Association Grumpy Nature, ces 365 derniers jours

Qui sommes nous ?
L’Association Grumpy Nature, association de lois 1901, a été crée en septembre 2006 sous l’impulsion de deux naturalistes passionnés : Christine BLAIZE et David HEMERY.
Voulant développer leurs propres études scientifiques et forts de leurs années passées dans le monde professionnel de l’environnement et de l’écologie (Réserves Naturelles, centre de sauvegarde de la faune sauvage, ONCFS…), ses deux fondateurs ont mis leurs connaissances et leur savoir faire au service de l’association Grumpy Nature.

Nos motivations et nos objectifs
Grumpy Nature a pour vocation principale de réaliser des inventaires et des recensements naturalistes en particulier dans le domaine de l’ornithologie en développant divers programmes de baguage dans différentes régions (Bretagne, Ile de France, Normandie et Cantal). L’association s’est spécialisée dans l’étude des zones humides (flore, faune) et dans le domaine de l’écologie urbaine.

L’objectif de ces inventaires est la préservation et la conservation des habitats. Ainsi, Grumpy Nature est amené à intervenir en tant qu’expert dans la restauration /conservation de zones humides ou de réhabilitation des habitats auprès de structures locales.



mardi 19 janvier 2021

  • Suivi de la laisse de mer en baie de Douarnenez: OLAMER

    Le programme OLAMER: Oiseaux de la laisse de mer

    D’importants enjeux socio-économiques, fonctionnels et patrimoniaux se concentrent sur l’étroite frange littorale des hauts de plage, en relation avec la laisse de mer. Dans un contexte de changements majeurs, locaux et globaux (climatiques-anthropiques), il apparaît crucial de :

    • →Mieux comprendre et prédire la dynamique de ce socio-écosystème aux différentes échelles géographiques (locale et nationale) ;
    • →Partager les savoirs et les enjeux écologiques ;
    • →Mieux comprendre les dynamiques d’empowerment des participants-acteurs par rapport à cet écosystème.

    D’où Plages Vivantes, un observatoire participatif de la biodiversité des hauts de plages, centré autour de la laisse de mer. L’objectif de ce dispositif, est de proposé des protocoles de suivis de la biodiversité sur les compartiments biologiques associés à la laisse de mer (algues, oiseaux, invertébrés, plantes…) réalisables par des participants volontaires d’horizons divers (scolaires, usagers des plages, naturalistes, gestionnaires d’espaces…) dans le but de mieux préserver cet écosystème, en récoltant des données sur la biodiversité mais aussi en favorisant la sensibilisation du plus grand nombre. Dans un premier temps, il a vocation à s’étendre sur la façade maritime de la Manche et de l’Atlantique, puis sur celle de Méditerranée.

    Ce protocole dédié aux oiseaux qui fréquentent le littoral, et en particulier l’estran, est actuellement en développement et est susceptible d’évoluer encore un peu. En parcourant cette page, vous découvrirez les objectifs de ce protocole et les différentes étapes à réaliser. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information ou pour nous aider à tester sa mise en œuvre.

    Les milieux littoraux, et plus spécifiquement l’estran, constituent des habitats essentiels pour l’alimentation de nombreuses espèces. Plus particulièrement, la laisse de mer qui se dépose sur le haut des plages accueille de nombreux invertébrés décomposeurs de la matière organique laissée par la marée, comme les mouches ou les puces de mer, susceptibles de constituer une ressource alimentaire conséquente pour les oiseaux qui fréquentent cette partie du littoral, notamment au moment des périodes d’hivernage et de migration de printemps et d’automne.

    Avec le changement climatique et l’eutrophisation des eaux, la composition en algues des habitats marins à proximité et des laisses de mer change, et est elle-même susceptible d’influer sur l’abondance et la composition de ces communautés d’invertébrés, et donc, possiblement sur celle des oiseaux s’alimentant sur ces laisses. Les usages et pratiques de gestion évoluent également et peuvent revêtir des formes très variées sur l’ensemble du littoral, allant d’un ramassage mécanique plus ou moins intensif à un ramassage manuel, voire à la non-intervention. La fréquentation des plages et le dérangement des oiseaux, peuvent également être un facteur limitant l’abondance de diverses espèces d’oiseaux. Mieux comprendre l’influence de ces changements globaux, de la gestion et des pressions locales sur l’abondance et la composition de l’avifaune sur le littoral est l’un des enjeux du programme Plages Vivantes.

    Quel est l’objectif du protocole ?

    Quelles sont les espèces d’oiseaux les plus dépendantes des ressources alimentaires contenues dans les laisses de mer ? Y a-t-il des périodes de l’année au cours desquelles la dépendance est particulièrement forte ? Quels sont les facteurs qui influencent majoritairement l’abondance des différentes espèces d’oiseaux s’alimentant sur cette portion particulière du littoral ? Autant de questions auxquelles nous souhaiterions répondre !

    L’objectif du protocole, à court et moyen terme, est de disposer d’informations sur l’utilisation de la laisse de mer par l’avifaune à large échelle spatiale (littoral Manche-Mer du Nord et Atlantique) et à différentes périodes de leur cycle de vie, en la mettant en relation avec les caractéristiques de la laisse de mer (quantité et composition) ainsi que d’autres variables (fréquentation humaine et canine, ramassage des algues, présence d’invertébrés de la laisse…).

    La comparaison des comptages effectués simultanément sur l’estran et la laisse de mer devrait permettre de mieux comprendre la dépendance de l’avifaune à la laisse de mer : celle-ci est-elle utilisée préférentiellement à marée haute pour compléter la prise alimentaire ou bien constitue-telle un habitat prioritaire ? Cette dépendance à la laisse de mer est-elle variable dans le temps ?

    Dans un second temps, il s’agira de comprendre comment les changements environnementaux modifient ces relations trophiques ?

    Précisions générales concernant le protocole
    Le protocole est réalisable tout au long de l’année. Le temps estimé pour sa mise en oeuvre est de 15 minutes pour les étapes obligatoires, cela peut être plus long si vous souhaitez être plus exhaustif pour certaines étapes.

    Grumpy Nature s’investit dans ce protocole depuis juillet 2020. Quatre transects ont été choisis :

    • 1 sur Kervijen
    • 1 sur Ty Anquer
    • 2 sur Saint Anne

dimanche 10 janvier 2021

  • Suivi des oiseaux d’eau en baie de Douarnenez, saison 2021. Monitoring of water birds in Douarnenez Bay, Britany, France: season 2021.

    Chaque mois Grumpy Nature organise un comptage mensuel des oiseaux d’eau en fond de baie de Douarnenez, du Ris à Pentrez. Ce comptage concerne la partie terrestre (estran, zone de balancement des marées) et maritime (limite des 2 miles marins) de la baie. Les parcelles agricoles sur le parcours sont prospectées pour les espèces comme les vanneaux, pluvier dorés et Héron garde boeuf.

    Toutes les espèces sont notées afin d’appréhender au mieux la richesse spécifique de cette portion de littoral. L’activité des oiseaux est également relevée, tout comme les sources de dérangement. Toutes ces données permettront à terme de caractériser la fonctionnalité de la baie pour les oiseaux d’eau.

    Une étude sur les interractions entre les populations d’oiseaux d’eau et les activités humaines verra le jour à l’hiver 2021. D’ici là les différents aspects du protocole seront testés. Pour réaliser le projet l’association envisage de recruter un stagiaire.

    Janvier 2021 : C’est parti pour une nouvelle année de comptages mensuels sur les plages de la baie de Douarnenez. Le suivi fête ses 28 ans!!!!

    La saison est lancée à l’occasion du Wetlands International. Les premiers comptages de cette année 2021 ont donné lieu à de très belles surprises notamment du coté des oiseaux marins plongeurs : Macreuses (importance nationale), Hareldes, Harles, pingouins, Fous, Guillemot, Plongeons (importance nationale), Fuligule milouin, etc.

    Les laridés ne sont pas en reste et dominent les recensements. Les limicoles sont toujours discrets en baie de Douarnenez mais présents, Bécasseaux sanderling (importance nationale), Bécasseaux variables, Bécasseaux maubèches, Courlis cendré, Huitrier pie, Pluvier argenté, Tournepierre à collier, Grand gravelot, Bécassines (importance nationale pour les deux espèces).

    D’autres surprises ont marqué ce Wetlands 2021: Chevalier culblanc, Grande Aigrette, Fuligule milouin, Harelde boréale, Héron garde Boeuf, absence de Pluvier doré, afflux de Bécassine sourde, etc.

    Malheureusement avec la vague de froid qui s’abat sur la baie depuis le 7 janvier, on assiste à une désertion de la baie par les oiseaux plongeurs ! Depuis les oiseaux sont de retour. Les effectifs de Bécasseau sanderling ont même atteint des sommets.

    En parallèle, l’étude sur les interractions des stationnements d’oiseaux avec les activités humaines a démarré. Plusieurs focales ont été réalisées sur les différentes espèces de limicoles.


lundi 7 décembre 2020

  • Spol mangeoire à Pont de buis les Quimerch, commune du Parc Naturel Régional d’Armorique. Hiver 2020-21

    Que s’est il passé au SPOL à l’hiver 2019-20?: Bilan du suivi à télécharger gratuitement:

    https://associationgrumpynature.files.wordpress.com/2020/12/2019-2020_spol_mangeoirepontbuis-1.pdf

    Des partenaires au niveau national et Local

    Nos partenaires pour l’hiver 2020-21 sont:

    Au niveau national

    Au niveau local

    logo-brico-marche

    Bricomarché Carhaix-Plouger

    Mangeoires mode d’emploi

    A l’intention de tous ceux qui nourrissent les oiseaux:

    Nourrir les oiseaux n’est pas une necessité. Ce sont des animaux sauvages et ils savant tres bien se débrouiller sans l’homme, ils le font même mieux que lorsque l’homme sans mêle. Soyons honnêtes nourrir les oiseaux est un besoin égoïste de l’homme pour pouvoir observer sans efforts nos amis.

    Il ne faut surtout pas nourrir les oiseaux tout au long de l’année lorsqu’on le fait car ils ont des besoins différents aux différentes saisons. Seulement l’hiver (décembre à fin février) ou par grand froid. Une fois que l’on commence il ne faut pas s’arrêter en route autrement notre action devient négative. Mieux vaut disposer de petites quantités régulièrement que de grosses quantités d’un coup.

    Il est primordial de nettoyer régulièrement les mangeoires pour limiter la propagation des maladies et des virus. Ne pas donner de pain, de lait, d’aliments sucrés ou salés. Les boules de graisse ne sont pas les meilleures aliments disponibles.

    Les mangeoires ont été installées à la fin novembre et alimentées très partiellement en attendant les premiers froids. Les sessions ont lieu une fois tous les 10 jours soit 3 sessions par mois:

    1 session entre le 1 et le 10

    1 session entre le 11 et le 20

    1 session entre le 21 et le 30-31

    Dores et déjà des Pinsons des arbres, des Verdiers d’Europe, des Mésanges bleues, charbonnières et nonnettes déjà baguées les années passées ont été observées.

    img_7371

    Au fil de l’hiver….

    Mardi 8 décembre, S1: C’est reparti pour un hiver de SPOL Mangeoire à Pont de Buis. Ce sera le 5eme hiver d’étude.

    Pour cette première la météo n’est pas trop avec nous. Après une bonne pluie en début de nuit, les nuages ont laissé la place à un beau ciel étoilée et à nuit bien froide. Les gelées nocturnes ont rigidifié et blanchi les filets. Les quelques averses de la matinée ont certainement freiné l’activité des oiseaux.

    Malgré tout le bilan est plus qu’honorable avec une centaine de captures pour 9 espèces: Les Mésanges charbonnières, bleues, nonnettes, le Pinson des arbres, le Rouge gorge, l’Accenteur mouchet, le Merle noir, le Troglodyte et le Roitelet à triple bandeau. L’espèce la plus capturée est la Mésange bleue suivie de la Mésange charbonnière. A elle d’eux ces espèces représentent 81% des captures du jour.

    A noter aussi le nombre élevé de contrôle d’oiseaux bagués les années précédentes (37 dont 22 Mésanges bleues).

    Jeudi 17 décembre, S2: Pour cette seconde session les conditions météo sont parfaites. Les oiseaux sont également au rendez vous comme en atteste le bilan. Un total de 125 captures a été réalisé pour 11 espèces dont 3 nouvelles pour cet hiver (Mésange à longue queue, Verdier d’Europe, Fauvette à tête noire).

    Pas de surprise sur le podium de la matinée: Mésange bleue (52 captures dont 15 baguages), Mésange charbonnière (36/14) et …le Verdier d’Europe (14 baguages) la belle surprise de la matinée. En effet, habituellement les captures de Verdiers se font plutôt à partir de janvier pas avant. A noter la capture de 7 Rouge-gorges.

    Les contrôles des années passés sont encore tres nombreux lors de cette session. La Sittelle d’Europe, le Chardonneret et le Bouvreuil présent sur le site ne se sont pas fait capturer.

    Prochaine épisode entre le 20 et le 31 décembre pour ce qui sera la dernière session de 2020.

    Samedi 26 décembre, S3: Le père Noël est passé, les cadeaux ont été ouverts, les choses sérieuses peuvent reprendre!

    Pour cette troisième session, les conditions ne sont pas tres favorables. La première tournée est perturbée par des averses.

    Le bilan de la session est bon, 125 captures pour 11 espèces dont 2 nouvelles espèces: la Mésange à longue queue et le Verdier. Pour ce dernier même si les captures sont faibles, elles sont en avance par rapport aux années passées! Les contrôles sont plus nombreux que les baguages!

    Cette session fut celle des Rouge gorge avec 7 captures! Les Mésanges bleues et Charbonnière restent les plus capturées.

    Jeudi 7 janvier 2021, S4: Bonne année et meilleurs voeux ! Cette nouvelle année commence bien mal question baguage!! Malgré un froid polaire qui laissait espérer une belle session, le bilan est famélique!

    Seulement 46 captures pour 5 espèces!!! Les fringilles sont les plus capturés même si la Mésange Bleue reste en sur la plus haute marche du podium. Le froid a eu raison de tout le monde: les perches ont gelé, les filets ont blanchit et se sont raidit…

    Prochaine session entre le 10 et le 20 janvier

    Dimanche 17 janvier, S5: Après la session catastrophe du 7/01, enfin nous profitons de bonnes conditions météo. Nous accueillons une petite novice en la personne de Lucile.

    Le bilan de la session est plutôt bon avec 99 captures pour 11 espèces dont une petite nouvelle. Le ratio Baguage/contrôle est équilibré avec 49 contrôles pour 50 baguages.

    Le podium des captures est: Mésange bleues, Mésange charbonnière et Verdier d’Europe ex aequo, et le Pinson des arbres. La moitié des captures concerne les Mésanges bleues. Au rayon surprise, nous avons eu le plaisir de capturer 3 Bouvreuils pivoines, ainsi que 2 Fauvettes à tête noire, et la Sitelle torchepot.

    Proche session entre le 20 et le 30 janvier.


mercredi 11 novembre 2020

  • Suivi de la migration postnuptiale des oiseaux au col de Prat de Bouc, Cantal. 17 au 30 octobre 2020.

    Que s’est il passer en 2018?

    Bilan du suivi 2018: 2018_MigrationPratBouc (PDF°

    C’est reparti pour un tour!

    L’année 2020 est la 22ème saison de suivi de la migration active des passereaux et des rapaces au col de Prat Bouc, réalisée par Grumpy Nature. Depuis la fin du suivi annuel mené par le collectif Migrans en 1998 Grumpy Nature est la seule association a avoir tenté de poursuivre le travail débuté en 1972 par Tixier et Dameron (1977). Bien que ce suivi soit très limité dans le temps ,12-13 voire 15 jours en octobre, cela permet de mettre en avant quelques changements. Cela est d’autant plus intéressant que le protocole mis en place est le même que celui mené par MIGRANS par le passé.

    Le suivi 2020 aura été marqué par une météo très capricieuse voire même extrêmement médiocre (pluie, neige, vent violent etc). Pendant plusieurs jours le col est resté sous les nuages limitant fortement les capacités de détection des oiseaux et ne favorisant pas forcément la migration.

    Samedi 17 octobre: Le suivi commence quasi sous de bons hospices. Ce samedi restera comme l’un des rares jours de beau temps! Trop beau même. le passage est plus que limité et les oiseaux passent tres haut dans le ciel bleu.

    Le bilan général atteint à peine les 2000 oiseaux. Total quelque peu sous estimé en raison d’un retard à l’allumage pour le suivi!

    Le podium de la journée est: Pinson des arbres, Tarin des aulnes et Alouette des champs.

    La surprise du jour est l’observation de deux vols d’Hirondelle de rocher et la visite d’une pie non migratrice qui sera revue plusieurs fois au cours de la période.

    Dimanche 18 octobre : Ce deuxième jour est un peu plus favorable et les effectifs en légère hausse mais cela reste bien loin des standards de la période. L’impression estivale comme quoi il n’y a pas d’oiseaux se confirme. Ce jour de Saint Luc est considéré comme le top jour historique du passage des pigeons. Mais voila comme depuis de nombreuses années la « tradition » s’est perdue. Le passage de pigeons aura été anecdotique!!

    Le bilan général atteint à peine les 3700 oiseaux. A noter un très beau passage de rapaces en début d’après midi: Milan royal, Buse variable, Epervier d’Europe.

    Le podium de la journée est: Pinson des arbres, Etourneau sansonnet, Linotte mélodieuse, Tarin des aulnes.

    La grosse surprise du jour est l’observation de deux vols de Pluviers dorés.

    Lundi 19 octobre: Les choses bougent un peu plus. Enfin, une journée normale de suivi.

    Le bilan général atteint les 14 000 oiseaux avec un beau passage de fringilles et d’Alouettes.

    Le podium de la journée est: Pinson des arbres, Tarin des aulnes et Alouettes des champs. Les pigeons ne sont pas en reste non plus avec plus de 400 individus.

    Pas de surprise aujourd’hui, si ce n’est l’observation d’un Bruant fou, d’Hirondelles rustiques, d’un Faucon emerillon etc

    Mardi 20 octobre:

    Bilan du suivi 2020:

    Rendez vous en octobre 2021 peut être avant….


samedi 4 juillet 2020

  • Station de baguage de Kervijen, saison 2020. Ringing station of Kervijen, season 2020.

     

     
    What do you want to do ?

    New mailCopy

     

    Située dans la plus belle baie du monde, l’aventure se poursuit en 2020 pour la 14 eme année consécutive!

    IMG_1401

     

     

     

    NON A FAUNE BRETAGNE

    Grande victoire pour Grumpy Nature dans le conflit qui l’oppose à FB. Une de ces données volées par un utilisateur peu scrupuleux a été utilisée dans Ornithos sans que Grumpy Nature ne soit consultée, ni même remercier ni citée.

    Contrairement aux administrateurs de FB, les auteurs et le service de publication d’Ornithos ont tout de suite reconnu l’origine de la donnée, donnée de baguage, et ont accepté de publier un erratum dans les plus brefs délais.

    Le combat n’est pas fini, il reste encore 55 données appartenant à Grumpy Nature dans FB et saisies sans son autorisation!!!

     

     

     

    Bienvenu à la station de baguage de Kervijen : saison 2020. Ouverture quotidienne du 25 juillet au 31 août

    Welcome to ringing station of Kervijen, Britany, France: season 2020. Opened every day from 23rd July to 31st august.

    Les photos postées pour illustrer cette page du blog nous sont gracieusement mis à disposition par Sylvia CHEVALIER , Benjamin PELLEGRINI , David HEMERY et Christine BLAIZE.

     

     

     

    Plusieurs programmes de baguage sont menés à la station de baguage de Kervijen:

     

    – thème ACROLA (fin juillet à mi septembre)

    – thème PHENO (fin aout à mi décembre)

    – thème GIBIER (toute l’année turdidésn Bécassines et anatidés). La station participe activement au programme national sur les sarcelles d’hiver

    – thème VOIE (novembre à décembre Bruant des roseaux et Rémiz penduline)

    La station de baguage de Kervijen participe également tres activement au programme sur les pupipares (collectes de mouches plates).

    En parallèle des suivis ornithologiques, l’association Grumpy Nature réalise des inventaires de la faune (mammifères, odonates, poissons, reptiles/amphibiens et papillons).

    La station est aussi un lieu de formation pour les futurs bagueurs et d’éducation à l’environnement pour le grand public.

     

    Vous souhaitez vous former au baguage et participer à la vie de la station.

    Contactez nous: association.grumpynature@hotmail.fr

    IMG_0376_exposure

    Nos partenaires en 2020 / Our partners in 2020:

    • Soutien scientifique et approvisionnement en bagues : Le Centre de Recherches par le Baguage des Populations d’Oiseaux (CRBPO/MNHN)

    Logo CRBPO

    • Soutiens financiers Conseil départemental du Finistère, Grumpy Nature

    • Programme canards de surfaces, suivi des sarcelles d’hiver ONCFS devenu OFBLogo oncfs

     

    Quand?

    Tous les week ends de juillet.

    Station ouverte quotidiennement du 23 juillet au 30 aout, sauf mauvaise météo.

    When?

    Every week ends in July

    Ringing station opened every days from 23 rd july to 31st august, except raining and windy days.

     

    IMG_1401

    Que s’est il passé à la station de baguage de Kervijen en 2019 ?

    What happened at the ringing station in 2019?

    Bilans d’activité 2019:

     

    Acte 14: C’est parti pour 2020! / Let’s go for 2020!

    15-08-2011 13-54-14_DSC_0211_Kervijen_ty_an_quer

    Le 25 juillet: C’est reparti pour une saison d’étude des oiseaux paludicoles et des oiseaux d’eau sur la zone humide de Kervijen. Pour cette mise en jambe, la météo n’est pas très favorable mais ne nous empêche pas d’ouvrir toute la matinée. Dernière ligne droite pour le gars Benji, la qualif est au bout…

    DSCN1236

    Le bilan de la matinée est très décevant et loin des standards habituels pour une ouverture avec seulement 51 captures pour 12 espèces. Les Rousserolles effarvattes, les Panures à moustaches et les Pouillots véloces sont les plus capturés.

     

    Le 26 juillet: Pour cette deuxième matinée, cette fois les conditions d’ensemble sont réunies pour faire une belle session. La matinée commence sur les chapeaux de roue avec la capture d’une Bécassine des marais dès l’ouverture des filets. Le bilan est bien meilleur mais…! 103 captures de 15 espèces différentes sont réalisées.

    Le nouveau filet qui vise les turdidés fait un carton avec plus de 17 grands turdidiés.

     

     

    Le 27 juillet: la météo pluvieuse nous force à un premier jour offf!!!! Ca commence bien!

    DHE_5616

    Du 28 au 31 juillet: Le beau temps est de retour et va durer toute la semaine. La fin juillet ne verra pas d’amélioration au niveau des captures. Ce début de saison est marqué par des effectifs tres faibles, ce qui semble général sur les autres sites français, mais une belle diversité d’espèces comme chaque année.

    Bilan du 28 juillet: 57 captures pour seulement 6 espèces. Le podium est constitué par la Rousserolle effarvatte, le Phragmite des joncs et … la Mésange bleue! A noter la première Fauvette des jardins!

     

    Bilan du 29 juillet: 43 captures pour 10 espèces!Le podium est constitué par la Rousserolle effarvatte, le Phragmite des joncs et … le Pouillot véloce!

    Bilan du 30 juillet: Le nombre de capture continue de chuter, seulement 34 captures ont été effectuées mais 14 espèces sont représentées. Du jamais vu à cette période!!! Le podium est le même que la veille: la Rousserolle effarvatte, le Phragmite des joncs et … le Pouillot véloce! Première capture de Fauvette grisette, de Moineau domestique et de Bruant zizi.

     

     

     

    Bilan du 31 juillet: La chute des effectifs capturés se poursuit avec un record par le bas de 27 captures pour 8 espèces!! La matinée est marquée par quelques captures de Bruant des roseaux et le sixième Martin pecheur en trois jours! Le podium est: la Rousserolle effarvatte, le Phragmite des joncs et le Bruant des roseaux.

     


Traduction

Sites favoris


124 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -...

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=...