PartageTaRue94 | Défendre la mobilité des plus vulnérables, ces 365 derniers jours

Défendre la mobilité des plus vulnérables
L’association PTR 94 a pour objet de promouvoir les déplacements des piétons et assimilés, des personnes handicapées ou à mobilité réduite, et des cyclistes dans le département du Val-de-Marne et des départements limitrophes. Elle milite pour favoriser ces déplacements et pour rendre la voirie et les espaces publics plus accessibles, sûrs et confortables aux usagers vulnérables.

A ce titre, nos activités principales sont :

- Achat groupé de vélos électriques : Test sur nos stands
- Cours de vélo pour adultes (« vélo-école »)
- Balades familiales à vélo (autour de 15 km/h en général) avec pique-nique. Certaines ouvertes aux aveugles ou simples débutants, grâce au tandem.
- Conseils contre le vol de vélo
- Lobbying auprès des élus pour des villes plus piétonnes, cyclables (y compris stationnement vélo et liaisons inter-villes), et accessibles aux personnes en situation de handicap, des limitations de vitesse strictes et moins d’accidents pour tous : des aménagements existent, encore faut-il vouloir les mettre en place
- Tatouage pour identifier le propriétaire d’un vélo volé (contre 5€/vélo et la présentation d’une pièce d’identité)
- Atelier entretien du vélo sur nos stands : apprendre à graisser sa chaîne proprement et efficacement
- Conseils préventifs contre la crevaison



mercredi 18 avril 2018

lundi 16 avril 2018

  • Le vélo, meilleur moyen de transport pour aller au travail ? Carte des trajets en commun

    • Seul, ou couplé à un transport en commun ?
    • Classique ou électrique ?
    • Pliant ou non ?
    • Et vous, le vôtre il est comment ? Une photo ci-dessous et quelques lignes de pourquoi ça vous plait ?

    À l’occasion des grèves :

    Voir la carte mettant en lien anciens et nouveaux, possibilité aussi de remplir ce formulaire afin de vous mettre en relation de la façon la plus anonyme et la plus efficace.
    #covelotaf

    Capture #Covélotaf au 16 04 2018.JPG

    Capture d’écran au 16 avril 2018

    La part belle à la Marne, par exemple :

    à la Seine :

    au Bois de Vincennes, à certains aménagements cyclables relativement récents dans le Val de Marne. À l’échelle de l’Île de France, les voies vertes se taillent la part du lion,sans surprise.

    Ces endroits les plus cyclables connaissent de plus en plus de cyclistes utilitaire voire quotidien pour aller travailler, ce qui n’étonnera pas grand monde, lorsque l’on connait les avantages d’un vélo et de pneus adaptés dans une région dense comme la nôtre, par rapport aux transports en commun bondés voire inexistants de banlieue à banlieue, et aux inconvénients et coûts de l’usage inconsidéré d’une voiture, chaque année plus exorbitants.

    Les ventes de vélo électrique ont littéralement explosé en 2017 (x2 par rapport à 2016, approchant le demi-milliard d’€) et talonnent celles des scooters et motos, certes plus rapide mais plus dangereux, n’apportant aucun bénéfice sanitaire pour le pratiquant, et nécessitant assurance, carburant, immatriculation, casque et interdiction de prendre les aménagements cyclables : le VAE fait un carton.

    Pour les petits déplacements de proximité, le vélo et vélo à assistance électrique creusent leur sillon.


vendredi 13 avril 2018

  • Aidez-nous à obtenir un plan vélo !

    d56c50_13a118b3e6d44545a1d02464382b08d7mv2

    « Certains d’entre vous ont répondu au baromètre « Parlons Vélo » et la Fub vous en remercie.

    Grâce à la massivité de vos 113 009 réponses, nous avons obtenu des engagements forts de la ministre des Transports : « un plan vélo sincère, structuré et financé » voir la vidéo :

    Mais maintenant que cet engagement est acquis, il est nécessaire d’aider la ministre à obtenir l’arbitrage auprès du Premier ministre et du Président de la République.Notre fédération a axé nos propositions sur 3 demandes (en savoir plus) :
    1. Un fonds national vélo de 200 millions d’euros par an
    2. L’indemnité kilométrique vélo généralisée
    3. Le retour du bonus pour les vélos à assistance électrique (VAE)
    Pour ce faire, nous vous proposons une action simple : envoyer des cartes postales (numérique ou papier), à vos députés et sénateurs pour leur demander de plaider en faveur d’un tel financement.Pour envoyer des cartes postales numériques, c’est très simple, cliquez ici.
    Grâce à votre mobilisation, nous allons vers un avenir où chacun pourra pédaler en sécurité !
    Un grand merci !
    Olivier SCHNEIDER
    Président de la FUB »

     


jeudi 12 avril 2018

  • Balade à Thorigny par la Marne

    Tout le monde est prêt pour cette balade à Dampmart le long de la Marne.

    Nous arrivons au pont de Maisons-Alfort, il est à nouveau en travaux, durée prévue un an, la piste cyclable est neutralisée. Un peu plus loin, face à l’usine des eaux à Joinville le Pont, la grande tondeuse arboricole est passée.

    Nous laissons le parc départemental de la Haute Ile pour arriver à Gournay où, près de la mairie, se tient un arbre planté en 1784. Nous avons profité de visiter l’ exposition de peintures où chacun de nous a été  invité à choisir son coup de cœur.

    Nous passons à proximité de l’ancienne chocolaterie de Noisiel.

    A Pomponne, nous perdons Jean-Pierre,  il s’est arrêté pour crevaison sur roue arrière. Après avoir remis son vélo sur « pied », il s’aperçoit qu’il a crevé également de l’avant. Normal, il avait emmené deux chambre à air neuves…

    Vue l’heure, nous pique-niquons à Thorigny et pour le coup, c’est nous qui regardons passer les trains à proximité.

    Nous avons tranquillement regagner la base dans la bonne humeur.

    Le parcours :

    https://connect.garmin.com/modern/activity/2610170085#.Wso_QJXcvuI.gmail

    La prochaine balade au départ de Créteil : la forêt de Rougeau.


mercredi 11 avril 2018

  • Futur aménagement de la RD920 de Cachan à Paris : Participez à la concertation

    L’association amie MDB propose ce qui suite. Rééquilibrons ensemble la balance.

    « Futur aménagement de la RD920
    Participez à la concertation
     unnamed.png
    Dès ce soir, exigez des aménagements de qualité
    Cher(e)s cyclistes,

    Ce soir et demain se tiennent deux réunions portant sur l’aménagement de la RD920 à :MONTROUGE ce mercredi 11 avril à 19h – Le Beffroi, salle Blin – 2, place Emile-Cresp

    BAGNEUX ce jeudi 12 avril à 19h – salle des fêtes Léo-Ferré – 6, rue Charles-Michels

    Suivies de deux réunion début mai à :
    ARCUEIL le mercredi 2 mai à 20h – école Aimé-Césaire – 45, rue du Général-de-Gaulle
    Ce projet de grande envergure sera terminé à l’horizon 2022 et cet axe de 3,8 km reliant la porte d’Orléans à Bourg-la-Reine se doit d’être un axe réellement cyclable.
    Or, le projet tel que présenté et voulu par les aménageurs, propose releguer le vélo sur le trottoir au milieu des piétons au motif que le vélo, c’est pour les loisirs (promenade du dimanche) et non pour se déplacer(déplacements domicile travail et professionnels ).
    Les aménagements cyclables tels que présentés ne sont ni capacitaires ni pratiques pour les «vélotaffeurs et vélotaffeuses» qui emprunteront cet axe majeur pour rejoindre Paris. Et compte tenu de l’évolution des pratiques de déplacement, ce projet sera déjà obsolète à sa livraison en 2022.

    Soyons nombreux ce soir pour exiger des aménagements de qualité parce que le vélo est un vrai moyen de déplacement!

    A défaut de pouvoir assister à ses réunions publiques vous pouvez vous exprimer en déposant votre avis sur les registres de la concertation dans les permanences dédiées ou en envoyant un courriel à : mobilites.cd92@hauts-de-seine.fr

    La concertation préalable sera suivie d’un bilan de la concertation, puis d’une enquête publique.

    Mobilisons-nous pour une RD920 cyclable ! »

lundi 9 avril 2018

  • Grève : la solidarité s’organise, mettant en contact habitués et nouveaux à vélo vers le travail

    Pour ces grèves SNCF d’avril, mai et juin, l’association amie MDB  propose de mettre vos parcours de bus cyclistes sur la carte  :

    Capture.JPG

    capture d’écran de la carte au 08 04 2018

    Le lien de la carte zoomable et cliquable :

    http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/bus-cycliste-mdb_208608#11/48.7811/2.4537

    afin de mettre en contact cyclistes se rendant habituellement au travail à vélo, ou vélo électrique, ou vélo + Ratp, voire vélo + voiture ... et personnes qui hésitent à se lancer ; et montrer que le vélo est une alternative au RER et TER en grève.

    Chacun d’entre vous est appelé à ajouter son trajet. L’occasion aussi de causer équipement : vélo / accessoires, vêtements, réglages du vélo, itinéraires les plus sympa possibles, astuces…

    Le « bus cycliste » quoi, comme au bon vieux temps.
    Pour les val de marnais, on rappellera par exemple l’intérêt évident de la Marne et/ou de la Seine pour aller travailler à vélo à plat, avec peu ou pas de voitures, et avec très peu de feux rouges, tout comme les pistes cyclables le long du bus 393 de Sucy à Créteil voire Choisy, et du Bois de Vincennes : vidéos, par ici la bonne soupe.

    Des tuyaux  à partager ?


mercredi 4 avril 2018

dimanche 1er avril 2018

  • Convergence 2018 : 7 avril réunion, 3 juin ça pédale sec

    Ce grand rassemblement manifestif est organisé par l’association MDB en partenariat avec des associations vélo franciliennes, et le soutien de la région Île-de-France et d’une centaine de villes franciliennes. Il consiste en une balade, d’autant plus lente que l’on se rapproche de Paris :

    Rappel :

    Le principe : des cortèges de cyclistes grossissent en se rapprochant de Paris où ils se rejoignent au cœur de Paris (Bastille) pour une promenade finale qui les mènera vers 13 h 30 sur les pelouses de l’Esplanade des Invalides pour un pique-nique géant. Retour vélo ou vélo dans le RER / Transilien : mais attention à la grève cette année.

    Qui peut y participer ? Tout francilien sachant faire du vélo. La participation est gratuite et ouverte à tous.

    Le matériel : Votre vélo en état de marche, votre pique-nique, de la bonne humeur et une tenue colorée en fonction des parcours : orange pour la branche de Versailles, vert pour celle de Colombes, violet pour celle de la Villette, blanche pour celle de Vincennes et rouge pour celle d’Antony. Rose pour celle de Melun.

    S’inscrire ? Pas nécessaire, il suffit de se rendre à l’heure au point de rendez-vous le plus proche de chez vous : les Capitaines vous y accueilleront

    1°) Samedi 7 avril de 10h à 13h : Réunion de tous les capitaines « staffeurs »

    de la Convergence sont conviés à une matinée de formation afin de :
    – transmettre les consignes de sécurité
    – distribuer le matériel (gilets, drapeaux, pharmacie, tracts et affiches papier, ballons, etc)
    – rencontrer les autres gilets bleus.
    La matinée se terminera par un repas convivial partagé à la maison du vélo, Paris (7 bld bourdon, métro Bastille).

    La carte des parcours est visible ici , elle a connu quelques modifications que nous vous laissons découvrir. Les derniers détails se peaufinent ces jours-ci. Voir la carte en plein écran.

    Convergence 94 au 01 04 2018.JPG

    Convergence 94 au 01 04 2018

    2°) Convergence familiale ou plus lointaine, dimanche 3 juin 2018 :

    Parmi les nouveautés :

    • Porte dorée au lieu de Porte de Vincennes pour la branche branche, un poil plus bucolique / champêtre donc
    • Les joyeux drilles de Fontenay rejoignent la branche violette pour aller tâter du Canal de l’Ourcq et faire durer le plaisir
    • Nouveau : un départ à Melun (!) à 7h40 héhé, pour profiter du vrai parcours de la Scandibérique : ils quasi longeront la Seine pendant 62 km, ils promettent du plat, essayez, vous nous direz 🙂
    • Passage par le nouvel aménagement polémique à Orly, le long de la Seine

    On recherche toujours des encadrants pour le jour J, merci de contacter directement l’association organisatrice qui centralise les besoins.

    Vous n’oublierez pas de surveiller le site et la carte peu avant l’édition, afin de vérifier les Rendez-vous et dernières mises à jour.

    En l’état :

    Branche rose : vallée de l’Yerres et/ou de la Seine :

    Périgny : 8h40 mairie

    Villeneuve-le-Roi  10h sous le pont de Villeneuve-le-Roi, avenue du Front de Seine

    Branche blanche par la Marne puis le Bois de Vincennes :

    Marolles-en-Brie 9h30 Tennis Club de Marolles-en-Brie (TCMB), Rue du Faubourg Saint-Marceau

    Sucy-en-Brie 10h château de Sucy, ou 10h05 banque CAIXA angle rue du Général Leclerc
    et rue du Moulin Bateau

    St-Maur / La Varenne à côté du RER Champigny Saint-Maur RDV à la fontaine au 128 Avenue Pierre Sémard 9h40. Ou 10h place d’Adamville-Kennedy ou Passerelle du halage vers 10h35 = Fusion avec Créteil et Sucy à la passerelle du halage kiosque à musique

    Créteil 10h15 place de l’Église

    Champigny-sur-Marne 9h15 Place de Cœuilly ou 10h15 quai du Viaduc (proximité immédiate Pont de Nogent)

    Joinville-le-Pont 10h40 Place de Verdun

    RER Joinville-Le-Pont 10h55

    Vincennes 10h30 parvis de l’hôtel de ville ou 11h30 esplanade du château
    départ du parcours terminal est : branche blanche

    Branche violette, par le Canal de l’Ourcq :

    Nogent-sur-Marne : à voir

    Fontenay-sous-Bois  8h50 28 Rue Guérin Leroux (esplanade de la Mairie)

    Branche blanche Seine et Bois de Vincennes :

    Villeneuve-St-Georges 9h20 gare RER-D, parking côté Seine

    Choisy-le-Roi 9h50 parking du Gymnase René Rousseau, 12 avenue d’Alfortville
    Petit déjeuner proposé (sous réserve de confirmation > rendez-vous 9h30)

    Alfortville 10h Hôtel de ville

    Maisons-Alfort  École vétérinaire 10h30 devant l’entrée de l’école vétérinaire

    Branche rouge Ex Nationale 20 :

    L’Haÿ-les-Roses rendez-vous 10h25 : Espace culturel Dispan de Floran

    Villejuif 10h25 Place de la mairie

    Le Kremlin-Bicêtre rendez-vous 10h30 Hôtel de ville

    Gentilly 10h35 Hôtel de ville

    Cachan 10h30 Hôtel de ville

    Arcueil 11h
    Maison de l’environnement
    Point de ralliement du Val de Bièvre
    Accueil/animation

     

     

     


  • Vélos non démontés dans trains grandes lignes et TGV : l’offensive, chacun peut agir

    DZjRz6eX4AATM-c.jpg

    DZjR0jVXkAIGsw-.jpg

     

    COMMUNIQUE DE PRESSE
    Le mouvement cycliste uni
    pour l’embarquement des vélos dans les trains


    Il y a de moins en moins de destinations accessibles avec un vélo non démonté. Le nombre de places vélos dans les TGV se réduit fortement depuis ces derniers mois, en particulier sur le réseau Grand Est. En outre, la disparition des trains de nuit (sauf deux trains) limite les possibilités alternatives.
    Dans les trains internationaux, les vélos à bord des Thalys sont interdits. Les TGV vers l’Allemagne ont perdu leurs places vélos, le service n’est pas assuré sur les ICE. Il a été supprimé en décembre 2017 dans les rames Lyria vers la Suisse. Aucun train vers l’Italie, l’Espagne n’a de places vélos.
    Face à cette situation, les organisations de promotion du vélo se sont unies et ont adopté une position commune.

    Des places vélos dans tous les trains en Europe
    Le remaniement du Règlement des droits et devoirs des voyageurs européens étant actuellement en délibération au parlement européen, voici l’amendement proposé par les organisations de promotion du vélo :
    ·     Les voyageurs sont autorisés à prendre leur bicyclette non démontée dans le train moyennant un paiement raisonnable éventuellement.
    ·     Tout matériel roulant ferroviaire neuf ou remis à neuf doit comporter un espace réservé au transport de bicyclettes non démontées.
    ·     Le nombre de places à vélo doit correspondre à au moins 1,5 % de la capacité totale du transport de passagers, avec un minimum de 4 places par train.
    ·     Les entreprises ferroviaires, les vendeurs de billets, les voyagistes et, le cas échéant, les gestionnaires des gares devraient informer les voyageurs des conditions de transport de bicyclettes pour tous les services conformément au règlement (UE) n° 454/2011.

    Les associations de promotion du vélo en France, en coordination avec le mouvement cycliste européen, poursuivront en ce sens leur action auprès des parlementaires européens.

    Chacun peut agir
    Elles appellent les cyclistes à contacter les parlementaires européens pour qu’ils soutiennent ces demandes par courriel, courrier ou par l’intermédiaire des réseaux sociaux.

    Les associations et fédérations signataires
    Fédération Nationale des Associations des Usagers des Transports FNAUT – Fédération française des Usagers de la Bicyclette FUB – Fédération Française de Cyclotourisme FFCT – Fédération Française Union Touristique les Amis de la Nature FFUTAN – France Nature Environnement FNE – Association Française pour le développement des Véloroutes et Voies Vertes AF3V – CyclotransEurope CTE – Vélorution – CycloCamping International CCI –  Oui au Train de Nuit


    Pour contacter les groupes parlementaires et les députés européens 
    La liste des groupes et des députés français est sur wikipédia. Pour trier par régions ou par groupes politiques, cliquez sur le menu en haut de la liste. 
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_d%C3%A9put%C3%A9s_europ%C3%A9ens_de_France_de_la_8e_l%C3%A9gislature


mardi 27 mars 2018

  • Projet RD920 dans Val de Marne et Hauts de Seine : la grogne cycliste monte

    Projet à côté de la plaque : 12 voies voitures pour 0 voies vélos, ça suffit les sottises pour cette future RD920, l’ex Nationale 20.

    LA GROGNE MONTE : exprimez vous lors des 5 réunions publiques (dont 2 dans le 94) et sur internet :

    https://www.valdemarne.fr/vivre-en-val-de-marne/informations/amenagement-de-la-rd920-imaginons-ensemble-le-devenir-de-cet-axe

     

    Voir la vidéo :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    dzkr78-x0ael33c

    Quand ça manque un peu de voies de circulation voitures et de stationnement auto. Non mais oh

    Une adresse mail est également mise à disposition, prenez connaissance du projet, puis donnez votre avis à  : mobilites.cd92@hauts-de-seine.fr

    Où est le Réseau Express Vélo, diantre ? Où est la volonté politique ? où est notre confort ? Où est notre sécurité ?

    D’aucuns montrent la voie, le vélo et vélo électrique est un des moyens de transport les plus pertinents en ville, seul ou couplé à un transport en commun lourd : ferré, ou bus en site propre, c’est pas comme si savait ce qu’il faut proposer comme voirie.

    Face à des aménageurs et élus qui bien souvent n’ont pas fait de vélo en ville depuis 40 ans, mais prétendent faire votre bien et celui de vos poumons et de vos enfants asthmatiques, les autoroutes en ville ça suffit : à vos claviers, à vos micros.


lundi 26 mars 2018

  • Balade à Paris, fontaines d’eau pétillante

    Ce samedi 24 mars 2018, première sortie vélo sous un soleil printanier.

    Nous prenons la direction de Saint-Maurice où nous escaladons la côte des Barrières ou côte Laurent Fignon, bien connue, avant de traverser le bois de Vincennes pour remonter le bd de la Guyane. Là nous empruntons la balade plantée pour arriver au jardin de Reuilly Paul Pernin où se trouve une fontaine d’eau pétillante. Sur place, petite pause, découverte et appréciations.

    Nous nous dirigeons ensuite vers la rue de Tolbiac où nous découvrons la seconde fontaine. Les bouteilles vides sortent des sacoches pour le remplissage. Re appréciations ; le goût de cette eau est-il différent de celui de la fontaine de Reuilly ?

    Lors du retour, avant de regagner le point de départ, nous visitons l’exposition des artistes du Secteur Nord, rue de Bonne à Créteil.

    http://www.eaudeparis.fr/fileadmin/contribution/culture/patrimoine/Petillante.pdf

    Prochaine balade au départ de Créteil le dimanche 8 avril à 10h00, le long de la Marne.

     

     


dimanche 25 mars 2018

  • Le Parisien titre « Vélos : le Val-de-Marne peut mieux faire »

    Le Parisien 94 analyse les résultats du Baromètre vélo, grande enquête sur la satisfaction des habitants – même non-cyclistes – , 113 000 réponses à l’échelle nationale :

    image002.jpg

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Et c’est vrai. Ça fait 15 ans que nous portons cette voix, avec une écoute variée selon les communes :

    http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/velos-le-val-de-marne-peut-mieux-faire-25-03-2018-7628496.php

    La réponse de Mme Lecoufle, Maire de Limeil Brévannes montre qu’elle n’a pas compris la question ou qu’elle méconnaît le sujet, peut-être par manque de pratique personnelle quotidienne, ou par absence de visite de sa part dans les villes d’Île de France où ça fonctionne : les aménagements cyclables ne se réduisant pas aux pistes cyclables. L’occasion désormais d’accepter de nous rencontrer lorsque nous la sollicitons ? On ne peut pas se contenter de la Tégéval à Limeil. Il va falloir réfléchir ensemble, proposer, argumenter, pour aller plus loin.

    Aller plus loin et découvrir les résultats complets par ville dans notre département :

    https://www.parlons-velo.fr/

    Le bon élève francilien étant …Sceaux (92) pour changer :

    Là où l’étroitesse des rues n’est comme qui dirait pas un problème.

    L’expérience prouve que la combinaison gagnante (fiches) :

    • des aménagements cyclables au revêtement de qualité, dimensionnés, reliés entre eux, la lutte contre la vitesse et le transit motorisé ailleurs : quand les vélos sont mélangés aux voitures
    • des formations dès le plus jeune âge
    • des services dont la location longue durée, le jalonnement (flécher ce qui est cyclable)
    • une réflexion quant au stationnement vélo et à la prévention du vol

    porte ses fruits.

    Vélo ou vélo électrique, seul ou couplé à un RER.

    Voir les 26 propositions de notre Fédération, finalement assez peu déclinées à l’échelle de notre département, à quelques exceptions près. Business as usual. Parmi les accidents industriels, le récent loupé de la voie verte le long de la Seine à Orly avait marqué les esprits. L’association amie MDB avait également formulé 12 propositions à l’échelle de l’Île de France, dont force est de constater que bien peu sont mise en oeuvre depuis ces années. On peut se demander pourquoi, dans une Région aussi dense, où le vélo utilitaire a sa carte à jouer parmi les différents moyens de transport.

    Dommage quand on connait les avantages du vélo pour les déplacements utilitaires / quotidiens de proximité : santé, libère des places de stationnement auto pour tous, diminue les bouchons, crée du commerce local à double titre : économie liée au vélo, et clients captifs de par la distance qu’ils peuvent parcourir pour faire leurs courses à vélo (quelle idée hein) etc… Il parait que 50% des déplacements font moins de 3 kilomètres aller. Il parait. 35 minutes à pieds, mais 10 à vélo.


samedi 24 mars 2018

mercredi 21 mars 2018

  • Bourses de printemps 2018 : Fontenay, Marolles, Alfortville, Paris…

    C’est le printemps, et ses bourses aux vélos d’occasion.

    À noter : certaines d’entre elles (exemple à Marolles) proposent des activités parallèles : essais de vélos électriques, tombola, nettoyage/dégraissage de chaine, activités enfants, marquage pour identifier le propriétaire d’un vélo volé (prévoir en général 5 € / vélo et la présentation d’une pièce d’identité) :

    conseils anti vol etc.

    CaptureCapture F

    aff-bourse-aux-velos-v21

    Capture A

    À noter : Paris dimanche 8 avril.

    Si vous en connaissez d’autres dans le 94, vous pouvez les signaler ci-dessous. Pour St-Maur, il faudra attendre début juin (marquage Bicycode compris).

    Bien pratique un vélo, ça rend des services.


dimanche 18 mars 2018

  • Balade Paris, fontaines d’eau pétillante

    Samedi 24 mars 2018, RV 14h sur le parvis de la place de l’église Saint Christophe à Créteil pour un départ vers Paris à la découverte des fontaines d’eau pétillante.

    Munissez vous de bouteilles vides si vous souhaitez ramener cette eau.

    Parcours facile 25km, retour vers 17h30.

    Michel : 07 83 39 69 54, Joël : 06 79 52 35 14


mercredi 14 mars 2018

  • Dégradation des conditions d’emport des vélos dans les trains : réunion mardi 20 mars 18h30

    Face à la nette dégradation de la possibilité d’emporter nos vélos ou vélos électriques  non démontés dans les trains en France, et dans le contexte d’une grande loi transports qui va sortir ces mois-ci, une association amie vous convie à une réunion ce mardi 20 mars 2018 à partir de 18h30, afin d’envisager des moyens d’actions complémentaires de ceux déjà effectués par certaines associations pro vélo.

    image.jpg

    La situation était déjà peu reluisante en France sur bien des lignes, mais elle se dégrade encore. Faisons remonter la demande sociale de vélos dans les trains, pour des vacances réussies, seul comme en groupe.

    La location de vélos ne peut pas tout (disponibilité, vélos spéciaux, vélos non adaptés, handicaps … etc), et les vélos pliants restent onéreux et pas toujours adaptés à la randonnée à vélo.

    Dommage parce que parcourir les voies vertes de France voire d’Europe à vélo, c’est le top. Et ce type de tourisme est un pan de l’économie important, et appelé à se développer.

    dav

    Les remorques / carrioles pliées restent autorisées

    Publicités
    <script type="text/javascript">
    __ATA.cmd.push(function() {
    __ATA.initSlot('atatags-26942-5ab003240be1a', {
    collapseEmpty: 'before',
    sectionId: '26942',
    width: 300,
    height: 250
    });
    });
    </script>
    <script type="text/javascript">
    __ATA.cmd.push(function() {
    __ATA.initSlot('atatags-114160-5ab003240be54', {
    collapseEmpty: 'before',
    sectionId: '114160',
    width: 300,
    height: 250
    });
    });
    </script>
    <script type="text/javascript">
    (function(){var c=function(){var a=document.getElementById("crt-352778042");window.Criteo?(a.parentNode.style.setProperty("display","inline-block","important"),a.style.setProperty("display","block","important"),window.Criteo.DisplayAcceptableAdIfAdblocked({zoneid:388248,containerid:"crt-352778042",collapseContainerIfNotAdblocked:!0,callifnotadblocked:function(){a.style.setProperty("display","none","important");a.style.setProperty("visbility","hidden","important")}})):(a.style.setProperty("display","none","important"),a.style.setProperty("visibility","hidden","important"))};if(window.Criteo)c();else{if(!__ATA.criteo.script){var b=document.createElement("script");b.src="//static.criteo.net/js/ld/publishertag.js";b.onload=function(){for(var a=0;a<__ATA.criteo.cmd.length;a++){var b=__ATA.criteo.cmd[a];"function"===typeof b&&b()}};(document.head||document.getElementsByTagName("head")[0]).appendChild(b);__ATA.criteo.script=b}__ATA.criteo.cmd.push(c)}})();
    </script>
    <script type="text/javascript">
    (function(){var c=function(){var a=document.getElementById("crt-261524007");window.Criteo?(a.parentNode.style.setProperty("display","inline-block","important"),a.style.setProperty("display","block","important"),window.Criteo.DisplayAcceptableAdIfAdblocked({zoneid:837497,containerid:"crt-261524007",collapseContainerIfNotAdblocked:!0,callifnotadblocked:function(){a.style.setProperty("display","none","important");a.style.setProperty("visbility","hidden","important")}})):(a.style.setProperty("display","none","important"),a.style.setProperty("visibility","hidden","important"))};if(window.Criteo)c();else{if(!__ATA.criteo.script){var b=document.createElement("script");b.src="//static.criteo.net/js/ld/publishertag.js";b.onload=function(){for(var a=0;a<__ATA.criteo.cmd.length;a++){var b=__ATA.criteo.cmd[a];"function"===typeof b&&b()}};(document.head||document.getElementsByTagName("head")[0]).appendChild(b);__ATA.criteo.script=b}__ATA.criteo.cmd.push(c)}})();
    </script>

jeudi 8 mars 2018

mercredi 21 février 2018

  • Le vélo, nouvel enjeu de l’habitat social. Bailleurs ? C’est à vous

    logo-ptr94 (Copier)« Pour les bailleurs sociaux, le programme ALVÉOLE permet de réhabiliter des locaux vélos à moindre coût, de profiter d’un accompagnement personnalisé de leurs locataires et ainsi répondre aux exigences nationales et territoriales issues de la Loi pour la transition énergétique.
    Ce programme dure jusqu’à la fin de l’année 2018 : une occasion à ne pas manquer. »

    Capture.JPG

    « Le programme ALVÉOLE (Apprentissage et Local VÉlo pour Offrir une Liberté de mobilité Économe en énergie) s’adresse aux bailleurs sociaux. Il a pour objectif de promouvoir l’usage du vélo au quotidien auprès des habitants du parc social grâce à la réhabilitation ou construction de locaux vélos sécurisés et à des séances d’appren
    tissage du vélo sur le terrain. Le programme est porté par la Fédération française des Usa
    gers de la Bicyclette (FUB). Le programme bénéficie d’un financement dédié : les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) « précarité énergétique ». Ils permettent au bailleur un remboursement des dépenses engagées à plus de 50%. Toutes les dépenses acquittées avant le 31 décembre 2018 sont éligibles aux CEE »

    Voir le communiqué de presse :

    https://www.fub.fr/sites/fub/files/fub/Alveole/cp_programme_alveole_20-02-2018.pdf

    Voir le dossier de presse :

    https://www.fub.fr/sites/fub/files/fub/Alveole/dossier_presse_programme_alveole_2018.pdf


mardi 13 février 2018

mercredi 7 février 2018

samedi 3 février 2018

lundi 29 janvier 2018

  • Parlons vélo mardi 13 février : le vélo en banlieue

    Belle journée vélo le mardi 13 février, organisée par des associations amies, à quelques encablures d’ici, et le débat qui va bien le soir au du COS (Centre OmniSports) de Massy, proche RER B les Baconnets, jugez plutôt :

    CaptureCapture2

    Des pointures le soir pour la table ronde, on va là pouvoir parler concrètement, et s’appuyer sur une politique déployée à l’échelle d’une ville, et sur les résultats d’accidents depuis 10 ans pour une des mesures phares pour le vélo  :

    Prêt de vélo (journée) et inscription possibles sur
    www.weezevent.com/parlons-velo

    Pourquoi le vélo en banlieue est-il indispensable ?

    • Toujours 4 fois plus rapide que la marche,  ça n’a pas changé, là où la voiture et les transports en commun ne peuvent pas tout : ingarables et/ou pris dans les bouchons / correspondances et autre joyeusetés : le vélo ou vélo électrique est souvent en banlieue le moins pire des choix pour des déplacements de proximité, pragmatique
    • Toujours gage de lutte contre la sédentarité et son cortège de maladies, ce qui est assez peu le cas des autres moyens de transport, il faut bien le dire (ou alors 4 fois moins vite, et donc peu pratique comme réjouissances)
    • Toujours seul, ou couplé avec un transport en commun (voire la voiture) pour les distances non réalisables à vélo seul
    • Toujours pour sa capacité d’emport de courses voire d’enfant(s), vélos spéciaux et vélos-cargo : belle invention la roue

    Damned, mais pourquoi est-il si pratique ? Dans notre région aussi dense, et aux transports parfois si bondés ?

     


vendredi 26 janvier 2018

  • Le club des villes cyclables a des propositions : 2018, l’année du vélo ?

    Le club des villes et territoires cyclables propose, en présence notamment de M. Guillaume GOUFFIER-CHA, député du Val-de-Marne, des mesures de bon sens, de santé publique, d’économies, de cadre de vie, et de promotion des commerces locaux, citons :

    « Sur la base de ses propositions pour « Une politique nationale vélo : 10 axes, 40 propositions », le Club des
    villes et territoires cyclables a présenté un chiffrage des besoins estimés à 200 millions d’euros par an sur la durée du quinquennat et dans le cadre de la programmation de la Loi d’orientation des mobilités pour :
    • la résorption des coupures urbaines et le rétablissement des continuités piétonnes et cyclistes dans les territoires (métropoles et zones de faible densité) ;
    • la mise en œuvre d’un programme national de réalisation de réseaux express vélo et de liaisons interagglomérations et de rabattements à vélo vers des modes de transports collectifs ;
    • le lancement d’un grand plan ambitieux de stationnement dans les équipements publics, les gares, les opérations de rénovation urbaine ;
    • l’accélération de la réalisation du Schéma national véloroutes et voies vertes afin de relier les territoires, les centralités en périphérie des villes, les liaisons inter-pôles et d’amplifier les retombées économiques du tourisme à vélo. »

    […]

    « 100 % d’une classe d’âge doit savoir se déplacer à vélo !
    Sans attendre la présentation du Plan national vélo interministériel, le Comité interministériel de la sécurité routière a avancé une mesure majeure le 9 janvier 2018, parmi les 18 mesures présentées, attendue par tous les acteurs du vélo pour accompagner le développement de l’usage en toute sécurité. Il s’agit pour les enfants
    de généraliser le « savoir rouler » afin que les jeunes puissent acquérir une réelle autonomie à vélo pour l’entrée au collège. Il viendrait s’ajouter aux autres savoirs fondamentaux que les élèves doivent maîtriser à leur entrée en 6ème à l’image du « savoir lire », « savoir écrire », « savoir nager » »

    […]

    « Faire du vélo un remède anti-crise
    Les retombées économiques directes du vélo représentent déjà 4,5 milliards d’euros en France. Elles peuvent  être facilement multipliées par 10 si l’investissement s’intensifie et si l’usage du vélo croît.

    Un gisement d’emplois ! Par euro de valeur ajoutée, la teneur en emploi de la fabrication de cycles est plus importante que celle de l’industrie automobile […]  Le vélo est
    créateur d’emplois de proximité non délocalisables et dynamise l’économie locale. »

    Excusez du peu

    « L’IKV pour tous
    Le décret relatif à la mise en place de l’Indemnité Kilométrique Vélo (IKV) par les fonctions publiques n’est jamais paru. De nombreuses collectivités ont délibéré depuis deux ans afin de proposer l’Indemnité  Kilométrique Vélo à leurs agents et certaines, lasses d’attendre la parution du décret, l’ont mise en place.
    C’est la généralisation de l’Indemnité Kilométrique Vélo – une mesure recommandée par différents groupes de travail des Assises de la mobilité, efficace et gagnante, et à coût quasi nul pour les entreprises comme pour l’État ! – qu’élus et parlementaires vélo demandent au Gouvernement dans le cadre du Plan national vélo.
    Le rapport remis par Matthieu ORPHELIN, député du Maine-et-Loire, à Elisabeth BORNE, ministre des  Transports, le 20 décembre dernier, met en évidence que cette généralisation de l’Indemnité Kilométrique Vélo vise à atteindre 1,4 million de salariés cyclistes en 2022 et montre des résultats très encourageants tout
    en balayant certaines idées reçues sur les coûts d’une telle généralisation.
    Parmi les principaux enseignements de l’étude :
    • Le potentiel de cette mesure est énorme : plus de 70 % des déplacements domicile-travail de moins de 5 km sont faits en voiture
    .
    • Là où elle a été mise en place, l’Indemnité Kilométrique Vélo a prouvé son efficacité. Elle permet de  doubler la pratique en moins d’un an, soit de passer de 3% à 6% de part modale
    .
    • Les bénéfices de l’IKV sont nombreux et quantifiables, notamment sur la santé des salariés : division par deux du nombre de salariés ayant une activité physique insuffisante, réduction des absences (moins 15% d’arrêts maladie pour un salarié cycliste)…
    • Les coûts de sa généralisation seront très limités pour les entreprises, comme pour les 3 fonctions publiques puisque, ramené à l’effectif global, le coût moyen de généralisation de l’IKV est, à horizon 2022, de moins de 23€ par salarié et par an dans l’hypothèse la plus ambitieuse (IKV augmentée à 35€/mois et cumulée avec le remboursement de l’abonnement transport en commun).
    • Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, et même si l’IKV est exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu, l’impact de sa généralisation pour les comptes publics sera très limité. Il est  même positif pour les comptes de la sécurité sociale (au moins + 29 M€/an, grâce aux économies de coûts de santé, liées à l’accroissement de la pratique du vélo) et sur les recettes et dépenses fiscales
    pour l’Etat (le manque à gagner sur l’impôt sur le revenu est compensé par la hausse des recettes de  TVA).
    • Nous proposons la généralisation de l’IKV en la rendant obligatoire pour tous les employeurs en moins de 4 ans, pour atteindre l’objectif de 1,4 million de salariés cyclistes en 2022, contre moins de 700 000 aujourd’hui. »

    […]

    « Passer réellement du Code de la route au Code de la rue […], protége[r] les usagers les plus vulnérables. »

    Lire le communiqué en entier.

    Roulez, roulez, petits bolides

     

     


mardi 23 janvier 2018

  • Samedi 3 février 10h Manifestation : Le préfet de police refuse de libérer Leclerc

    Face à la surdité et aux arguments datés de la Préfecture du police, qui, ne semble pas décidée à écouter les riverains, ni à offrir un choix du moyen de déplacement, et pour comble, ne pas permettre un passage prioritaire pour les véhicules de secours…

    Capture d’écran 2018-01-25 à 18.35.46.png

    Manifestation, à l’appel d’associations amies. Rendez-vous au 121, avenue du général Leclerc, samedi 3 février 2018.  Nous voulons la cyclabilité, et nous l’aurons. Venez nombreux, et parlez en autour de vous. Il y a de la place pour tous les moyens de transports sur cette large avenue, et pas un seul, toujours le même, ça commence par bien faire. Venez le faire savoir au préfet de police, qui n’a sans doute pas vu cette vidéo Paramètres > Sous-titres > Français). Oui, nous voulons nous déplacer à vélo, au besoin en famille, pour accéder à tous nos lieux de vie et de travail, en sécurité et en confort, comme dans un pays normal.

    affiche leclerc

    tract

    tract a5

    Image CP Leclerc 3 fevrier.jpg

    Télécharger les fichiers en pdf :

    LL AFFICHE A2

    LL TRACT A5 V2 Vo

    LL TRACT A5 V2 Ro 0302

    Le Communiqué de Presse

    À partager ici

     

     

     

     


samedi 20 janvier 2018

vendredi 12 janvier 2018

  • Pompadour, une adhérente a écrit concernant la piste déplorable sur la N6 : réponse, et maintenons la pression

    Une adhérente cycliste avait écrit (courrier initial) aux institutions pour déplorer l’état de la piste cyclable le long de la Route Nationale 6 à Créteil, aux abords nord du carrefour Pompadour, vue.

    Le CD94 a répondu le 27 décembre dernier, merci au département, voir-ci-dessous.

    À fond les formes.JPG

    Que faire ? Bah écrire encore et encore à la Direction des routes d’Ile de France, et à M. le Préfet. Peut-être eux-mêmes peu usagers cyclistes au quotidien, qui sait ? À vos stylos.

    1 – Monsieur Laurent PREVOST
    Préfet
    Préfecture du Val de Marne
    21-29 Avenue du Général de Gaulle
    94000 CRÉTEIL

    2 – Monsieur le Directeur
    Direction régionale et interdépartementale
    de l’équipement et de l’aménagement d’Île-de-France (DRIEA)
    12-14 rue des Archives
    94011 CRÉTEIL Cedex

    3 – Monsieur le Directeur
    Direction des routes d’Île-de-France (DRIEA – DiRIF)
    15/17, Rue Olof Palme
    94046 Créteil Cedex

    27 12 2017 Réponse Département piste cyclable RN6 Créteil.jpg

    27 12 2017 Réponse Département piste cyclable RN6 Créteil Suite et fin

    Quand tu approches Décathlon.JPG

    entretien.JPG

    Chacun d’entre vous peut aussi légitimement doubler par un coup de téléphone à ces institutions :

    Respectivement 01 49 56 60 00 et 01 49 80 21 00  ou 01 46 76 87 00.

    Nous payons des impôts après tout.


  • [Communiqué de presse] Vers une génération vélo ? La FUB se réjouit de la tenue de cette promesse

    logo-ptr94 (Copier)capture2 (Copier)

    Donner toute sa place au vélo, dès l’école primaire.
    Le gouvernement entend « généraliser le « savoir rouler », (…) afin que les jeunes puissent acquérir une réelle autonomie à vélo pour l’entrée au collège. »

    Les collégiens sont la population la plus touchée par les ravages de la sédentarité, aujourd’hui largement sous-estimés. Leur donner le goût et leur faire découvrir la pratique du vélo dès l’école primaire est le moyen le plus efficace pour qu’émerge une « génération vélo », qui utilisera la bicyclette naturellement durant toute sa vie pour ses déplacements quotidiens.

    Pour mémoire, ce qui se pratique déjà au Danemark, dès… la maternelle … chaque semaine, à 1min55sec. :

    Lire la suite du communiqué de la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette), le vélo utilitaire, quotidien.

    Télécharger le pdf.

    Semez (formation et infrastructures cyclables), vous récolterez. Au pays du vent de face, qui a su faire sa place au vélo :

    The Times They Are a-Changin’


mercredi 10 janvier 2018

vendredi 5 janvier 2018

  • [Communiqué de presse] La FUB dénonce la fin déguisée de l’aide nationale à l’achat de vélos électriques

    Le 31 janvier 2018, il sera trop tard : rappel.

    Seul Paris continue à subventionner (400€), et quelques rares autres villes val de marnaises, avec ou sans conditions de ressources.

    anachronisme.JPG

     

    « Alors que le bonus de 200 € par vélo à assistance électrique (VAE) instauré en février 2017 rencontre un succès dépassant toutes les attentes avec à la clef un doublement des ventes de VAE, le décret qui précise les nouvelles conditions a été publié au journal officiel le 31 décembre 2017.

    En effet, alors qu’il prévoyait initialement sa suppression pure et simple, face à la mobilisation d’élus et de la société civile, le gouvernement avait annoncé en octobre 2017 son remplacement par un dispositif nouveau.

    Avec un budget divisé par 10 par rapport à 2017 (5 millions seulement budgétés sur 2018 contre un cout de 50 millions en 2017), la FUB espérait néanmoins une mesure universelle – concernant notamment tout le territoire – et réellement sociale. La FUB proposait notamment que l’aide nationale soit totalement cumulable avec les aides locales, avec une différenciation du montant par tranche de revenus, tout en conservant un socle universel. Notre argumentaire complet est accessible en PDF et en vidéo.

    Déception : la portée du nouveau dispositif sera très limitée, puisque d’une part les conditions à remplir seront particulièrement illisibles et restrictives, et d’autre part le montant sera simplement insuffisant pour le public visé. Conditionné au versement complémentaire d’une aide par la collectivité, il risque d’être vécu comme une injustice par les ménages non-imposables ruraux, péri-urbains, pour qui le VAE serait particulièrement pertinent, mais dont les collectivités n’ont pas les moyens de financer une telle aide. »

    Télécharger le communiqué de presse en pdf

    Pendant ce temps, dans les mass médias, la méconnaissance à l’oeuvre, reportage et arguments à côté de la plaque, alors que les budgets pour voies rapides à grands coups de 100aines de Millions d’€ perdurent nouvelle N19 à Boissy = 240 millions d’€, sans amélioration de la cyclabilité aux abords, et villes non cyclables et non piétonnes, parfois même trottoirs non accessibles aux personnes en situation de handicap, le fruit d’une volonté politique, un non sens, ne serait-ce qu’en terme de santé publique, lutte contre la sédentarité :

    <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

    Beaucoup de sottises et de déclarations non vérifiées par l’accidentologie, pour peu de cyclabilité, contrairement à Sceaux :

    • Où est la continuité cyclable dans notre département ?
    • Le budget vélo ?
    • Les arceaux vélos devant tous les lieux recevant du public ?
    • Les formations obligatoires et récurentes à l’école ?
    • Le stationnement au domicile ?
    • Et donc la préservation du cadre de vie, et une politique pro santé publique ?

    Blâmer les victimes et parler en l’air oui ; proposer un ville pour tous c’est plus compliqué apparemment.

    On peut s’émouvoir du parti pris des journalistes, en écrivant :

    http://www.csa.fr/Services-en-ligne/Alerter-le-CSA-sur-un-programme

    http://www.francetelevisions.fr/francetelevisions-et-vous/nous-contacter

    http://m.mediateur.francetv.fr/emissions/le-mediateur-des-programmes/contact/envoyer-un-message_155204

    https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_172106

     



lundi 1er janvier 2018

dimanche 31 décembre 2017

  • Bonne année 2018 : ce que nous souhaitons…

    … pour accompagner la hausse de l’utilisation du vélo utilitaire dans nos villes, seul, ou couplé à un transport en commun. À l’heure où le vélo fête ses 200 ans en 2017, et où la ministre des transports Madame Borne prépare son Plan Vélo , quelques vidéos salvatrices :

     

    Pour afficher les sous-titres en français cliquer sur Paramètres > Sous-titres > Français.

    Car oui, le vélo peut être un moteur économique et source de nombreux emplois, et oui, il est le seul à cumuler bénéfice santé pour celui qui pédale, rayon d’action à ne pas sous-estimer, et bénéfices pour la collectivités : bruit, odeur, accidents, place gagnée en circulation comme en stationnement, bref cadre de vie.

    Pour beaucoup d’entre nous, il ne peut pas tout, mais il peut beaucoup pour les trajets de proximité :

    2018, année du vélo quotidien ? Enfin ?

    Belle année à tous et toutes



jeudi 28 décembre 2017

  • Du mieux sur une voie verte à Périgny : merci

    logo-ptr94 (Copier)C115_1.pngSur la voie verte (piétons et vélos) reliant Périgny à la Maison de la nature, le long de la Route de Brie (carte) des travaux ont eu lieu récemment. Pour les déplacement utilitaires ou de loisirs : vélos, piétons, c’est bien mieux désormais.

     

    Nous tenons à remercier vivement le Conseil Départemental (CD94) et la ville pour la nouvelle voie verte D251 (entre Mécanidom / arrêt de bus ZA de l’Ormois, et le passage piéton sur la D251 Route de Brie Comte Robert).

    Très agréable à vélo pour joindre la maison de la nature (ou l’accès au domaine maraîcher de St-Leu – et donc au domaine de Rosebrie et à Mandres sans voitures – ) , trajets de loisirs comme utilitaire, à vélo comme à pieds, en marchant comme en courant.

    C’est désormais une voie verte avec :
    revêtement refait et plus large
    – des plaques de béton retravaillées, aux bordures aplanies
    végétaux taillés voire abattus
    – une chicane / barrière en moins
    – un embryon de jalonnement piéton (Maison de l’environnement indiqué à 500m)

    Avec les quelques arceaux vélos supplémentaires posés, pour arrêter de se faire voler son vélo pendant le stationnement, mais … c’est Noël.

    Ne manque plus sur cette voie verte :

    • qu’un jalonnement cyclable
    • la taille des millepertuis gênant la visibilité mutuelle aux abords [sinueux étroits] de la traversée piétonne (Google Street View)
    • il reste un passage étroit au rond point, photo ci-dessous
    • il manque les panneaux voie verte, alors que c’est un axe qui se prête aux déplacements à pieds et à vélo
    • des arceaux vélo corrects aux tennis / stade
    • et surtout il manque la poursuite de la voie verte sur 1,9 km, jusqu’à Brie Route Départementale 251 = Conseil Départementale 94, D216 = CD77 : une pétition va être lancée en ce sens pour la création d’une voie verte, chaînon manquant entre la maison de la nature et de environnement, et Brie comte robert
    sdr

    Jalonnement : merci

    sdr

    Passage qui reste trop étroit pour une voie verte

    sdr

    Passage qui reste trop étroit pour une voie verte

    davsdr

    sdr

    Bonne idée d’enlever la barrière

    Barrière dont on ne voit pas trop ce qu’elle apportait (vue ancienne), mais dont on voit bien qui elle gênait et en quoi elle représentait un danger : malvoyants, tandems, carrioles d’enfants, handbike de personnes handicapées, etc…

    Exemple de blocage inacceptable et ouvertement anti accessibilité, d’autres solutions doivent être envisagées que ces exemples pris sur une voie verte non loin :

    CaptureCapture2

    Du moins c’est ce que recommande l’État : « fiche 36 Les dispositifs anti-accès motorisé
    Comment contrôler l’accès aux aménagements cyclables »

     



mercredi 27 décembre 2017

  • Convergence 3 juin 2018 : réunion de préparation 10/01/18

    La prochaine réunion Convergence (balade au départ d’une 100aine de villes franciliennes, retour vélo ou vélo dans le train) aura lieu le mercredi 10 janvier à 19h à la Maison du Vélo – 37 boulevard Bourdon 75004 Paris.

    Voir la carte des parcours 2017.

    Capture Convergence 2017 94.JPG

    Captures itinéraires 2017 pour le Val de marne

    Vraisemblablement peu de changements pour 2018. Peut-être un départ supplémentaire à Boissy St-Léger (94), et un passage plus près de la Seine à Orly pour une branche. À confirmer.

    Objectifs :
    – trouver de nouveaux partenaires
    – recruter d’avantages de staffeurs (encadrants)
    – faire connaitre ce rassemblement festif de cyclistes bien urbains.

    Pour tous renseignements complémentaires :

    01 43 20 26 02

    Rappel du flyer précédent :

    capture-affiche-definitive-2017



samedi 23 décembre 2017

  • Éco-mobilité en France et en Europe : compte-rendu de la rencontre du 18/12/17. Annonce Commission « Place de l’enfant dans la ville » 31/01/18

    logo-ptr94

    Capture.JPG

    L’éco-mobilité scolaire, c’est aller à l’école, au collège, au lycée ou à l’université sans voiture individuelle :

    • pédibus (autobus pédestre = ramassage scolaire à pieds)
    • vélobus (la même chose mais à vélo)
    • co-voiturage, etc.

    Pour les raisons que l’on connait : convivialité, sécurité, lutte contre la sédentarité, obésité et maladies associées, cerveau plus oxygéné et donc enfant plus attentif à l’école, moins de bruit, de pollution, de bouchons, de soucis pour se garer, apprendre les habilités à vélo, les bonnes pratiques pour la sécurité, à savoir porter un objet en sécurité, à bien attacher le vélo, etc

    capture2 (Copier).png

    Une rencontre était organisée le 18 décembre dernier, elle a permis de comparer des pratiques, et de parler de financements européens, voir le compte rendu et les contacts :

    Voir la présentation

    Un contact quant à l’organisateur de cette journée ? Appeler ? Par ici

    Par ailleurs, « comment donner plus de place à l’enfant dans la ville, dans l’espace public ? Quels sont les enjeux pour l’éducation, la participation, l’aménagement urbain, la transition écologique, le vivre ensemble ? Quel est notre rôle en tant qu’acteur de l’éducation à l’environnement urbain ? »

    Commission « Place de l’enfant dans la ville » 31/01/18 : en savoir plus, et inscription obligatoire sur :

    http://www.vivacites-idf.org/spip.php?article2031



mercredi 20 décembre 2017

  • Pour une véritable Indemnité Kilométrique Vélo ( dite IKV )

    Pour une véritable Indemnité Kilométrique Vélo

    « La ministre en charge des Transports, Mme Élisabeth Borne, a annoncé le 13 décembre, à l’occasion de la clôture des Assises Nationales de la Mobilité, le lancement prochain d’un plan vélo interministériel :

    220px-billets_de_5000Parmi les leviers qu’elle a mentionnés, la ministre a cité la fiscalité laissant ainsi entendre une ouverture sur la généralisation et la revalorisation de l’indemnité kilométrique vélo (IKV), ce que recommandent plusieurs rapports présentés dans le cadre des Assises.

    Le Club des villes et territoires cyclables (CVTC) et notre fédération, la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) étaient aux côtés de Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire, qui a remis à la ministre ce jour, mercredi 20 décembre, un rapport relatif à l’impact de la généralisation de l’indemnité kilométrique vélo et à son rapport coûts-bénéfices, à l’issue des travaux du groupe de travail auquel ils ont participé. »

    CapturePourunevéritableIKV.JPG

    Qu’apprend t-on au sujet de cette mesure, qui existe déjà dans certains pays d’Europe se souciant de la santé de leurs habitants ?

    « « Pour une généralisation de l’Indemnité Kilométrique Vélo – 1,4 million de salariés cyclistes en 2022 ! »

    Parmi les principaux enseignements de l’étude :

    • Le potentiel de cette mesure est énorme : plus de 70 % des déplacements domicile-travail de moins de 5 km sont faits en voiture[1].
    • Là où elle a été mise en place, l’indemnité kilométrique vélo (IKV) a prouvé son efficacité. Elle permet de doubler la pratique en moins d’un an, soit de passer de 3% à 6% de [proportion des déplacements à vélo ou vélo électrique][2].
    • Les bénéfices de l’IKV sont nombreux et quantifiables, notamment sur la santé des salariés : division par deux du nombre de salariés ayant une activité physique insuffisante, réduction des absences (-15% arrêts maladie pour un salarié cycliste)[3].
    • Les coûts de sa généralisation seront très limités pour les entreprises comme pour les trois fonctions publiques puisque, ramené à l’effectif global, le coût moyen de généralisation de l’IKV est, à horizon 2022, de moins de 23€ par salarié et par an dans l’hypothèse la plus ambitieuse (IKV augmentée à 35€/mois et cumulée avec le remboursement de l’abonnement transport en commun).
    • Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, et même si l’IKV est exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu, l’impact de sa généralisation pour les comptes publics sera très limité. Il est même positif pour les comptes de la sécurité sociale (au moins + 29 M€/an, grâce aux économies de coûts de santé liées à l’accroissement de la pratique du vélo) et sur lesrecettes et dépenses fiscales pour l’Etat (le manque à gagner sur l’impôt sur le revenu est compensé par la hausse des recettes de TVA).
    • Nous proposons la généralisation de l’IKV en la rendant obligatoire pour tous les employeurs en moins de 4 ans, pour atteindre l’objectif de 1,4 million de salariés cyclistes en 2022, contre moins de 700 000 aujourd’hui. »

    En France, on n’a pas de pétrole… mais on a des idées.



  • Inauguration de la zone de rencontre à Marolles, et de 2 doubles sens cyclables

    logo-ptr941200px-france_road_sign_b52-svgUn petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’urbanité.

    IMG_20171220_110923 (Copier).jpg

    Sur cette voie … départementale (D252), qui ne paie pas de mine au trafic relativement modeste, la rue Pierre Bezançon, nous remercions vivement la Mairie de Marolles en Brie (94) et le Conseil départemental le cas échéant :

      • les vélos ont désormais le droit de rouler dans les 2 sens. C’est justice, vidéos vu du guidon des 2 sens interdits divergeant, désormais autorisés aux vélos qui convergent au choix, de l’école à la mairie :
      • ou remontant de l’Église à … presque la Maison des Jeunes, Dojo, Maison des arts et de la culture et les services techniques etc (dommage : rue des Orfèvres pas concernée par le double sens cyclable, et comment le savoir actuellement vu les panneaux les mêmes que pour la rue Bezançon ? 🙂
    • Interdit_sauf_veloles piétons sont désormais prioritaires à leur traversée et pas tenus d’emprunter le trottoir quand il y en a un.
    • la vitesse est limitée à 20. Fichtre. C’est tout un changement de mentalité qui là devra progressivement se faire jour. Diantre. Tut tuuuuut.
    1. moins de danger pour tous, par une réduction des vitesses
    2. moins de nuisances sonores pour tous
    3. un partage effectif entre tous les moyens de transports, dont la voiture. Oui c’est une incitation pour écoliers, collégiens, piétons et cyclistes de tous âges, à se déplacer en accord avec leur souhait, et avec un moyen de transport qui entretient leur santé, plus convivial, et dans le cas du vélo à une vitesse moyenne comparable à celle d’une voiture pour des trajets de proximité, et un stationnement facilité, le fameux porte-à-porte.

    Le centre ville de Marolles en est un désormais, il est devenu perméable à ce moyen de transport fabuleux en ville qu’est le vélo ; la marche et le trajet des Personnes à Mobilité Réduite devenant plus sûres et plus confortables,  voir la carte :

    La liaison cyclable entre ces pôles est devenue une réalité. Bravo et merci.
    Il manque bien quelques panneaux et panonceaux (voir en fin de page), mais nous n’allons pas bouder notre plaisir : c’est bien mieux qu’avant, et plus sécure pour tous.

    Merci Mme le Maire, Merci Mme Gérinte, et merci aux élus et services techniques.

    Pour l’association Le nez au vent Hip hip hip ? Houra. Marolles rejoint ainsi les villes voisines pionnières :

    • Périgny sur Yerres (94), ville 30 avec 0 sens interdit aux cyclistes : tous les sens interdits voitures étant « sauf vélos », à juste titre, il est souvent plus agréable de se croiser que de se doubler, et ceci occasionne moins d’accident de portière avec des voitures garées, car visibilité mutuelle si le vélo est face aux voitures garées, ce que permet le double sens cyclable
    • et Villecrennes, ville 30 (sauf artères) avec seulement une demi 12aine de sens interdits aux vélos sur la totalité des sens interdits pour 10000 habitants, soit une quasi-généralisaiton du double sens cyclable, comme dans certaines villes d’Île de France bien inspirées : vidéo)

    La mobilité active commence, progressivement, à se faire une place sur le plateau briard, pourtant moins dense que la proximité immédiate de Paris.

    Dis, il est gros comment ton panneau ?

    1200px-france_road_sign_b52-svg1

    En savoir plus sur la Zone de rencontre, en effet chaînon manquant entre la rue piétonne, très restrictive, et la zone 30 parfois peu respectée et encore très routière.

    L’autre chaînon manquant est l’impasse sauf vélo, qui pourrait avec profit être déployée plus fréquemment dans nos villes, afin d’avoir des rues enfin tranquilles, autorisant la desserte (riverains, handicapés, certains commerçants et artisans etc), mais pas le transit motorisé, vidéo vue du cycliste :

    dont le panneau est prévu dans le code français depuis 2011 (voir lien ci-dessus) :

    1024px-france_road_sign_c13d-svg

    Quelques propositions en attendant, quant à l’aménagement inauguré aujourd’hui avec les enfants du pédibus :230px-cycle_contraflow_rennes_2

    1. Il manque ce genre de panneau C24a pour annoncer aux automobilistes qu’ils vont peuvent croiser un vélo, car oui il y aura des vélos, oui parfois c’est étroit, et parfois sinueux, surtout si on ne respecte pas 20 km/h maxi n’est-ce pas ? :

    320px-france_road_sign_m9v2-svg2) Il manque des panonceaux SAUF VÉLO sous moult des panneaux sens interdits (quasiment tous ceux concernés) , et sous au moins un « interdit de tourner à droite » (oui mais sauf vélo tu vois… c’est nouveau). Dans ces cas, c’est fâcheux pour savoir si l’on peut emprunter ou non à vélo.
    Or, en arrivant à 20 km/h à vélo, il faudrait que l’on sache dans la seconde si on a le droit de prendre cet (ex ?) sens interdit ou pas ?

    3) Il manque du marquage au sol, utile aussi bien aux automobilistes qu’aux cyclistes qu’aux piétons, pour lever toute ambiguïté, et informer tout le monde : Qui va Où ?

    Merci cependant, d’ores et déjà, appelons la Maire de Marolles pour la remercier, comme il se doit.

    Galerie photos :

    digdigdig

    sdr

    Vélos peuvent déboucher en face, de la Mairie ? Oui. Proposition : 1 panneau C24a serait bienvenue pour le signifier. Quant aux îlots béton : chacun jugera pour le cheminement des cyclistes

    sdr

    Vélos peuvent déboucher ? Non

    dav

    De l’école et commerces vers la Mairie

    sdr

    1 panonceau sur 2

    dav

    Vélos autorisés en sens inverse ? Oui

    dav

    Vélos autorisés dans ce sens ? Oui. Pas évident au 1er coup d’œil : ni panonceau « sauf vélos », ni marquage au sol

    sdr

    Idem

    dav

    Sauf riverains et ordures ménagères ? Quid des cyclistes non riverains ?

    sdr

    Vélos autorisés en sens inverse, venant de l’Église ? Oui

    dav

    Le panonceau est là : Oui aux vélos vers la Mairie sans rouler sur le trottoir, bien joué

    dav

    Vélos autorisés en sens inverse ? Pas encore. Pour accéder aux services techniques, Maison des arts et de la musique, Dojo, faudra faire le grand tour à vélo. Le trottoir étant réservé on le rappelle aux pédaleurs de moins de 8 ans,  à l’allure du pas.

    dav

    Idem pour l’accès à la maison des Jeunes

    sdr

    Le grand tour est demandé pour accéder ici depuis la Mairie

    sdr

    Signalisation entrée Zone de rencontre, portion PAS (encore) en double sens cyclable

    dav

    Le jalonnement piéton « mairie » pourra désormais utilement être complété par un jalonnement cyclable, une nouvelle continuité étant née.

    En savoir plus sur le jalonnement cyclable :          http://www.areneidf.org/sites/default/files/jalonnement_et_politique_cyclable.pdf

    Le péri-urbain a aussi droit à un meilleur cadre de vie. Une attention aux arceaux vélos (actuellement absent de la mairie) serait aussi souhaitable pour lutter contre le vol de vélos, à la place des pinces roue existants :

     

     

     



dimanche 10 décembre 2017

  • Assises, dernière ligne droite : votez pour les propositions vélo voire piéton Fub et Af3v

    inscription-aux-ateliers-des-assises-nationales-de-la-mobilite-a-paris_articleimageChacun d’entre vous peut voter pour les 26 propositions de la Fub* (notre fédération : Fédération des Usagers de la Bicyclette)logo Fub.JPG

    dans le cadre des Assises nationales de la mobilité, jusqu’en décembre 2017, résumées en 4 propositions par la FUB :

    1 – Fonds vélo
    https://www.assisesd…etat-ou-les-274
    2- Continuum éducatif
    https://www.assisesd…etat-ou-les-275
    3- IKV : Indemnité Kilométrique Vélo
    https://www.assisesd…etat-ou-les-276
    4- VAE : Vélo à Assistance Électrique
    https://www.assisesd…etat-ou-les-277

    logo af3v.pngL’association amie AF3V (Association Française Véloroutes et Voies Vertes) : carte, n’est pas en reste : 5 propositions qui auraient du être réalisées depuis longtemps en France, on paie des impôts après tout :

    1/Rendez-vous sur le site web www.assisesdelamobilite.gouv.fr dédié aux Assises nationales de la mobilité, en ligne.

    2/Commencez par vous inscrire et vous identifier en cliquant sur « Participer » en haut à droite de la page d’accueil. Une adresse électronique suffit. Etape indispensable pour que votre vote soit pris en compte

    3/Ensuite, toujours depuis la page d’accueil, cliquez sur « Participer » et retrouvez les 5 propositions que l’AF3V aura déjà publiées sur le site. Pour vous faciliter le repérage des propositions de l’AF3V sur le site des assises de la mobilité il vous suffit de cliquer sur les 5 liens ci-dessous :

    Proposition n°1 : Terminer la réalisation des véloroutes et voies vertes du schéma national et de ses volets régionaux 

    Proposition n°2 : Faire du réseau des véloroutes et voies vertes le support de la mobilité inclusive dans les territoires

    Proposition n°3 : Créer un fonds national pour les véloroutes et voies vertes

    Proposition n°4 : Mobiliser l’AFITF pour le financement des véloroutes et voies vertes

    Proposition n°5 : Autoriser les chemins de halage pour les cyclistes, enfin !

    4/ Cliquez pour chacune des propositions sur le bouton vert « + » en bas à droite.  Ce Captureprocédé simple et rapide ne nécessite pas de rédiger un texte et permet d’éviter l’éparpillement. En capitalisant de nombreux votes, nous donnons plus de poids aux 5 propositions de l’AF3V.

     

    *   Pour rappel , les 26 propositions initiales de la Fub :

    Un État qui s’engage :

    1. Créer un fonds national d’investissement pour les modes actifs
    2. Créer une Délégation Interministérielle à l’usage de la Marche et du Vélo
    3. Rendre « cyclables et marchables » des territoires pilotes lauréats d’un appel à projet
    4. Aider les collectivités à résorber les coupures et les points noirs des itinéraires cyclables
    5. Une réelle contribution financière aux modes actifs (vélo et marche) prélevée sur le budget publicitaire des marques automobiles
    6. Compléter le schéma national des véloroutes et voies vertes d’ici 2030
    7. Une réelle coordination nationale du tourisme à vélo

    Un espace public pour tous

    8. Généralisation de la “Ville 30” : 30 km/h maxi, sauf artères de transit
    9. Développement des véloroutes et réseaux express vélo
    10. Création d’une nouvelle norme urbanistique pour les modes actifs
    11. Pour un droit opposable à l’accessibilité
    12. Développer les stationnements sécurisés et répondants aux normes pour les vélos
    13. Éduquer au vélo tous conducteurs de véhicule motorisé
    14. Élaboration d’une réglementation adaptée à la sécurité des cyclistes
    15. Verbalisation des infractions à l’encontre des cyclistes (portières, dépassements, angles morts, stationnement etc)
    16. Création de 200 000 stationnements vélo dans l’ensemble des gares pour un coût d’environ 200 millions d’euros

    Tous à vélo

    17. Appui à l’apprentissage de la mobilité vélo dès la maternelle et en primaire
    18. Développer les vélo-écoles pour adultes
    19. Systématiser l’identification pour lutter contre le vol et le recel de vélos
    20. Rendre l’IKV (Indemnité Kilométrique Vélo) plus incitative
    21. Développer le programme Alvéole (Apprentissage et Local VÉlo pour Offrir une Liberté de mobilité Économe en énergie)
    22. Élaborer une stratégie nationale positive de communication.
    23. Créer un réseau et un label de maisons du vélo
    24. Encourager l’achat du vélo à assistance électrique (VAE)

    L’économie circulaire du vélo

    25. Encourager les innovations au service du “système vélo”
    26. Création d’un chèque “réparation”

     

     

     



vendredi 8 décembre 2017

  • Clôture des Assises de la mobilité : votre contribution vidéo ?

    logo-mobilite_2

    Dernière ligne droite pour les Assises nationales de la mobilité,  qui doivent déboucher début 2018 sur un projet de loi d’orientation des mobilités

     

    « Bonjour Madame, Monsieur,

    Dans le cadre de la préparation de la clôture des Assises nationales de la mobilité, vous avez la possibilité d’apporter une contribution sous forme de courtes vidéos (1 minute).

    Nous vous invitons à donner votre avis, et à répondre en images par une création de votre choix à une des questions suivantes :
    « Selon vous, à quoi doivent ressembler les mobilités de demain ? »
    « Si une mesure devait changer votre mobilité à l’avenir, quelle serait-elle ? »

    Vous pouvez l’envoyer à l’adresse mail suivante : video@assises-nationales-de-la-mobilite-la-cloture-2017.fr

    Pour les contributions nécessitant une grosse capacité d’envoi et de réception, celle du ministère étant limitée (10Mo), nous vous invitons pour plus de sécurité, à utiliser des plateformes de transferts de données d’envoi et de stockage pour fichier volumineux.

    Sous réserve de la qualité du son et de l’image, votre contribution pourra être diffusée dans le cadre de la clôture qui se déroulera le 13 décembre prochain. Aucun usage commercial ou hors de ce cadre ne sera fait de vos images.

    Nous restons tout naturellement à votre disposition,

    Bien cordialement,

    L’équipe d’organisation »



jeudi 7 décembre 2017

  • Courrier aux décideurs : Bords de Seine à Orly, amélioration, mais peut beaucoup mieux faire. Euro Vélo 3

    logo-ptr94

    280px-EuroVelo_Route_3.svg.png

    Partage ta rue 94 et des associations amies, nous tous et toutes usagers et usagères des lieux depuis des lustres, avons tenu à donner notre retour quant aux nouveaux aménagements cyclables et piétons à Orly, au bord de la Seine (rive gauche), pour un des derniers chaînons manquants de l’Euro Vélo 3. dans le Val de Marne, un lieu de promenade, mais aussi un accès direct cyclable, et plat à Paris et aux emplois des villes.

    C’est mieux qu’avant, mais comment ne pas être déçu cependant ?

    Largeur et revêtement.JPG

    Largeur et revêtement : des choix décevants, étroitesse non conforme au cahier des charges SN3V*, ni aux besoins des utilisateurs, et sans concertation avec les associations d’usagers                                                                                                      *                                                                                            http://www.af3v.org/Cahier-des-charges-national.html

    CaptureOrly.JPG

    Lire le courrier

    Capture en tête.JPG

    Télécharger l’annexe adressée, avec les photos du lieu

    Capture Annexes.JPG

    Courrier adressé :

    à Monsieur Christian FAVIER
    Président du Conseil départemental du Val-de-Marne
    Hôtel du département
    94054 Créteil cedex

    Copies adressées :
    – Stéphane Beaudet, vice-président du Conseil régional d’Ile de France,
    – Nicolas Méary, vice-président du Conseil départemental de l’Essonne,
    – Christine Janodet, Maire d’Orly,
    – Didier Gonzales, maire de Villeneuve-le-Roi
    – Didier Guillaume, maire de Choisy-le-Roi
    – Jean-Claude Kennedy, maire de Vitry-sur Seine
    – Le Parisien
    – Citoyens 94

    Voir la situation auparavant, cliquer à 9 minutes 54 :

    Certains autres tronçons ont aussi changé depuis.



mardi 5 décembre 2017

dimanche 3 décembre 2017

  • Absence de continuité cyclable sur la N6 : courrier

    Une adhérente cycliste a envoyé un courrier aux décideurs, concernant l’absence de piste cyclable sur la Nationale 6 (carte), au nord du Carrefour Pompadour : chaînon manquant sur cet axe stratégique, et à proximité de liaisons cyclables pourtant au cœur du Val de Marne : la Seine, les pistes cyclables bordant les bus TVM ou 393, etc.

    Merci à elle pour sa démarche ! Nous savons qu’il est précieux de faire remonter la demande sociale, d’autant que le vélo utilitaire est rarement dans l’ADN de nos aménageurs et concepteurs de voies, malgré les objectifs chiffrés annoncés par le PDUIF (Région), le PDVM (Département), et la proportion des déplacements à vélo annoncée de son côté par la ville de Paris dès 2020 (dans 3 ans) : 15% des déplacements à vélo (!)

    Capture N6 D6

    Son Courrier à télécharger ici. Aperçu :

    Capture.JPG

    Les destinataires :

    1 – Monsieur le Président du Conseil départemental du Val-de-Marne
    Hôtel du département
    94054 Créteil cedex

     

    En copie :

    2 – Monsieur Laurent PREVOST
    Préfet
    Préfecture du Val de Marne
    21-29 Avenue du Général de Gaulle
    94000 CRÉTEIL

    3 – Madame la Présidente
    du Conseil régional d’Ile de France.
    35, boulevard des Invalides
    75007 PARIS

    4 – Monsieur le Directeur
    Direction régionale et interdépartementale
    de l’équipement et de l’aménagement d’Île-de-France (DRIEA)
    12-14 rue des Archives
    94011 CRÉTEIL Cedex

    5 – Monsieur le Directeur
    Direction des routes d’Île-de-France (DRIEA – DiRIF)
    15/17, Rue Olof Palme
    94046 Créteil Cedex

    6 – Monsieur le Maire de Créteil
    Hôtel de Ville
    Place Salvador Allende 94000 CRÉTEIL

    7 – Association Partage Ta Rue 94
    Chez M.Duprez
    14 rue Latérale 94000 Créteil

     

     

     

     

     



  • Festival du voyage à vélo : Vincennes 20 et 21 janvier 2018

    projection_festival2018_1920x1080.jpg

    Par ailleurs, du 9 au 22 janvier 2018, une exposition de photographies se tiendra conjointement à Vincennes, Place Pierre-Sémard (RER vincennes) : Heinz Stücke, une vie à vélo.

    Heins Stücke est un allemand ayant toute sa vie voyagé à vélo :  en 51 ans 648 000 km, et 100 000 photos réalisées…

    hst001002063_148ko_compression-document


    <p><a href= »https://vimeo.com/145371171″>The man who wanted to see it all – documentary film</a> from <a href= »https://vimeo.com/user7885073″>albert albacete</a> on <a href= »https://vimeo.com »>Vimeo</a&gt;.</p>

    « The bike is my passeport »

    heinz_stc3bccke_-_fahrrad_von_rechts_28glauchau_201529

    Le même vélo depuis 1962 : 3 vitesses. Et un guidon peu banal                  https://en.wikipedia.org/wiki/Heinz_St%C3%BCcke

     



samedi 2 décembre 2017

  • Révision de la stratégie nationale bas-carbone : donnez votre avis avant le 17 décembre. Et la mobilité du quotidien ?

    logo-ptr94Répartition emissions GES par secteur d'activités.JPGMake bike and walk great again ?

    « Pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, la France a élaboré une Stratégie nationale bas-carbone. Cette stratégie doit être révisée d’ici fin 2018. Pour connaître les attentes des Français et recueillir leurs propositions pour améliorer la stratégie de la France, le public est invité à participer dès maintenant à un questionnaire en ligne.
    Transports, logement, alimentation, consommation : comment adopter des modes de vie plus sobres en carbone ?

    Quels sont les obstacles principaux au développement des modes de transport à faibles émissions de gaz à effet de serre ? Qu’est-ce qui vous inciterait vous ou vos proches à améliorer l’isolation thermique de votre logement ? L’origine des produits entre-t-elle en compte dans vos décisions d’achat ? Seriez-vous prêts à changer vos habitudes alimentaires et à moins gaspiller ?

    La transition climatique et énergétique nécessite la contribution de tous : chaque individu, par ses gestes quotidiens, son mode de vie, ses choix de consommation, contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

    Le public est donc appelé à formuler des propositions, qui contribueront à enrichir la révision de la stratégie bas-carbone.

    Le questionnaire est en ligne du 9 novembre au 17 décembre 2017: contribuez ici

    Une synthèse des contributions sera publiée début 2018. Elle sera également remise aux élus, professionnels, syndicats, ONG et experts en charge d’élaborer avec les ministères la nouvelle stratégie, à la fois ambitieuse et en prise avec les aspirations des Français.



vendredi 1er décembre 2017

  • Le Vélib 2 à l’essai à Maosons-Alfort ce dimanche

    logo-ptr94

    Le Vélib version 2 est présenté ce dimanche à Maisons-Alfort, l’autre pays du vélo. Smoovengo succède ainsi à Decaux, et ce de 2018 jusqu’en 2032

    « Le dimanche 3 décembre 2017 de 10h à 18h sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de Maisons-Alfort, venez essayer les nouveaux Vélib’. Au programme :
     

    Source : Razemon. Le BLEU est l’électrique, le VERT est le musculaire

    • 1 Piste d’essai vous permettra de tester les nouveaux Vélib’
    • 1 Espace animation vous invitera à participer au jeu de « la roue des cadeaux »
    • 1 Espace information pour vous renseigner et échanger autour du nouveau service »

    Voir toutes les dates du Vélib Tour.

    Après 10 ans de bons et loyaux services, le Vélib passe à la vitesse 2, perd du poids pour les 70 % de vélib « énergie musculaire » 20 kg au lieu de 22, sera électrique pour 30% des modèles : 25 kg à vide (voir l’article du Monde), et s’étend en banlieue : en 2018, une 20aine de communes dans le Val de Marne concernées par ce nouveau Vélib, (au lieu d’une 10aine précédemment) sur les 47 communes du 94.

    Il est annoncé un panier avant autorisant 15 kg de charge (!).

    On parle de 400 stations hors Paris (200 auparavant).

    Pour rappel, sont annoncés parallèlement 20 000 vélos électriques à l’échelle régionale, à la location longue durée, avec « 6 mois pour convaincre », pour joindre le domicile à la gare, en lieu et place d’une voiture engluée et ingarable, ou d’un transport en commun bondé et parfois lui aussi englué dans les bouchons.

    vae.JPG

     



jeudi 30 novembre 2017

  • 18/12 : Journée d’échanges Eco-mobilité scolaire en France et en Europe

    logo-ptr94
    Formation Eco mobilite scolaire Paris 18 décembre.jpg

    18 décembre 2017 à Paris | Grands Voisins | 9h30-16h

    Vous souhaitez mettre en place un Plan de déplacements scolaires ?

    Vous avez créé un outil numérique pour favoriser l’éco-mobilité scolaire ?
    Vous souhaitez découvrir de nouvelles pratiques françaises et européennes ?

    Cette journée est faite pour vous !

    Eurêka 21, partenaire d’un projet européen Erasmus + sur l’éco-mobilité scolaire, s’associe à Vivacités Île-de-France pour vous proposer une journée de découverte et de réflexion autour de l’éco-mobilité scolaire en France et en Europe.

    Cette journée vise à :

    • Diffuser les premiers résultats du projet européen « School Mobility Manager »
    • Découvrir des bonnes pratiques françaises et européennes
    • Rencontrer des acteurs impliqués dans des démarches d’éco-mobilité scolaire
    • Partager des outils et méthodologies clés pour lancer un projet d’éco-mobilité
    • Comprendre les possibilités de financements offertes par l’Europe, notamment via le programme ERASMUS +
    Programme }

    INSCRIPTION OBLIGATOIRE EN LIGNE

    Comment venir ?

    Les Grands Voisins | Salle Rapine
    82, avenue Denfert-Rochereau – 75014 Paris
    http://lesgrandsvoisins.org/pratique/Une question ?
    Eurêka 21
    contact@eureka21.eu
    01 53 19 06 47

    unnamed.png



  • Formations MDB : Sécurité routière et vélo. Compte-rendu : code de la route et cyclistes
    L’association amie et historique MDB propose !

    La sécurité routière et les cyclistes 

    Formation Samedi 2 décembre 2017 de 9h30 à 12h30
    à la Maison du vélo, 37 boulevard Bourdon Paris 4e

    La sécurité routière dépend d’un triptyque : usager, véhicule et infrastructure.
    C’est sur ce dernier point qu’agit l’aménageur.
     
    Il sera question donc des critères d’appréciation de l’insécurité routière liée aux infrastructures. 
    Cette démarche analytique applicable à tous les véhicules sera illustrée de façon générale et déclinée autant que possible dans les domaines de la circulation à vélo.
    La formation est gratuite dans la limite des 49 premiers inscrits

    Mais vous êtes invités à vous inscrire à ce lien :

    inscription à l’une ou au deux formations de MDB

    Et de prévenir MDB par mail en cas d’empêchement de dernières minutes.

    Il fait frisquet dans l’atelier, le port de vêtements chauds est fortement conseillé.

    Si vous avez manqué la formation
    du 25 novembre dernier

    le code de la route et les cyclistes 

    -> retrouvez à ce lien le contenu



lundi 27 novembre 2017

  • 94.citoyens relaie l’enquête Internet : Votre ville est-elle adaptée au vélo?

    baro

    « Votre ville est-elle adaptée au vélo? Enquête Internet » : Voir sur 94.citoyens.com.

    Et derniers jours pour répondre à l’enquête quant à la ville de votre choix, voire les villes voisines, où vous ne manquez pas de circuler à vélo ou vélo éclectique.

    Certains types d’urbanisme sont plus favorables que d’autres à la pratique du vélo, malgré un vent de face bien réel là bas :

    • Quelle mobilité voulons-nous ?
    • Quel air voulons nous?
    • Quelle nuisances sonores ?
    • Quel cadre de vie ?
    • Quelle complémentarité avec les transports en commun ?
    • Quels stationnements vélo et vélo électrique ?
    • Quels fléchages pour se repérer ?
    • Quels itinéraires malins ?
    • Quel encouragement à l’activité physique et donc quel santé souhaitons nous ?
    • Etc…

    logo-ptr94



vendredi 24 novembre 2017

mercredi 22 novembre 2017

Traduction

Sites favoris


110 sites référencés au total

Brèves

30 mai 2014 - Sur Facebook : Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne -...

Lac de Créteil - 94000 - Val de Marne - France

24 février 2014 - Nous contacter

Pour nous contacter, cliquez sur l’enveloppe.http://laccreteil.fr/spip.php?page=...