Association Grumpy Nature, ces 365 derniers jours

Qui sommes nous ?
L’Association Grumpy Nature, association de lois 1901, a été crée en septembre 2006 sous l’impulsion de deux naturalistes passionnés : Christine BLAIZE et David HEMERY.
Voulant développer leurs propres études scientifiques et forts de leurs années passées dans le monde professionnel de l’environnement et de l’écologie (Réserves Naturelles, centre de sauvegarde de la faune sauvage, ONCFS…), ses deux fondateurs ont mis leurs connaissances et leur savoir faire au service de l’association Grumpy Nature.

Nos motivations et nos objectifs
Grumpy Nature a pour vocation principale de réaliser des inventaires et des recensements naturalistes en particulier dans le domaine de l’ornithologie en développant divers programmes de baguage dans différentes régions (Bretagne, Ile de France, Normandie et Cantal). L’association s’est spécialisée dans l’étude des zones humides (flore, faune) et dans le domaine de l’écologie urbaine.

L’objectif de ces inventaires est la préservation et la conservation des habitats. Ainsi, Grumpy Nature est amené à intervenir en tant qu’expert dans la restauration /conservation de zones humides ou de réhabilitation des habitats auprès de structures locales.



mardi 9 juillet 2019

  • Suivi de la migration postnuptial des oiseaux au col de Prat de Bouc, saison 2019

    C’est reparti pour un tour!

    L’année 2018 est la 20ème saison de suivi de la migration active des passereaux et des rapaces au col de Prat Bouc, réalisée par Grumpy Nature. Depuis la fin du suivi annuel mené par le collectif Migrans en 1998 Grumpy Nature est la seule association a avoir tenté de poursuivre le travail débuté en 1972 par Tixier et Dameron (1977). Bien que ce suivi soit très limité dans le temps ,12-13 jours en octobre, cela permet de mettre en avant quelques changements. Cela est d’autant plus intéressant que le protocole mis en place est le même que celui mené par MIGRANS par le passé.

     

    Juillet du 15 au 19:

     

    Durant ces quelques jours seule une Bondrée apivore, date la plus précoce pour le site, et 4 Milans noirs sont passés.

     

     


dimanche 16 juin 2019

  • Station de baguage de Kervijen, saison 2019 – Ringing station of Kervijen, season 2019

    L’aventure se poursuit en 2019 pour la 14eme année consécutive, n’en déplaise à certains!

    DSCN0169

     

     

     

     

     

     

    NON A FAUNE BRETAGNE

     

    Bienvenu à la station de baguage de Kervijen : saison 2019. Ouverture quotidienne du 27 juillet au 25 août

    Welcome to ringing station of Kervijen, Britany, France: season 2018. Opened every day from 27th July to 25th august.

     

     

     

     

     

     

    Recherche/Wanted: Recherchons aide bagueurs /field volunter confirmés pour du bénévolat pour le mois d’août.

    Soutenez Grumpy Nature, faîtes un don.

    Vous souhaitez vous former au baguage et participer à la vie de la station.

    Contactez nous: association.grumpynature@hotmail.fr

    IMG_0376_exposure

    Nos partenaires en 2019 / Our partners in 2019:

    • Soutien scientifique et approvisionnement en bagues : Le Centre de Recherches par le Baguage des Populations d’Oiseaux (CRBPO/MNHN)

    Logo CRBPO

     

    • Soutiens financiers Conseil départemental du Finistère, Grumpy Nature

     

     

    Quand?

    Tous les week ends de juillet.

    Station ouverte quotidiennement du 27 juillet au 25 aout, sauf mauvaise météo.

    When?

    Every week ends in July

    Ringing station opened every days from20 th july to 25 th august, except raining and windy days.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les photos postées pour illustrer cette page du blog nous sont gracieusement mis à disposition par Sylvia CHEVALIER , Benjamin PELLEGRINI , David HEMERY et Christine BLAIZE.

    Que s’est il passé à la station de baguage de Kervijen en 2018 ?:

    Bilans d’activité 2018: 2019.ZoneHumideKervijen2018

    Acte 14: C’est parti pour 2019! / Let’s go for 2019!

    La station participe à plusieurs programmes d’étude:

    collecte de mouches plates:

    Programme national sur les canards de surface: Sarcelle d’hiver

    Thèmes de baguage: ACROLA, PHENO, GIBIER, VOIE

     

    Samedi 6 juillet : C’est parti jusqu’en décembre! L’épisode de canicule est passé mais les fortes chaleurs demeurent. La nouvelle saison débute sous les meilleurs hospices.

     

    Cette première session est juste exceptionnelle, les oiseaux sont au rendez vous: diversité et effectifs. Ce sont 189 captures qui ont été réalisés pour 46 contrôles et 143 baguages de 21 espèces différentes! Des chiffres dignes d’une belle matinée d’automne pour Kervijen.

    L’espèce la plus capturée est la Rousserolle effarvatte avec prés de 60 captures suivis du Pouillot véloce et de la Mésange bleue. On compte déjà plus de 20 captures de Pouillot et plus de 10 captures de Mésanges bleues!!!

    Le dortoir de plusieurs centaines d’hirondelles a permis la capture de nombreuses Hirondelles de cheminée.

    Sans oublier les trois espèces de fauvettes terrestres, les grands turdidés, le Tarier patre, la Linotte mélodieuse, le Pinson des arbres etc.

     

     

     

     

     

    Dimanche 7 juillet: A nouveau une belle matinée d’été sous le signe de la chaleur!

    Le bilan de cette seconde session est une nouvelle fois très positif avec un total de 111 captures de 19 espèces différentes. 77 baguages et 44 contrôles ont été réalisés.

    La nouvelle espèce du jour est le Cisticole des joncs et toujours pas d’Accenteur mouchet!

     

     

     

     

     

     

    Dimanche 21 juillet: Apres une petite phase dépressionnaire, le beau temps est de retour!

    Le break de 10 jours nous aura été favorable avec une nouvelle matinée de qualité à Kervijen.

    Le bilan est de 146 captures, pour 19 espèces, dont une nouvelle pour la saison!

    Pour la cinquième année consécutive un grimpereau des jardins a été capturé! Si les Rousserolles effarvattes restent les plus capturées, les Phragmites des joncs encore rares ont été représentés par un jeune Phragmite des joncs bagué récemment aux Pays Bas.

    Jeudi 25 juillet: C’est parti pour une ouverture quotidienne!!

    Nous surfons sur la situation anticyclonique qui règne sur la pointe finistere. La session du jour à été écourtée d’une heure et amputée d’un quart des filets déployés.

    Malgré cet handicap, le bilan est une nouvelle fois au dessus de nos attentes: 84 captures pour 17 captures. Une nouvelle espèce pour la saison a été capturée: le Bruant zizi.

    La rousserolle effarvatte est l’espèce la plus abondante, suivie du Phragmite des joncs. Les Phragmites sont arrivés, leur migration est lancée.

     

     

     

     

    Vendredi 26 juillet: Bien que douché d’entrée de jeu, la matinée s’est ensuite déroulée dans de bonnes conditions avec tout de meme un peu de vent. Les Phragmites sont bel et bien arrivés.

    Le bilan est de 98 captures pour 17 espèces dont une nouvelle pour la saison.

    Les Phragmites des joncs sont les plus capturés suivent les Rousserolles effarvattes. A noter la nouvelle capture de Grimpereau des jardins et les captures de jeunes Bergeronnette grise (nouvelle espèce pour la saison).

    Samedi 27 juillet: Encore une belle journée au niveau météo, malgré un bon grain en fin de parie qui a douché tout le monde!! Jour sans à Kervijen. En effet, petite matinée en ce samedi.

    Le maigre bilan du jour fait état de 73 captures pour, tout de meme, 17 espèces: Cisticole des joncs, Pinsons des arbres, Mésanges, Fauvettes à tete noire, Merle noir, Tariers patres, Rouge gorge, Accenteurs,etc et les indétrônables Phragmites des joncs et Rousserolles effarvattes.

    Dimanche 28 juillet: La belle nuit étoilée n’a pas arrangée nos affaires. Malgré une belle météo, le bilan est mitigé.

    Au total 78 captures ont été réalisée pour 19 espèces dont une nouvelle espèce pour la saison: le Pouillot fitis date la plus précoce enregistrée à Kervijen. Les premiers migrateurs semblent déjà avoir quitté le marais.

    DSCN1354

    Le podium des captures voit la Rousserolle effarvatte sur la plus haute marche, d’une courte tête, suivie de l’Hirondelle de rivage, puis la Fauvette à tete noire. Le Phragmite des joncs est bien loin derrière. La première vague de migrateurs est passée?!

    Les prévisions météo des trois prochains jours ne sont pas tres favorables, prochaine session apres la pluie…

    Lundi 29 juillet: Les prémices de la dépression prévue se font sentir. La matinée est écourtée en raison de la pluie et des rafales de vent. Une petite session de 2 heures à peine.

    Le bilan est plus qu’honorable avec 38 captures pour une dizaine d’espèces. Nous sommes passés à un cheveux de la première capture d’un Phragmite aquatique pour la saison. En effet, un Phragmite des joncs avec de nombreux critères d’ACROLA  a été capturé mais il lui manquait tout de même la raie sommitale et les bretelles jaunes sur le dos!!! Ce n’est que partie remise!

    Mardi 30 juillet: Journée off en raison de la tempête qui touche la pointe Bretagne.

    REPOS MERITE

    Mercredi 31 juillet: Nous revoilà après l’épisode venteux de la veille. Malgré les trombes d’eau tombées le marais demeure bien sec!! Des ondées viendront légèrement perturbées la session mais rien de bien méchant.

    Le bilan de cette session est de 88 captures pour 13 espèces. Surprise ce sont les captures de Phragmites des joncs qui dominent, suivies des Rousserolles effarvattes puis … des Mésanges bleues (étonnamment présentes en cette fin juillet).

     

     

     

    A noter la capture du Bruant zizi, d’un Phragmite des joncs anglais (2eme contrôle étranger en 1 semaine!!).


jeudi 24 janvier 2019

  • Suivi des oiseaux d’eau en baie de Douarnenez, saison 2019. Monitoring of water birds in Douarnenez Bay, Britany, France: season 2019.

    DHE_3122

    Chaque mois Grumpy Nature organise un comptage mensuel des oiseaux d’eau en fond de baie de Douarnenez, du Ris à Pentrez. Ce comptage concerne la partie terrestre et maritime de la baie. Sur la partie terrestre les parcelles agricoles sur le parcours sont prospectées pour les espèces comme les vanneaux, pluvier dorés et Héron garde boeuf. Toutes les espèces sont notées afin d’appréhender au mieux la richesse spécifique de cette portion de littoral. L’activité des oiseaux est également relevée, tout comme les sources de dérangement. Toutes ces données permettront à terme de caractériser la fonctionnalité de la baie pour les oiseaux d’eau.

    Les informations principales tirées de ces données sont une arrivée plus tardives des limicoles hivernants ces dernières années que dans les années 90.  Une baisse des effectifs et de la richesse spécifique est aussi constatée. On assiste à une exposition de la fréquentation de cette portion du littoral par la Mouette mélanocéphale.

     

    Janvier 2019 : C’est parti pour une nouvelle année de comptages mensuels sur les plages de la baie de Douarnenez. Le suivi fête ses 26 ans!!!!

    La saison est lancée à l’occasion du Wetlands International. Les premiers comptages de cette année 2019 ont donné lieu à de tres belles surprises notamment du coté des oiseaux marins plongeurs.

    Le Wetlands a pour une fois était de tres bonne facture notamment pour les limicoles et les canards plongeurs. Les excellentes conditions de mer ont permis de magnifiques observations d’alcidés (record battu), plongeons (record battu), grèbes en tout genre (record battu), fou, canards marins.

    Février 2019: En cette mi février les plages de la baie de Douarnenez sont bien vides. Les laridés sont occupés dans les labours tandis que les limicoles sont aux abonnés absents!!!

    Heureusement que les oiseaux marins et notamment les canards plongeurs sont au rendez vous!

    Rendez vous en mars.


mercredi 21 novembre 2018

  • Spol mangeoire à Pont de buis les Quimerch, commune du Parc Naturel Régional d’Armorique. Hiver 2018-19

    Que s’est il passé au SPOL à l’hiver 2017-18?: Bilan du suivi à télécharger gratuitement:

    Des partenaires locaux

    Comme lors de l’hiver 2016-2017, plusieurs enseignes participent au SPOL Mangeoire par le don de graines et de boules de graisse.  Nous les en remercions chaleureusement.

    Nos partenaires pour l’hiver 2018-19 sont:

     

     

     

     

     

    logo-brico-marche

     

     

    Les mangeoires ont été installées à la mi novembre et alimentées très partiellement en attendant les premiers froids.

    Dores et déjà des Mésanges bleues, charbonnières et nonnettes déjà baguées les années passées ont été observées.

    img_7371

    Au fil de l’hiver….

    4 décembre 2018: Profitant d’une petite accalmie dans les dépressions qui se succèdent, le coup d’envoi de la nouvelle saison du SPOL mangeoire sur Pont de buis a été donné.

    Dans la brume et l’humidité ambiante la matinée s’est presque bien déroulée. Quelques chats sont venus rodés autour des filets. L’un d’entre eux aura gagné la timbale tout de même!!!

    Le bilan est de 70 captures pour 11 espèces: les Mésanges bleues et charbonnières sont les mieux représentées, suivies du Pinson des arbres et de la Mésange nonnette. Chez les mésanges les contrôles des années passées sont nombreux.

    Par rapport à l’hiver dernier nous enregistrons déjà la capture de deux merles noirs (0 capture en 2017-18) dont 1 oiseau bagué lors de l’hiver 2016-17!!! La petite surprise du matin est la capture d’une grive mauvis.

    La liste des espèces capturées compte aussi des Rouge-gorges, Pouillots véloces, Roitelet à triple bandeaux et des Troglodytes.

     

     

    D’autres espèces comme la Fauvette à tête noire, le Bruant jaune, la Pie bavarde, le Pic vert ont été observés dans le jardin.

     

     

    Du 10 au 20 décembre la météo n’a pas permis de réaliser la seconde session du SPOL.

    21 décembre 2018: Enfin une accalmie météorologique! Malgré tout l’atmosphère reste chargée en humidité et les température sont dignes du printemps, ce qui n’empêche pas les oiseaux de se ruer sur les mangeoires.

    Le bilan est meilleur que lors de la première session avec 100 captures pour 7 espèces. La Mésange bleue est l’espèce la plus capturée avec 70 individus.

     

    31 décembre 2018: Encore une belle journée d’hiver avec des températures un peu plus fraiches que les jours derniers. Pour cette dernière session de baguage de l’année le bilan est excellent avec 106 captures de 7 espèces différentes.

    Les mésanges bleues sont encore les plus nombreuses avec 67 captures dont 47 contrôles, suivies des Mésanges charbonnières 20 captures (9 contrôles). La troisième place est attribuée aux Pinsons des arbres avec 6 individus. On compte également des Mésanges nonnettes, des Verdiers d’Europe, 4 Fauvettes à tête noire, 1 merle noir et des rouge gorges.

    Les bandes de Verdier d’Europe ne sont toujours pas arrivées…

     

    5 janvier 2019: Pour cette première session de l’année 2019, les oiseaux étaient au rendez vous.

    Le bilan de la matinée est de 114 captures (65 contrôles et 49 baguages). Avec seulement 7 espèce la diversité spécifique est tres faible.L’espèce la plus capturée reste la Mésange bleue (29 baguage, 51 contrôles) suivie de la Mésange charbonnière (16 captures) et du Verdier d’Europe (5 baguages et 1 contrôle de 2017).

    Les bandes de verdier ne sont toujours pas arrivée. Généralement dès la fin décembre les captures de cette espèces commencent à augmenter, ce n’est pas le cas cette année!!!

    19 janvier 2019: On nous promettait le déluge, bien nous en a pris de tenter notre chance. Malgré un brouillard matinal qui laissa une atmosphère fortement humide, le bilan de la session est le meilleur enregistré pour cet hiver: 148 captures dont … 100 mésanges bleues! La diversité n’est toujours pas de mise, on doit se contenter des mésanges et des pinsons. Cependant, les captures de rouge gorge et d’accenteur mouchet sont plus importantes que d’habitude avec de nouveaux individus.

    Les captures de verdiers ne décollent toujours pas, c’est inquiétant! Et les bouvreuils nous on nargué toute la matinée!!!

    3 février 2019: Une belle matinée pour baguer contrairement aux prévisions météo. Le bilan est de 145 captures (68 baguages pour 77 controles). 7 espèces ont été capturées, la mésange bleue est l’espèce la plus capturée suivie de la Mésange charbonnière et du Pinson des arbres. Les effectifs de Verdiers augmentent petit à petit mais restent tres modestes pour la saison.

    12 février 2019: Une lucarne météo s’offre à nous en cette semaine bien pluvieuse, c’est l’occasion d’une nouvelle session du SPOL. Depuis deux jours les mangeoires sont bien désertes et cela se ressent au niveau des captures.

    Le bilan est de 79 captures (28 baguages pour 51 contrôles) pour 9 espèces. Une nouvelle espèce pour le SPOL a été capturée: la pie bavarde.

    Les mésanges restent les plus capturées. Le nombre de Pinson des arbres est inférieur aux session précédentes tandis que celui des verdiers ne décolle toujours pas!

    24 février 2019: La gelée matinale est de bon augure pour cette session. Le bilan de la matinée est meilleure que la précédente avec 124 captures pour 9 espèces avec en prime une nouvelle espèce pour cette année: le moineau domestique.

    La Mésange bleue reste l’espèce la plus capturée. Les Verdiers sont plus nombreux que les fois précédentes avec 19 captures, un record pour cette année. Les Pinsons des arbres ne sont pas en reste non plus.

    img_7972

     


samedi 20 octobre 2018

  • Suivi de la migration postnuptiale des oiseaux au col de prat de Bouc, octobre 2018, Cantal

     

    Pour consulter le bilan 2017: https://associationgrumpynature.wordpress.com/2017/10/18/suivi-de-la-migration-postnuptiale-des-oiseaux-au-col-de-prat-de-bouc-cantal-octobre-2017/

    DHE_1256.JPG

    C’est reparti pour un tour!

    L’année 2018 est la 20ème saison de suivi de la migration active des passereaux et des rapaces au col de Prat Bouc, réalisée par Grumpy Nature. Depuis la fin du suivi annuel mené par le collectif Migrans en 1998 Grumpy Nature est la seule association a avoir tenté de poursuivre le travail débuté en 1972 par Tixier et Dameron (1977). Bien que ce suivi soit très limité dans le temps ,12-13 jours en octobre, cela permet de mettre en avant quelques changements. Cela est d’autant plus intéressant que le protocole mis en place est le même que celui mené par MIGRANS par le passé.

    Vendredi 19 octobre: Nous voila de retour à Prat de bouc. Profitant d’un vent de sud ouest, le passage fut correct.

    Le bilan est de plus de 3000 oiseaux dénombrés ce qui est faible pour la saison malgré tout.

    DHE_1313.JPG

    Samedi 20 octobre: Cette journée de suivi ne restera pas dans les anales. Si le passage crépusculaire fut plus important que la veille, le reste de la journée fut bien terne, la faute au vent du nord et à la couverture nuageuse au nord du site.

    Merci au troupeau de 32 chamois et aux 2 chevreuils venus egailler la matinée.

    Les rares oiseaux sont passés tres haut dans le ciel bleu rendant leur détection tres difficile.

    Dimanche 21 octobre: On reprend les mêmes et on recommence.Dans des conditions similaires à la veille, la migration est loin de battre son plein. A peine plus de 1700 oiseaux recensés dans la journée, autrement dit une misère.

    La journée aura été marquée par les Grands cormorans.

    Les surprises du jour sont le passage d’un tichodrome et le vol de Grue cendrée observé en fin de journée.

    Lundi 22 octobre: Le vent du nord a forcit et a largement limité le passage. Encore un ciel bleu vierge de tous nuages qui rend compliqué la détection des rares oiseaux.

    Le bilan est de 886 oiseaux observés… du jamais vu pour Grumpy. Plus de pigeons ramiers ont été recensés que de Pinsons des arbres!!!

    La matinée a donné lieu à un petit et régulier passage de pigeons ramiers. Un total famélique de Pinson des arbres a été recensé, chose inhabituelle à cette saison!

    Mardi 23 octobre: Toujours aussi famélique le passage migratoire. Le vent du nord qui a forcit ses deux derniers jours n’est vraiment pas favorable à la migration.

    A peine 900 individus de comptabilisés aujourd’hui. Un petit passage de rapaces nous aura occuper en début d’après midi.Le deuxième vol de Grue cendrée de la saison aura été notre récompense de la journée.

    Mercredi 24 octobre: Du jamais vu depuis 20 ans, le passage migratoire est quasi inexistant!!!! La matinée fut sauvée par le passage d’un bon millier de Pigeons ramiers alors que l’après midi fut vraiment tristounet!!!

    DHE_7357

    Jeudi 25 octobre: Malgré le temps estival, le vent du nord persiste et les oiseaux persistent à ne pas migrer.

    Le bilan de la journée est extraordinairement inhabituel en cette saison, moins de 900 individus ont été dénombrés dont 730 Pinsons des arbres.

    Vendredi 26 octobre: Avec le changement de temps prévu pour les jours à venir, l’espoir d’assister enfin à une belle journée de migration était tres fort! Finalement, malgré un bilan largement à la hausse avec plus de 3000 individus dont 1900 Pinsons des arbres. Il ne fallait pas arriver en retard, le gros du passage a eut lieu entre 7h45 et 9h00!!!!!

    Samedi 27 octobre: Rien ne s’arrange! Comme la veille tout s’est déroulé dans la première heure. Un bon millier d’oiseaux, principalement des Pinsons des arbres, ont pu être dénombrés. Puis plus rien, les nuages tel un rouleau compresseur se sont posés sur Prat de Bouc et s’y sont accrochés toute la journée. Dans une purée de pois, les versants se sont recouverts tout au long de la journée d’un manteau neigeux de quelques centimètres. Et ce n’est pas prés de s’arranger…

     

     

     

    Dimanche 28 octobre: Rien de nouveau sous les nuages et la neige, toujours de très mauvaises conditions météorologiques.

    Deux heures puis s’en va! A peine 200 individus de recenser aujourd’hui, uniquement des Pinsons des arbres et des Pinsons du Nord ainsi qu’un groupe d’Etourneaux.

    Lundi 29 octobre: Ce ne sera toujours pas pour aujourd’hui le passage des oiseaux migrateurs. Nouvelle journée neigeuse avec une visibilité nulle.

    Une petite centaine de Pinsons des arbres ont été observés ce matin entre 7h20 et 8h00. Puis la couverture nuageuse est tombée sur Prat de bouc et ses environs.

    Mardi 30 octobre: Nouvelle journée blanche à Prat de Bouc! Quelques courageux Pinsons des arbres auront tenter leur chance. Ce jour semble marqué le retour des migrateurs. Un flux régulier d’oiseaux fut observés sans atteindre des sommets: quelques 4500 oiseaux auront ainsi été contactés.

    Mercredi 31 octobre: Il fallait bien que la migration reprenne ou plutôt commence vu les effectifs dérisoires observés depuis plus de 10 jours. C’est en compagnie de Thierry, que nous observons cette tres belle reprise de la migration qui s’avère etre le jour J. Malgré un vent du sud glacial, des averses éparses sous un couvert nuageux épais parfois à couper au couteau, ce sont plus de 45 000 volatiles qui ont été comptabilisé ce jour. L’axe de passage étant excentré du point d’observation un nombre conséquents d’oiseaux ont été classés en passereaux indéterminés. Malgré tout il est raisonnable d’avancer que la majorité de ses « indéterminés » sont certainement des Pinsons des arbres et des Pinsons du Nord.

    Jeudi 1 novembre: Pour cette dernière de la saison, les conditions d’observations restent exécrables mais les oiseaux sont au rendez vous!!! Cette fois, c’est avec l’aide de Thierry et Philippe que le suivi est réalisé.

    Le flux d’oiseaux est moins important que la veille. Ce sont tout de meme plus de 22 000 oiseaux qui seront comptabilisés. Encore une fois les conditions d’observations ne permettent pas une grande précision dans la détermination des espèces.

    Profitant d’une éclaircie de courte durée sur les coups de midi, un petit passage de rapaces, Buses variables et Milans royaux, égaiera la journée. Le fait marquant est l’observation d’un jeune Milan royal porteur d’une balise argos.

    This is the end!!!! Le suivi de la migration des oiseaux migrateurs lors de la dernière quinzaine d’octobre aura été tres particulier et atypique. Les effectifs contactés lors des deux derniers jours auront été un trompe l’oeil sur le déroulement de la migration.

    En tout cas le top jour 2018 est le plus tardif enregistré à Prat de bouc depuis la mise en place du suivi des oiseaux migrateurs sur le site. A quoi est du ce retard? réchauffement climatique? mauvaise saison de reproduction? Saison de reproduction tardive? etc.

    Rendez vous est pris pour octobre 2019,avec peut etre un changement de la méthode de suivi!!!


Traduction

Sites favoris


115 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -...

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=...