seine aurait un retentissement au moins aussi spectaculaire que la Loire à vélo. C’est dans cette aventure que nous vous invitons à participer.

    Nous vous proposons de nous retrouver :

    Mercredi 14 novembre à 18h15
    32, rue Raymond Losserand Paris 14

    CyclotransEurope »


vendredi 9 novembre 2018

vendredi 2 novembre 2018

  • Champigny subventionne pour ses agents l’achat de vélo et trottinette : musculaire ou électrique, et indemnise le trajet à vélo vers le travail

    logo-ptr94-copierJournal des bonnes nouvelles :

    Les élus campinois ont voté plusieurs mesures pour faciliter l’usage des modes de déplacement actif : bons pour la santé, rapides en ville, et faciles à garer.

    Les 1 479 équivalents temps plein employés par la Mairie de Champigny (77 000 habitants) vont bénéficier en 2019 d’une action qui vise à améliorer le parking de tous, l’auto stationnée en ville prenant une place de dingue, ainsi qu’à réduire les bouchons aux heures de pointe, la pollution, et les émissions de gaz à effet de serre.

    Capture

    > L’incitation financière consiste en une participation à l’achat de vélos et de trottinettes, y compris à assistance électrique. Le montant de cette aide s’élèvera à :

    • Vélos et trottinettes sans assistance : 40 % du montant d’acquisition, avec un plafond de 100 €

    • Vélos et trottinettes avec moteur électrique : 40 % du montant, avec un plafond de 350 €

    > La ville financera aussi le paiement de l’indemnité kilométrique vélo des agents se déplaçant à vélo pour leurs trajets domicile travail : à hauteur de 0.25 €/km et dans la limite de 200 € par an et par agent.

    Bravo Champigny ! Chapeau. Saluons cette prise de conscience. Politque de bon sens, et incitation / coup de pouce / déclencheur bienvenue.

    vae sacoche

    À quand pour les 46 autres villes du Val de Marne ? Département quasi intégralement très dense et souvent adapté à ces moyens de transports, seul ou couplé avec un transport en commun.

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Capture2

    Rappelons cette carte interactive des trajets vélo mettant en relation anciens cyclistes et nouveaux cyclistes, qui fait un carton, et suscite des vocations bienvenues, à l’heure des hausses du prix des carburants, et des difficultés réelles de stationnement et circulation.

    Capture.JPG

    Vous souhaitez faire connaitre votre trajet ? La carte et ses formulaires de contact vous attendent.

    Pour ceux qui n’ont pas encore un vélo, rappelons cette carte des boutique, pour les achats neuf :

    vélocistes.JPG

    Rappelons aussi cette carte des ateliers vélos, pour apprendre à réparer, et pour pas cher :

    ateliers.JPG

    Gageons enfin que la hausse des pratiquants cyclistes engendrera des aménagements cyclables plus nombreux, et de meilleure qualité, à Champigny et autour :

     


lundi 29 octobre 2018

  • Ivry et le parisien popularisent le parking vélo … qui sécurise piétons et automobilistes

    Le Parisien 94 rappelait hier, à juste titre, dans un article à lire en ligne, que mettre quelques arceaux vélos à la place d’une place de stationnement auto augmente la sécurité des piétons, en amont de leur passage, par une visibilité mutuelle avec les automobilistes.

    7930101_05943f06-cca6-11e8-a260-3965c3dfeb24-1_1000x625

    « Ivry, ce lundi. Les arceaux destinés aux vélos offrent une meilleure visibilité aux piétons et aux automobilistes. » Le Parisien 94

    Pour rappel, plus de visibilité réciproque, c’est plus de sécurité, les voitures ayant plus de temps pour ralentir, les piétons y compris enfants pouvant voir le véhicule qui arrive :

    CJO6CqFW8AAs-8g.jpg

    Parkings vélos préférables à camionnettes opaques ou voitures garées, masquant la visibilité

    Merci à Ivry, et merci au Parisien. L’angle mort ne concerne pas que les camions, bus et camions poubelles, mais aussi les piétons, y compris de petite taille, notamment autour des passages piétons, avec des conséquences parfois funestes, notamment aux abords des écoles.

    Ivry qui, décidément, après quelques cédez le passage cycliste au feu en 2015, semble avoir compris qu’une ville plus cyclable est une ville plus pratique, plus humaine, plus sûre pour tous, parfois plus rapide, au cadre de vie soigné.

    Une ville doit permettre à tous ses usagers de se déplacer en sécurité, y compris les piétons, qui sont prioritaires lors de certaines traversées, et les cyclistes.

    De plus, ces nouveaux stationnements sont le moyen le plus efficace de lutter contre le vol, vidéo :

    Capture.JPG

    Un vélo d’adulte en circulation en plus, c’est une place de parking auto libre en plus. Précieux dans nos villes denses.

    Pour mémoire, la priorité piétonne est importante dans le code de la route en France, surtout depuis 2010, bien qu’insuffisamment respectée, non seulement sur un passage piéton, mais également à + de 50 mètres de tout passage piéton (!) : jugez plutôt ici.

    pietons-vrai-faux.jpg

     » Extrait concernant la priorité du piéton
    Art. 17. – Le premier alinéa de l’article R. 415-11 est remplacé par les dispositions suivantes :
    « Tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre. » »

    Sanction alourdie depuis peu :

    Décret n°2018-795 du 17 septembre 2018 relatif à la sécurité routière, renforce les sanctions en cas d’infraction de non-respect des priorités accordées aux piétons : il augmente de 4 à 6 le nombre de points retirés du permis de conduire.
    L’article R415-11 est donc modifié comme suit :

    « Tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton […].
    Le fait, pour tout conducteur, de ne pas respecter les règles de priorité fixées au présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe.

    En savoir plus :

    Capture.JPG

    http://voiriepourtous.cerema.fr/IMG/pdf/breve_6_hd_sept2018.pdf

    ou

    http://voiriepourtous.cerema.fr/IMG/pdf/6_breve_traversee_pietonne_flyera5_vf_sept2018.pdf

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Cette priorité piétonne étant aussi à respecter … par les cyclistes.

    Enfin, les piétons meurent beaucoup moins dans une collision à 30 km/h qu’à 50 km/h :

    risque-deces-vitesse-certu.jpg

    ce qui incite à développer le concept de Capture.JPGVilles 30, ou le 30 est la norme, la règle, et le 50 km/h MAXI l’exception, ainsi que le développement de zones de rencontre, où il n’y a même plus besoin de passages piétons.

     


samedi 27 octobre 2018

dimanche 21 octobre 2018

  • On a essayé le circuit vélo pour enfants de Choisy le roi, au square Brossolette

    logo-ptr94-copierVous aviez aimé l’essai de la piste d’apprentissage vélo pour enfants de Meudon (92), avec panneaux ? Vous aimerez peut-être celle de Choisy le roi (94), sans panneaux.

    Ce circuit prend place au soin du « square Brossolette »qui offre des activités variés pour enfants, rue Passereau, à Choisy le roi : plan d’accès. Il semble d’ailleurs exploité par la Prévention Routière, qui dispose d’un local à côté.

    Contrairement à Meudon, pas de panneaux de circulation à Choisy donc, à disposition des cyclistes en herbe, mais 2 stops, où l’on peut apprendre à s’arrêter totalement et poser un pied par terre :

    stop 2.JPG

    Et moult passages piétons, à respecter par les jeunes à vélo :

    passages piétons.JPG

    Ce petit parcours est bien sympathique pour apprendre à rouler en fonction des autres, selon une trajectoire, le tout sans voiture, à vélo dès 3 ans par exemple.

    Il serait légitime, à l’heure où nombre de nos institutions et élus déclarent vouloir augmenter la proportion des déplacements à vélo, avec des objectifs chiffrés et précis, parfois ambitieux (notre Département, nos Région et notre État) de disposer de plus de ce genre de lieux, en plus d’une voirie classique aménagée plus en faveur des piétons et cyclistes.

    enfant.JPG

    L’habileté, l’adresse, nécessite des heures d’apprentissages, loin des voitures. Et les bonnes habitudes se prennent tot.

    vue d'ensemble.JPG

    vue 2

    vue 3

    vue 4

     

     

     


vendredi 19 octobre 2018

  • Attention Cyclistes, Danger !

    Sur l’avenue Julien Duranton à Valenton, il a été mis en place une Voie Verte sur le côté gauche, en direction de la D110 (plage bleue) pour passer au-dessus des voies Sncf.

    La Tégéval partant de Créteil s’arrête rue Louis Armand (D202) à Valenton.

    Nous aurions souhaité une continuité de cette Voie Verte de la D202 avec la jonction des pistes cyclables le long de l’avenue Salvadore Allendé (D110).

    L’aménageur en a décidé autrement et cet aménagement met en danger les cyclistes.

    Partant de la fin de la Tégéval, rue Louis Armand, le cycliste devra, pour respecter le Code de la Route, contourner le rond-point, progresser le long de la D202, s’arrêter sur la chaussée, au besoin, se mettre en sécurité sur le trottoir, traverser la chaussée au niveau du passage piétons presque effacé, rouler sur la Voie Verte et faire l’inverse une fois le pont Sncf passé.

    Nous refusons ces aménagements contraignants et dangereux.

     

    Carrefour Duranton/Armand Valenton

     


Traduction

Sites favoris


114 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -...

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=...