Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains (LEESU), ces 365 derniers jours



mardi 13 septembre 2022

  • Deux offres de stage de M2 au Leesu en 2023 - Biocides dans l'air intérieur et les poussières des logements

    Deux offres de stage de M2 au Leesu en 2023 - Contamination de l'environnement intérieur par les biocides : analyse de poussières sédimentées ; Substances biocides dans les logements : quantification dans l'air intérieur et modélisation de l'exposition

    - À noter : brèves du Leesu

  • Deux offres de stage de M2 au Leesu en 2023 - Biocides dans l'air intérieur des logements

    Deux offres de stage de M2 sont proposées au Leesu en 2023 en lien avec la contamination des logements par les substances biocides, dans le cadre du projet Biocid@Home.

    1. Contamination de l'environnement intérieur par les biocides : analyse de poussières sédimentées. Collaboration avec le CSTB.
    2. Substances biocides dans les logements : quantification dans l'air intérieur et modélisation de l'exposition. Collaboration avec l'ANSES.

    Contexte et objectifs

    Les substances biocides sont omniprésentes dans l'habitat urbain ; elles sont utilisées
    comme conservateurs dans les produits du quotidien (cosmétiques, détergents, textiles),
    comme biocides dans les matériaux de construction, ou pour lutter contre les nuisibles.

    L'Homme pourrait donc être régulièrement exposé aux biocides dans son domicile, ce qui augmente le risque, entre autres, de sensibilisation, d'induction d'une résistance aux antibiotiques ou de cancers.

    Les projets ANR Biocid@Home et BiociDust portés par Adèle Bressy ont pour objectifs, entre autres, de mesurer les émissions des substances biocides dans les environnements intérieurs et particulièrement les logements.

    Un premier stage s'intéressera à la contamination en biocides des poussières sédimentées au sol, ce qui permettra d'estimer le niveau d'exposition au sein des logements. Un objectif sera d'en expliquer l'éventuelle variabilité par les métadonnées associées aux échantillons (description du bâtiment et de son environnement, données socio-économiques, données d'usage). Pour cela, le CSTB mettra à disposition du projet des échantillons de poussières et des campagnes d'échantillonnage complémentaires seront menées.

    Le deuxième stage aura pour objectif d'évaluer la contamination en substances biocides dans l'air intérieur de différents logements, de modéliser l'exposition humaine et d'évaluer le risque chronique par inhalation. Dans le projet, l'air intérieur de plusieurs logements est échantillonné et analysé afin d'évaluer l'exposition par inhalation aux substances biocides. Cette donnée sera utilisée pour estimer la quantité effectivement inhalée et les risques liés à cette exposition.

    Niveau :

    Bac +5 (Master 2 ou école d'ingénieur)

    Profil :

    Étudiant en deuxième année de Master Universitaire ou dernière année d'École d'Ingénieur, spécialisé dans le domaine des sciences de l'environnement ou de la chimie analytique, avec un intérêt pour la qualité de l'environnement, l'analyse en laboratoire et le traitement de données.

    Lieu :

    Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes Urbains (Leesu), à la Maison des Sciences de
    l'Environnement (UPEC, Rue Pasteur Vallery Radot 94000 Créteil).

    Candidature :

    Vous pouvez postuler jusqu'au 30 septembre 2022 en envoyant votre CV et votre lettre de motivation à Pierre Martinache (pierre.martinache[at]enpc.fr) et Adèle Bressy (adele.bressy[at]enpc.fr)

    Offres de stage détaillées et descriptif des missions :

    Offre air intérieur (pdf)
    Offre poussières (pdf)


vendredi 9 septembre 2022

  • Recrutement en CDD d'un.e ingénieur.e en études d'environnements géo-naturels et anthropisés - Analyse de microplastiques

    L'OSU Efluve et le Leesu recrutent un.e ingénieur.e d'études en CDD pour l'analyse de microplastiques dans l'environnement

    - À noter : brèves du Leesu

  • Ingénieur.e en études d'environnements géo-naturels et anthropisés - Analyse de microplastiques

    CDD de 1 an renouvelable

    Contexte

    L'OSU-EFLUVE (Observatoire des Sciences de l'Univers Enveloppes Fluides de la Ville à l'Exobiologie) est l'un des 26 Observatoires des Sciences de l'Univers (OSU) en France. Depuis 5 ans, l'OSU EFLUVE a monté une plateforme analytique, la plateforme PRAMMICS (Plateforme d'analyse environnementale multi-milieux des micro-contaminants), dédiée aux analyses environnementales et qui regroupe une quarantaine d'équipements analytiques spécifiques permettant l'analyse d'un large panel de micropolluants et molécules traces (organiques, minérales et biologiques) dans les matrices air/eau/sol. En complément de la recherche scientifique, la plateforme PRAMMICS peut être utilisée pour des prestations d'analyse à destination du monde opérationnel (entreprises, collectivités territoriales, …).

    Les microplastiques font partie des polluants analysés par cette plateforme. La recherche sur les microplastiques dans les milieux continentaux est une thématique portée par le Leesu (Laboratoire Eau
    Environnement et Systèmes Urbains) ; il a contribué significativement ces 10 dernières années, à l'échelle mondiale, à l'avancée des connaissances dans ce domaine.

    Descriptif des fonctions

    L'ingénieur.e d'études sera chargé.e de mener à bien l'analyse des microplastiques : préparation des échantillons en laboratoire, analyse de ces derniers par micro-spectroscopie IRTF (Infrarouge à transformée de Fourier) et Pyr-GC-MS (Pyrolyse-Chromatographie Gazeuse-Spectrométrie de Masse). La personne recrutée prendra en charge l'accomplissement des prestations, apportera un soutien pour les activités de recherche sur les microplastiques, et prendra le rôle de référent-e technique du laboratoire d'analyse des microplastiques et des deux appareils de mesure (IRTF, Pyr-GC-MS).

    • Assurer les analyses de microplastiques afin de répondre aux besoins en termes de prestation de
      service et de soutien à l'activité de recherche (traitement d'échantillons en vue de l'analyse en microplastiques, exploiter et rendre les résultats d'analyse, les valider selon une démarche qualité, rédiger les rapports d'analyse, former les utilisateurs aux techniques...).
    • Assurer le bon fonctionnement des équipements et le niveau de performance attendu, pour les
      instruments de mesure dont il/elle est référent.e (IRTF, Pyr-GC-MS)
    • Assurer des activités de gestion pour le laboratoire d'analyses des microplastiques

    Compétences requises

    • Capacité à travailler dans un laboratoire et à mener à bien des expériences/manipulations.
    • Capacité à travailler en équipe et à participer à la formation des nouveaux utilisateurs
    • Compétences en chimie analytique.
    • Une expérience en analyse de microplastiques sera fortement appréciée.
    • Une bonne maîtrise de l'anglais est fortement souhaitée.

    Profil

    Niveau M2 – En chimie analytique, chimie et/ou environnement.

    Localisation

    Lieu : Ecole des Ponts ParisTech (Champs Sur Marne) principalement (laboratoire de préparation et IRTF), déplacements à prévoir à l'Université Paris-Est Créteil (Pyr-GC-MS).

    Candidatures

    Transmettre votre candidature (CV et lettre de motivation) avant le 05/10/2022 à :

    Email : rachid.dris@u-pec.fr et bruno.tassin@enpc.fr

    Fiche détaillée de l'offre


vendredi 2 septembre 2022

  • Journées Information Eaux de Poitiers : 25ème édition 2022

    25ème édition des Journées Information Eaux (JIE) de l'École Nationale Supérieure d'Ingénieurs de Poitiers : 11-13 octobre 2022

    Le 25e congrès Journées Information Eaux (JIE) organisé tous les deux ans par l'APTEN (Association de Professionnels du Traitement des Eaux et des Nuisances) et l'IC2MP se déroulera du 11 au 13 octobre à l'ENSI Poitiers. Près de 90 communications orales et une vingtaine de posters seront présentés.

    Depuis 1974, les JIE ont pour vocation d'apporter aux professionnels de l'eau une information d'actualité sur les problèmes de traitement et d'épuration des eaux, et de les tenir informés des nouveautés technologiques et analytiques issues notamment de la R&D publique et privée. En 48 ans d'existence, ce congrès est ainsi devenu une référence dans le domaine de l'eau et de l'environnement.

    Après l'organisation de sa dernière édition en version 100% virtuelle, la 25e édition des JIE offrira 88 communications orales, dont 84 conférences et 4 posters en « 180 secondes » dans trois salles en parallèle. 16 posters scientifiques seront également affichés.

    Un salon d'exposition de matériel permettant la rencontre entre les constructeurs et les utilisateurs de matériels spécifiques de l'analyse, du traitement et de l'épuration des eaux, regroupera une quinzaine de stands.

    Renseignements et inscriptions

    25ème édition des Journées Information Eaux de Poitiers
    25ème édition des Journées Information Eaux de Poitiers
    APTEN
    Voir en ligne : Site des JIE à l'APTEN

mercredi 31 août 2022

  • Colloque 2022 du PIREN-Seine

    Colloque 2022 du PIREN-Seine : 6 & 7 octobre au CNRS Michel-Ange Pré-programme & inscription

    Bonjour à toutes et à tous,

    J'ai le plaisir de vous annoncer que les inscriptions pour le colloque de restitution et d'échanges 2022 du PIREN-Seine sont désormais ouvertes sur le site web du programme.

    Celui-ci se déroulera les 6 & 7 octobre 2022, à l'auditorium Marie Curie du CNRS Michel-Ange, à Paris.

    Ce rendez-vous incontournable de la vie du programme est l'occasion pour les scientifiques de diffuser les résultats de leurs travaux à un large public, et aux élus, gestionnaires, associations et divers acteurs de l'eau de venir échanger directement avec eux. Fidèle à sa tradition d'ouverture de la science à toute la société, cet événement est, comme chaque année, gratuit et ouvert à toutes et tous. L'inscription en ligne demeure cependant obligatoire via le formulaire en ligne.

    Vous trouverez le pré-programme de cet événement en PDF, ainsi que sur le site web du PIREN-Seine.

    Note importante :

    Le PIREN-Seine est particulièrement attentif aux enjeux liés à l'alimentation sur le bassin. Privilégiant les repas bios, locaux et demitariens, les organisateurs tiennent à rappeler qu'un repas est prévu pour chaque personne s'inscrivant au déjeuner dans ce formulaire. Pour éviter tout gaspillage, merci donc de ne vous inscrire au déjeuner que si vous avez la certitude d'y participer, et de prévenir le plus tôt possible en cas d'annulation de votre venue.

    Inscrivez-vous dès maintenant !

    Je reste bien évidemment à votre disposition pour toute information complémentaire, et vous souhaite une excellente journée, ainsi qu'un bel été.

    Alexandre Deloménie


jeudi 25 août 2022

  • LEESURIALES 2022 : Présentations du 12/07

    0. Intervention de Elisabeth BEYLS, Responsable Egalité, Diversité, Vie étudiante à l'Ecole des Ponts :

    1. Junyi ZHONG, Les nouvelles technologies au service de la surveillance des pollutions urbaines et de leur impact sur la santé humaine dans la ville intelligente

    2. Nadège MUSABIMANA, Caractérisation in situ et haute fréquence de la matière organique dissoute et de sa biodégradabilité dans les milieux aquatiques Télécharger la présentation pdf →

    3. Sadia BAGAGNAN, Etude de la variation spatio-temporelle de l'écotoxicité et de la diversité microbienne des eaux de surface à l'échelle de l'Ile-de-France Télécharger la présentation pdf →

    4. Christelle NABINTU KAJOKA, L'élimination de micropolluants organiques en traitement tertiaire des eaux usées par différents procédés d'oxydation Télécharger la présentation pdf →

    5. Christine ELIAN, Synthèse de matériaux innovants et biosourcés pour la dépollution bactérienne Télécharger la présentation pdf →

    6. Natalia ANGELOTTI DE PONTE RODRIGUES, Swimming in open water : hydrodynamic and microbiological modelling for the assessment of sanitary risks Télécharger la présentation pdf →

    7. Thomas STARCK, Modelling food/excreta systems : environment assessment of nutrient management paradigms at different scales Télécharger la présentation pdf →

    8. Pierre MARTINACHE, Risques sanitaires et environnnementaux liés à l'utilisation domestique de biocides : évaluation des émissions dans l'air intérieur et les eaux usées Télécharger la présentation pdf →

    9. Minh Trang NGUYEN, Assessment of microplastic in wastewater treatment plant - occurence, fate and removal Télécharger la présentation pdf →

    10. Cleo STRATMANN, Monitoring and modelling microplastics in the greater Paris and the river Seine Télécharger la présentation pdf →

    11. Marcello SERRAO, Vers un contrôle intelligent des procédés de traitement des eaux usées urbaines : le développement d'un système hybride combinant la modélisation des procédés et l'analyse des données par l'IA Télécharger la présentation pdf →

    12. Hayath ZIME YERIMA, L'arbre d'alignement comme moyen innovant pour la maîtrise des eaux pluviales en milieu urbain Télécharger la présentation pdf →

    13. Ahmeda Assann OUEDRAOGO, Développement des schémas de modélisation d'évapotranspiration en milieu urbain, une approche multi-échelles Télécharger la présentation pdf →


  • LEESURIALES 2022 : Présentations du 11/07

    1. Julien SADE, Caractérisation de la contamination des eaux de surface par le couplage d'analyses non-ciblées en spectrométrie de masse avec des analyses d'écotoxicologie Télécharger la présentation pdf →

    2. Nadia BOUZID, Développement d'une méthode pour la quantification des microplastiques par pyrolyse couplée à la chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse Télécharger la présentation pdf →

    3. Manel NALOUFI, Variabilité spatio-temporelle des sources de contaminations microbiologiques des eaux de surface lors des évènements pluvieux Télécharger la présentation pdf →

    4. Paul MINIER, Etude des conséquences sanitaires des modes de gestion des matières fécales humaines : analyse de la contribution de l'assainissement à la source Télécharger la présentation pdf →

    5. Israa DIB, Amebiasis in Lebanon : Prevalence, genetic susceptibility, and correlation of Entamoeba histolytica with water quality

    6. Fidji SANDRE, Evaluation écotoxicologique d'un polluant pharmaceutique émergent (le pyridinium du furosémide) et étude de son transfert vers l'environnement Télécharger la présentation pdf →

    7. Tinghao HUANG, Fonctionnement hydrologique des jardins de pluie - de l'évaluation in-situ à la modélisation pour une diversité de contextes Télécharger la présentation pdf →

    8. Max BEAUREPAIRE, Rôle du ruissellement urbain et des ouvrages de gestion à la source dans le transfert des microplastiques et leur contribution dans les milieux récepteurs à l'échelle des bassins versants Télécharger la présentation pdf →


mardi 23 août 2022

  • LEESURIALES 2022 : 11 et 12 juillet 2021

    Les LEESURIALES 2022, présentations des doctorants du laboratoire, se dérouleront en visioconférence les 11 et 12 juillet 2022.

    Vous trouverez ci-dessous le programme :

    Session Chair Personnes présentant
    11 juillet 14h - 15h15 Nadège Julien, Nadia, Manel, Paul
    11 juillet 15h35 - 16h55 Christelle Israa, Fidji, Tinghao, Max
    12 juillet 9h30 - 10h55 Thomas Junyi, Nadège, Sadia
    12 juillet 11h10 - 12h30 Paul Christelle, Christine, Natalia, Thomas
    12 juillet 14h - 14h55 Max Pierre, Minh Trang, Cleo
    12 juillet 15h20 - 16h25 Pierre Marcello, Hayath, Ahmeda

vendredi 15 juillet 2022

  • Zoom de France Inter sur la collecte de l'urine : 15 juin 2022

    France Inter : Zoom de la rédaction le 15 juin 2022 ; Collecte de l'urine dans l'éco-quartier des Grands Voisins

    L'urine, le nouvel engrais vert ?

    Participation des chercheurs du Leesu participant au programme de recherche OCAPI à ce reportage de 4 min diffusé le 15 juillet 2022 sur France Inter

    Résumé

    Des chercheurs, des associations et même des entreprises s'intéressent à l'urine humaine comme alternative plus écologique aux engrais chimiques. Pour la première fois en France, un quartier entier de Paris va être équipé de toilettes spéciales pour collecter l'urine et en faire du fertilisant.

    En savoir plus

    Va faire pipi sur les salades ! Et si ce conseil de grand-mère pour fertiliser le potager était un conseil d'avenir ? Aujourd'hui des chercheurs, des associations et même des entreprises s'intéressent à l'urine humaine comme alternative plus écologique aux engrais chimiques.

    Pour la première fois en France, un quartier entier de Paris va être équipé de toilettes spéciales pour collecter l'urine à part et en faire du fertilisant pour les espaces verts de la ville. Ces toilettes seront reliés à un réseau d'urine afin de fabriquer un engrais concentré contenant de l'azote, du phosphore et du potassium.


jeudi 7 juillet 2022

  • LEESURIALES 11-12 juillet 2022

    Bonjour,

    Les LEESURIALES approchent à grand pas. Vous trouverez ci-dessous des informations pratiques pour les journées des 11 et 12 juillet 2022. Merci de faire passer le message aux personnes n'étant pas sur la liste (stagiaires surtout).

    • L'événement aura lieu à l'auditorium de la Maison des sciences de l'environnement, 5 Rue Pasteur Vallery Radot, 94000 Créteil
    • Ci-joint se trouve le programme détaillé des LEESURIALES avec les horaires et les intitulés des interventions orales (10+5 min 1ère année, 15+5 min 2ème année, 20+10 min 3ème année) (fichier PDF)
    • Pour ceux qui ne pourront pas assister aux LEESURIALES en présentiel, un lien zoom permettra de suivre en direct les présentations : https://us02web.zoom.us/j/3360382034 (ID de réunion : 336 038 2034)
    • Le repas du lundi 11 juillet midi se fera aux frais du labo sous la forme d'un buffet
    • Pour le repas du mardi midi, chacun est invité à ramener de quoi manger (ci-après le lien excel pour indiquer qui ramène quoi https://docs.google.com/spreadsheets/d/1UMH1u9i5Fr-TsPn17y8YtkoYmIqWDzGZgaK3TSvZZns/edit#gid=0 )
    • Les posters des stagiaires sont à imprimer au format A3 (possible au labo) et à ramener lundi matin pour que l'on affiche tout dans le hall. Nous avons eu des échos pour des manques d'informations de certains stagiaires sur les posters. Dans ce cas, faites au mieux pour avoir un poster, c'est avant tout un entrainement.
    • Pour le restaurant du mardi soir, ce sera 19h à La Bifana (32 Rue de Valenton, 94000 Créteil)

    En espérant vous voir nombreux les 11 et 12 juillet,

    Bonne fin de journée,

    Pierre, Paul, Catherine et Régis

    PS : Les fichiers des présentations et les enregistrements vidéos sont disponibles dans l'Intranet du Leesu dans la rubrique LEESURIALES : leur accès nécessite d'utiliser les identifiants habituels pour se connecter à cet Intranet.



mercredi 1er juin 2022

  • Soutenance de HDR de Martin Seidl - 13 juin 2022

    Soutenance d'habilitation à Diriger des recherches de Martin Seidl le 13 juin 2022 à l'ENPC

    Bonjour,

    Comme déjà annoncé et sous réserve des avis des rapporteurs, j'ai le plaisir de vous convier à la soutenance de mon Habilitation à diriger des recherches (HDR) en Sciences et techniques de l'environnement, en section 60 de CNU - Mécanique, génie mécanique, génie civil intitulé :

    LA VILLE ET SES EAUX, Vers une gestion « durable » des eaux urbaines

    réalisée sous la direction de Bruno Tassin.

    La soutenance aura lieu le lundi 13 juin 2022 à 14h à l'amphi Navier à l'École des Ponts ParisTech à Champs-sur-Marne (77420), en mode hybride, présentiel et en ligne.

    Vous trouverez ci-dessous le sommaire (fichier PDF) et la composition du jury :

    • Mme Béatrice Bechet, UGE Nantes (rapportrice, à distance)
    • Mme Sarah Dorner, Polytechnique de Montréal, Canada (rapportrice, à distance)
    • M Jean-Luc Bertrand Krajewski, INSA Lyon (rapporteur, à distance)
    • Mme Danielle Dagenais, Université de Montréal, Canada (à distance)
    • M Jean-Marie Mouchel, Sorbonne Université (président du jury, présent)
    • M Nilo Nascimento, Université Fédérale de Minas Gerais, Brésil (présent)
    • M. Bruno Tassin, École des Ponts ParisTech (présent)

    En espérant vous voir nombreux à la soutenance,

    Amicalement,

    Martin

    A l'issue de cette soutenance et de la discussion avec le jury, voici la présentation faite le 13 juin (fichier PDF).


mardi 31 mai 2022

  • Soutenance de thèse de Guilherme Calabro - 7 juin 2022

    Soutenance de thèse de Guilherme Calabro le 7 juin 2022 à l'ENPC

    Bonjour à toutes et tous,

    Sous réserve de l'avis favorable de mes rapporteurs, j'ai le plaisir de vous convier à ma soutenance de thèse de doctorat en sciences environnementales intitulée : « Mesure de la dynamique des flux de nutriments et de contaminants à l'interface eau-sédiments dans les milieux aquatiques ».

    Cette thèse a été réalisée sous l'encadrement de Régis Moilleron, Bruno Lemaire, Magali Jodeau et Brigitte Vinçon-Leite. Elle aura lieu le mardi 7 juin à 10h à l'amphi Navier à l'Ecole des Ponts ParisTech sur l'avenue Blaise Pascal à Champs-sur-Marne, et également en ligne.

    La soutenance se déroulera devant un jury composé de :

    • Sophie GUILLON, Assistante de recherche, Mines ParisTech (Rapporteure)
    • Yves BRUNET, Directeur de recherche, UMR ISPA – INRAe (Rapporteur)
    • Christophe RABOUILLE, Directeur de Recherche, UMR LSCE – CNRS (Examinateur)
    • Thierry LABASQUE, Ingénieur de Recherche, Géosciences Rennes (Examinateur)
    • Régis MOILLERON, Professeur, Leesu – UPEC (Directeur de thèse)
    • Bruno LEMAIRE, IPEF, HYCAR – AgroParisTech (Co-Encadrant de thèse)
    • Magali JODEAU, Ingénieur-Chercheur, LHSV – EDF R&D (Co-Encadrante de thèse)
    • Brigitte VINÇON-LEITE, Directrice de Recherche, LEESU – ENPC (Co-Encadrante de thèse)

    Vous trouverez ci-joint le résumé de cette thèse (fichier PDF).

    Inscrivez-vous pour participer en ligne ou pour participer en personne ici

    En espérant vous y voir nombreux !

    A bientôt,

    Guilherme Calabro


mardi 17 mai 2022

  • Participation de Romain Tramoy à Youth We Can le 10 mai 2022

    Participation de Romain Tramoy à l'Apéro "Youth We Can" consacré à "climat et océans : comment éviter la noyade ?" le 10 mai 2022 à Paris

    Tous les mois, les Apéros Youth We Can ! donnent la parole à des jeunes engagé·e·s qui viennent raconter leur parcours et partager leur vision d'une société plus inclusive et responsable. L'objectif ? Créer le déclic chez celles et ceux qui n'osent pas encore s'engager et les accompagner pour sauter le pas !

    Apéro Youth We can ! du 10 mai 2022
    Convergences.org

    Nous nous sommes une nouvelle fois retrouvés ce mardi à la REcyclerie, tiers lieu éco-responsable en bordure de la petite ceinture de la Porte de Clignancourt, pour le rendez-vous mensuel des apéros Youth We Can !. Le thème de ce mois de mai était celui des mers et océans, et à cette occasion quatre intervenant·e·s ont pris la parole pour présenter leur engagement pour la protection des océans et ce qui les a mené·e·s dans cette voie. Chacun·e leur tour, ils ont démontré le rôle crucial des océans dans la régulation du climat terrestre et les manières dont ils agissent pour protéger cet espace de biodiversité immense et fragile.

    Participation de Romain Tramoy à "Youth We Can !" le 10 mai 2022
    Convergences.org

    Romain Tramoy au Leesu travaille sur la pollution plastique dans la Seine et son estuaire. Il a montré que la croissance exponentielle de la production de plastique, de l'ordre de 4% par an, est emblématique de l'anthropocène. Bien que non soutenable, rien n'est entrepris aujourd'hui à l'échelle internationale pour casser les exponentielles dont celle du plastique. Au contraire, la pandémie de Covid-19 a montré que les sociétés étaient capables de prendre des mesures radicales pour casser la diffusion exponentielle du virus. Cette contradiction dans les faits a interrogé la jeunesse.

    Convergences.org

    Romain Tramoy a également remis en cause quelques idées reçues. Non, le 7ème continent n'est pas un continent de déchets plastiques sur lequel on peut marcher, mais plutôt une soupe de microplastiques bien moins concentrée que ce que l'on retrouve dans les rivières comme la Seine. Et non les rivières ne sont pas une voie de transfert linéaire des déchets du continent à la mer, mais plutôt une zone tampon où les déchets peuvent s'accumuler pendant des décennies sur les berges, en particulier dans les estuaires à marées. Le nettoyage des berges est donc une solution curative efficace et peut servir à alimenter les politiques publiques de réduction des déchets en amont

    Convergences.org

jeudi 21 avril 2022

  • Présentation de MIDI

    MIcroorganismes : acteurs gouvernant la dégradation du DIuron dans la boue d'épuration durant le traitement biologique

    Durée : 2022-2024

    Nom du projet : MIcroorganismes : acteurs gouvernant la dégradation du DIuron dans la boue d'épuration durant le traitement biologique

    Acronyme : MIDI

    Porteur du projet : My Dung Jusselme

    1. Présentation du projet

    L'omniprésence des micropolluants émergents dans les rejets de stations de traitement des eaux usées (STEU) est une préoccupation majeure en raison des problèmes toxicologiques et écotoxicologiques complexes qu'ils engendrent dans l'environnement. Au cours du traitement biologique, les micropolluants organiques sont exposés à de multiples voies de dégradation/transformation et peuvent subir de nombreuses réactions par divers types de microorganismes présentés dans les boues activées. Sous l'action de ces microorganismes, de nombreux micropolluants sont transformés en d'autres produits et/ou dégradés en sous-produits, qui sont plus toxiques que les produits d'origine. Par conséquent, de nombreux micropolluants se retrouvent dans les effluents à des concentrations plus élevées que celles des influents. Cependant, les interactions entre les microorganismes et les micropolluants ne sont pas bien étudiées. Dans ce cas, nous nous intéressons aux réactions microbiennes sur la transformation et la dégradation des micropolluants lors des procédés de traitement biologique des eaux usées.

    Dans cette étude, le diuron sera utilisé comme modèle pour la compréhension des mécanismes de transformation et de dégradation par des réactions microbiennes et cela pourra être testé pour d'autres micropolluants.

    2. Objectifs du projet

    • Le premier objectif est de tester l'hypothèse selon laquelle une quantité supplémentaire de diuron est produite pendant le traitement des eaux usées à partir de la transformation des composés précurseurs.
    • Le second objectif est d'étudier les processus de dégradation du diuron par les microorganismes présents dans les boues activées lors du traitement biologique.
    • Le dernier objectif est de rechercher l'inoculum microbien capable de dégrader le diuron dans différents systèmes de traitement des eaux usées.

    3. Soutien financier

    Le projet MIDI (2022-2024) est financé par l'Initiative Structurante Ecosphère Continentale et Côtière de l'INSU du CNRS (EC2CO).



  • Jusselme My Dung

    Maître de conférences au Leesu à l'Université Paris-Est Créteil (UPEC)

    1. Contact

    Contact : jusselme(AT)u-pec.fr

    Téléphone professionnel : +33 45 17 16 60

    Faculté des Sciences et Technologie, P3 218

    Université Paris-Est Créteil (UPEC)

    61 avenue du Général de Gaulle, 94010 Créteil Cedex

    Profil sur Linked In

    Profil sur Researchgate

    Profil idHAL

    2. Thèmes de recherche

    • Écotoxicologie microbienne. Étude de l'abondance, de l'activité et de la diversité des communautés microbiennes dans les milieux récepteurs soumis à des activités anthropiques
    • Interactions entre les microorganismes et les micropolluants. Comprendre les mécanismes de biotransformation et de biodégradation des micropolluants
    • Nouvelle technologie de désinfection des effluents de station d'épuration par l'acide performique. Étude de l'efficacité de la désinfection de l'acide performique et état écotoxicologique microbien de l'écosystème de milieu récepteur

    3. Recherches en cours

    • Projet MIDI : Mécanismes de la biotransformation et de la biodégradation du Diuron durant le traitement biologique des eaux usées en station de traitement des eaux usées (STEU)
    • Programme Seine Innovation mené par le Siaap : Etudes de l'écotoxicologie microbienne du milieu récepteur soumis à des activités anthropiques (le cas de la Seine). Co-encadrement de la thèse de Sadia Bagagnan

    4. Enseignement actuel

    • Métabolisme énergétique (Licence 2-UPEC parcours Chimie-Biologie et Sciences de la Vie et de la Terre)
    • Biochimie structuralle (Licence 1-UPEC)
    • Biostatistiques (Licence 2, UPEC parcours Chimie-Biologie et Sciences de la Ville et de la Terre)

    5. Responsabilités collectives

    6. Parcours professionnel

    Période Poste / activité
    Septembre 2019 - Maître de conférences au Leesu à l'UPEC
    2015 - 2018 Ingénieur à l'IEES - ZELCOR – Zero Waste Ligno-Cellulosic Biorefineries by Integrated Lignin Valorisation Research program
    2013 - 2015 Chargée d'enseignement vacataire (CEV) à l'Université Paris Sorbonne et l'IRD France Nord
    2011 - 2012 Post-doctorat au CNRS ECOBIO, Université de Rennes 1
    2010 - 2011 Post-doctorat au Laboratoire d'Écologie Microbienne, CNRS Lyon
    2009 - 2010 Post-doctorat à l'IRD France Nord
    2006 - 2009 Doctorat de Sciences de la Vie et de la Terre, spécialité Écologie microbienne (IRD France Nord, Université Paris Est Créteil) - « Impact des métaux lourds sur l'interaction plante/ver de terre/microflore tellurique » soutenue le 22 décembre 2009 (fichier PDF)
    2004 - 2006 Master en Écologie microbienne (CNRS Lyon Laboratoire d'Écologie Microbienne, Université Lyon 1)

    Production, majoritairement depuis 2008, sur HAL-ENPC, classée par type



jeudi 7 avril 2022

  • Offre d'emploi en CDD : chargé.e de mission pour la rédaction d'un guide technique

    ARCEAU Ile-de-France, en partenariat avec le GRAIE et le réseau d'observatoires URBIS, recrute un.e chargé.e de mission pour la rédaction d'un guide technique sur la conception et la maintenance des ouvrages de biorétention du ruissellement urbain.

    - À noter : brèves du Leesu /

  • Offre d'emploi en CDD : chargé.e de mission pour la rédaction d'un guide technique

    ARCEAU Ile-de-France, en partenariat avec le GRAIE et le réseau d'observatoires URBIS, recrute un.e chargé.e de mission pour la rédaction d'un guide technique sur la conception et la maintenance des ouvrages de biorétention du ruissellement urbain.

    Contexte et objectifs

    La gestion à la source des eaux de ruissellement urbain est largement promue actuellement, avec un fort intérêt pour les solutions fondées sur la nature faisant appel à des sols végétalisés.

    Nous ne disposons pas en France de document technique détaillé fournissant des règles communes pour la conception (dispositifs de drainage et de surverse, composition et épaisseur des substrats, types de plantes, …) et la maintenance de ces ouvrages. L'édition d'un guide technique sur ce sujet, permettrait de proposer un vocabulaire commun entre acteurs opérationnels, de mieux cadrer les objectifs attendus, d'améliorer le partage des connaissances et des méthodes, d'assurer une certaine homogénéisation des pratiques qui est nécessaire pour assurer une performance reproductible des dispositifs. Ce guide constituera également un outil de référence pour les services instructeurs qui doivent valider les aménagements proposés.

    Missions principales

    • Analyser les guides existants à l'étranger
    • Capitaliser les connaissances acquises dans les trois observatoires OTHU, ONEVU, OPUR
    • Identifier et mobiliser des personnes-ressources (opérateurs et chercheurs) et réalisation d'entretiens
    • Enquêter sur les retours d'expérience opérationnels en France
    • Organiser des ateliers de travail avec des chercheurs et opérationnels (personnes-ressources)
    • Structurer et rédiger un guide synthétisant et déclinant ces enseignements dans un format adapté aux acteurs opérationnels

    Profil recherché

    • Diplôme/Niveau d'étude : Bac+5(+8)
    • Connaissances en hydrologie urbaine, sciences du sol, pollution de l'eau
    • Fortes capacités rédactionnelles et organisationnelles
    • Esprit de synthèse
    • Capacités à travailler avec des équipes hétérogènes (opérateurs, chercheurs de différentes spécialités sur des sujets pluri- et interdisciplinaires)
    • Expérience dans l'organisation d'ateliers de réflexion et de groupes de travail
    • Maîtrise de la langue anglaise

    Type de contrat

    • Contrat à durée déterminée (CDD) de 18 mois à compter de mai 2022
    • 25-30 K€ brut/an en fonction de l'expérience
    • Poste basé à Paris principalement (locaux de l'association ARCEAU IdF)
    • Déplacements réguliers en Ile-de-France et Province

    Pour candidater

    Envoyer CV et lettre de motivation avant le 22 avril 2022 à : irina.severin[at]arceau-idf.fr

    Fiche de poste détaillée


jeudi 31 mars 2022

  • Soutenance de thèse de Nina Huynh : 8 avril 2022

    Nina Huynh soutiendra sa thèse "Caractérisation des eaux résiduaires urbaines par spectrométrie de masse haute résolution : influence de la stratégie analytique, limitations et perspectives " le 8 avril 2022 à 10h00 en mode hybride : en salle des thèses à l'UPEC (61 avenue du Général de Gaulle, 94010 Créteil cedex, Bâtiment P) et en visioconférence.

    La visioconférence sera accessible sur le lien suivant : https://us02web.zoom.us/j/82803194147

    Ce travail a eu pour objectif de caractériser les méthodes analytiques disponibles pour l'analyse non-ciblée en spectrométrie de masse haute résolution, de la préparation d'échantillon à l'analyse des données en passant par la séparation chromatographique, avec des approches globales, afin de “traquer” les polluants organiques dans les eaux urbaines.

    Ce travail a été réalisé au LEESU et le jury sera composé de :

    • M. CHIRON Serge, Rapporteur – Directeur de recherche, Institut de Recherche pour le Développement, UMR 5569 HydroSciences
    • Mme. VULLIET Emmanuelle, Rapportrice – Directrice de recherche, CNRS, Institut des Sciences Analytiques, Université de Lyon
    • Mme. MARGOUM Christelle, Examinatrice – Chargée de recherche, Laboratoire de chimie des Milieux Aquatiques, UR Riverly INRAE
    • Mme. DULIO Valeria, Invitée – Chargée de mission Métrologie Environnementale, INERIS
    • M. GALLARD Hervé, Invité – Professeur, Institut de Chimie des Milieux et Matériaux de Poitiers, Université de Poitiers
    • M. MOILLERON Régis, Directeur de thèse – Professeur, Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains, Université Paris-Est Créteil
    • M. LE ROUX Julien, Co-encadrant – Maître de conférences, Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains, Université Paris-Est Créteil

    Cette thèse s'inscrit dans le projet WaterOmics et est une thèse associée au programme OPUR.

    Résumé détaillé de la thèse :


vendredi 25 mars 2022

lundi 14 mars 2022

  • 33èmes Journées Scientifiques de l'Environnement : 21-23 mars 2022

    Programme détaillé et enregistrements vidéos des 33èmes Journées Scientifiques de l'Environnement : 21 au 23 mars 2022 à Créteil

    Crises environnementales, vers quelles solutions ?

    Lundi 21 mars 2022 à partir de 18 h 30

    Soirée inaugurale publique : Crises environnementales, vers quelles solutions ?

    à l'Université Paris-Est Créteil, faculté de sciences économiques et de gestion

    En présence de :

    • Olivier Capitanio, président du Département du Val-de-Marne et
    • Simon Gilbert, vice-président de la Commission de la Recherche de l'UPEC

    Avec :

    • Valerie Masson-Delmotte, co-présidente du groupe de travail I (physique du climat) du GIEC pour le sixième cycle d'évaluation et directrice de recherches en sciences du climat au LSCE de l'IPSL à l'Université de Paris Saclay
    • et Gaël Giraud, directeur de recherches en économie CNRS, directeur du Environmental Justice Program de Georgetown

    Mardi 22 mars 2022 de 8 h 30 à 17 h 00

    Colloque scientifique à la Maison des syndicats de Créteil

    Mercredi 23 mars 2022 de 8 h 30 à 17 h 00

    Colloque scientifique et ateliers des auditeurs à la Maison des syndicats de Créteil

    Programme détaillé et enregistrements vidéos des 33èmes Journées Scientifiques de l'Environnement


lundi 14 février 2022

  • offre de stage de M1 au Leesu : biocides dans les poussières intérieures

    Offre de stage de M1 au Leesu au printemps 2022 : Analyse de biocides dans les poussières sédimentées intérieures

    - À noter : brèves du Leesu

  • Offre de stage de M1 au Leesu en 2022 : biocides dans les poussières intérieures

    Offre de stage de M1 au Leesu au printemps 2022 : Analyse de biocides dans les poussières sédimentées intérieures

    Laboratoire d'accueil

    Le stage se déroulera au Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains (LEESU – Université Paris-Est Créteil, École des Ponts) à la Maison des Sciences de l'Environnement (Rue Pasteur Vallery Radot 94000 Créteil).

    Contexte et objectifs

    Les substances biocides sont omniprésentes dans l'habitat urbain ; elles sont utilisées comme conservateurs dans les produits du quotidien (cosmétiques, détergents, peintures, textiles), comme biocides dans les matériaux de construction, ou pour lutter contre les nuisibles (Hahn et al. 2010 ; ANSES 2019 ; Paijens et al. 2020). L'Homme pourrait donc être régulièrement exposé aux biocides dans son domicile, ce qui augmente le risque, entre autres, de sensibilisation, d'induction d'une résistance aux antibiotiques ou de cancers (Hahn et al. 2010 ; Wieck, Olsson, et Kümmerer 2016 ; Van Maele-Fabry, Gamet-Payrastre, et Lison 2019). Les poussières peuvent-être contaminées par des contaminants organiques mais très peu de données ont été publiées à ce jour sur les teneurs en biocides. Une étude (Mahler et al. 2009) menée aux États-Unis sur une substance biocide utilisée en tant que désherbant et antiparasitaire (fipronil) a mesuré des teneurs dans les logements allant jusqu'à 10 000 ng/g, une teneur 10 fois supérieure comparée à l'extérieur. Une étude préliminaire réalisée au Leesu montre quant à elle des teneurs dans les poussières de logements franciliens dépassant les 3 000 ng/g pour les isothiazolinones et allant jusqu'à 20 000 ng/g pour les benzalkoniums.

    Le projet BiociDust (2022 – 2023), financé par Paris-Est Sup, a pour objectifs d'estimer l'exposition humaine et de caractériser le risque associé en quantifiant les concentrations de 18 substances biocides dans les poussières sédimentées intérieures. Intégré à ce projet, le stage proposé vise à analyser des échantillons de poussières intérieures sédimentées et à trouver les principaux déterminants de la contamination.

    • Le premier objectif du stage est de tamiser, extraire et analyser par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse en tandem 50 échantillons fournis par le CSTB dans le cadre du projet BiociDust.
    • Le deuxième objectif est d'exploiter statistiquement les résultats des analyses en fonction des descriptions des échantillons afin d'expliquer la variabilité des concentrations mesurées.

    Profil recherché

    M1 Sciences de l'environnement ou Chimie, avec un intérêt pour la qualité de l'environnement, la chimie analytique et le traitement de données.

    Contact et modalités de candidature

    Bibliographie

    • ANSES. 2019. « Étude Pesti'Home - Enquête nationale sur les utilisations domestiques de pesticides ».
    • Hahn, Stefan, Klaus Schneider, Stefan Gartiser, Wolfgang Heger, et Inge Mangelsdorf. 2010. « Consumer Exposure to Biocides - Identification of Relevant Sources and Evaluation of Possible Health Effects ». Environmental Health 9 (1) : 7. https://doi.org/10.1186/1476-069X-9-7.
    • Mahler, Barbara J., Peter C. Van Metre, Jennifer T. Wilson, MaryLynn Musgrove, Steven D. Zaugg, et Mark R. Burkhardt. 2009. « Fipronil and Its Degradates in Indoor and Outdoor Dust ». Environmental Science & Technology 43 (15) : 5665‑70. https://doi.org/10.1021/es901292a.
    • Paijens, Claudia, Adèle Bressy, Bertrand Frère, et Régis Moilleron. 2020. « Biocide Emissions from Building Materials during Wet Weather : Identification of Substances, Mechanism of Release and Transfer to the Aquatic Environment ». Environmental Science and Pollution Research 27 (4) : 3768‑91. https://doi.org/10.1007/s11356-019-06608-7.
    • Van Maele-Fabry, Geneviève, Laurence Gamet-Payrastre, et Dominique Lison. 2019. « Household Exposure to Pesticides and Risk of Leukemia in Children and Adolescents : Updated Systematic Review and Meta-Analysis ». International Journal of Hygiene and Environmental Health 222 (1) : 49‑67. https://doi.org/10.1016/j.ijheh.2018.08.004.
    • Wieck, Stefanie, Oliver Olsson, et Klaus Kümmerer. 2016. « Possible Underestimations of Risks for the Environment Due to Unregulated Emissions of Biocides from Households to Wastewater ». Environment International 94 (septembre) : 695‑705. https://doi.org/10.1016/j.envint.2016.07.007

    Offre de stage (fichier PDF)


lundi 7 février 2022

vendredi 4 février 2022

  • Technicien de terrain

    L'observation est au cœur des activités du Leesu. C'est une activité fondamentale dans la stratégie scientifique du laboratoire compte-tenu de l'absence de données et de représentations conceptuelles satisfaisantes de nombreux processus liés au cycle de l'eau et de contaminants en milieu urbain.

    L'importance de cette activité apparait clairement dans les investissements lourds engagés depuis quelques années par le Leesu dans le domaine de l'observation in situ des processus :

    Observation du fonctionnement physique des milieux naturels et couplage biogéochimique : mise en place d'un ensemble de capteurs permettant le suivi météorologique et la mesure des paramètres physicochimiques (température, oxygène, chlorophylle, turbulence, hydrodynamique) à haute fréquence en milieu lacustre ; développement de stations de suivi à haute fréquence des milieux lacustres et de systèmes d'alerte ; développement de systèmes aéroportés pour l'observation, la mesure in situ et la prise d'échantillon.

    Observation des sources et flux de contaminants en milieux urbains : mise en place de bassins versants expérimentaux pour le suivi du cycle de l'eau et des contaminants depuis l'atmosphère jusqu'au milieu récepteur, de suivi du fonctionnement des systèmes de gestion des eaux urbaines, mise en œuvre de dispositifs d'essais à échelle réduite pour l'étude des processus d'émissions de contaminants par les matériaux urbains, au laboratoire en conditions de pluie simulée et in situ en conditions de pluie réelle, de systèmes de mesure haute fréquence de la qualité des eaux urbaines.

    La pérennisation de cette activité nécessite le recrutement d'un technicien de terrain pour assurer la maintenance des sites d'observation et la logistique et la sécurité durant les campagnes de prélèvement.

    Descriptif des fonctions

    Le titulaire du poste assurera les tâches suivantes :

    • Gestion des appareils de mesure : sous la supervision de l'ingénieur, entretien, stockage et référencement des appareils. Participation à la vérification et étalonnage des appareils
    • Gestion des campagnes de mesure :
    ◦ Participation à l'organisation des moyens humains et matériels nécessaires aux campagnes de mesure in situ,
    ◦ Participation aux mesures de terrain (physico-chimie, hydrologie, météorologie, sols...) ;

    • Prélèvements manuels d'échantillons d'eau / sol
    • Accompagnement de stagiaires et doctorants sur le terrain
    • Montage, intégration et maintenance de moyens de mesure et de prélèvement sur site
    • Démarche qualité :
    ◦ Rédaction de fiches d'utilisation et d'entretien des instruments de mesure à destination des usagers (chercheurs, doctorants et stagiaires)
    ◦ Veille de la conformité de fonctionnement des appareils

    Retombées attendues
    • Gestion optimisée du parc instrumental et du matériel de terrain : maintenance et stockage,
    • Sécurisation des campagnes de terrain

    Profil

    Poste de catégorie C+ ou B (Technicien et TS). Contractuel (CDD 1 an renouvelable). Poste à temps plein.
    Formation de niveau Bac à Bac+3 en mesures physiques, TPIL, MS. Une expérience de 2 à 3 ans dans le domaine de la métrologie des eaux ou en électronique et instrumentation serait un plus.

    Compétences requises :
    • Connaissance d'équipements et matériels de laboratoire et de terrain : Physico-chimie, débitmètrie
    • Connaissance de techniques de laboratoire et de métrologie
    • Connaissances en électrotechnique
    • Connaissance des problématiques environnementales
    • Gout pour des missions sur le terrain

    Pratique des outils bureautiques (Word, Excel, PowerPoint, Access).

    Compétences particulières :
    • Bricoleur, autonome et inventif, capable de s'adapter à des missions de nature variée ;
    • Bonnes notions en montages mécanique, électricité (électronique), informatique ;
    • Aptitude au travail en équipe et ouverture d'esprit ;
    • Capacité d'adaptation et de communication.
    Permis B indispensable.
    Interventions en milieu potentiellement insalubre (réseaux d'assainissement, bords de chaussées…) et travail physique.
    Rémunération statutaire ou selon profil.

    Localisation

    Lieu : Poste principalement basé à Champs-sur-marne (cité Descartes) et accessoirement à Créteil (UPEC Campus centre)
    Accès : 25 min du centre de Paris par le RER A (gare Noisy/Champs)
    Autoroute A4 – sortie 10 « cité Descartes »

    Candidatures

    Transmettre votre candidature (CV et lettre de motivation) à :

    Email : j.deroubaix@enpc.fr
    Courrier : A l'attention de José-Frédéric Deroubaix
    Ecole des Ponts ParisTech / LEESU
    6 et 8 avenue Blaise Pascal - Cité Descartes – Champs sur Marne
    77455 MARNE LA VALLEE CEDEX 2.

    Fiche de l'offre


mercredi 19 janvier 2022

  • Sade Julien

    Doctorant au Leesu

    École Doctorale Sciences, Ingénierie et Environnement - Université Paris-Est Créteil (UPEC)

    1. Contact

    Contact : julien.sade(AT)u-pec.fr

    Maison Sciences de l'Environnement, Bureau 312, 3ème étage

    61 Av. du Général de Gaulle, 94000 Créteil

    Profil Linkedin

    2. Thèmes de recherche

    1. Analyse de données de spectrométrie de masse : Utilisation de méthodes statistiques avancées afin d'améliorer l'identification de composés au sein d'un échantillon.
    2. Analyses toxicité et écotoxicité : Les analyses toxicologiques et éco-toxicologiques permettent de d'évaluer le risque lors d'une exposition à un composé ou à une mixture de composé.
    3. Polluants organiques dans les eaux : Identification des produits de transformation en spectrométrie de masse à haute résolution.

    3. Recherches en cours

    Thèse en préparation : « Caractérisation de la contamination des eaux de surface par le couplage d'analyses non-ciblées en spectrométrie de masse avec des analyses d'écotoxicologie »

    De nombreux micropolluants émergents sont présents dans les eaux de surface soumises à des pressions anthropiques (rejets urbains, ruissellement sur les chaussées…) mais leur comportement et leurs transformations sont peu connus. La spectrométrie de masse à haute résolution (HRMS) est une technique analytique permettant l'identification de composés. Cependant, au sein d'un échantillon, il est difficile d'associer un signal généré par HRMS à un composé. Le but de la recherche est de faciliter l'association d'un signal à un composé à partir des données brutes issues de HRMS et de coupler ce signal à une toxicité.

    4. Enseignement actuel

    Aucun

    5. Responsabilités collectives

    Aucun

    6. Parcours professionnel

    Période Poste/activité
    Décembre 2021 - Décembre 2024 Doctorant au Leesu : « Caractérisation de la contamination des eaux de surface par le couplage d'analyses non-ciblées en spectrométrie de masse avec des analyses d'écotoxicologie » - Directeur de thèse : Régis MOILLERON
    Janvier 2021 - Juillet 2021 Stage M2 : « Développement d'un modèle de prédiction la volatilité des composés organométalliques » (Institut photovoltaïque d'Ile de France)
    2020 - 2021 Master 2 : Master Bio-informatique (Université PARIS DIDEROT)
    Février 2020 - Juillet 2020 Stage M1 : « Criblage virtuelle de la zone d'interaction de la protéine NS1 du virus de la grippe » (URMS)
    2019 - 2020 Master 1 : Master Bio-informatique (Université PARIS DIDEROT)
    2016 - 2019 Licence Sciences pour la Santé (Université PARIS DESCARTES)

    Production, sur HAL-ENPC, classée par type


jeudi 13 janvier 2022

  • Offre de stage de M2 au Leesu en 2022 - Biodégradabilité des micropolluants das les sols

    Offre de stage de M2 au Leesu en 2022 - Devenir des micropolluants organiques dans les sols des ouvrages de gestion à la source des eaux pluviales : interactions diversité microbienne et biodégradabilité des micropolluants

    - À noter : brèves du Leesu

  • Offre de stage de M2 au Leesu en 2022 - Biodégradabilité des micropolluants

    Offre de stage de M2 au Leesu en 2022 - Devenir des micropolluants organiques dans les sols des ouvrages de gestion à la source des eaux pluviales : interactions diversité microbienne et biodégradabilité des micropolluants

    Niveau :

    Bac +5 (Master 2 ou école d'ingénieur)

    Description :

    La gestion à la source des eaux pluviales dans des ouvrages favorisant la filtration par le sol naturel ou un substrat adapté (ouvrages d'infiltration ou de biorétention) s'avère un moyen efficace pour lutter contre la pollution diffuse des milieux aquatiques (Ahiablame et al., 2012 ; Flanagan et al., 2018 ; Li and Davis, 2009). Elle permet en effet la rétention des micropolluants dans la couche superficielle du substrat.

    Dans le cas des métaux, cela conduit à une augmentation progressive des teneurs de la couche de surface du sol, essentiellement dans la zone d'arrivée d'eau (Tedoldi et al., 2017, 2016).

    Dans le cas des micropolluants organiques, des processus de biodégradation des polluants retenus dans cette couche de sol/substrats entrent en jeu, et pourraient limiter la vitesse d'accumulation.

    Le comportement des micropolluants organiques dans ces ouvrages (accumulation, dégradation, relargages possibles) reste cependant encore peu documenté (DiBlasi et al., 2009 ; Le Fevre et al., 2015). De rares études ont été menées sur la biodégradation des hydrocarbures et des HAP dans le sol des ouvrages de filtration/infiltration (LeFevre et al., 2012a, 2012b ; Leroy et al., 2015). Elles soulignent le lien existant entre la nature du couvert végétal, la diversité et les fonctionnalités des communautés microbiennes en place et le devenir des polluants organiques.

    L'importance de ce phénomène de biodégradation pour différents micropolluants organiques, l'analyse des facteurs qui le conditionnent, et ses conséquences en termes de transfert du polluant ciblé ou de ses produits de dégradation restent insuffisamment documentés à ce jour. Une meilleure connaissance des communautés microbiennes se développant dans les ouvrages et une meilleure compréhension des processus microbiens en jeu sont pourtant indispensables pour améliorer la conception et la gestion de ces ouvrages.

    Ce projet de stage s'inscrit dans le cadre d'une thèse sur le devenir des micropolluants organiques dans les sols de différents ouvrages de gestion à la source des eaux pluviales : interactions diversité microbienne et biodégradabilité des micropolluants prenant place dans la phase 5 du programme OPUR (Observatoire d'hydrologie urbaine en ile de France (OPUR).

    OBJECTIFS :

    Dans le cadre du stage proposé, le fonctionnement microbiologique d'un ouvrage situé à Vitry sera étudié. Cet ouvrage, situé à proximité d'une voirie avec trafic correspond à une noue située sur le bord des trottoirs, elle recueille les ruissellements de voirie grâce à des ouvertures latérales et la disposition végétale varie entre la présence de buissons et d'arbres. Des échantillons de sols correspondant à une compagne de prélèvement été 2021 sont déjà disponibles avec des échantillonnages sur une zone de la noue séparée en 4 parties avec comme principal objectif la différenciation du fonctionnement amont/aval. Des profils de sols ont également été réalisés correspondant à des prélèvements à différentes profondeurs (entre 0 et 40 cm).

    Une deuxième campagne de prélèvement hivers sera réalisé et l'étude portera sur les deux campagnes permettra d'aborder l'importance de la saisonnalité sur les phénomènes étudiés.

    En plus de l'échantillonnage, du conditionnement et de la préparation des échantillons, différentes analyses et expérimentation combinant chimie, biochimie, microbiologie seront menées.

    • Étude de la texture des échantillons : détermination du % de sable, argile et de limon présent
    • Étude des micropolluants de ces sols avec un focus sur le Bisphénol A et les Alkylphénols (possibilité d'étude d'un ou deux biocides)
    • Étude biologie moléculaire : cette partie comprend 2 axes, le premier consiste à faire l'extraction totale de l'ADN du sol pour déterminer les communautés microbiennes présentes (bactéries, champignons) et l'autre axe se base sur l'étude de l'expression de gènes cibles. Ce sont des gènes de biodégradation (Bourceret et al., 2016 ; Matsumura et al., 2009 ; Feng et al., 2015 ; Tuan et al., 2011) connus pour intervenir dans les voies de biodégradation du bisphénol et des Alkylphénols comme la phénol hydroxylase et la cytochrome P450 monooxygénase. L'étude de l'expression de ces gènes permettra de déterminer quels gènes sont plus exprimés dans ces sols et d'observer les possibles différences entre les zones amont/aval et en fonction de la profondeur. L'étude de l'extraction totale de l'ADN se fera par un kit d'extraction suivi par un séquençage haut débit et l'expression des gènes se fera par qPCR.

    Profil :

    Étudiant en deuxième année de Master Universitaire ou étudiant d'École d'Ingénieur (quatrième année ou année de césure), spécialisé dans le domaine de biologie et chimie de l'environnement, des sols.

    Bonne connaissance des techniques d'analyse microbiologique, biochimique et de chimie organique. Aisance avec l'expérimentation au laboratoire, rigueur intellectuelle, capacité à travailler en équipe et esprit d'initiative sont autant d'atouts qui vous permettront de mener à bien vos projets au sein du laboratoire Leesu-UPEC.

    Durée :

    6 mois équivalant temps plein

    Démarrage du stage entre 1er et 15 février 2022

    Lieu :

    Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes Urbains (Leesu), à l'UPEC (Créteil, 94).

    Rémunération :

    Gratification de stage env. 600 €/mois (Equivalent Temps Plein) + contribution transport et alimentation.

    Contacts :

    Noureddine BOUSSERRHINE

    Mobile : 06 49 85 89 70.

    Candidature :

    Vous pouvez postuler jusqu'au 15 janvier 2022 en envoyant votre CV et votre lettre de motivation à Noureddine BOUSSERRHINE

    Offre de stage (fichier PDF)


  • Martinache Pierre

    Doctorant - Leesu (École des Ponts ParisTech)

    1. Contact

    Contact : pierre.martinache(AT)enpc.fr

    Adresse professionnelle : 61 Av. du Général de Gaulle, 94000 Créteil (Bureau 312)

    Profil ResearchGate

    Profil Linkedin

    2. Thèmes de recherche

    • Micropolluants : Caractérisation et quantification de la contamination en biocides dans les logements
    • Risques sanitaires : Exposition face aux biocides et évaluation des risques
    • Transfert des micropolluants : Étude des mécanismes et quantification des transferts entre les logements et l'environnement

    3. Recherches en cours

    Je travaille actuellement pour le projet Biocid@Home porté par Adèle Bressy. Il s'intéresse aux biocides dans les logements. Dans ce cadre, ma thèse sous la direction de Régis Moilleron et co-encadrée par Adèle Bressy s'intitulant : « Risques sanitaires et environnementaux liés à l'utilisation domestique de biocides : évaluation des émissions dans l'air intérieur et les eaux usées » permet de s'intéresser à :

    • la caractérisation de l'utilisation des biocides dans l'habitat
    • l'exposition des habitants face aux produits biocides
    • l'émission de biocides depuis l'habitat vers l'environnement
    • les risques environnementaux des transferts de micropolluants biocides

    5. Responsabilités collectives

    Représentant des doctorants (depuis le 1er janvier 2022)

    6. Parcours professionnel

    Octobre 2021 - Doctorant au Leesu : « Risques sanitaires et environnementaux liés à l'utilisation domestique de biocides : évaluation des émissions dans l'air intérieur et les eaux usées » - Dirigée par Régis Moilleron & Adèle Bressy
    Avril 2021 - Août 2021 Stage ENTPE + M2 de recherche au Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains (Leesu, Créteil) - « Mise en place d'une méthode d'échantillonnage et d'analyse de biocides dans l'air intérieur » Tuteurs : Adèle Bressy & Régis Moilleron
    Septembre 2020 - Avril 2021 Master 2 recherche, Mention Risques et Environnement, parcours Sciences de l'Environnement Industriel et Urbain à l'Université Lumière Lyon II
    Avril 2020 - Août 2020 Stage ENTPE de recherche à l'Institut Nationale de Recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE, Lyon) - « Modélisation pour l'intégration de la variabilité environnementale dans la prédiction de l'impact du stress hypoxique chez le crustacé Gammarus fossarum » Tuteurs : Arnaud Chaumot & Sandrine Charles
    Septembre 2018 - Août 2021 Formation d'ingénieur à l'École Nationale des Travaux Publics de l'État (Lyon)
    Septembre 2016 - Août 2018 Classe préparatoire aux grandes écoles option Biologie, Chimie, Physiques et Sciences de la Terre au lycée Descartes, Tours)

    Production, sur HAL-ENPC, classée par type


jeudi 6 janvier 2022

  • Présentation du programme de recherche BIOCID@HOME : "Biocides domestiques : émissions, exposition potentielle et solutions de réduction"

    Années : 2021 - 2024

    Nom du projet : Biocides domestiques : émissions, exposition potentielle et solutions de réduction

    Acronyme du projet : BIOCID@HOME

    Financement : ANR JCJC, 350 k€

    Partenaires :

    Résumé

    L'utilisation domestique et dans les matériaux de construction des biocides, contrairement aux pesticides agricoles, a été négligée dans l'évaluation des risques sanitaires et environnementaux.

    Biocid@Home regroupe différentes disciplines (chimie, hydrologie et sciences sociales) afin d'évaluer les émissions de biocides par l'habitat urbain et d'en réduire les risques sanitaires et environnementaux en :

    1. caractérisant les utilisations dans l'habitat,
    2. caractérisant les émissions et les risques à l'échelle du bâtiment,
    3. évaluant les flux, les processus de transfert et les risques environnementaux à l'échelle urbaine,
    4. évaluant l'efficacité et l'impact socio-économique de certaines solutions techniques ou sociétales (réglementation, changements de pratiques, traitement).

    Les biocides et leurs produits de transformation seront quantifiés dans l'air intérieur, les eaux de ruissellement, les eaux grises, les eaux souterraines et de surface, et des modèles d'émissions et de transferts seront paramétrés à différentes échelles.

    Problématique, objectifs, méthodologie

    Les substances biocides sont omniprésentes dans l'habitat urbain, elles sont utilisées comme conservateurs dans les produits du quotidien (cosmétiques, détergents, textiles), comme biocides dans les matériaux de construction, ou comme pesticides contre les insectes ou les acariens. Ces substances toxiques représentent donc une double menace. D'une part, l'Homme est régulièrement exposé aux biocides dans son domicile, ce qui augmente le risque de sensibilisation, d'induction d'une résistance aux antibiotiques et de cancer, entre autres. D'autre part, ces biocides peuvent être émis dans l'environnement par les eaux usées ou le ruissellement, ce qui peut avoir un impact sur les écosystèmes aquatiques et entraîner une détérioration de la qualité de la ressource. Malgré cette situation alarmante, les sources urbaines/domestiques de ces substances émergentes, contrairement aux pesticides agricoles, ont été négligées en ce qui concerne l'évaluation des risques sanitaires et environnementaux.

    Dans ce contexte, les questionnements scientifiques du projet Biocid@Home concernent l'estimation des émissions de biocides par l'habitat urbain, l'évaluation des risques sanitaires et environnementaux liés à ces émissions, et la comparaison des solutions possibles. Nous proposons d'étudier les solutions "à la source", c'est-à-dire les traitements décentralisés (phytoépuration des eaux grises et infiltration du ruissellement) et la réduction des émissions par des changements de pratiques (consommation, entretien...). Ces nouvelles solutions seront comparées aux solutions globales : la réglementation pour l'interdiction ou la substitution de substances, et les traitements centralisés dans les stations d'épuration.

    Dans ce contexte, les objectifs du projet sont les suivants :

    • Caractériser les utilisations de biocides dans l'habitat
    • Quantifier les émissions dans l'air intérieur, les eaux grises et le ruissellement
    • Évaluer les risques sanitaires et environnementaux liés à ces émissions
    • Évaluer les flux, transferts et processus de transformation à l'échelle urbaine
    • Évaluer l'efficacité et l'impact socio-économique de solutions pour réduire l'exposition (Traitement amont / aval, réglementation, substitution, sensibilisation…)

lundi 20 décembre 2021

  • Offre de stage de M2 au Leesu en 2022 - Filtre planté de roseaux

    Évaluation des cinétiques de biodégradation de micropolluants organiques dans un filtre planté roseaux - Importance de l'activité microbienne - Offre de stage de M2 au Leesu en 2022

    - À noter : brèves du Leesu

  • Offre de stage de M2 au Leesu en 2022 - Filtre planté de roseaux

    Évaluation des cinétiques de biodégradation de micropolluants organiques dans un filtre planté roseaux - Importance de l'activité microbienne - Offre de stage de M2 au Leesu en 2022

    Niveau :

    Bac +5 (Master 2 ou école d'ingénieur)

    Description :

    Les eaux de ruissellement des voiries urbaines sont connues pour leur contamination en polluants métalliques et organiques, originaires principalement du trafic routier. Ces eaux contribuent à la dégradation des milieux aquatiques récepteurs quand elles sont déversées sans traitement. Parmi les dispositifs de plus en plus utilisés pour les traiter, on retrouve les filtres plantés de roseaux.

    Filtre planté de roseaux pour la biodégradation de micropolluants organiques
    Julia Roux, Leesu, UPEC

    En 2019 la ville de Paris a lancé le projet Européen LIFE-ADSORB pour étudier la performance de ce type de traitement au sein du bois de Boulogne avec les eaux du ruissellement issues du boulevard périphérique parisien. Un des objectifs de ce projet est de comprendre comment les micropolluants sont séquestrés et éliminés pendant le traitement pour pouvoir modéliser leur devenir et optimiser le traitement dans le futur. Cependant, l'intermittence des événements pluvieux et du climat ne permet pas de déterminer simplement les paramètres nécessaires in situ. Des expérimentations en laboratoire sont ainsi nécessaires.

    Objectif :

    L'objectif de ce stage est d'accompagner la mise en place de tests de biodégradation de micropolluants organiques dans une situation au plus proche du terrain, et de suivre par la suite les cinétiques de biodégradation. Il sera ainsi possible par la suite d'estimer les cinétiques des micropolluants sélectionnés (bisphénol A, alkylphénols, phtalates) dans des colonnes plantées ou non de roseaux avec un régime hydraulique comparable à celui du filtre planté.

    Des analyses microbiologiques seront également réalisées pour comprendre leur rôle dans la biodégradation de ces micropolluants.

    Profil :

    Étudiant en deuxième année de Master Universitaire ou étudiant d'École d'Ingénieur (quatrième année ou année de césure), spécialisé dans le domaine de biologie et chimie de l'environnement, des sols.

    Bonne connaissance des techniques d'analyse microbiologique, biochimique et de chimie organique.

    Aisance avec l'expérimentation au laboratoire, rigueur intellectuelle, capacité à travailler en équipe et esprit d'initiative sont autant d'atouts qui vous permettront de mener à bien vos projets au sein du laboratoire Leesu à l'Université Paris-Est Créteil (UPEC).

    Durée :

    4 à 6 mois équivalant temps plein. Démarrage du stage entre 1er et 15 février 2022.

    Lieu :

    Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes Urbains (Leesu), à l'UPEC(Créteil, 94).

    Rémunération :

    Gratification de stage environ 600 €/mois (ETP) + contribution transport et alimentation.

    Contacts :

    Noureddine BOUSSERRHINE : téléphone mobile 06 49 85 89 70.

    Candidature

    Vous pouvez postuler jusqu'au 15 janvier 2022 en envoyant votre CV et votre lettre de motivation à Noureddine BOUSSERRHINE.

    Proposition de stage M2 en 2022 (fichier PDF)


mercredi 15 décembre 2021

jeudi 2 décembre 2021

  • Offre de stage de master 2 au Leesu en 2021 - Devenir des biocides

    Offre de stage de master 2 au Leesu en 2021 : Devenir des biocides dans l'environnement : identification de produits de transformation

    - À noter : brèves du Leesu

  • Offre de stage de Master 1 ou 2 au Leesu en 2021 : transport de microplastiques par le ruissellement urbain

    Offre de stage de master 1 ou 2 au Leesu en 2021 : Transport de microplastiques par le ruissellement urbain et leur accumulation dans un sol en bordure d'une route départementale

    - À noter : brèves du Leesu

  • Offre de stage de M2 au Leesu en 2021 : Devenir des biocides dans l'environnement : identification de produits de transformation

    Contexte et objectifs

    Les substances biocides sont omniprésentes dans l'habitat urbain ; elles sont utilisées comme conservateurs dans les produits du quotidien (cosmétiques, détergents, peintures, textiles), comme biocides dans les matériaux de construction, ou pour lutter contre les nuisibles (Hahn et al. 2010 ; ANSES 2019 ; Paijens et al. 2020a). L'Homme est régulièrement exposé aux biocides dans son domicile, ce qui augmente le risque, entre autres, de sensibilisation, d'induction d'une résistance aux antibiotiques ou de cancers (Hahn et al. 2010 ; Wieck et al. 2016 ; Van Maele-Fabry et al. 2019). D'autre part, ces biocides peuvent être rejetés dans l'environnement via les eaux usées ou le ruissellement, avec un impact sur les écosystèmes aquatiques et terrestres, entraînant une détérioration de la qualité des ressources (Kresmann et al. 2018 ; Paijens et al. 2020b). Malgré cette situation alarmante, les sources urbaines/domestiques de ces substances émergentes, contrairement aux pesticides agricoles, ont été négligées en termes d'évaluation des risques (Wieck et al. 2016 ; Kresmann et al. 2018 ; Merel et al. 2018).

    Les travaux de doctorat de Claudia Paijens (2019) menés au LEESU ont montré un impact de l'agglomération parisienne sur la contamination en biocides de la Seine. Son état de l'art (Paijens et al. 2020a) a mis en évidence que les produits de transformation (TP) des biocides sont peu documentés et représentent un risque d'exposition inconnu pour les habitants et les milieux récepteurs. De précédents travaux au laboratoire ont permis de mettre en place une base de données comprenant 29 biocides et 196 de leurs produits de transformation.

    Le stage proposé vise à rechercher et identifier par spectrométrie de masse haute résolution (HRMS) les principaux produits de transformation des biocides sélectionnés par le Leesu. Des expériences de dégradibilité en conditions contrôlées en laboratoire permettront d'étudier la formation de produits de transformation et de compléter la base de donnée existante. Dans un deuxième temps, les biocides et leurs produits de transformations seront suivis dans divers types d'eau urbaine et dans les ouvrages de gestion/traitement des eaux. Par exemple, les gains potentiels apportés par des ouvrages d'infiltration des eaux pluviales ou par le traitement tertiaire en station d'épuration pourraient être abordés à la fois sur les molécules parents mais aussi sur les métabolites. Ce stage s'intègre au projet Biocid@Home.

    Méthodologie envisagée

    • Compléter la base de données existante à partir d'une recherche bibliographique.
    • Mettre en œuvre des essais de biodégradation et de photolyse des substances en laboratoire (substances seules et/ou en mélange). Une réflexion sur les conditions expérimentales devra être menée par le(a) stagiaire.
    • Identifier les produits de transformation en s'appuyant sur la spectrométrie de masse haute résolution (LC-QTOF Vion)
    • Rechercher ces produits de transformation dans des échantillons réels (eaux usées, sols…).

    Profil recherché

    M2 Sciences de l'environnement et/ou chimie analytique avec un intérêt pour la qualité de l'eau, l'expérimentation et le traitement des données. Des connaissances en chromatographie et spectrométrie de masse seraient un plus.

    Modalités pratiques

    • Encadrement : Adèle Bressy (Chargée de recherche, École des Ponts), Bertille Bonnaud (Post-Doctorante, UPEC), Julien Le Roux (Maitre de conférences UPEC) et Régis Moilleron (Professeur UPEC).
    • Lieu du stage : Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains (LEESU – Université Paris-Est Créteil, École des Ponts) dans la Maison des Sciences de l'Environnement (Rue Pasteur Valléry Radot 94000 Créteil).

    Contacts et candidature

    Envoyer CV et lettre de motivation à : adele.bressy[at]enpc.fr et bertille.bonnaud[at]u-pec.fr.

    Télécharger l'offre au format PDF :

    Bibliographie

    ANSES (2019) Étude Pesti'home - Enquête nationale sur les utilisations domestiques de pesticides

    Hahn S, Schneider K, Gartiser S, et al (2010) Consumer exposure to biocides - identification of relevant sources and evaluation of possible health effects. Environ Health 9:7. https://doi.org/10.1186/1476-069X-9-7

    Kresmann S, Arokia AHR, Koch C, Sures B (2018) Ecotoxicological potential of the biocides terbutryn, octhilinone and methylisothiazolinone : Underestimated risk from biocidal pathways ? Science of The Total Environment 625:900–908. https://doi.org/10.1016/j.scitotenv.2017.12.280

    Merel S, Benzing S, Gleiser C, et al (2018) Occurrence and overlooked sources of the biocide carbendazim in wastewater and surface water. Environmental Pollution 239:512–521. https://doi.org/10.1016/j.envpol.2018.04.040

    Paijens C (2019) Biocides émis par les bâtiments dans les rejets urbains de temps de pluie et transfert vers la Seine. Université Paris-Est

    Paijens C, Bressy A, Frère B, Moilleron R (2020a) Biocide emissions from building materials during wet weather : identification of substances, mechanism of release and transfer to the aquatic environment. Environ Sci Pollut Res 27:3768–3791. https://doi.org/10.1007/s11356-019-06608-7

    Paijens C, Frère B, Caupos E, et al (2020b) Determination of 18 Biocides in Both the Dissolved and Particulate Fractions of Urban and Surface Waters by HPLC-MS/MS. Water Air Soil Pollut 231:210. https://doi.org/10.1007/s11270-020-04546-6

    Van Maele-Fabry G, Gamet-Payrastre L, Lison D (2019) Household exposure to pesticides and risk of leukemia in children and adolescents : Updated systematic review and meta-analysis. International Journal of Hygiene and Environmental Health 222:49–67. https://doi.org/10.1016/j.ijheh.2018.08.004

    Wieck S, Olsson O, Kümmerer K (2016) Possible underestimations of risks for the environment due to unregulated emissions of biocides from households to wastewater. Environment International 94:695–705. https://doi.org/10.1016/j.envint.2016.07.007


  • Offre de stage de Master 1 ou 2 au Leesu en 2021 : Transport de microplastiques par le ruissellement urbain

    Responsables scientifiques

    Contexte et objectifs

    Depuis le début de leur production industrielle, la production de matière plastique est en augmentation constante. En conséquence, la masse de déchets plastiques produits par l'humanité est également en augmentation. La pollution plastique, en particulier les microplastiques (MP) d'une taille inférieure à 5 mm, constitue désormais une forme de pollution nouvellement étudiée.

    Si la présence ubiquitaire des microplastiques dans l'environnement est avérée, leur quantification reste incertaine, ce qui complique la modélisation de leur devenir dans l'environnement ainsi que l'évaluation de leurs effets sur la santé humaine et les écosystèmes. Le LEESU se concentre sur les MP en milieu urbain. Des études ont été réalisées sur le transport par l'air ou via le réseau d'assainissement. Toutefois, le rôle de l'eau pluviale et du ruissellement sont encore mal connues dans les dynamiques de transport des MP dans les villes.

    L'imperméabilisation des sols empêche l'infiltration naturelle de l'eau pluviale, qui ruisselle en surface. Historiquement, ce ruissellement est évacué en permettant aux eaux pluviales de rejoindre des réseaux d'assainissement centralisés, ou des égouts pluviaux séparatifs. Toutefois, afin de limiter la surcharge et les problèmes de débordements des stations de traitements des eaux usées en aval de villes lors de fortes tempêtes, des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales ont été développées : un stockage temporaire, voire des systèmes permettant l'infiltration en amont des eaux pluviales.

    A l'heure actuelle, le ruissellement urbain a été étudié comme vecteur de transport de pollution métallique et de micropolluants organiques. L'accumulation de polluants dans des ouvrages d'infiltration et de filtration des eaux pluviales, notamment, a été quantifiée dans de multiples études. L'hypothèse d'un phénomène similaire se produisant pour les microplastiques est émise. Au cours de ce stage, nous nous intéressons au transport de microplastiques par le ruissellement urbain et leur accumulation dans un sol en bordure d'une route départementale. Il s'agira de réaliser une étude complète sur un site d'infiltration de l'eau pluviale en bord de route, afin de caractériser son niveau de pollution. Dans un premier temps, une campagne de collecte d'échantillons de sol sera conçue, planifiée et réalisée.

    Cette campagne sera suivie par des travaux en laboratoire visant à l'isolation des microplastiques de la fraction organique et minérale naturelle, en vue de leur analyse. Enfin, une analyse spectroscopique permettra de quantifier et identifier les polymères présents. On s'intéressera particulièrement à la variabilité spatiale de cette contamination, en fonction de la profondeur et de la distance par rapport à la route.

    Travaux réalisés durant le stage/compétences acquises durant le stage

    Ce stage sera l'opportunité pour l'étudiant·e :

    • D'en apprendre sur les enjeux liés à la pollution plastique et à l'hydrologie urbaine
    • D'aller sur le terrain pour réaliser une campagne d'échantillonnage
    • De réaliser des protocoles d'isolation d'échantillons de microplastiques dans deux matrices
      différentes
    • D'utiliser un micro-spectroscope infrarouge à transformée de Fourier
    • De contribuer à une étude entamée dans le cadre d'un programme de recherche
    • De participer à la rédaction d'un article scientifique

    Profil recherché

    • Stagiaire de niveau Master 1 ou 2
    • Quelques connaissances en chimie et/ou en sciences de l'environnement
    • Goût pour les manipulations en laboratoire et le terrain

    Modalités pratiques

    • Stage dans le cadre du programme OPUR
    • Pour les étudiant·e·s, gratification à hauteur de 3,90€/heure, soit environ 546€ pour un mois de 4 semaines
    • Lieu du stage : LEESU, Ecole des Ponts ParisTech, 6-8 avenue Blaise Pascal, 77420 Champs-sur-Marne
    • Durée : 3 à 6 mois selon disponibilité

    Contacts

    En cas d'intérêt pour l'offre de stage, veuillez contacter Max Beaurepaire (max.beaurepaire[at]enpc.fr)
    et Rachid Dris (rachid.dris[at]u-pec.fr) en présentant un CV et une lettre de motivation.

    Télécharger l'offre au format PDF :


mardi 16 novembre 2021

  • Journées scientifiques "Natures urbaines ? caractériser, pratiquer, aménager".

    À l'aune des enjeux liés aux questions de nature urbaine, le GT "Natures Urbaines" organise deux journées de rencontre scientifique les 22 et 23 novembre 2021, où seront abordés les sujets suivants : la biodiversité urbaine à l'heure de la densification des villes, le rôle social d'une nature urbaine comme bien commun, et l'instrumentalisation de la nature pour ses services écosystémiques dans les projets d'aménagement.

    Cette rencontre internationale mêlant opérationnels et académiques permettra de mettre en regard des expériences diversifiées de l'aménagement urbain et de la nature.

    L'accès au colloque https://naturesurbaines.sciencescon...

    Ci-dessous le programme que vous retrouverez également sur ce lien pdf/2021_prog_rencontres_natures_urbaines.pdf

    Session 1 : La biodiversité à l'épreuve de la ville : descriptions, productions et pratiques
    lundi 22 novembre 2021 : 9h30 - 12h30
    Conférence introductive de Marco Moretti, Swiss Federal Institute for Forest, Snow and Landscape Research (WSL) – Social-ecological drivers of biodiversity and ecosystem services in cities (À distance, en anglais)

    3 présentations
    Gwendoline Grandin, ARB IDF, Nature en ville : cohabitons avec le vivant
    Ghislain Mercier, Paris et métropole aménagement
    Marion Aubrat, Eiffage, La biodiversité dans les projets d'aménagement

    Table ronde modérée par Ana Cristina Torres (Lab'Urba, UPEC)

    Session 2 : La nature urbaine, un bien commun inégalement partagé ?
    lundi 22 novembre 2021 : 14h- 17h
    Conférence introductive de Matthew Gandy, University of Cambridge, Urban political ecology : a critical reconfiguration (À distance, en anglais)

    3 présentations
    Lise Bourdeau-Lepage, Université Lyon 3, Nature urbaine et cadre de vie, un lien étroit
    Léa Tardieu, INRAE, Justice environnementale et accès à la nature
    Laurence Baudelet-Stelmacher, association Graine de Jardins, Le jardin partagé est-il au service de la justice sociale ?

    Table ronde modérée par Corinne Larrue (Lab'Urba, UPEC)

    Session 3 : Les Solutions Fondées sur la Nature : une nature au service de la ville ?
    mardi 23 novembre 2021 : 9h30 - 12h30
    Conférence introductive de Davide Geneletti, Università degli Studi di Trento, Nature-based solutions in urban planning : Challenges and opportunities – (À distance, en anglais)

    3 présentations
    Ryad Bouzouidja, Université de Bordeaux, Les solutions fondées sur la Nature dans les zones urbaines
    Aline Brachet, CSTB Grenoble, Evaluation environnementale globale des SFN – zoom sur les impacts « gris »
    Brigitte Durand, Ville de Paris, La nature urbaine, catalyseur du Parispluie

    Table ronde modérée par Julie Gobert (LEESU, ENPC)

    Mardi 23 novembre 2021 : 14h - 16h
    Visite de terrain : Présentation du parcours Éco'errance sur la Cité Descartes


jeudi 11 novembre 2021

  • Ressource en eau en Ile-de-France - Paris 2022

    La ressource en eau en Île-de-France dans un contexte de dérèglement climatique : regards croisés et dialogue territorial - 17 et 18 février 2022 à l'Hôtel de Ville de Paris

    Thématiques abordées :

    • Ressource en eau dans le bassin de la Seine : quel état des lieux ?
    • Conflits d'usages à venir, quelles solutions pour le partage de la ressource ?
    • Comment crée-t-on du savoir scientifique dans le domaine de l'eau ?
    • Comment construire une culture commune autour de ces sujets dans les territoires

    Les inscriptions seront ouvertes début décembre 2021.

    Voir en ligne : Site de l'évènement

  • Eau, mégapoles et changement global, Paris 2022

    Deuxième Conférence internationale sur l'eau, les mégapoles et le changement global du 11 au 14 janvier 2022 au siège de l'UNESCO à Paris

    Conférence co-organisée par ARCEAU Ile-de-France avec l'UNESCO, en partenariat avec le SIAAP et la Métropole du Grand Paris

    Au programme :

    • 140 présentations scientifiques
    • 50 posters
    • 20 sessions parallèles
    • 10 visites techniques
    • 6 tables rondes
    • 4 sessions régionales
    • 1 hackathon, 1 concours photo

    et l'Assemblée des Maires et Gouverneurs des mégapoles

    Pré-programme

    Programme final

    Pré-inscription


jeudi 4 novembre 2021

  • Exposome et santé publique : de la recherche à l'expertise - 30 novembre 2021

    Exposome et santé publique : de la recherche à l'expertise - Rencontre scientifique ANSES-INSERM le 30 novembre 2021

    Date : 30 novembre 2021, de 09h00 à 18h30

    Lieu : Espace du Centenaire, Maison de la RATP, Paris 12e

    Présentation

    Le concept d'exposome est né de la nécessité de mieux comprendre l'influence sur la santé de toutes les expositions auxquelles est soumis un individu pendant sa vie entière, en prenant en compte les expositions environnementales aux agents chimiques, physiques, biologiques et les facteurs socio-économiques. Les enjeux de la recherche aujourd'hui sont de caractériser les différentes facettes de l'exposome, d'en caractériser l'effet sur la survenue de maladies humaines, notamment des maladies chroniques telles que les cancers, les maladies neurodégénératives ou encore endocriniennes, et d'étudier les éventuelles interactions entre les composants de l'exposome, ou entre l'exposome et les paramètres biologiques. Enfin, il est important à terme de réussir à estimer l'impact global de l'exposome sur la santé, et si possible de hiérarchiser l'impact de différents facteurs de risque.

    Cette nécessité est aujourd'hui reconnue par les scientifiques et la société et s'intègre peu à peu aux politiques publiques. Mieux connaître l'exposome est l'un des objectifs du 4e plan national santé environnement et le concept est inscrit dans le Code de la santé publique. Des questions se posent toutefois encore sur les outils à promouvoir, les approches méthodologiques à mettre en œuvre, afin que l'exposome prenne toute sa place dans les différents champs de l'expertise en santé publique et in fine de la gestion des risques.

    Pour faire le point sur les avancées de la recherche sur le sujet, l'Anses et l'Inserm organisent le 30 novembre la rencontre scientifique « Exposome et santé publique : de la recherche à l'expertise » à l'espace du centenaire à la Maison de la RATP, Paris 12e.

    Au programme

    • Un éclairage sur le concept d'exposome et de sa mise en œuvre en recherche et en évaluation des risques en santé environnement,
    • Le point sur les travaux de recherche menés par l'Inserm ou financés par le programme national de recherche environnement-santé-travail, et les projets de recherche menés par de grands consortia européens.

    Les quatre sessions porteront sur les sujets suivants :

    • caractérisation et description de l'exposome,
    • l'exposome social,
    • des mono-expositions aux mélanges et interactions,
    • exposome et fardeau de maladie.

    Une table ronde de mise en perspective clôturera la journée.

    Rencontre scientifique du 30 novembre 2021 sur l'exposome : programme provisoire
    ANSES-INSERM

    Inscription

    Ouvert à tous, cet évènement s'adresse plus particulièrement à la communauté scientifique, aux acteurs associatifs et professionnels et aux décideurs publics s'intéressant au sujet de l'exposome.

    Inscription à la rencontre scientifique du 30 novembre 2021


mercredi 20 octobre 2021

  • Le Leesu sur France 3 le 18 octobre 2021

    La France en vrai : participation du Leesu le 18 octobre 2021 à France 3

    La France en vrai - Se baigner dans la Seine, le pari impossible ?

    en streaming - Replay France 3 Paris Ile-de-France | France tv

    Disponible jusqu'au 17 novembre 2021

    En 1988, Jacques Chirac, alors maire de Paris, promet qu'à la fin de son mandat, il ira se baigner dans la Seine. Une promesse jamais tenue qui reste un fantasme. Pourtant, pour les Jeux olympiques de 2024, des épreuves devraient se tenir dans le fleuve. Sera-t-il possible de dépolluer la Seine ? Quel est la qualité actuelle de l'eau ? Le chantier est immense pour arriver à rendre la Seine aux Parisiens.

    Se baigner dans la Seine - Le pari impossible
    France 3 - La France en vrai
    • Participation de Françoise Lucas, Professeure et Claire Thérial, Ingénieure d'études au Leesu à l'Université Paris-Est Créteil : 18 et 30 min.
    • Participation de Jean-Marie Mouchel, Professeur à Sorbonne Université, ancien Directeur du Cereve, devenu Leesu : 17 et 37 min.

    Film de Clément Champiat, produit par Magneto Presse


vendredi 8 octobre 2021

Traduction

Sites favoris


129 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -…

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=…