Association Grumpy Nature, ces 365 derniers jours

Qui sommes nous ?
L’Association Grumpy Nature, association de lois 1901, a été crée en septembre 2006 sous l’impulsion de deux naturalistes passionnés : Christine BLAIZE et David HEMERY.
Voulant développer leurs propres études scientifiques et forts de leurs années passées dans le monde professionnel de l’environnement et de l’écologie (Réserves Naturelles, centre de sauvegarde de la faune sauvage, ONCFS…), ses deux fondateurs ont mis leurs connaissances et leur savoir faire au service de l’association Grumpy Nature.

Nos motivations et nos objectifs
Grumpy Nature a pour vocation principale de réaliser des inventaires et des recensements naturalistes en particulier dans le domaine de l’ornithologie en développant divers programmes de baguage dans différentes régions (Bretagne, Ile de France, Normandie et Cantal). L’association s’est spécialisée dans l’étude des zones humides (flore, faune) et dans le domaine de l’écologie urbaine.

L’objectif de ces inventaires est la préservation et la conservation des habitats. Ainsi, Grumpy Nature est amené à intervenir en tant qu’expert dans la restauration /conservation de zones humides ou de réhabilitation des habitats auprès de structures locales.



samedi 13 janvier 2018

samedi 4 novembre 2017

  • Who are you?

    Hello,

     

    You are a regular folower of our blog but we do not know you. How an american people knows our association. COuld you tell us who are you. We will be very happy to know you and hear about you.

     

    Best regards

     

    David



vendredi 20 octobre 2017

  • Suivi des Fuligules milouins dans l’est parisien, hiver 2017-18

     

    L’hiver 2017-18 est la onzième saison de suivi des Fuligules milouins au lac des Minimes et au bois de Vincennes en général.

    Jeudi 19 octobre: Et voila la saison est lancée! Le premier Fuligule milouin vient d’être observé. La date du 19 octobre est très tardive, soit 2 voire meme 3 semaines plus tard que la moyenne.

    Ce premier individu est bien connu il s’agit de DHK bagué en 2012. Il n’avait plus été vu depuis la mi janvier 2016. Bonne nouvelle!!!

    Fuligule milouin DHK - les Minimes_19 octobre 2017DHK de retour au lac des Minimes (Jacqueline LEJEUNE)

    Samedi 21 octobre: DHK est toujours présent et bien seul!!!

    Mercredi 8 novembre: Le groupe de milouin au lac des Minimes augment petit à petit. Mais les effectifs restent toujours aussi faibles!!! Les Fuligules sont désormais 4 dont 1 femelle. DHK est toujours présent.


mercredi 18 octobre 2017

  • Suivi de la migration postnuptiale des oiseaux au col de Prat de Bouc, Cantal, octobre 2017

     

     

     

    Pour consulter le bilan 2016: https://associationgrumpynature.wordpress.com/2016/10/20/suivi-de-la-migration-postnuptiale-des-oiseaux-au-col-de-prat-de-bouc-cantal-octobre-2016/

    L’année 2017 est la 19ème saison de suivi de la migration active des passereaux et des rapaces au col de Prat Bouc, réalisée par Grumpy Nature. Depuis la fin du suivi annuel mené par le collectif Migrans en 1998 Grumpy Nature est la seule association a avoir tenté de poursuivre le travail débuté en 1972 par Tixier et Dameron (1977). Bien que ce suivi soit très limité dans le temps ,12-13 jours en octobre, cela permet de mettre en avant quelques changements. Cela est d’autant plus intéressant que le protocole mis en place est le même que celui mené par MIGRANS par le passé.

    Mardi 17 octobre:

    Condition météo: journée ensoleillée, nébulosité 3/8, visibilité excellente, plafond > 1855; vent faible à moyen en matinée de secteur SSE puis moyen/fort dans l’apres midi; 9h30-19h00; Puy de Granval

    Belle journée pour suivre la migration. Le bilan de la journée est de 35 espèces.

    Le Pinson des abres est l’espèce la plus contactée derrière suivent les Tarins et les Mésanges (mésanges noires, bleues, charbonnières et à longue queue. Tres peu de pigeon sont observés (50), 15 Grands cormorans et aucun rapace!!! Beau passage de Gros bec et de Bec croisés.

    Nous avons pu assister à de belles scènes de chasse avec 1 Faucon pélerin et un Faucon emerillon.

    Mercredi 18 octobre: Saint Luc journée des pigeons…

    Conditions météo: Journée nuageuse avec de tres rares éclaircies. Nébulosité 8/8, visibilité moyenne en matinée puis bonne dans l’apres midi; plafond 1700m; vent moyen à fort de secteur SSE; 8h00-12h45 puis 15h00-17h45

    Gros passage de Pinson des arbres avec des Pinsons du nord en nombre a marqué la journée. Le passage de Bergeronnette grise  et de Tarin des aulnes est important. Comme la veille aucun rapace n’est observé en migration. Et comme lesdernières années la Saint Luc ne sera pas le top jour du passage des Pigeons! Seulement 10 individus pour 1 vol!

    Jeudi 19 octobre:

    Condition météo: pluie de 8h00 à 9h30 puis à partir de 16h00, journée nuageuse. Nébulosité 8/8; visibilité moyenne, horizon dégagé; plafond 1855-<1700 m; vent fort de secteur SSE.

    Malgré les mauvaises conditions météo la migration a battu son plein. Des trains ininterrompus de passereaux ont défilé toute la journée.

    Vendredi 20 octobre:

    Matinée bouchée: pas de suivi

    DSCN0594Gros bouchon de nuages vers le sud (Grumpy Nature)

    Après-midi: 13h45-19h00

    Toute l’après midi flux constant de passereaux qui s’accroit à partir de 17h30. Un défilé jamais vu en cette fin de journée. Sur un front allant du Plomb du Cantal au plateau de Prat de bouc des milliers d’oiseaux vont passer jusqu’à la tombée de la nuit.

    Bien entendu les Pinsons des arbres sont les plus nombreux suivis par les Tarins des aulnes et les Bergeronnettes grises.

    Samedi 21 octobre:

    Session écourtée en raison du mauvais temps. 8h00-12h00. Nébulosité 8/8; visibilité: bonne; plafond 1855; vent: moyen SO. A partir de 12h00 secteur bouché, aucune visibilité, la pluie se mêle à la partie, vent fort SO.

    Il ne fallait pas loupé les première heures de jour. La journée débute comme elle a fini la veille!!! Avant même le lever du soleil c’est un flux ininterrompu d’oiseaux qui défilent. Bergeronnettes grises, Pinsons des arbres, Grives musiciennes sont les principales espèces contactées de nuit.

    Entre 8h00 et 12h00 se sont 20 000 pinsons qui sont comptabiliser au bas mot. Les Alouettes ne sont pas en reste mais le flux empruntant un autre axe que la majorité des passereaux n’ a pas pu être correctement capté. Toutefois, ce sont 900 Alouettes des champs qui sont recensées, 665 Tarins des aulnes, 200 Bergeronnettes grises et 101 Mésanges noires. Les passereaux indéterminés comptent pour 7610 individus (majorité de pinsons). Seulement 64 pigeons ont été recensés.

    La surprise du jour vient des 3 Accenteurs alpins observés en migration rampante.

    Chez les rapaces ce sont 11 Milans royaux et 7 Buses variables qui ont été recensés ainsi qu’un Epervier d’Europe

    Dimanche 22 octobre:

    A nouveau une session écourtée en raison des mauvaises conditions météorologiques. Pluie, Neige et vent sont au menu. Températures 4-5°C. 8h45-10h30 puis 12h00-16h30.

    DSCN0589Plomb du Cantal (1855 m) saupoudré de neige (Grumpy Nature)

    A peine 3500 individus ont été recensés. Le flux d’oiseaux est clairement moins important que les deux précédents jours.

    On compte davantage de Pigeons: 442 Pigeons ramiers, 1 Pigeon colombin, 43 Pigeons sp et 202 pigeons qui ne passent pas par le col).

    DHE_3376Vol de Pigeons ramiers (Grumpy Nature)

    Les Etourneaux sansonnets restent timides avec seulement, 69 oiseaux. Les Pinsons des arbres sont les plus nombreux avec 1800 individus. Un vol de 2 Grands cormoran est observé.

    Beau passage de rapaces entre les averses: 31 Buses variables, 11 Milans royaux.

    DHE_7393Milan royal (Grumpy Nature)

     

    Lundi 23 octobre:

    Condition météo: couverture nuageuse importante toute la journée avec quelques éclaircies en matinée; nébulosité 8/8, visibilité bonne sur le site et médiocre à nulle à l’horizon, plafond 1850; vent fort à moyen de secteur O puis Nord, vent faiblit en fin de journée; 8h00-15h36; Est Puy de Granval.

    Passage important des passereaux mais difficile à quantifier en raison de l’altitude à laquelle les oiseaux volent.

    Belle journée pour les pigeons (>2000) et 4 Pigeons colombins. La plus grosse compte 420 individus.

    Les rapaces ne sont pas reste. A noter un tres beau passage pour les Milans royaux (51), les Buses variables (26), 8 Eperviers d’Europe et 2 Faucons crécerelles. Observations d’un Aigle royal.

    La surprise du jour est le passage d’une Bécassine des marais.

    Mardi 24 octobre:

    Condition météo: Dès le lever du jour nous avons la tete dans les nuages. Les nappes de brouillard bas vont se succéder toute la matinée avec quelques éclaircies. La visibilité à l’horizon n’excède pas 3-4 km, le nord est totalement bouché. A cela s’ajoute un vent de secteur Nord moyen à fort. Les conditions s’améliorent lentement à partir de 11h00 mais l’horizon reste bouché. 8h00-13h30.

    Faible passage, mais difficile à capter vu l’altitude à laquelle passe les oiseaux. Les vols sont de petite taille au maximum de quelques dizaines (<50 individus), bien loin des standards des derniers jours.

    Tres peu de Pigeons ramiers, à peine une centaine et rien concernant les rapaces si ce n’est 2 Eperviers.

     

     

     

     


  • Spol mangeoire à Pont de buis les Quimerch, commune du Parc Naturel Régional d’Armorique. Hiver 2017-18

     

    Des partenaires locaux

    Comme lors de l’hiver 2016-2017, plusieurs enseignes participent au SPOL Mangeoire par le don de graines et de boules de graisse.  Nous les en remercions chaleureusement.

    Nos partenaires sont:

    appui scientifique et technique

    logo-brico-marchelogo point vert

    logo-plougadis

    don de nourriture pour les mangeoires

    Des partenaires souhaités et attendus: la mairie de Pont de Buis et le PNR d’Armorique…

     

    Une étude de science participative: tout le monde peut participer!

    Vous pouvez participer à cette étude, pour cela, il suffit d’observer les oiseaux dans votre jardin. Si vous voyez un oiseau avec des bagues de couleur notez les combinaisons de bagues, le lieu exact, la date et l’heure, l’espèce et le sexe de l’individu. La lecture des bagues se fait de gauche à droite et de haut en bas.  Pour toutes observations vous recevrez en retour l’historique de vie de l’oiseau.

    Les couleurs utilisées sont : rouge, bleu clair, bleu foncé, jaune, rose, violet, marron, noir, blanc, vert foncé, vert clair

    Exemple de marquage couleur sur Un Pinson des arbres et un Verdier d’Europe.

     

    Une étude par le baguage des oiseaux aux mangeoires dans le Parc Naturel régional d’Armorique, hiver 2017-2018:

    Un site d’une grande richesse faunistique et une gestion totalement naturelle.

    Ce programme scientifique piloté par le CRBPO/MNHN, se déroule en milieu périurbain en lisière de foret sur le territoire du PNR d’Armorique. Le site d’étude est un jardin de 1000 mètres carrés environ géré de façon raisonnée et responsable. La chimie est totalement bannie du jardin et la mécanisation utilisée au strict minimum (tonte 2 fois par an et taille des haies 1 fois l’an). Au centre du jardin se trouve un potager totalement bio (aucun traitement chimique) et un verger. La gestion naturelle du site d’étude permet une fréquentation par une faune des plus diverse (Hérisson d’Europe, Salamandre tachetée, Crapaud épineux adultes et immatures, Orvet fragile, Pipistrelle commune gitent sous la toiture, Sérotine, Lépidoptères (Flambée, Carte géographique, Tabac d’Espagne etc) et rhopalocere, Odonates, orthoptères (Grande sauterelle verte), Lucarne Cerf volant etc. La gente ailée n’est pas reste notamment avec une trentaine d’espèces observée.

    Les mangeoires ont été installées le 4 novembre. Pour l’instant elles sont agrainées partiellement car la météo est encore clémente. Déjà les premiers oiseaux sont arrivés: Mésange bleue, Mésange charbonnière, Mésange nonnette, Verdier d’Europe, Pinson des arbres, Sitelle torchepot, Moineau domestique et Rouge gorge. Quelques oiseaux porteurs de bagues métal témoignent de la présence d’individus capturés l’hiver dernier.

     

    Dimanche 3 décembre: Et c’est parti pour 4.5 mois de suivi des oiseaux aux mangeoires. Les 42 mètres de filets ont été déployés au lever du jour malgré un léger crachin.

    Tres belle matinée malgré une météo capricieuse. Le bilan est de 116 captures pour 9 espèces différentes. A noter le contrôle de 16 oiseaux capturés l’hiver dernier.

    Les mésanges de toutes plumes trustent les places sur le podium. La Mésange bleue devance de loin sa cousine la charbonnière et la plus discrète mais néanmoins rusée Mésange nonnette. Pour cette dernière nous avons capturé déjà plus d’individus que l’hiver dernier et toutes sont reparties équipées d’une combinaison couleur.

    Chez les fringilles le départ se fait en douceur: 2 Verdiers et 7 Pinsons des arbres.

    La surprise du jour est la capture de la Sitelle torchepot présente aux mangeoires depuis quelques jours.

    Sitelle torchepot et verdier d’Europe équipé de bagues couleur (Grumpy Nature)

    Samedi 16 décembre: Belle matinée d’automne à quelques jours de l’hiver. Les oiseaux sont au rendez vous.

    Le bilan est excellent. Le record de capture est battu pour le SPOL de Pont de Buis avec 130 captures pour 10 espèces.

    Les Mésanges sont les plus capturées avec 66 Mésanges bleues, 29 Charbonnières et 8 Mésanges nonnettes. Pour cette dernière espèce le nombre de captures de la matinée est supérieur au nombre d’individus capturés l’hiver dernier!!!! La Mésange à longue queue est la petite nouvelle.

    Chez les granivores on compte 13 Verdiers et 8 pinsons des arbres.

    Le grand absent est le Merle noir. Ceci s’explique surement par l’absence de pommes contrairement à l’hiver dernier.

    Lundi 26 décembre: La troisième session du SPOl Mangeoire, programme national de baguage piloté par le MNHN, sur la commune de Pont de Buis, PNR d’Armorique, a eut lieu le 26 décembre. Le bilan est légèrement moins bon que les premières session: 93 captures de 7 espèces. Le nombre de contrôles de l’hiver dernier est également en baisse avec seulement 12 individus.

    L’espèce la plus abondante est la Mésange bleue avec 52 captures suivie de la Mésange charbonnière (14), le Pinson des arbres (9) et le Verdier d’Europe (8). Pour la troisième fois la même Sitelle torchepot a été contrôlée.

    Le fait marquant de cette session est le contrôle d’un oiseau bagué durant l’hiver 2015-16 sur l’ancien site du SPOL, au lieu dit Kersimon, situé à environ 5 kilomètres. A noter la présence de 4 Bouvreuils pivoines dans le jardin (3 mâles et 1 femelle).

    Depuis le début de la saison, début décembre, on recense 339 captures (192 baguages, 146 contrôles dont 45 individus de l’hiver 2016-17) pour 11 espèces.

    Mesange bleue et Verdier à la mangeoire et mesure biométrique sur Bouvreuil pivoine (Grumpy Nature)

    Samedi 6 janvier 2018: En ce début d’année 2018 la météo continue de nous être défavorable. La moindre lucarne de beau temps est à saisir. Les averses au lever du jour auront retardés la session.

    Bien qu’écourtée cette matinée a permis la capture de 71 oiseaux. La diversité est faible comparée aux sessions précédentes avec seulement 7 espèces.

    Tres peu de Verdiers (6) alors que durant la semaine plusieurs dizaines étaient observés chaque jour et seulement 2 Pinsons des arbres. Les tarins vus tous les jours n’ont pas été encore capturés tout comme les bouvreuils qui viennent picorer les bourgeons des arbres.

    La Mésange bleue est l’espèce la plus capturée avec 42 individus (15 baguages et 27 contrôles), suit la Mésange charbonnière 14 oiseaux (2 baguages et 12 contrôles).

    Le Merle continue de briller par son absence.

     

    Dimanche 14 janvier 2018: Pour ce qui sera peut être la seule belle matinée de la décade pour baguer profitons en!

    C’est dans la brume hivernale que les filets sont ouverts. La visibilité est réduite et les filets perlent en raison de la forte humidité de l’air. Si la matinée démarre doucement le bilan n’en est pas moins très bon avec deux surprises.

    Le bilan de la session est de 96 captures pour 8 espèces dont deux nouvelles. Si les grands turdidés continuent de briller par leur absence, les Rouges gorges sont bien là (3 captures contre 0 le 6/01). Les Verdiers sont bien au rendez vous. Pour la première fois de l’hiver ce sont eux qui dominent les captures avec 39 captures dont 5 contrôles, incroyable! Viennent ensuite les Mésanges bleues (30 captures dont 18 contrôles seulement!) et les Mésanges charbonnières (11 captures). La Mésange nonnette ne compte que 2 captures (contrôles).

    Si les Tarins des aulnes et le Chardonneret ont été entendus et vus aux mangeoires à plusieurs reprises ces dernières semaines, ils n’ont pas pu être capturés. C’est désormais chose faite. Ce sont 3 Tarins (2 mâles et 1 femelle) qui ont été bagués.

    DHE_0651Verdiers à la mangeoire (Grumpy Nature)

     

     

    La prochaine session aura lieu entre le 20 et le 30 janvier 2018.

     

    Bonne année 2018 et tous nos meilleurs voeux.

     

     

     


vendredi 21 juillet 2017

lundi 10 juillet 2017

  • STOC capture sur la marais de Ty Anquer, Ploeven

    STOC capture à Ty Anquer

    DHE_2763Filet sur le marais de Ty Anquer

    Bilan saison 2015 et synthèse 2008-2015: Bilan saison 2015 et synthèse STOC Ty Anquer

     

    En quoi consiste le STOC capture?

    La participation à ce type de programme nécessite de suivre un protocole précis, établi au niveau national, par le CRBPO. Un programme STOC-capture peut être réalisé dans différents habitats. Il existe deux déclinaisons de cet axe de recherche :

    STOC-capture dit « classique ». Aucune contrainte n’est imposée dans l’implantation des filets, si ce n’est de reproduire chaque année le même schéma ;

    STOC-capture appelé « STOC ROZO », généralement réalisé dans une roselière, qui nécessite de suivre un plan spécifique d’implantation des filets.

     

    Une station STOC-capture doit, si possible, se situer dans un milieu homogène. Les habitats présumés stables sont à privilégier. La répartition spatiale des filets doit être homogène avec une densité recommandée de 5 filets par hectare. L’emplacement des filets et leur nombre (10 en STOC ROZO, sans limite pour un STOC classique) doivent être les mêmes à chaque session de capture, chaque année. Un minimum de 3 sessions de capture entre mi mai et début juillet doit être réalisé.

    Il n’y a pas de durée préconisée, c’est le fonctionnement à l’identique deux années consécutives qui est important. Une station suivie sur une longue durée a un fort intérêt localement (http://www2.mnhn.fr/crbpo).

    Les filets sont montés de préférence la veille et déroulés à l’aube. Des séances de baguage sont possibles aussi en soirée (la veille de la matinée de baguage). Dans ce cas, les filets restent ouverts jusqu’à la tombé de la nuit.

     

    Saison de reproduction  2017

    Apres une saison blanche en 2016 pour raison professionnelles, Grumpy Nature est de retour sur le marais de Ty ANquer pour poursuivre le STOC capture débuté en 2008. Pour ce printemps le STOC de TY Anquer sera couplé avec le suivi des colonies d’Hirondelles de rivage de la plage de Ploeven.

    Les migrateurs transsahariens sont de retour depuis quelques semaines et cela s’entend dans nos roselières. Les Phragmites des joncs et les Rousserolle effarvattes sont de retour!. Les rares passereaux paludicoles qui sont restés l’hiver donne de la voix également c’est le cas du Bruant des roseaux, la Panure à moustaches et de la Bouscarle de Cetti.

     

    Bilan des sessions 2017:

    Session de mai (

     

    Session de juin (

     

    Session de Juillet (matinée 10/07): Malgré une petite averse en milieu de nuit et une bonne brise au lever du jour la matinée a été prolifique.

    Le bilan de cette dernière session est de 30 captures pour 9 espèces. La Rousserolle effarvatte est sans conteste la maitresse des lieux. Le nombre de jeunes témoigne d’une bonne saison de reproduction qui n’est pas encore achevée.

    Malgré la présence des Bruants des roseaux aucun n’a été capturé. Par contre le Phragmite des joncs n’a été ni vu, ni capturé ni entendu. Le rouge gorge et l’Accenteur mouchet brillent par leur absence!!!

     

    Si vous souhaitez faire un don à l’association merci de nous contacter par mail: association.grumpynature@hotmail.fr. Tout don pourra être déductible de vos impôts.

    Rendez vous en mai 2018

     

     

     

     


jeudi 15 juin 2017

  • Station de baguage de Kervijen, saison 2017 – Ringing station of Kervijen, season 2017-

     

    DHE_0221Marais de Kervijen (Grumpy Nature)

     

    Bienvenu à la station de baguage de Kervijen : saison 2017

    Welcome to ringing station of Kervijen, Britany, France, season 2017

     

    Soutenez la station de baguage de Kervijen, faites un don.

    IMG_0376_exposure

    Que s’est il passé à la station de baguage de Kervijen en 2016 : Baguage Kervijen 2016

     

    L’aventure se poursuit en 2017 pour la douzième année consécutive

     

    Nos partenaires en 2017 :

    • Soutien scientifique et approvisionnement bagues : Le Centre de Recherches par le Baguage des Populations d’Oiseaux (MNHN)

    Logo CRBPO

     

    • Soutiens financiers Agence de l’eau Loire-Bretagne, Conseil général, Crédit agricole et Grumpy Nature

     

     

     

    • Soutiens techniques :

    Montage dossier Bretagne Vivante et Grumpy Nature

    LogBVDec2014

    Gestionnaire hydraulique : EPAB

    logoepabRVB

    ONCFS: Programme national des canards de surface

     Logo oncfs

    Des Programmes scientifiques

    La station de baguage de Kervijen a pour objectif global l’étude par le baguage des oiseaux tout au long de l’année. Toutefois, le gros du travail réside dans l’étude des passereaux paludicoles. Étudier les oiseaux sur cette zone humides permet à la fois d’inventorier les espèces d’oiseaux, de comprendre le fonctionnement des population qui utilisent ce marais, de mettre en avant la fonctionnalité et l’importance d’un tel site au niveau local, régional et international.

    C’est aussi l’occasion de s’intéresser au patrimoine naturel local, d’en inventorier la richesse et de le faire découvrir à tous.

    La station de baguage de Kervijen participe également à des thèmes de recherche nationaux ou internationaux. Ainsi en 2017, nous participons activement à deux programmes scientifiques :

    Programme Pupipo qui consiste à collecter les mouches plates sur les oiseaux : Lettre d’information La mouche plate  la-mouche-plate-n-1 / la-mouche-plate-n0

    DSCN0214
    Tubes contenant les mouches plates prélevées sur les oiseaux (Grumpy Nature)

    Participation au Plan National d’Actions en faveur du Phragmite aquatique (Phragmite aquatique)

     

    Formation/Animation :

    La station de baguage a également pour vocation la formation des aides bagueurs et des futurs bagueurs. En plus elle accueille chaque année plusieurs dizaines de visiteurs curieux de découvrir cette activité.

     

    Aidez nous à faire vivre la station

    Dans un objectif de pérennisation de la station et d’élargissement des plages d’ouverture (l’idéal serait juillet à fin novembre) nous recherchons des partenaires financiers publics ou privés qui souhaiteraient soutenir le projet de la station. Bien entendu nous avons besoin d’aide financière et aussi matérielle.

    Vous souhaitez devenir mécène de la station, faire un simple don, apporter une aide matérielle, nous sommes preneurs. Pour cela il suffit de nous contacter par e-mail : association.grumpynature@hotmail.fr ou de nous envoyer tout simplement votre don.

     

     

     

    Revue de presse:

    Télégramme du 1/07/17

    article Télégramme 1_07_17

    article telegramme 7 aout 2017Article du télégramme du 5/08/17

    Grumpy 001Article Ouest-France 21/08/17

    grumpy2 001Article Ouest-France 24/08/17

    Article 13 octobreArticle du 13 octobre 2017, Le Télégramme

     

    Article 9 novembreArticle du 9 novembre 2017, Le Télégramme

     

    La station au jour le jour

    Bilans des sessions : saison 2017

     

    DHE_7107Table de baguage (Grumpy Nature)

     

    Samedi 8 juillet :  (en 2016, 62 captures; 32 baguages et 25 contrôles pour 11 espèces)

    Après le faux départ du week-end dernier due à une météo capricieuse, cette fois-ci fut la bonne. Suite à une nuit très claire (pleine lune oblige) et chaude une matinée pleine d’espoir s’annonçait. L’équipe de Grumpy Nature ne regretta pas d’avoir ouvert les filets.

    En effet, cette belle matinée du 9/07/17 restera comme l’une des plus productive de la courte histoire de la station. 138 captures (21 contrôles et 117 baguages) ont été réalisées pour 18 espèces.

    La Rousserolle effarvatte domine les débats avec 55 captures principalement des jeunes. Suit le Bruant des roseaux avec 21 captures dont 6 adultes. Le Phragmite des joncs complète le podium avec 10 captures.

    DHE_2814Rousserolle effarvatte en train de chanter (Sylvia CHEVALIER)

    Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que tombent les premières surprises et données intéressantes. Ainsi 2 jeunes Bruants des roseaux bagués en juin 2017 sur le marais voisin de Ty Anquer ont été contrôles. Le nombre de jeunes Bruant des roseaux bat un record. Signe d’une bonne saison de reproduction.

    Un mâle chanteur de Locustelle luscinioïde a été entendu en soirée vendredi et toute la matinée du samedi.

    Une famille de jeune Panures à moustaches a été capturée confirmant -si cela était encore nécessaire- l’installation de l’espèce depuis 4 ans.

    Alors que cela ne s’était pas produit depuis plusieurs années, un dortoir d’hirondelles a investit la roselière pour la nuit.

     

    Dimanche 9 juillet : Après une belle nuit claire et étoilée , le début de matinée est frais. La roselière met du temps à sécher et les premiers rayons de soleil se font attendre! Bien que la cacophonie des chants d’oiseaux raisonnent dans toute la roselière ces derniers se déplacent peu. Il faudra attendre le milieu de matinée pour faire de belles tournées.

    dscn0183.jpgL’unité 5 au-dessus de l’eau capture une belle diversité d’espèces (Grumpy Nature)

    Le bilan de la matinée est encore une fois excellent avec 100 captures et 18 espèces. La petite boulette de la matinée nous prive d’une 19eme espèce avec la « fuite » de la Fauvette des jardins, qui plus est un contrôle de 2016!!! Le fautif a été sévèrement châtié 🙂

     

    Notre héro malheureux du jour qui a vu s’échapper la Fauvette des jardins de 2016.

     

    Avec 38 captures, ce sont les Rousserolles effarvattes qui arrivent en tête suivies des Hirondelles rustiques (11), des Bruants des roseaux (8), de l’Accenteur mouchet, la Fauvette à tête noire et le Phragmite des joncs (5).

    DHE_7051Hirondelles rustiques (Sylvia CHEVALIER)

    Assez rare pour être signaler la capture d’un mâle adulte de Martin pêcheur.

    Déjà en 2 jours plus de Linottes mélodieuses ont été capturées qu’en une année voire plus! Signe d’une bonne reproduction?

    DSCN0181Linotte mélodieuse male (Grumpy Nature)

     

    Bilan des captures du week-end des 8 et 9 juillet

     

    Nouveau Document Microsoft Word (2)

    Vendredi 14 juillet: Il ne fallait pas arriver en retard à la station aujourd’hui. Tout s’est déroulé dans les deux premières heures avec plus de 80 captures à 8h30. La suite fut bien moins réjouissante, la faute à un vent régulier pas très fort mais suffisamment soutenu pour annihilé l’efficacité des filets.

    Malgré tout le bilan de la matinée est encore tres bon avec 115 captures pour 13 espèces. La Rousserolle effarvatte domine toujours les débats.

    Les premiers Phragmites des joncs gras font leur apparition: début de migration?

    A nouveau quelques hirondelles piégées à la sortie du dortoir

    La très bonne surprise de la journée est la capture de deux Locustelles luscinioides (1 femelle adulte et 1 jeune). C’est la troisième année de suite que l’espèce niche sur le marais.

    DSCN0196Table de baguage (Grumpy Nature)

    Samedi 15 juillet: Les jours se suivent et se ressemblent en ce début de saison à la station de Kervijen.

    Le bilan de cette matinée est de 97 captures pour 14 espèces. A nouveau ce sont les Rousserolles effarvattes qui dominent les captures (39). Ensuite viennent les Bruants des roseaux (15) avec toujours autant de jeunes. Puis, le nombre de Phragmites des joncs augmente de jour en jour (12).

    Les autres espèces sont plutôt inféodées aux buissons et représentent des effectifs faibles: Pouillot véloce (7), Accenteur mouchet (4), Fauvette à tête noire (3 dont 1 contrôle de 2016) etc.

    DSCN0212

     

    Dimanche 16 juillet: Matinée bizarre sur Kervijen. Ciel couvert, atmosphère lourde au crépuscule. Puis dissipation des nuages pour mieux laisser la place à une brume de mer qui vient étouffer le site. Un silence de mort s’abat de longues minutes sur le marais, une véritable atmosphère hitchcokienne!!!

    Toutefois le bilan de la matinée est aussi bon que la veille avec 98 captures et 13 espèces.

    La Rousserolle effarvatte est encore l’espèce la plus capturée.

     


vendredi 5 mai 2017

  • Station de baguage de Kervijen

    Apres quelques semaines d’interruption, nous voila de retour sur les marais du Porzay pour une nouvelle saison de baguage.

     



lundi 17 avril 2017

  • Suivi de la reproduction des Foulques macroules au bois de Vincennes et Paris intra muros.

    A télécharger rapport d’activités 2016: Suivi des rallidés par marquage couleur au bois de Vincennes 2016

    Vous souhaitez soutenir le programme sur les Foulques alors participer au crowfunding:

    https://www.helloasso.com/associations/association-grumpy-nature/formulaires/1

    Les partenaires du programmes

     

    La saison 2017

    Une fois n’est pas coutume Paris a connu un vrai hiver. La saison hivernale a été marquée par de nombreux épisodes de gel poussant les oiseaux à se rassembler et à visiter d’autres sites. En janvier 2017 plus de 60 individus ont été contactés en meme temps à Daumesnil, chose plus observées ces derniers hivers.

    20091218_vincennes_foulquePas facile de marcher sur la glace (Thierry JOSSE)

    Malheureusement, cet hiver a été aussi marqué par une forte mortalité due à la pêche. Plusieurs oiseaux « harponnés par des hameçons ou autres leurres ou simplement pris au piège par des fils de pêche ont fini par mourir des pires des façons.

    Foulque-accroch--C2B2208-900x600-nrsFoulque aux Minimes piquée par un leurre au bec (Jacky BODIN)

    En fin d’hiver au moment où les Foulques commencent à devenir territoriales de nombreux jeunes de l’année passée ont été chassés laissant la,place aux couples présents.

    Des mouvements entre pièces d’eau du bois de Vincennes ont été observés entre les Minimes et Daumesnil ou entre Daumesnil et le parc floral. Plus surprenant, un échange a eut lieu entre le lac Saint Mandé et le Parc Montsouris: premier cas avéré depuis 10 ans. Le lundi 10 avril la Foulque Wh/O-MT avait quitté le parc Montsouris.

    Si les premières éclosions ont eut lieu début avril au lac de Créteil, au bois de Vincennes la fin mars et le mois d’avril marque le début de la saison de reproduction et des premières éclosions.

    20110425_vincennes_foulque_jeune_3Nid de Foulque macroule (Thierry JOSSE)

    Bilan intermédiaire de la saison de reproduction au bois de Vincennes et au zoo:

    Le week end de Pâques a été l’occasion de contrôler l’ensemble des nids de Foulque.

    Aux minimes : 9 nids occupés et 4 plates formes dont une tres avancée qui devrait prochainement accueillir une ponte. 3 couples sont totalement identifiés grace aux bagues couleur.

    A Saint Mandé : 5 nids sont occupés, 1 nid en cours d’élaboration. Le premier poussin a été découvert samedi 15/04 dans un nid mixte (Poule d’eau et Foulque). Le dimanche il y resté 3 oeufs à l’éclosion. Naissance plus précoce qu’en 2016.

    A Daumesnil : 6 nids occupés dont 1 avec 10 oeufs, 3 nids achevés qui devraient recevoir une ponte prochainement, et 4 plateformes.

     Au parc floral : Au moins six individus mais aucun nid visible. Une ébauche de plateforme avec un oiseau posé dessus a pu être observée. Dans l’ensemble les oiseaux sont peu actifs.

    Au zoo de Vincennes : 1 couple avec un nid à 9 œufs, installation plus tardive qu’en 2016.

    Bilan : 20 nids occupés, 6 nids construits sans ponte, 8 plates formes et les premières naissances. Pour l’instant, le nombre de couples est légèrement inférieur à celui de l’année dernière. La première estimation donnerait 26 couples contre 29 en 2016.

    Avec le mois de juin la saison de reproduction des foulques est déjà bien avancée. Bien que les pontes aient été déposées assez tot en 2017 et que de nombreuses pontes de remplacement ou de seconde pontes (fait rarissime au bois de Vincennes) aient suivies le nombre de poussins reste faible.

    Au Parc floral les 3 couples présents (dont 2 reproducteurs certains) n’ont pas réussi à elever de jeunes en raison de la disparition des pontes.

    Au lac de Saint Mandé les premières pontes ont toutes échouées sauf une. Les secondes pontes semblent connaitre le meme sort.

    Au lac des Minimes, le bilan est pour l’instant meilleur qu’en 2016 avec une douzaine de jeunes quasi volant.

    Au lac Daumesnil le bilan est similaire et pourrait se renforcer si les derniers poussins arrivent à survivre quels jours encore

    Et les captures….

    En attendant que les poussins atteignent une taille respectable pour être capturés, les premières captures de l’année ont été faites dimanche 16/04/17. Deux femelles adultes ont été capturées sur leur nid à Daumesnil. Elles ont été équipées de bagues Darvic blanches avec code noir numérique (3 chiffres).

    Adulte au nid et exemple de bague blanche gravée posée sur les adultes (Thierry JOSSE)

     

    Opérations de Capture et Marquage des poussins de foulques: 8 et 10 juin2017

    Ces deux journées de baguage ont donné lieu à 24 captures de poussins sur 4 sites:

    • Lac de Daumesnil 9 poussins sur 10 pour 8 familles. Il reste au moins deux familles avec 5 poussins
    Capture des poussins de foulque au lac Daumesnil (Thierry JOSSE)
    • Lac des Minimes 7 poussins sur 12 pour 6 familles. Il reste une famille.
    Capture et marquage couleur d’un poussin de foulque au lac des Minimes (Marie José NONNE)
    • Lac de Saint Mandé: le seul jeune présent quasi volant n’a pas fait l’objet de tentative de capture
    • Parc floral: aucune famille
    • Zoo de Vincennes: 5 poussins sur 7 pour une famille.

    dscn0022.jpg

    Sylvie et Nathalie en train de faire un prélevement de sang sur un des poussins (Grumpy Nature)
    • Parc Martin Luther King: 1 famille avec 6 poussins. Cinq poussins ont été capturés l’un trop petit a été relâché sans bague.

    Bilan des captures: A ce jour 24 poussins ont été capturés et équipés de bagues de couleur et 2 adultes.

    Un grand merci à notre fidèle équipe de bénévoles qui ont réalisé un travail remarquable pour nous permettre d’intervenir dans les meilleures conditions possibles pour les captures. Merci aux différents intervenants de la direction des espaces verts pour nous faciliter la logistique.

    Nous tenons à remercier encore une fois les quelques donateurs qui par leur dons ont permis que le suivi se poursuive cette année.

    Enfin, nous remercions Cathy et Johanna pour leur très précieuse aide 🙂

     


mardi 7 mars 2017

Traduction

Sites favoris


108 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -...

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=...