PartageTaRue94 | Défendre la mobilité des plus vulnérables, ces 365 derniers jours

Défendre la mobilité des plus vulnérables
L’association PTR 94 a pour objet de promouvoir les déplacements des piétons et assimilés, des personnes handicapées ou à mobilité réduite, et des cyclistes dans le département du Val-de-Marne et des départements limitrophes. Elle milite pour favoriser ces déplacements et pour rendre la voirie et les espaces publics plus accessibles, sûrs et confortables aux usagers vulnérables.

A ce titre, nos activités principales sont :

 Achat groupé de vélos électriques : Test sur nos stands
 Cours de vélo pour adultes (« vélo-école »)
 Balades familiales à vélo (autour de 15 km/h en général) avec pique-nique. Certaines ouvertes aux aveugles ou simples débutants, grâce au tandem.
 Conseils contre le vol de vélo
 Lobbying auprès des élus pour des villes plus piétonnes, cyclables (y compris stationnement vélo et liaisons inter-villes), et accessibles aux personnes en situation de handicap, des limitations de vitesse strictes et moins d’accidents pour tous : des aménagements existent, encore faut-il vouloir les mettre en place
 Tatouage pour identifier le propriétaire d’un vélo volé (contre 5€/vélo et la présentation d’une pièce d’identité)
 Atelier entretien du vélo sur nos stands : apprendre à graisser sa chaîne proprement et efficacement
 Conseils préventifs contre la crevaison



samedi 1er février 2020

  • Mort à 2 ans de s’être rendu à l’école en draisienne. Quelles solutions à l’avenir ?

    logo-ptr94-copierLe trottoir n’est plus un sanctuaire :

    Un enfant de deux ans et demi tué sur le chemin de l’école.

    et donc le conducteur qui a écrasé l’enfant a été remis en liberté.

    Condoléances à la famille. Les mots manquent.

    Ceci alors que l’article 417-11 du code de la route est clair mais peu respecté car peu verbalisé dans le Val de marne : impunité et laxisme au programme. Pour rappel *SE GARER SUR UN TROTTOIR EST INTERDIT EN FRANCE* : 135 € d’amende et « l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites ». C’est à cause de drame comme celui d’hier que ce stationnement est considéré comme « très gênant ».  Lire cet article du Code de la route pour ceux que la loi commune intéresse encore. Et oui, le trottoir c’est pour les piétons, les personnes à mobilité réduite, et les cyclistes jusqu’à 8 ans à l’allure du pas et sans gêner les piétons.

    En France, c’est le Maire qui chargé de l’application du pouvoir de police. Compliqué le stationnement anarchique devant les écoles apparemment : voir aussi comment le supprimer ?

    C’est la raison pour laquelle se développent les rues piétonnes aux heures d’entrée et de sortie des élèves, sur demande des parents ou des riverains excédés, entendus par des élus sensés et soucieux de l’intérêt général et du cadre de vie  : voir quelques exemples en Ile de France dans le lien, liste non exhaustive.
    C’est suite à la mort d’enfants qu’avait commenté aux Pays Bas le mouvement d’exaspération publique Stop de Kindermoord dans les années 70, littéralement : » Arrêtez le meurtre d’enfant », évoqué dans la 1ère moité vidéo ci-dessous, sous titrée en français :

    Combien de temps allons nous tolérer cela encore ?

    Quant à la manœuvre de marche arrière a fortiori en SUV et véhicules hauts : soyez prudents.

    Repose en paix, innocente victime de l’inconséquence, de la sottise, et de la lâcheté.

     

     


jeudi 30 janvier 2020

mercredi 29 janvier 2020

  • Créteil : courrier à Monsieur le maire + propositions piétonnes, PMR et cyclables

    logo-ptr94-copierCe 27 janvier est parti un courrier à destination de M. le maire de Créteil (également président du territoire GPSEA : 16 villes). Les propositions concrètes concernent les piétons, les Personnes à Mobilité Réduite (PMR), et les circulations à vélo, et donc indirectement les transports en commun et les automobiles, car ça forme un tout et l’espace est contraint.

    Ex Nationale 19 (D19), Créteil l’Échat, Créteil Village centre ancien, Palais, abords du Carrefour Pompadour, abords du Lac et du franchissement de la voie rapide mais pas que, plusieurs quartiers de Créteil sont concernés : télécharger le courrier au format pdf.

    Nous remercions également pour ce qui a été amélioré selon nous :  rue de la Prairie, rond point Demenitroux – François Mauriac),

    Un des points saillants du courrier, le plus urgent à nos yeux est le métro Créteil l’Échat et ses abords, Ligne 8 et futur ligne 15 du métro :

    En annexe, à l’adresse de M.Cathala, nos désormais bien connues  « 11 propositions pour faire de Créteil une ville cyclable » » 2020.

     

     


dimanche 26 janvier 2020

  • L’essor du vélo: l’histoire des Pays-Bas se répète t’elle en France ? Vidéo

    Éloquent, non ?

    Ce qui n’est pas sans rappeler cette vidéo plus ancienne, sous-titrée en français :

     

     


  • Plan de circulation, « mon quartier n’est pas un raccourci », impasses sauf vélos et piétons : du nouveau anti Waze, exemples en Ile de France et plus loin
    France_road_sign_C13d.svg

    Panneau C13d : Impasse sauf vélos et piétons. E France depuis 2011

    La vie locale (piétons, commerces, cyclistes, Personnes à Mobilité Réduite, sécurité routière et piétonne) ne doit plus être bousillée au quotidien par les véhicules en transit, il est désormais question de hiérarchiser les voies : la plupart devenant des voies de *desserte* motorisée, concrètement

    1) souvent en impasse pour les voitures
    2) ou un réseau de sens uniques assez exigeant = boucles sortantes, décourageant les « trafics malins » de rentrer dans un bloc de quartier, sauf raison valable :
    Figure-1-Superilles-in-Barcelona-consist-of-nine-smaller
    …………………………….Avant ………………………………………………………Après
    , les autres voies restant favorables au transit : les artères, suivant des carreaux de 400 m de côté environ.
    Il n’y a pas que les pistes cyclables dans la vie, les impasses sauf vélo et les plans de circulation ambitieux type « mon quartier n’est pas un raccourci », -Waze ça suffit- commencent à avoir la cote, , quelques exemples de mise en oeuvre ci-dessous. Comme on le voit, les moyens diffèrent :
    Écharcon (91) : « l’accès aux ponts condamné pour chasser les véhicules en transit
    Via un arrêté municipal, le maire a interdit la circulation dans cette rue qui relie les deux ponts de l’Essonne. Il souhaite ainsi endiguer le flot de véhicules traversant sa commune pour éviter la D153. »
    Aux Pays-Bas, culture de l’efficacité et du vrai vivre ensemble :
    Au bord de la Méditerranée, dans une très grande ville, par bloc :
    « Comment empêcher le trafic de raccourci » : bornes amovibles avantages et inconvénients.
    Et avec des moyens insuffisants voire dérisoires, ou qui reportent le problème à la rue d’ à côté, faute de vue d’ensemble :
    Circulation : Lieusaint (77) refuse de servir de déviation à cause de Waze
    « Lassé de voir passer quotidiennement des milliers de voitures dans les petites rues de son centre-ville, le maire de Lieusaint en Seine-et-Marne a mis sur pied un véritable plan de bataille afin de dissuader les automobilistes d’emprunter l’itinéraire bis proposé par Waze. »
    et Meudon (92)  : « C’était devenu apocalyptique » : à Meudon, le maire a débarrassé une rue des embouteillages provoqués par l’application Waze
    « Via l’opération #MonMaire, une habitante de Meudon, dans les Hauts-de-Seine, a contacté franceinfo pour souligner le travail de l’élu à la tête de sa commune, qui a permis à la rue de la Belgique de retrouver une certaine tranquillité. »
    Voir donc les propositions :  Mon quartier n’est pas un raccourci, plan de circulation à refondre.
    Pour rappel, la piétonisation de la rue desservant l’école aux heures d’entrée et de sorties d’élèves existe déjà devant quelques écoles : exemples franciliens en images. Il suffit en effet d’un arrêté municipal, d’une volonté politique de protéger les citoyens localement de l’insécurité routière et de la pollution de l’air. Et le seul moyen concret de mettre fin à l’anarchie devant les écoles.
    Le cadre de vie, c’est du sérieux. La sécurité aussi, normalement.

vendredi 24 janvier 2020

  • UPEC Université Paris-Est Créteil Jeudi 27 février 2020 : table ronde intitulée « Circulations douces : le vélo d’hier et d’aujourd’hui ».

    RDVMIEE_20200227_1200x800

    « L’UPEC Université Paris-Est Créteil organise Jeudi 27 février 2020 à 8h30 dans le cadre des Rendez-vous de  la MIEE : une table ronde intitulée « Circulations douces : le vélo d’hier et d’aujourd’hui ».

     Télécharger l’invitation

    et les éléments de communication pour vos réseaux

    Les intervenants de la table ronde confronteront leurs points de vue et leurs expériences pour vous faire découvrir différentes initiatives de développement des circulations douces.

    PROGRAMME

    Introductions 

    Par Lolita Rubens, Chargée de mission environnement durable à l’UPEC – Maîtresse de conférence en psychologie sociale au LIRTES

    Par Francis Papon, Directeur de Laboratoire Economique à l’IFSTTAR (Université Gustave Eiffel)

    Diagnostic et plans de déplacement circulations douces en Val-de-Marne et en Ile-de-France

    Bastien Hourst, Chargé d’études multimodales vélo, Direction des Transports, de la Voirie et des Déplacements – Service Transports et Etudes Générales – Secteur Territoires et Mobilités ; Département Val-de-Marne

    Alice Perret, Responsable d’opérations et Rémi Mahen, chargé de projets transports ; Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA)

    -Le vélo un levier de la transition écologique locale

    Les actions de l’association la Courcyclette

    Le développement des transports à vélo – les vélos cargos :

    Kévin Poperl, chef de projet cyclo-logistique et Diane Muller, fondatrice de l’association Paris Cargo Bike

    Échanges avec la salle

    L’inscription est  en ligne : ici

    Au plaisir de vous rencontrer et n’hésitez pas à apporter de la documentation.

    Des parking à vélo sont disponibles !!!! »


  • 29 janvier : Municipales 2020 = Grand oral des candidats parisiens. Retransmis en direct

    Capture

    Élections municipales de mars 2020 : Grand oral vélo et cadre de vie des candidats Mercredi 29 janvier, 19h. C’est complet sur place. Retransmis en direct sur le Facebook de Paris en Selle: voir la page FB de Paris en selle.

    On en parle ici :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Les 4 propositions à discuter sont celles du site Vivez Paris votez vélo :

    1. Un réseau Vélopolitain dans Paris (étendu au RER Vélo en banlieue)
    2. Mon quartier n’est pas un raccourci (plan de circulation ambitieux anti Waze, pro desserte de quartier)
    3. « Park ton bike » : du stationnement vélo facile, partout, pour tous. Sécurisé, résidentiel, dans les gares.
    4. Le vélo, circulation capitale : donner la priorité dans les aménagements, viser un haut niveau de qualité et faire respecter les pistes. Développer Vélib et le savoir rouler à l’école (SRAV)

    Télécharger le dossier de presse à ce sujet.
    Faire du vélo une évidence

     


  • Encore un vélo qui se prend une ouverture de portière : que faire contre l’emportiérage ?

    logo-ptr94-copierToutes ces portières garées… qui ne demandent qu’à s’ouvrir au passage du cycliste (oui c’est interdit, mais on en voit des braves qui bravent l’interdiction).

    Donc voir une vidéo édifiante.

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Comment éviter ça ? Par une trajectoire adaptée :

    En ne se mettant j*a*m*a*i*s dans la zone d’ouverture de la portière. Tu vois une portière garée au loin ? Bah tu t’en éloignes « avant » de + d’1m50. De rien. C’est cette distance de sécurité, cette marge, qui va ta sauver. Anticipe, n’oublie pas. Ça peut s’apprendre dès le plus jeune âge, ça peut servir.

    C’est la règle de base, avec A) rouler loin des angles morts (article récent) de camions / bus, et B) éviter à chaque carrefour les cisaillements de trajectoires 1) en ne serrant jamais trop la droite : prendre sa place avant, et en indiquant avant avec son bras que l’on tourne à gauche (ou que l’on reste dans le giratoire : pareil) : en savoir plus dans cet article ancien.

    On notera aussi qu’au début de la vidéo du dessus, le fait de coller au trottoir (pour poser le pied sur le trottoir au feu sans doute) = nous déconseillons cette trajectoire : incitation à l’automobiliste de derrière à doubler sans respecter l’écart de 1m mini en agglo, et risque de redémarrage foireux. On préféra rester au milieu de sa voie (dans 99% des cas), à distance de tout, et donc s’arrêter hors de la selle à chaque arrêt, dans ce genre :

    C’est plus sûr, mais aussi plus confortable. La condition est : un appui sérieux sur la pédale, avec la partie la plus large du pied, collé à la manievlle et cheville fléchie, talon vers le sol. Un cadre semi-ouvert (forme trapèze) aide, mais n’est pas obligatoire pour réussir cette manœuvre.

    Pas besoin de trottoir repose-pied (verglacé ces jours-ci en plus). Garde l’équilibre.

    Et ne compte pas sur le fait que 100% des automobilistes pratiquent l’ouverture de portière à la néerlandaise, tu en serais pour tes frais :

     


jeudi 23 janvier 2020

  • Rue aux enfants, rue pour tous : L’appel à projets 2019-2021 avant le 2 mars 2020. Et petit déjeuner le 5 février

    capture-9

    Une rue aux enfants rue pour tous est une rue normalement ouverte à la circulation motorisée que l’on ferme temporairement pour que les enfants puissent jouer librement sur toute sa largeur en toute sécurité.

    Chacun peut candidater, voir ce 3ème appel à projet :

    https://www.ruesauxenfants.com/appel-a-projet-en-cours

     

    Qui peut candidater ?

    • Habitant
    • association
    • école
    • collectivité
    • conseil de quartier
    • ville
    • conseil citoyen
    • équipement socio-culturel
    • conseil municipal des jeunes
    • café des enfants
    • ludothèques
    • parents d’élèves
    • collectif citoyens
      commerçant
      etc.

    Le 2 mars 2020, il sera trop tard…

    capture-4

    Voir aussi le 5 février : petit déjeuner à ce sujet :

    Mercredi 5 février 2020 | 10h-12h | Pantin

    INFORMATIONS PRATIQUES

    Lieu : Maison des associations de Pantin, 61 rue Victor Hugo, 93500 Pantin
    Accès : Métro Eglise de Pantin (ligne 5)
    Contact : quentin@vivacites-idf.org / 01 46 70 95 78

     

     


mercredi 22 janvier 2020

  • Vélib ou vélo personnel ?

    logo-ptr94-copierLe Vélib à bien des avantages : coût au mois / investissement initial, pas de stationnement chez soi, facile à réparer et pour cause. Mais a aussi de sacré inconvénients. Si Vélib a rendu de gros services au vélo voire à légitimer des aménagements cyclables et baisser la vitesse moyenne de tous, ce qui est favorable à la sécurité et à la place du vélo en ville, ce vélo en libre service a aussi connu 2 grosses crises : celle dû au passage entre Decaux et Smoovengo avec des défaillances à n’en plus finir tendance accident industriel, et celle actuelle dûe aux nombreux vélos hors services pendant la grosse grève de décembre 2013-janvier 2020 et donc un parc réduit de vélos proposés alors que la demande était multipliée par au moins 2, merci au Parisien pour cette vidéo explicite :

    S’est posée la question douloureuse de la disponibilité. Pour celles et ceux qui souhaitent franchir le pas et s’acheter un vélo quotidien / utilitaire individuel pour des déplacements en ville, 2 solutions :

    • l’occasion (Le Bon coin, bourses aux vélos ou magasins spécialisés (carte)… les ateliers vélos : carte aussi)
    • le neuf et là don du ciel, les tableaux fournis par le forum Vélotaff de vélos tout équipés dont la lumière à demeure automatique (dynamo dans le moyeu), des gardes boues à tringles solides et couvrants pour rouler toute l’année,  un porte bagages pour transporter la sacoche étanche, une fourche rigide pour la légèreté et l’efficacité, prêt à l’emploi clé en main, all inclusive :

    1 tableau guidon plat, le plus courant, merci pour ce tableau :

    49415749286_83c10fdbde_o

    Dès que l’on quitte Décathlon, la marque franco-allemande « Vélo de Ville » tire son épingle du jeu avec de très bons rapports qualité-prix, ds vélos inférieurs à 15 kg (donc entre 3 et 5 kg de moins qu’un vélo hollandais pour quasiment le même service et confort), tout équipés, durable, sans équivalent autour de 500 ou 600€ en neuf pour cette gamme Light Sport. À tester en magasins parisiens ou en banlieue, voir le site de la marque : chez Montreuil Bikes et d’autres revendeurs dont certains Culture vélo et Gepetto et vélo 75005 : se renseigner.

    Et 1 tableau guidon de course / de route :

    49387009037_af529f8700_o

    Y’a plus  qu’à les essayer en magasin 🙂 Et investir dans l’antivol pour les attacher correctement, quelques règles simples à ce sujet :

    Merci pour vos retours ci-dessous, à l’usage pour ces vélos. Qu’est-ce que vous appréciez ? Qu’est-ce que vous n’appréciez pas ?


mardi 21 janvier 2020

  • Balade Bords de Marne et Galette

    La 1ère balade 2020, au départ de Créteil, s’est déroulée ce samedi. Nous avons eu la chance d’avoir un temps magnifique mais plutôt frisquet. Une dizaine de personnes compose ce beau groupe de cyclistes.

    P1000212.JPG

    Nous avons prévu de passer par le vieux St-Maur, puis les bords de Marne (rive gauche) jusqu’à Bry-sur-Marne et rentrer par Nogent-sur-Marne (rive droite) et la célèbre promenade Yvette Horner

    Quelques photos prises durant notre balade…

    P1000204

    P1000167 (2).JPG

    P1000148.JPGP1000188.JPGP1000197.JPG11316_image_2.jpg

    Nous terminons ce petit périple (24km en 02 heures) autour d’une galette…avec sa reine et son roi !

    La prochaine balade, au départ de Créteil, est prévue le samedi 21 mars 2020 vers Villeneuve-le Roi. N’hésitez pas à consultez le programme des balades 2020

    Voici le parcours = https://connect.garmin.com/modern/activity/4452234003#.XiQHuqmlDPQ.gmail

     


  • Voyager avec son vélo dans le train : quelques tuyaux

    guide-train-velo.janvier2020-6-176x240-1Voyager dans le train avec son vélo…

    L’association Cyclo trans Europe a réactualisé son guide, voici la version 2020, des astuces à connaitre, et des variations selon le type de train? Pour s’y retrouver  :

    Le livret en pdf.

    Bon voyage. En savoir plus.

     

    capture

    Voir aussi le Thread de ce tweet très instructif, à dérouler :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>


samedi 18 janvier 2020

jeudi 16 janvier 2020

  • Angles morts : accident piéton, trottinette, cycliste : tous concernés. Une fatalité ? Que faire ?

    logo-ptr94Après un accident dramatique d’un piéton sur un passage piéton victime d’un angle mort de poids lourd ces jours-ci, c’est aujourd’hui un accident cycliste tout aussi funeste qui a eu lieu.

    Capture

    3 solutions pour arrêter ces décès :

    • l’éducation au risque, car chaque carrefour, c-h-a-q-u-e croisement de route est un piège potentiel : évitons le cisaillement de trajectoire. Voir nos leçons, et le Savoir rouler à Vélo dans les écoles désormais, à l’échelle d’un pays

    • la dissociation des flux au feu, généralisé à l’échelle de certaines villes du 94, et de Sceaux : 

    Parfois respecter le feu rouge tue. Étonnant non ? D’où cette différence de flux vélo / voiture, par un simple panneau : merci aux Maires qui le mettent en place par simple arrêté municipal. Autre vidéo sur le même sujet du Cédez le passage cycliste qui sauve :

    *Gardez vos distances d’avec camions, bus…* à plusieurs mètres. Nous vous invitons à ne j-a-m-a-i-s franchir un carrefour en même temps qu’un camion ou bus, voire camionnette. Non négociable.

    Il y a 4 angles morts, ne restez ni devant la cabine , ni derrière, ni à droite, ni à gauche : décalez vous a fortiori avant chaque intersection : schéma en haut de page et Voir notre article de 2015 sur le sujet.

    Cette sécurité s’apprend dès le plus jeune âge, et ça ne concerne pas que les cyclistes, mais bien aussi les piétons, trottinettes…

    Voir la vidéo d’aujourd’hui du Parisien :

    Rappelons 3 risques vélo en ville et comment s’en prémunir par une trajectoire adaptée :

    1. rouler loin des portières garées (la base)
    2. rouler *hors* des angles morts de poids lourd : très loin d’eux !
    3. limiter le risque de cisaillement de trajectoires aux croisements par :
    • A) une trajectoire adaptée : souvent au milieu de votre voie = ne pas raser le trottoir à droite
    • B) signaler ses intentions bras gauche tendu, en approche d’un croisement ou dans le giratoire :

mardi 14 janvier 2020

dimanche 12 janvier 2020

jeudi 9 janvier 2020

mercredi 8 janvier 2020

  • Le programme Alvéole, c’est un moyen concret de faire financer vos abris vélos et actions de sensibilisation à l’éco-mobilité. Subvention

    logo-ptr94Découvrir dans cette courte vidéo :

    Voir les réalisations passés, et déposer un projet.

    Arceaux, appui-vélo. Halte au vol…

    Les bénéficiaires éligibles au programme Alvéole sont :

    • Les pôles de transport (gare ferroviaire ou routière, arrêt de bus ou de tram…)

    • Les écoles et établissement d’enseignement (public et privés)

    • Les bailleurs sociaux

    • Les collectivités et lieux publics

    2ème effet Bonux :

    Entièrement financé par le Programme CEE Alvéole, laccompagnement à l’écomobilité par le réseau d’associations FUB se caractérise de 2 façons :

    1. École élémentaire : le Savoir Rouler : obligatoire avant le collège
    2. Autres structures : différents « types d’accompagnement, tels que des ateliers d’autoréparation, la mise en place de vélo-écoles ou des conseils pour sécuriser et entretenir son vélo, à proximité du projet de stationnement pour faire un écho au projet. L’objectif est de créer une véritable culture vélo, en levant les barrières liées à l’usage du vélo. »

    Exemples :


dimanche 5 janvier 2020

  • Arcueil invite le vélo dans le débat : WhyWeCycle y sera projeté le vendredi 10 janvier, suivi d’un débat

    logo-ptr94-copier

    Projection-débat :

    ENcgyPiXYAMYVLj.jpg

    Voir la bande annonce sous titrée en français, de ce film à ne pas manquer, qui montre pourquoi 27% des déplacements néerlandais sont assurés à vélo (France 3% ; Strasbourg ou Grenoble ou Bordeaux 15%)  :

    Comment le vélo est devenu une évidence pour certains trajets, à différents âges de la vie, seul ou couplé avec un train. Pourquoi certains aménagements, services, formations, incitations financières, parking publics ou privés, pourraient faire augmenter la proportion des déplacements à vélo ou vélo électrique en Ile de France. Comment ?


vendredi 3 janvier 2020

  • Bonne Année 2020

    Les membres du bureau de l’association, vous présentent leurs meilleurs vœux pour l’année 2020.

    Les bénévoles vous attendent pour vous apprendre à rouler à vélo, assurer les balades et intervenir auprès des différentes autorités.


jeudi 26 décembre 2019

lundi 23 décembre 2019

  • Grèves : réparateurs en surchauffe, accidents de vélo, changement d’habitudes, santé, fréquentation…

    Pendant les grèves, le vélo utilitaire / quotidien continue de faire l’actualité comme rarement auparavant :

    À noter, un compteur à Paris voit passer plus de 10 000 vélos par jour (!) :

    emglv_gxsayikcw

    Source : Paris en vélos

    Le Parisien du 15 décembre, en vidéo, avec un réparateur plein de poésie : « Grève : les réparateurs de vélos sont débordés à Paris. Jamel, réparateur de vélo dans le 10e arrondissement, n’a jamais eu autant de clients »

    Signalons du coup le travail de notre amie de Rénov’Cyclo à Alfortville et proximité, pour vos vélos à réparer.

    Les décodeurs du Monde annonçaient le 20 : Grève des transports : deux fois plus de vélos que de voitures sur un boulevard de Paris.

    Argument massue pour la ville > à 20 000 habitants / km2 (une des densités les plus élevées au monde…) : « Avec 40 % d’espace en moins, les voies cyclables peuvent faire passer deux fois plus de personnes » [qu’une chaussée pour véhicules motorisés]. Ceci pourrait légitimement intéresser quelques maires de petite couronne, confrontés à certains problèmes de bouchons et de stationnement.

    France 2 le 21 décembre, vidéo aussi : « Enquête : vélos en ville, accidents en chaîne
    La grève contre la réforme des retraites relance la passion française pour le vélo, qui trouve de plus en plus sa place dans les grandes villes. Toutefois, la circulation, parfois très intense, a eu pour conséquence une augmentation de 40% du nombre d’accidents. Vélos, scooters et trottinettes en sont les principales victimes. »

    Attention :  On notera + 40 % d’accidents pour + 100% (x2) de déplacements à vélo, ce qui est donc une baisse des accidents relative au moyen de transport vélo. Et ce n’est pas clair si 40% ne concerne que le vélo, ou aussi le scooter (anormalement groupés dans « 2 roues » alors que leurs accidentologies sont très différentes habituellement, en faveur du vélo), et les trottinettes, dont les petites roues subissent de plein fouet les bordures et nids de poules : restez prudents quoi qu’il en soit. On notera aussi que la personne de la mairie de Paris en fin de vidéo gagnerait à tendre le bras vers la gauche et à regarder derrière avant de tourner (!) pour sa propre sécurité et celle des autres.

    En outre, le Point du 20 décembre ironise, et mêle la politique au vélo (alors que les 3 villes les + cyclables en France sont occupées par des Maires de 3 partis différents…) avec un titre assez énorme :  » Ces gens de droite convertis au vélo… et à Hidalgo« . Avec de vrais punchlines qui ne manquent pas de sel.

    Pendant ce temps, le 21 décembre, le Parisien réalise une infographie assez remarquée sur les temps de trajet à vélo dans Paris, qui a fait saliver plus d’un piéton ou d’un usager des transports en commun ces jours-ci, malmené, comprimé à bout de nerfs. Certains d’entre nous à vélo réalisent des temps inférieurs, avec l’habitude, en prenant des itinéraires choisis avec soin, et sans de mettre en danger.

    Enfin, dans ces temps pas faciles pour tout le monde, une nouvelles réjouissante pour notre société rongée par la sédentarité et le cortège de maladies et de dépenses qui va avec, le Parisien du 23 annonce : « À Paris, la grève des transports booste l’exercice physique
    Le temps de marche a progressé de 11,3 % depuis le début du conflit social. D’autres enfourchent leur vélo. « Cela peut donner de nouvelles habitudes », explique un médecin. » Bientôt l’objectif des 10 000 pas / jour, une meilleure santé, et des économies à titre individuel pour le pratiquant et à titre collectif pour les dépenses de santé ? Qui sait ?


dimanche 22 décembre 2019

vendredi 20 décembre 2019

lundi 16 décembre 2019

  • Vidéo du Parisien : 5 conseils pour se mettre à vélo pendant les grèves en ville. Et l’option voiture + vélo = intermodalité

    Alors que la grève dure, que les bouchons font rage et les transports en commun montrent leur limites : automobilistes, nouveaux cyclistes, employeurs, collectivités, chacun a sa part à prendre

    Bien joué Jérôme pour cette vidéo 😉

    En revanche on déconseille le port de l’antivol à même le corps, source de souci en cas de choc. D’où l’invention finaude du porte-bagage et des sacoches étanches pour y glisser le cadenas. On notera qu’il est possible de fixer un porte-bagages sur un vélo même dépourvu d’œillets (les trous pour y visser le porte bagages et les garde-boue), grâce aux P clamp (collier de plombier).

    aa21db017939123164a3c550b59b67e8

    Exemple.

    Sinon, les vélos tout équipés existent, y compris la lumière sans souci, à partir de 499 € :

    https://www.velo-de-ville.com/fr/velos/les-velos-light-sport

    Cette marque au rapport qualité-prix inégalé est distribuée chez Montreuil Bikes, Gepetto et vélo, certains Culture vélo…

    La location de vélo à la semaine ou au mois cartonne chez Holland Bikes, il ne reste plus d’électriques, mais des vélos classiques, oui.

    Téléphoner aussi chez Cyclable Maisons-Alfort, muni de la prime de 500€ de la Région bien sûr :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    et chez les autres : liste et carte des vendeurs / réparateurs pour le 94, et carte des ateliers vélo participatifs.

    À l’échelle d’une agglomération aussi grande, Arnaud quant à lui a opté pour voiture + vélo, 2 bons vieux moyens de transport individuels, de porte à porte et sans rupture de charge, combine le meilleur des deux vu la distance importante à couvrir et la fatigue bien compréhensible, et fait les gros titres du Parisien :

    Grève : pour aller travailler depuis l’Oise, Arnaud commence son trajet en voiture et le termine à vélo (lire l’article du Parisien)
    « Cet habitant de Chantilly, à 40 km de Paris, combine voiture (qu’il n’aime pas) et vélo pour aller travailler à Suresnes, La Défense, Saint-Denis ou Paris. »

    Alors qu’il pleut des (vidéos de) vélos en ville, la mairie de Paris signalant une pratique multipliée par 2 depuis le début des grèves, et l‘application Géovélo signalant une multiplication des trajets à vélo par 3 ou par 4 (!), malgré une pluie et un vent parfois velu :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Quant au Président de notre fédération, le roi du multimodal, il vient de passer sur France info, à ré écouter :

    Enfin, au Journal Télévisé de France 3, petit loupé d’accidentologie le 15 décembre, à partir de 0min50secondes.

    Si les accidents de 2 roues augmentent de 20% mais que ces déplacements augmentent de 100%, l’accidentologie augmente de ? Et oui, il eu fallu rapporter au nombre de déplacements, ou au nombre de km parcouru, sinon c’est bidon. Ah les maths, les proportions, pas facile tous les jours.

    Quant à l’obligation du port du casque, on laisse à M. Pelloux la responsabilité de ses propos. C’est ballot, le pays où le moins de personnes porte le casque est celui ou il y a le moins de morts à vélo PAR KILOMÈTRE PARCOURU

    bike-fatalities-pays

    Caramba, encore raté.

    Témoignage repris sur France 2, qui manque pour le moins de contextualisation et de vue d’ensemble.

    C’est donc plutôt d’aménagements cyclables, de plans de circulation moins favorables au transit motorisé, d’une gestion intelligente et respectueuse de tous du stationnement auto, d’un système vélo qui fonctionne à l’échelle local (réparateur, emplois non délocalisables etc), de vélos en bon état dont le trio freins / pneus / feux, et de plus nombreux cyclistes quotidiens dont nous avons besoin…


dimanche 15 décembre 2019

  • 10 idées reçues à revoir sur le vélo en Île de France

    logo-ptr94

    10 idées reçues à revoir sur le vélo en Île de France

     

    1. Le vélo c’est dépassé

    Selon les sources officielles (enquête Île de France Mobilités 2019) le vélo est le mode de transport qui a le plus progressé en Île-de-France entre 2008 et 2018 (+30%) avec 850 000 déplacements par jour tandis que la part modale de la voiture diminuait (-5%). De nombreux employeurs versent des indemnités kilométriques vélo à leurs employés qui l’utilisent pour leurs trajets domicile-travail : gain de place autour du travail, salariés en meilleure santé et moins absents selon les études sur le sujet.

    elab4rlxkaa0ng4

    Source :

          2. Le vélo c’est lent

    Les franciliens consacrent en moyenne 1h30 par jour à leurs déplacements et font en moyenne 18 km par jour, soit une vitesse moyenne de 12 km/h tous modes confondus (voiture, transports en commun, marche, vélo). À vélo c’est une vitesse moyenne tout à fait courante. Une vitesse moyenne à vélo entre 15km/h et 20 km/h selon les profils et les itinéraires est monnaie courante en Ile de France (exemples en vidéo entre le Val de Marne et Paris). Parce qu’on peut emprunter des itinéraires directs et moins encombrés (double sens cyclables, pistes cyclables) et qu’on peut se garer sans perte de temps, on va souvent aussi vite si ce n’est plus à vélo qu’en voiture en milieu urbain. 

                3. Mes trajets sont trop longs ou trop pentus pour les faire à vélo

    Avec un vélo à assistance électrique on peut réaliser des trajets de 10 à 15 km aller plusieurs fois dans la journée. On peut aussi monter de longues côtes avec un effort réduit. Pour les distances plus longues ou dont une partie n’est vraiment pas cyclable, le vélo est aussi un moyen très efficace de rejoindre les transports en commun lourds, qu’ils soient ferrés (RER, métro, transilien, tramway), ou les bus qui ont un couloir réservé, et d’atteindre ainsi la quasi totalité de l’Ile de France. 

              4. Le climat de la région parisienne n’est pas adapté au vélo 

    Le vélo est bien plus utilisé dans des pays au climat moins favorable que l’Ile de France (Pays-Bas, Danemark, Allemagne, Autriche). Le nombre de jours de neige ou de forte pluie est plus faible dans notre région :

              5. L’air de la région parisienne est trop pollué, faire du vélo est mauvais pour la santé

    Les premières victimes de la pollution sont plutôt les conducteurs automobiles et leurs passagers dont les voitures restent plus longtemps dans les encombrements, et dont la prise d’air se trouve malheureusement au niveau du pot d’échappement de la voiture précédente, les pistes cyclables étant déjà un peu à l’écart des gaz d’échappement, principale source d’émission de polluants et de gaz à effet de serre en Ile de France. Les enquêtes de santé publique montrent que les cyclistes sont en meilleure santé car la pratique du vélo est une prévention efficace contre le surpoids – qui touche 17% des jeunes en France- et contre les maladies cardio-vasculaires. Lire aussi cette étude de l’ORS de 2012, sans appel, relayée dans cet article, au titre provocateur.

            6. Je ne sais pas faire du vélo ou pas assez bien

    Le vélo ça s’apprend, et la vélo école de Créteil et les autres sont là pour vous aider, que votre besoin soit une formation au niveau débutant (cours le samedi matin, éventuellement en semaine sur un terrain protégé), ou un perfectionnement (sorties en ville avec un bénévole, conseil sur le choix d’itinéraires) : demander de l’aide, et carte des itinéraires.

          7. Le vélo c’est dangereux et stressant

    Si l’on conduit attentivement en respectant le code de la route, en portant l’équipement nécessaire pour être vu (gilet fluo, éclairage), et en anticipant sa trajectoire et celle des autres, le risque d’accident est très réduit. Il existe maintenant un nombre croissant de pistes cyclables en Ile de France où les cyclistes sont protégés de la circulation automobile. Moins soumis aux aléas (interruption des transports en commun, embouteillages) le vélo permet de maîtriser son temps de trajet mieux qu’en voiture ou en transports en commun : c’est moins stressant. Il s’agit également de bien se positionner, paradoxalement un choix de trajectoire pas trop près du trottoir ou des voitures garées est favorable à la sécurité.

                  8. Acheter un vélo c’est trop cher

    À qualité équivalente (entrée de gamme ou milieu de gamme) un vélo classique neuf coûte environ vingt fois moins cher qu’une voiture, et trois fois moins cher qu’un vélo à assistance électrique. On n’est d’ailleurs pas obligé d’acheter un vélo : il existe des vélos en libre service (Vélib) ou de vélos en location de longue durée (Véligo location, 20 à 40 euros par mois ) qui n’obligent pas à investir dans l’achat d’un vélo, ainsi que des vélos d’occasion, à partir de 70€ en taille adulte et tout équipé (soit un plein d’essence). Certaines associations proposent la location, exemple en Val de marne.

                9. Un vélo se vole facilement, tombe souvent en panne, coûte cher à réparer

    Avec un antivol de bonne qualité, un vélo dont le cadre est accroché à un obstacle fixe (arceaux) se fait rarement voler : quelques conseils simples. Les crevaisons sont devenues très rares grâce aux pneus renforcés : en savoir plus, à condition de regonfler le vélo au moins 2 fois / mois à la bonne pression, entre 3 et 4 bars pour la majorité des pneus (regarder sur le pneu). Enfin, le vélo est un engin suffisamment simple pour qu’on puisse faire l’essentiel de l’entretien soi-même (lubrification, freins, pneus, éclairage), ou aidé : voir la carte des ateliers vélos, et il revient beaucoup moins cher qu’une voiture à l’entretien. 

                 10. Le vélo ne me permet pas d’emporter du matériel, de faire des courses ou d’emmener mes enfants

    Avec un vélo muni de sacoches

    1-1

    Vélo d’une de nos adhérentes

    ou spécialement conçu (vélo cargo à assistance électrique) on conserve l’essentiel des avantages du vélo (maniabilité, vitesse moyenne, facilité pour se garer) tout en emportant des charges tout à fait significatives (jusque vers 30-40 kg, voire plus). 

    Pour les enfants en bas âge, un vélo permet d’emmener un enfant sur le porte-bagage ou deux enfants pour un vélo cargo spécialement conçu. Les enfants plus âgés peuvent se grouper pour aller à l’école ensemble à vélo sous la direction d’un adulte et devenir autonomes plus rapidement : système de vélobus.

    Alors, on essaie quand ? 🙂


  • Liberté, grèves, achat de vélo, location, dépannage… Presse écrite et France Inter

    Le discours de notre ministre de l’économie sur la voiture promesse de liberté, en voix off d’un trajet vélo, ça manque pas de sel :

    Grèves encore et toujours, la pratique du vélo a t’elle été multipliée par 2 ou par 3 pendant ces grèves comme on le voit sur certaines photos ? Prenant un air de Pays-Bas ou de Danemark ?

    Est-ce que plus de vélos aux heures de pointe c’est moins de voitures en bouchon ou garées ?

    Y a t’il une politique volontariste des villes, des agglos, des départements, de la Région et de l’État en faveur des mobilités actives dont le vélo ? Y’a t’il des incitations suffisantes ?

    Y’aura t’il dans le Grand Paris et au delà, comme déjà à Strasbourg, Grenoble et Londres,  un Réseau Express Vélo (RER V), autrement nommés autoroutes à vélo ou super pistes cyclables, dimensionnés, continus et confortables ?

    Au fond, c’est un débat sur la place de la voiture dans nos sociétés : plan de circulation favorable à qui, stationnement pour qui ?

    France Info le 14 dernier titrait :

    « Prix non négociable » : le business des vélos change de braquet avec la grève
    Depuis le début du mouvement social contre la réforme des retraites, certaines pistes cyclables de Paris ressemblent parfois au « peloton de Tour de France ». Les joies de l’offre et de la demande…

    20 minutes titrait le même jour :

    Grève à Paris : Achat, location, dépannage… Le secteur du vélo à Paris en plein boom.
    « Face à une grève massive dans les transports en commun depuis plus d’une semaine, les Parisiennes et Parisiens adaptent leur trajet. Et surtout, ils pédalent. La révolution du cycle est-elle définitivement en marche dans la capitale ? »

    Écouter l’émission Le Téléphone sonne du vendredi 13 : Grève des transports : la revanche du vélo et des nouvelles mobilités : 38 minutes.

    « En ces temps de grève, alors que les transports en commun sont presque paralysés et que la circulation des voitures est devenue très difficile, le « Téléphone Sonne » s’interroge sur les autres mobilités – plus douces, moins polluantes – qui pourraient remplacer les moyens de déplacement habituels… »

    Parmi les invités, Louis Belenfant Directeur du Collectif Vélo Ile de France

    https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/3ab585b6-eeab-4230-9b75-38208495108a

     

     

     

     

     


jeudi 12 décembre 2019

  • Un adhérent nous écrit : « Grève du respect ? » Cyclistes, balayons devant notre porte

    « Grève du respect ?

    Un constat que je souhaitais partager : avec la grève, le nombre de cyclistes a considérablement augmenté. C’est bien. Mais on n’a pas récupéré que des lumières !

    Certains vous foncent dessus, font fi des règles du code de la route, arrivent en contresens à tout allure, violent allègrement les feux aux endroits les plus dangereux, roulent sans feux (ou inversement avec les phares d’un camion) …

    Bref, les petites incivilités habituelles (certains – hélas ! – n’ont pas attendu la grève pour s’y adonner), mais dont les effets et la dangerosité sont amplifiées x10.

    En deux jours, j’ai ainsi déjà assisté à deux chutes (en passant, dans les deux cas, des coudières/protège-poignets/gants auraient sans doute été plus utiles qu’un casque…) : l’une causée par une incivilité (bah oui, le cycliste en face, qui roulait sur la voie qui lui était dévolu, n’a pas évité l’ab[…]ti qui arrivait en contre-sens…) ; l’autre par un mauvais équipement (par temps de pluie, le poncho a ses avantages, mais surtout ses défauts, que Danny Boon a fort justement illustré dans l’un de ses sketchs… Merci, Danny, pour votre contribution !)

    Alors mesdames, messieurs, quelques règles à respecter :

     

    • Quitte à vous équiper en professionnel de la SANEF, avec gilet jaune et casque de chantier, respectez les feux ! Votre déguisement ne donne pas des superpouvoirs d’évitement à l’automobiliste (ou au cycliste) qui vous arrive dessus et, il faut le dire, sauf à avoir un casque de moto couplé d’un corset, la plupart du temps, il ne vous sera pas d’une grande utilité. A tout le moins, quand vous traversez et si le petit bonhomme est rouge, pensez à vérifier si un véhicule n’arrive pas de derrière et ne s’apprête pas à tourner à droite (s’il est vert, vous serez dans vos droits, mais ça peut quand même vous sauvez la peau… plus que ce fameux casquelet).
    • Circulez dans le couloir et suivez le trajet qui vous sont dévolus ; ou si cela vous est rendu difficile par la configuration des lieux (merci au petit gars du département qui a pensé, en amont du pont de Charenton, qu’un détour par une côte à 25% ne représentait aucun problème pour les usagers de la petite reine…), respectez au moins les droits de celui qui arrive en face et roulez doucement.
    • Au démarrage, inutile de chercher à doubler tout le monde. Attendez votre tour et doublez en vitesse de croisière, quand vous le pouvez, en veillant à ne pas vous rabattre brusquement. Oui, je sais, le p’tit gars du département n’a pas prévu qu’en vélo aussi on pouvait vouloir doubler l’usager de devant…

     

      • Souvenez que vous êtes un usager de la voie publique qui a les mêmes droits et devoirs qu’un autre (ni plus, ni moins) : tenez-votre place et ne serrez pas trop sur la droite ; vous éviterez ainsi les portières qui s’ouvrent inopinément ou les branches sur les pistes mal entretenues (comme la D6 à Maisons-Alfort…). Idem, dans les rues étroites, ayez toujours ce proverbe de Charlemagne en tête : « mieux vaut un automobiliste énervé qu’un cycliste dans le fossé » ; autrement dit, inutile de laisser de la place pour doubler s’il n’y en a pas.
      • A contrario, si vous roulez lentement, que la place ne manque pas et que quelqu’un vous talonne – cycliste ou automobiliste – soyez gentil et laissez-lui un peu d’espace pour vous doubler, en le signalant explicitement avec votre bras en mouvement, puis en reprenant votre place progressivement après avoir signalé votre trajectoire à venir

     

    • L’avantage du vélo, c’est que l’on est pas enfermé dans un habitacle : n’hésitez pas à rappeler aimablement aux indélicats qu’ils ne jouent pas dans la cinquième édition de Mad Max ; l’éducation aussi c’est collaboratif.
    • Du bon usage de la sonnette :
      • la sonnette, c’est bien, mais bien en amont, pas au dernier moment.
      • Sauf mauvaise intention manifeste, veillez avant tout à utiliser des mots comme « pardon » «merci » et « excusez-moi », surtout à l’égard des piétons si vous êtes sur une bande sur trottoir (merci au petit gars du département qui a imaginé que le piéton moyen se contenterait d’une bande de 60 cm là ou l’automobilistes dispose, lui, d’une quarantaine de mètres).
      • Si vous êtes sur un trottoir non équipé… Bah vous n’êtes pas censé y être. Oui, je sais, le département/la commune n’a pas prévu de piste à cet endroit super-dangereux… Bon, faites au moins profil bas et évitez de reporter le danger/la peur (oui, c’est très subjectif tout ça) sur le piéton. Le « je suis désolé » est de mise….
    • Quand on tourne, on l’indique avec son bras, et pas au dernier moment au risque de le perdre et/ou de faire chuter celui qui voulait vous doubler.
    • Côté équipement, éviter les habits trop amples. En cas de forte pluie, pensez au pantalon de K-way (15 euros à tout casser) : il vous protègera plus et vous gardera (peut-être) au sec en cas de chute.

     

    Un adhérent, cycliste quotidien. »

    Merci à cet adhérent pour sa sollicitude. À noter, les villes qui

    • suppriment les feux pour les vélos en les transformant par des cédez le passage au feu
    • et remplacent la (quasi) totalité des sens uniques par des doubles sens cyclables, règlement une partie du problème, en plus d’apporter de la fluidité, du confort et de la sécurité de tous (moins d’angles morts de poids lourds et plus de co-visbilité, et oui), vidéo extraite de Sceaux (92) :


  • Municipales 2020 : Nos 11 propositions pour faire de Créteil une ville cyclable !

    logo-ptr94Courrier adressé aux candidats aux élections municipales de Créteil de mars 2020 :

    Municipales 2020 :
    Nos 11 propositions pour
    faire de Créteil une ville cyclable !

    Capture2.PNG

    Télécharger le document en pdf, et sa carte :

    Programme-municipales-2020-Créteil-v2

    Capture.PNG

    Voir la carte.

     


mardi 10 décembre 2019

vendredi 6 décembre 2019

jeudi 5 décembre 2019

  • Samedi 7 décembre : balade les Étangs de Servon
    Au départ de Créteil, dernière balade de l’année 2019, vers les Étangs de Servon :
    p70319-153520

    Étangs de Servon

    , nous prendrons une partie de la Tégéval voie verte (voir sa page facebook), de Villecresnes à Mandres les roses, nouveaux aménagements, vidéo :
    Retour Bois de notre dame,  30 km environ.
    entrée-foret.jpg
    Départ du parvis de l’Église de Créteil 13H30 précises : la nuit tombe vite donc départ de bonne heure.
    Merci de prendre un goûter et boisson chaude, pour la pause qui aura lieu aux Étangs. Sont souhaités : vélo en état, pneus gonflés, lumière en fonctionnement. Voir nos conseils habituels.
    Retour : Pour Fontenay possibilité de prendre le RER à Boissy st léger, sous réserve des grèves : vérifier les prévisions de trafic en ligne.
    À destination de Créteil, idem, possibilité de retour pour les débutants, descendre à St-Maur Créteil sur le RER A et franchissement de la Marne à la Passerelle du Halage à 2 pas de la gare et de Créteil Église :
    passerelle-du-halage

    Passerelle du Halage, bien pratique entre St-Maur et Créteil


mercredi 4 décembre 2019

mardi 3 décembre 2019

samedi 30 novembre 2019

  • Grève du 5 décembre : nos 4 conseils pour aller au travail à vélo, et +54% de déplacements vélo en 1 an à Paris
    1. L’association amie MDB vous aide concrètement : Grève du 5 décembre : nos 4 conseils pour aller au travail à vélo

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    On pourrait ajouter : rouler loin des portières garées … et des angles morts de poids lourds à chaque carrefour, ces farceurs.

    2) Le Parisien titrait :

    Le nombre de cyclistes bondit de 54% en un an à Paris

    « Les comptages montrent un bond du nombre de bicyclettes roulant dans la capitale. Une tendance de fond, partout en Ile-de-France. Il y a deux fois plus de trajets à vélo qu’à moto ou en scooter. »

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    3)

    Pistes cyclables à Paris : que pensent les usagers du nouveau Réseau express vélo ?

    « Du bois de Vincennes à celui de Boulogne, et de porte d’Aubervilliers à Châtelet, la première phase du Réseau express vélo (REVe) est sur le point d’être achevée. Nous l’avons parcouru. » Vous saurez tout sur le Réseau Express Vélo en banlieue / Vélopolitain à Paris :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    4) Enfin, O.Razemon évoquait ces futures gares du Métro du Grand Paris Express, qui mettront la très grande majorité d’entre nous en petite couronne à moins de 2 km d’une gare de métro, soit quelques coups de pédales. Grève ou pas, le vélo restant 4 fois + rapide que la marche, du coup rend le territoire 16 fois + dense c’est un fait :

    Le vélo dans les gares du Grand Paris Express : encore insuffisant. « À quoi ressembleront les abords des gares du Grand Paris Express ? Pourra-t-on y stationner facilement son vélo, avant de poursuivre son trajet en super-métro ? »

    À 40 milliards d’€ la facture, pourrez vous garez votre vélo ? Le suspense est insoutenable :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Sinon, des gens se sont déjà pensé sur le problème de la densité et du nombre de personne à écluser par heure sur une largeur donnée, ça donne ça, le pays où 1 voyageur en train / 2 est arrivé à la gare à vélo. Vous me direz, ça en fait un max arrivé en transport en commun à la gare. C’est pas faux. En voiture (électrique) ? Hum hum hum. No comment y’a pas la place :


jeudi 28 novembre 2019

  • Aménagement cyclable dangereux collège Marolles / Santeny. Quelle concertation pour ces 450 000€ ?
    1.PNG

    « Création d’une piste cyclable » ? Allons bon. La ligne de désir ne s’est pas faite attendre.

    L’association marollaise Le Nez au vent est très déçue des récents travaux aux abords du Collège Brassens, et sur des voies le desservant. Elle le fait savoir dans ce courrier à M. Laurent Cathala, président du Territoire GPSEA, Grand Paris Sud Est Avenir. Ces aménagement ne respectent en effet ni les recommandations de l’État (CÉRÉMA et PAMA), ni le bon sens, ni les normes quant aux piétons malvoyants et les Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Et ce alors qu’une part importante des collégiens de Santeny et Marolles se rendent déjà à leur collège à vélo. Extrait du courrier :

    « Ces travaux intitulés « réaménagement et création d’une piste cyclable » pour un coût de 450 000€
    nous laissent en effet sans voix et provoquent notre stupeur… »

    Télécharger le courrier au Président du GPSEA.

    20191121_102645bdef.jpg

    En copie :

    – Mme Sylvie Gérinte, Maire de Marolles
    – M. Jean-Claude Gendronneau, Maire de Santeny
    – M. Jean-Daniel Amsler, Vice-Président en charge des Transports
    – M. Gérard Guille, Vice-Président en charge des circulations douces
    – M. Patrick Douet, Vice-Président en charge de la voirie
    – M. Pierre Garzon, Vice-Président du CD94
    – M. Pierre-Jean Gravelle, Conseiller départemental
    – M. Laurent Saint-Martin, Député

    Qu’il est long qu’il est loin ton chemin papa…

    Ce qu’on fait à quelques encablures d’ici, avec une densité de population très voisine :

    Observez la différence de largeur de la piste cyclable, et la présence ou non de barrières étranges, aussi inutiles que dangereuses.

    Ne manquait plus que les pavés pour l’accès cyclable au collège…
    20191007_172458bdef.jpg


mardi 26 novembre 2019

  • Baromètre des villes cyclables J-5 : à vous. Quelles villes déjà qualifiées ? Où manque t il des réponses ?

    1.PNG

    Pour l’enquête Parlons vélo 2019, il reste 5 jours. Le 30 novembre à minuit, il sera trop tard pour participer et faire participer autour de soi : PAR ICI. logo-ptr94-copier

    Voyons pour quelles 26 villes du Val de marne manque t-il le seuil minimal de personnes ayant répondu à l’enquête au 26 novembre, afin que l’enquête puisse être prise ne compte ?

    • Sucy : manque seulement … 3 répondants
    • Limeil : manque 4 réponses
    • Périgny : manque 8 réponses
    • Charenton : manque 10 répondants
    • Fresnes : ne manquent que 13 réponses
    • Thiais : manque 14 répondants

    Encore un petit effort ? Même sans y habiter, si vous y pédalez, à vous de jouer.

    Quand il manque beaucoup pour 5 jours à répondre … D’ores et déjà on peut dire que la mairie (site web, revue municipale, réseaux sociaux, panneaux lumineux, calicot/banderole), le territoire concerné de la Métropole du Grand paris, et l’association locale le cas échéant ont peiné à mobiliser :

    • Boissy : manque 30 réponses
    • Villiers : encore 35
    • Bry : encore 35
    • Villecresnes manque 35 réponses
    • St-Maurice : manque 37 réponses
    • Rungis : encore 37
    • Le Plessis Trévise : 40
    • Chevilly : 41
    • Mandres : manque 43 répondants
    • Orly : encore 43
    • Villeneuve le Roi : encore 43
    • Chennevières : manque 44 réponses
    • La Queue : manque 45 réponses
    • Noiseau : manque 45 répondants
    • Villeneuve St- G : manque 45 réponses
    • Santeny : manque 45 répondants
    • Bonneuil : manque 46
    • Ormesson : manque 48
    • Valenton : manque 49 réponses
    • Ablon : manque 49 réponses

    21 Villes déjà qualifiées au 26 novembre, bravo ! :

    1. St-Mandé
    2. Vincennes
    3. Fontenay
    4. Nogent
    5. Le Perreux
    6. Joinville
    7. St-Maur
    8. Alfortville
    9. Maisons-Alfort
    10. Ivry
    11. Vitry
    12. VIllejuif
    13. le KB
    14. Gentilly
    15. Arcueil
    16. Cachan
    17. L’haÿ les roses
    18. Champigny
    19. Marolles pour 5000 habitants seulement : bravo !
    20. Créteil
    21. Choisy


samedi 23 novembre 2019

vendredi 22 novembre 2019

  • Bourse aux vélos 30 novembre Paris

    (Les RER acceptent les vélos entiers tous les weekends, et en semaine aux heures creuses)

    Capture.PNG

    « La bourse aux vélos se déroulera samedi 30 novembre de 14h à 18h à la Halle des Blancs Manteaux, 48 Rue Vieille du Temple, 75004 Paris.

    Les vendeurs pourront déposer leur vélo à vendre de 14h à 16h.

    Présentation obligatoire d’une pièce d’identité. Tous les types de vélo sont les bienvenus : femme, homme, enfant, vélo de ville, VTC, VTT. Mais attention : seuls seront acceptés les vélos en bon état. Le nombre de vélos déposés à la vente est limité à deux (2) par personne (adulte).

    La vente est ouverte au public de 16h30 à 18h.

    Paiement en espèces uniquement.

    L’association garde 10% du prix des vélos vendus. Les vélos invendus sont rendus gratuitement. S’ils ne sont pas réclamés avant 19h, ils seront donnés à une association caritative.

    Halle des Blancs Manteaux48 rue vieille du temple, 75004 Paris

  • Budget participatif parcs départementaux : proposition vélo en ligne, et réunions publiques

    Le département propose un budget participatif  de 2,5 millions d’€ pour les parcs du département. Chacun peut proposer des activités vélos, ou voter pour celle déjà formulée :

    Des pump tracks et circuit vélo !

    Pour voter, c’est avant le 31 décembre. Sur le modèle de celui à Meudon par exemple, parc du Tronchet :

    21

    Oui aux circuits pédagogiques, comme à Choisy le roi, square Brossolette :

    vue-densemble

    stop-2

    et à Paris, nouvelle promenade urbaine La Chapelle Stalingrad Barbès  :

    Capture.PNG

    Capture.PNG

    ou Rue Adolphe Mille toujours à Paris :

    Capture.PNG

    Oui aux parcours pédagogiques et ludiques pour enfants, comme dans les pays d’Europe du nord dans les squares, parcs, écoles, places publiques…

    Voir aussi les réunions publiques à ce sujet :

    1574405542115.jpg

    À vos souris, à vos micros

     


jeudi 21 novembre 2019

mercredi 20 novembre 2019

  • Grève du 5 décembre : les cyclistes offrent leur aide, bus cyclistes, carte de trajets…
    Capture.PNG

    Capture : extrait de la carte Co vélotaf d’entraide

    La grève RATP SNCF du 5 décembre s’annonce très suivie.
    Comme chantait Joe Dassin, « dans l’Grand Paris à vélo on dépasse des gogos, À vélo dans l’Grand Paris, on dépasse des ahuris. »
    Les cyclistes proposent leur aide, pour des itinéraires aux petits oignons, des conseils de positionnement par rapport aux voitures, des conseils contre le vol, contre la crevaison, la vraie vie.

    Ici c’est la carte vélotaf qui cartonne : se proposer comme accompagnateur ou bénéficiaire, ou juste voir la carte des trajets toujours aussi peu jalonnés par les autorisés compétentes : C’EST ICI. Vous aimez le vélo ? Vous aimez le taf ? Vous aimerez le vélotaf.

    Là des associations franciliennes organisent un bus cycliste pour repérer au calme les itinéraires malin, les plus tranquilles ou les moins pentus possibles, depuis Saint-Maur :

    EJ5q1x2WkAAW1V9.jpg

     

    , depuis Marolles

    « Grève : pensez au vélo pour vous déplacer au travail !

    Avec la grève générale du 5 décembre illimitée, les transports risquent d’être fort perturbés. Il est bien d’anticiper..

    PENSEZ A L’ALTERNATIVE VÉLO OU VAE !

    L’association peut vous donner des conseils sur les itinéraires, où garer votre vélo, voire faire avec vous du « covélo » ou « vélobus » pour aller au RER notamment. Il existe des chemins doux sans voitures pour aller à Sucy, Boissy, Villecresnes, Brie-Comte-Robert, Santeny, Servon…

    Nous pouvons aussi vous mettre en relation avec des cyclistes avertis qui pratiquent régulièrement.

    Enfin, l’association met à disposition 3 vélos à assistance électrique, des équipements contre la pluie, des casques… Demandez-nous pour les réserver ! »

    En savoir plus.

    Ou plus loin :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Qui va moins galérer le 5 décembre et vraisemblablement, les jours voire semaines qui suivent ?

    C’est qui qui ?

    2 semaines pile pour (faire) réparer son vélo, ou en acheter 1 avec son antivol. Top départ. On arrêêêêête de subir… ça roule.

    Pour rappel, la Marne, la Seine (voir des vidéos) et le Bois de Vincennens notamment, sont des sacrés itinéraires pratiques et véloces pour se rendre à son travail à vélo, 0 feux, souvent plat, rarement des voitures.

    Les Pays Baba en somme

    Roulez roulez petits bolides


  • « Municipales à Créteil : le vélo a encore du chemin à faire À l’approche des municipales, Le Parisien se penche sur cinq villes clés du Val-de-Marne. »

    logo-ptr94-copier« Municipales à Créteil : le vélo a encore du chemin à faire
    À l’approche des municipales, Le Parisien se penche sur cinq villes clés du Val-de-Marne. Troisième volet, cette semaine, avec les transports et la voirie. »

    Lire l’article.

    Voir le tweet :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    C’est pas faute d’avoir demandé des choses notamment devant les établissements scolaires sur voie communale en vain, depuis au moins 2003 🙂 dont la généralisation du double sens cyclable, et du Cédez le passage vélo au feu vers la droite, mais aussi vers tout droit et vers la gauche à nombre de carrefours, comme pas loin d’ici :

    L’engouement pour le vélo utilitaire / quotidien est récent en Île de France, mais M. Cathala est maire depuis 1977 : le bilan est maigre. Le 1er double sens cyclable français date de 1983 déjà. Quel retard accumulé, quel primat donné à la voiture (circulation comme stationnement) au détriment de tous les autres moyens de déplacements (même des bus localement). Note : M. Cathala se dit pratiquant du vélo dans l’article, mais il s’agit d’un autre type de vélo, appelant des aménagements différents. D’autre part on ne le croise pas à vélo ou vélo électrique dans le cadre de des missions (ce qui lui permettrait de mieux ressenti certains besoins tout simplement), alors que certains élus s’y mettent, soucieux de leur santé et de l’argent public.

    Il est à noter que M.Cathala est aussi président du GPSEA, 16 communes, chacun jugera :

    1. le faible nombre des postes cyclables
    2. la qualité de certaines dernières réalisations sur voie communautaire
    3. et le degré de concertation -souvent inexistant- avec les associations, avant, pendant et après certaines réalisations cette blague. Le compte n’y est pas.

    Quel dommage pour Créteil une ville dont la densité de 7800 habitants / km2 est parfaite pour le vélo utilitaire / quotidien, avec de très nombreux emplois sur place ou en vilel limitrophe, vélo seul ou couplé à un transport en commun, vélo classique ou vélo électrique ou vélo cargo.

    Quid des futurs abords de la gare de Métro Ligne 15 Créteil l’Échat, actuellement le catalogue de ce qu’il ne faut pas faire. La panoplie des contre-exemples.

    Pendant ce temps, à Paris … se préparent des propositions intéressante en 4 actes :

    1. Un vélopolitain et RER Vélo en banlieue, chez nous
    2. La suppression du trafic de transit, au bénéfice de la sécurité de tous, du cadre de vie, et de la marche et du vélo, sur le modèle de certaines villes françaises
    3. Du stationnement vélo généralisé dont celui qui protège les piétons si si
    4. Quelques règles du code la route enfin respectées, et des enfants accompagnés dans leur progression

    Ces 4 propositions sont là. Débat des candidats le 29 janvier. Ca c’est sérieux, du concret.

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    À Créteil, quoi de neuf pour le vélo quotidien ? Waterloo morne plaine depuis toutes ces années.
    Créteil . Bienvenue dans les années 70.

     

     

     


samedi 16 novembre 2019

lundi 11 novembre 2019

samedi 26 octobre 2019

  • C’était la balade Ourcq, Dhuis et Marne
    logo-ptr94-copierCe jour avait lieu la dernière longue balade à vélo de l’année au départ de Créteil, sous le soleil, le long du  Canal de l’Ourcq, de la voie verte de l’Aqueduc de la Dhuis , en passant par les étangs de la forêt de Bondy   ,   les bords de marne avec  Fontenay à vélo (sous bois) merci a eux  et Partage ta rue 94, le groupe de Créteil, nous étions 16 personnes à vélo.
    Voir le parcours de la balade :
    1.PNG
    24567891011
    En savoir + sur ces 3 belles voies voies vertes :
    1. Canal de l’Ourcq
    2. Voie verte de l’Aqueduc de la Dhuis
    3. Les bords de Marne
    Prochaine balade au départ de Créteil le samedi 16 novembre, direction Draveil Seine ou Forêt de Sénart : surprise , RDV 14h  église de Créteil. Sous réserve :  en cas de pluie …. la balade sera reportée.

mercredi 23 octobre 2019

  • Récit de voyage à vélo chez les Fatals Picards : Chantilly

    2.PNG

    Après Montargis et le (Canal du) Loing en 2017, la Marne et le canal de l’Ourcq en 2018, nous avons testé cette année les 5 et 6 octobre les alentours de Chantilly, forêt de Halatte et bords de l’Oise en vélo + train, avec l’association Le nez au vent. Hébergement d’une nuit à Pont Ste Maxence. Voir la carte des véloroutes et voies vertes locales.

    Capture.PNG

    Quelques visuels de ce week-end haut en couleurs, au programme notamment le Château de Chantilly et ses écuries, un samedi plus arrosé que prévu, et le musée du graffiti – mémoire des murs de Verneuil en Halatte, des pizzas au top, un match de polo, un circuit à vélo en forêt et au bord de l’Oise, un train Gare du Nord – Chantilly, puis Creil – Paris Nord (direct).

    0

    1.PNG

    345678910111213141516

    Merci pour ce week-end.

     


Traduction

Sites favoris


122 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -...

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=...