Populations piscicoles et invasives

samedi 8 mars 2014
par  Michel, Pierre
popularité : 1%

La population piscicole :

Comme tous les plans d’eau, cet espace attira les oiseaux d’eau qui en volant d’un plan d’eau à un autre apportèrent avec eux des œufs d’insectes, de batraciens et de poissons qui créèrent le début du peuplement piscicole, complété ensuite par de l’alevinage (petits poissons) d’espèces indigènes communes répandues en métropole :
-  Carpes communes et carpes miroir.
-  Brèmes, Tanches, Gardons.
-  Goujons et Perches goujonnières.
-  Perches communes, et Brochets.


Les espèces invasives présentes :

Puis peu à peu, les hommes introduisirent avec plus ou moins de bonheur des espèces étrangères avec parfois du succès, mais le plus souvent avec maladresse, bouleversant l’équilibre existant.
-  Le premier qui devait créer des réserves alimentaires en cas de conflit, choisi pour sa croissance rapide, fut « le poisson-chat »…une invasion !!!
-  Arrivés avec les premiers, les perches Arc-en-ciel très jolies, mais qui détruisent la ponte des autres poissons et ne sont guère comestibles.
-  Les « Écrevisses » :

  1. De type Américaine (Orconectes limosus) , complétèrent les venues du Nouveau Monde, elles nettoient les fonds, mais ne sont pas consommables, car elles récoltent tous les déchets et polluants. Elles servent aussi de nourriture aux autres poissons quand elles changent de carapaces, perdant leur protection…
  2. Turque ou encore écrevisse à pattes grêles (dont le nom scientifique est Astacus leptodactylus), est une espèce se rencontrant en Europe. Il ne faut pas confondre cette espèce avec une autre espèce européenne Astacus astacus, qui est moins épineuse. était autrefois principalement présente en Turquie et dans une grande partie de l’ex-URSS jusqu’en Pologne vers l’ouest. En Europe occidentale où A. leptodactylus a été introduite et peut devenir invasive ou concurrencer les espèces locales, la réglementation et divers programmes de gestion interdisent de l’introduire et cherche à en réduire la dispersion, « voire éradiquer les populations pouvant menacer celles d’ Austropotamobius pallipes (Grande - Bretagne) ».
    IMG_7180a

- Les « Tortues de Floride » complètent la liste de ces indésirables…

IMG_0923_DxO


- Le « Sandre » magnifique poisson carnassier (se nourrissant de petits poissons) nous est parvenu venant du lac Balaton en Hongrie. Poisson à la chair très fine au goût de noisette, il a colonisé fleuves et plans d’eau avec rapidité, concurrençant le brochet.
- L’énorme « Silure glane », introduit par la fédération de pêche, est venu bouleverser, cet équilibre, par sa grande taille…et sa boulimie, mais, il a ses adeptes, car sa pêche est des plus sportives…
- Un autre beau poisson carnassier très combatif et difficile à leurrer, mais de taille plus modeste a été introduit : « le black-bass »


Commentaires

Logo de Vanson
dimanche 13 septembre 2015 à 11h20 - par  Vanson

L’ écrevisse en photo ne correspond pas à la légende,celle ci est une astacus lepidactylus.

Traduction

Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


68 sites référencés dans ce secteur

Sur le Web