Sur le Web, ces 365 derniers jours

samedi 17 avril 2021

  • SEH (HU)

    Bernard Chocat : /* Différence entre MEH et SEH */


    ''Traduction anglaise : HEM (N-Hexane Extractable Material)

    Dernière mise à jour : 17/04/2021

    Sigle pour Substances Extractibles à l'Hexane ; méthode d'évaluation de la teneur en graisses dans un effluent.

    Cette méthode s'applique à la détermination des [[Graisse (HU)|huiles et graisses]] totales dans les eaux usées et de surface ainsi que dans les rejets liquides industriels et domestiques.

    ==Principe de la méthode gravimétrique==

    La méthode nécessite trois étapes :
    * acidification de l'échantillon et extraction des huiles et des graisses à l’aide de N-hexane ;
    * séchage avec du sulfate de sodium ;
    * évaporation à sec de l'échantillon et pesage.

    La limite de détection est de 2 à 3 mg/L. En plus des huiles et graisses végétales, animales et minérales le résultat peut intégrer certaines substances dont des colorants organiques, des composés sulfurés, certains acides organiques et surfactants, etc. ([https://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ENVIRO_FR/MEDIA/DOCUMENTS/VDM_M-CR-5.4-017_HUILES_GRAISSESTOTALES_MINERALES.PDF Documentation ville de Montreal]).

    ==Différence entre MEH et SEH==

    Le dispositif Sandre (http://id.eaufrance.fr/par/7464) distingue :
    * les Substances Extractibles à l'Hexane : Matières organiques en suspension dans l'eau extractible par l'hexane qui fait référence à la méthode d'analyse de code Sandre n°813, et,
    * les Matières Extractibles à l'Hexane (MEH) de code Sandre n°1781 qui fait référence à la méthode de code Sandre n°307.

    Le dosage des MEH était à l'origine destiné aux effluents aqueux des raffineries de pétrole. Lorsque l'on applique cette méthode à la mesure des huiles et graisses dans les eaux usées domestiques et industrielles, les résultats sont sensiblement identiques à ceux obtenus pour les SEH pour un même échantillon.

    Pour en savoir plus : [http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs35504 Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec]

    [[Catégorie:Dictionnaire_DEHUA]]
    [[Catégorie:Processus_physico-chimiques_généraux_(HU)]]
    [[Catégorie:Epuration_des_eaux_usées_(HU)]]
    [[Catégorie:Graisses_et_hydrocarbures_(HU)]]

  • Calocybe gambosa, le mousseron de la Saint-Georges
    Calocybe gambosa – Saint-Germain-en-Laye © Gilles Carcassès

    Chaque année, une troupe de mousserons de la Saint-Georges dessine un bel arc de cercle dans un taillis de ronce et d’aubépines, au cœur de forêt de Saint-Germain-en-Laye. Autrefois, j’en trouvais beaucoup, mais la prolifération des sangliers et le manque de délicatesse des bûcherons ont eu raison de beaucoup de stations.

    Certaines sources indiquent que Calocybe gambosa est un champignon mycorhizien qui vit en symbiose avec les racines des Rosaceae. Dans les taillis, on le trouve effectivement associé aux ronces et aux aubépines. Dans les haies, il fréquente peut-être aussi les prunelliers et les églantiers.

    Une omelette en perspective ! © Gilles Carcassès

    De la forêt à l’assiette !

    Le mousseron de la Saint-Georges est un bon comestible, à la texture ferme et au goût prononcé. Bien sûr, j’en consomme avec prudence et parcimonie. Comme beaucoup de champignons, il peut concentrer des éléments toxiques présents dans le sol tels que des métaux lourds. Il faut se garder aussi de la confusion toujours possible avec des espèces dangereuses comme l’entolome livide. Et pour assurer la pérennité de la station, un prélèvement le plus léger possible est toujours préférable, en évitant de trop piétiner le sol !

    Retrouvez d’autres champignons comestibles :

    Le cèpe de Bordeaux

    Le cèpe bronzé


vendredi 16 avril 2021

Traduction

Publications

Derniers articles publiés

Sites favoris


124 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -...

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=...